La Science antique
Laura Knight-Jadczyk


Nouveau forum en français !


Les Editions Pilule Rouge


Guide Rapide des Signes

Cassiopée ? Forum de questions et réponses


Les Editions Pilule Rouge
Nos livres en français!


Nos Articles

Nouveau ! Programmes, tampons et "Esprit du prédateur"
- Laura Knight-Jadczyk

Nouveau ! Le résultat de l'impact du Dryas récent et les cycles de catastrophes cosmiques – les climatologues se réveillent
- R.H.

Nouveau SOTT Focus ! Pendant que les Européens sont en vacances, les Américains triment
- Marie Cocco

Nouveau SOTT Focus ! Comment créer la réalité de la "War on Terror" - guide pratique
- Joe Quinn

Nouveau SOTT Focus ! Des squatters sans conscience
- Henry See

Nouveau SOTT Focus ! Si le sociopathe habite à côté - montez à l'étage
- Keit

Nouveau ! L’Amérique fasciste, en dix mesures faciles
- Naomi Wolf, The Guardian

Nouveau ! Michael Topper à propos du Harcèlement
- Michael Topper

—SOTT

Virginia Tech – Le tueur était-il programmé mentalement
- B.K.

L'hypocrite Tony s'attaque à Téhéran
- Joe Quinn

La pression pour la paix et la "Pâque juive"
- Joe Quinn

Oubliez le réchauffement planétaire : nous sommes au bord de l’extinction !
- Laura Knight-Jadczyk & Henry See

Une vérité qui dérange
- Henry See

Piratage de la Démocratie
- Henry See

La main cachée derrière l'affrontement entre Hamas et Fatah
- Joe Quinn

Encore Des Absurdites « Al-Qaïda » Du Gang Bush
- Joe Quinn

Fascisme galopant: La France interdit à ses journalistes de rapporter la violence

Amir Peretz et la foi fondée à l'école de la politique
- Laura Knight-Jadczyk

Encore Des Absurdites « Al-Qaïda » Du Gang Bush
- Joe Quinn

Nous chutons tous
- Joe Quinn

D'Israël à Bush par l'entremise de la BBC et de CNN : Attaquez l'Iran -- sinon…
- Joe Quinn

Une Question Légale
- Henry See

Le Futur
- Steve McFarland

A quel point pensent-ils que nous sommes stupides?
- Henry See

Le Mythe Des Attentats Suicide Palestiniens
- Joe Quinn

Rassembler en un lieu tous les juifs
- Joe Quinn

Le MI6 et les médias - les manipulateurs de l'esprit
- Joe Quinn

Litvinenko - Par la tromperie
- Joe Quinn

Litvinenko - Par la tromperie 2
- Joe Quinn

La capture, le procès et la condamnation de Saddam Hussein – Une autre farce du renseignement américain
- Joe Quinn

La mystique contre Hitler
- Laura Knight-Jacdzyk

Les Bush et Le Roi Perdu
- Laura Knight-Jacdzyk

Bush révèle sa véritable politique iraquienne : le massacre de civils iraquiens
- Joe Quinn

Donnez leur un 5 novembre qu'ils n'oublieront jamais
- Télécharger des affiches Signs of the Times

Le sionisme et le président iranien
- Joe Quinn

Une planète au bord de l'anarchie?
- Joe Quinn

De l’Holocauste à l’Armageddon
- Joe Quinn

Ensemencement de graines de guerre civile
- Joe Quinn

Le racisme, pas la défense, au coeur de la politique israélienne
- Joe Quinn

Commentaires
- Signs of the Times

Commentaires des Signes 23 fev 2004 , 14 &15 Mar 2004

Supplément des Signs: Armes Ethniques Spécifiques

Supplément des Signs: L'Assassinat de JFK

HITLER : Tel que le Peuple Allemand Le Connaît

—Série JFK—
Laura Knight-Jacdzyk

John F. Kennedy, le Pétrole et la Guerre à la Terreur

John F. Kennedy, le Services Secrets et les Riches Texans Fascistes

John F. Kennedy et la Conspiration Monolithique et Impitoyable

John F. Kennedy et les Titans

John F. Kennedy et les Cochons de Guerre

John F. Kennedy et la Psychopathologie de la Politique

John F. Kennedy, J. Edgar Hoover, le Crime Organisé et le Village Mondial

John F. Kennedy et tous ces "ismes"

Sim City et John F. Kennedy

Le Gladiateur : John Fitzgerald Kennedy

Les Débris de l'Histoire

—11 septembre

Jim Hoffman – Attrape-nigaud pour les Chercheurs de Vérité du 11 septembre - Joe Quinn

L'ADMINISTRATION BUSH ET le 11 SEPTEMBRE: 100 RAISONS DE DISSIDENCE

La Cinquième Colonne

Commentaires sur l'attaque du Pentagone

Les récits de témoins oculaires du crash du Pentagone ne riment à rien

Le Mossad et les Sociétés de Déménagement

Mahmoud Ahmad et le Culte Secret

Commentaires sur l'attaque du Pentagone

—Ponérologie & Psychopathie—

Ponérologie Politique : une Science sur la Nature du Mal adaptée à des Buts Politiques

Le Paysage Intérieur du Psychopathe de Herve Cleckley

Le Psychopathe - Le Masque de Santé Mentale

Le Culte le plus dangereux dans le Monde - Laura Knight-Jadczyk

L'Idée la plus dangereuse dans le Monde - Laura Knight-Jadczyk

"Culture officielle" en Amérique:
Un Etat Naturel de Psychopathie?

Exposé Greenbaum

Contrôle des Mots, Contrôle des Pensées, Contrôle du Monde

La Bible déconstruite

Le Livre Q et les Origines Chrétiennes

La Véritable Identité de Fulcanelli, les Quatre éléments et Le Code Da Vinci

Qui a écrit la Bible et pourquoi?

—Les catastrophes
cycliques—

Jour d'Indépendance

Le Monde Arrive-t-il à sa Fin?

Est-ce que notre Soleil a un compagnon sombre?

—Les mystères—

Extraits de l'Histoire Secrète du Monde

Introduction à La Science antique

La chimie de l'alchimie

Réalité hyperdimensionnelle

Qui a écrit la Bible et pourquoi?

La Véritable Identité de Fulcanelli et Le Code Da Vinci

 

Les portails organiques ? L' "autre" race - 1ère partie

Prédateur Spirituel – Prem Rawat alias Maharaji - Henry See

Qui parle au nom de la Vérité?

Chronologie de Cointelpro Cosmique 11, 12

Etoiles déchues

Un gouffre dans le coeur - John Kaminski

Le Jeu Global du Survivant: Les Quatre Prochaines Années de l'Amérique

La Bête et Son Empire

La Haute Étrangeté des Dimensions et le Processus d'Enlèvement Alien

Schwaller de Lubicz et le Quatrième Reich
2, 3, 4

La face obscure du Tibet

Jupiter, Nostradamus, Edgar Cayce, et le Retour des Mongols
1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13

Vérité ou Mensonge
1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
, 7a, 7b

Ouspensky, Gurdjieff et les Fragments d'un Enseignement inconnu

Picknett et Prince sur les Cassiopéens

Le Crop Circle de Chibolton et les Cassiopéens sur les Crop Circles

Jour D'Indépendance - KAH

Les portails organiques ? L' "autre" race - 2ième partie

L'Affaire OVNI de Morris Jessup

Meilleurs voeux pour un monde heureux

Tyrannie du pouvoir executif

Le Matériel sur l'Aéroport de Denver

Les ETs et COINTELPRO cosmique

Pourriel Cosmique

Discernement ou Machiavel et les ET

Discernement 2: Le Monde est pénétré de malignité

St. Malachie et le Travail du Soleil

Les Compagnons du devoir de Liberté

Ascension

L'Onde

l'Onde: Chapitre 27

La Connexion Française


Adventures with Cassiopaea

Quantum Future Physics

Signs of the Times

The Wave


Nous vous proposons aussi les sites :

Alchymie.net



Chapitre 10:
Qui a crit la Bible et pourquoi?

VII. La Fte des Tabernacles

Traduction franaise: Micheline Deschreider.


De toute manire, cette affaire de Tabernacle nous mne dintressantes spculations sur toute la ligne. De nombreux spcialistes sont convaincus que les psaumes sont des crations littraires destines au grand festival des Cananens: la Fte des Tabernacles, ou "niches. " La fte des Tabernacles est un festival dune semaine qui se droule en automne, loccasion des moissons. Cette fte est aussi connue comme la Fte du Rassemblement, la Fte des Niches, Soukkoth, Souccoth, ou Soukkot (diverses orthographes dues au fait quil sagit de transcriptions du mot hbreu qui se prononceSou-cote). Les deux journes qui suivent ce festival sont des jours fris spars: Shemini Atzeret et Simkhat Torah, mais ils sont en gnral considrs comme faisant partie du Festival des Tabernacles.

. Une des allusions les plus intressantes ce qui a pu tre une clbration primitive de la Fte des Tabernacles se trouve au chapitre 33 de la Gense. Nos exgtes nous disent que les versets1 17, proviennent de la sourceE du royaume du nord. Lincident en question suit un vnement particulier survenu au chapitre prcdent, oJacob renvoie sa famille et reste seul pour lutter toute la nuit avec un homme. Par la suite, cet homme est identifi comme un ange de Dieu, et cet ange blesse Jacob la cuisse. Quest-ce que cela veut dire cette blessure la cuisse?Apparemment, il souffre dune blessure commune chez les lutteurs:le dplacement de la hanche vers lintrieur qui survient lorsque les jambes font un grand cart forc. Le bless souffre dun raidissement de la jambe, dune dislocation et dune rotation vers lextrieur. Il ne peut plus marcher quen vacillant, dune dmarche raide, et sur les orteils. La jambe affecte est allonge, ce qui contracte les tendons de la cuisse, et les muscles se raidissent dans un spasme. Puisque lhistoire de Jacob nous vient dune poque o le droit de gouverner tait transmis par les femmes, et puisqueJacob avait bien acquis son nom sacr et son hritage, qui ne pouvaient provenir que dune femme, il semble que lhistoire a t srieusement transforme par le rdacteur du texte.

Nous assistons ici la transition du hieros gamos au combat rituel, souvent avec des sous-entendus sexuels rsiduels. Dans le mythe du combat entre Seth etHorus, Seth tente de sunir sexuellement Horus. Cela est en gnral considr comme une insulte, mais le fait est quil existait une sodomie organisedans les temples de desse syrienne de la Lune. Notons que lacirconcision est une castration symbolique, et que de nombreux adorateurs mles de la desse sefforaient de lui ressembler et de devenir des femmes.

Quoi quil en soit, immdiatement aprs cette sance de lutte, lange change le nom de Jacob, qui signifie usurpateur, combinard, tricheur et escroc en celui dIsral. Lincident de ce changement de nom aprs une rencontre avec un tre divinnous remet en mmoire lincident du changement de nom dAbraham, qui a t immdiatement suivi de la circoncision tant dAbraham que dIsmal [26] , ce qui nous met devant un nouveau doublet concernant des vnements essentiels: ceux qui entourent Mose. Immdiatement aprs lincident du buisson ardent au cours duquel Dieu parle Mose en lui ordonnant de retourner en Egypte et dy librer son peuple, il arrive ce qui suit:

Exode 4:24: Et il arriva, en chemin, dans le caravansrail, que lternel vint contre lui, et chercha le faire mourir.
4-25: Et Sphora prit une pierre tranchante et coupa le prpuce de son fils, et le jeta ses pieds, et dit : Certes tu mes un poux de sang ! Et [lternel] le laissa.
4-26 Alors elle dit : poux de sang ! cause de la circoncision.

Cet incident est comme un lien de conjonction entre lhistoire dAbraham et le pacte de circoncision, lhistoire de Jacob luttant avec lange, et Mose. Nous commenons souponner qu la base de toutes les histoires bibliques il y a un seul rcit qui a t mythifi au sein de divers groupes tribaux, et que par la suite les diffrentes histoires ont t r-assembles et historicises. Des gnalogies ont t insres pour donner un aspect vertical aux variantes dune mme histoire, alors qu lorigine, toutes ces histoires taient horizontales dans le temps.

Pour en revenir lhistoire de Jacob, alors quil se trouvait encore dans le ventre de sa mre, Jacob avait pris la place de son jumeau, Esau,en tirant celui-ci par le talon, lui retirant par l son statut royal. Le verbe grec pternizein, utiliss par les Septante dans ce contexte, signifie trbucher sur le talon de quelquun. Jacob est le roi sacr qui est parvenu son office en marchant sur un rival. Mais la sanction de cette victoire est quil ne pourra plus jamais dposer terre son propre talon sacr. Il est, en fait, une marionnette. Au chapitre18:26 du premier Livredes Rois, lorsque les prtres deBaal dansent devant lautel et scrient:"Baal, coute-nous!" ils sautillent, selon la version autorise. Le mot hbreu original est form de la racinepsch, qui signifie danser en botant, et le motPesach, le nom de la Fte de la Pque en est driv.

La Fte de la Pque semble avoir t une clbration cananenne du Printemps, que les rdacteurs de la Bible ont adapte leur propre usage, comme une commmoration de la Fuite dEgypte. Au Carmel, la danse claudique peut avoir t une forme de magie sympathique destine encourager lapparition de Dieu, et comportait le port dun pied de taureau arm, commeDionysos, dune torche. Le rdacteur ne donne pas son vrai nom, mais puisque ces prtres de Baal en particulier (et Baal signifie seulement seigneur) taient des Isralites,le nom pourrait avoir t "Jah Aceb" le dieu au talon. Jah Aceb semble aussi avoir fait lobjet dun culte Beth-Hoglah, la Sanctuaire du Boteux, entre Jricho et le Jourdain au sud deGilgal. Ceci a t identifi comme laire de battage de Atad, l o Joseph a pleur la mort deJacob.

Jacob sen va ensuite voir son frre, Esau, quil a supplant de nombreuses annes auparavant, et craignant la colre dEsau, il place ses enfants et ses femmes en tte de la caravane, dans lespoir que cela attendrira le coeur de son frre et quEsau ne le tuera pas. [27]

Mais Esau avait depuis longtemps oubli sa rancur. Il embrasseJacob et accepte ses prsents en btail et probablement mme en esclaves. Lhistoire prend ensuite un tour bizarre. Apparemment, Esau avait pens queJacob/Isral allait faire avec lui le voyage jusquSeir. Mais Jacob sattarde et dit Esau daller de lavant. Alors, aprs le dpart dEsau, Jacob sen va dans une direction diffrente et, dit-on, se btit une maison et des abris pour les animaux, cest pourquoi le nom de lendroit est Souccoth. "(v. 17)

Mais lanalyse de ce mot, nous rvle que sa signification archaque est une petite chambre amnagele long de la route par une prostitue du temple, comme dans lhistoire deJuda et Tamar in au chapitre 38:14 de la Gense, dans le document J!

Qutait donc le Festival cananen des Tabernacles?

La Grce ancienne ddiait une de ses ftes de la Moisson la desse de la terre et du grain:Dmter. La fte, connue sous le nom deThesmosphoria, durait trois jours, et comportait la construction de petites cabanes par des femmes maries, le jene, et des offrandes Dmter. Le lien entre les femmes maries et le festival fait penser que fcondit du ventre et moissons fcondes allient de pair. Le mot Meter se rapporte naturellement la mre, et De est le delta, ou triangle, signe gnital fminin. Dans les anciens alphabets, cette lettre reprsentait la porte de la naissance, la mort, ou le paradis sexuel.

Ainsi donc, la petite chambre ressemble assez bien unestructure tablie de manire reprsenter une ouverture de porte. En gnral, les entres de porte taient considres comme consacres aux desses, et dans le pays de Sumer elles taient peintes en rouge pour reprsenter le flux de vie fminin. En Egypte, les entres de porte taient enduites de sang authentique pendant les rites religieux en lhonneur de la desse.

Navons-nous pas dj entendu parler de cela quelque part?

Le culte de Dmter, clbrant les rites dEleusistait bien tabli Mycnes au treizime sicleav. J. -C. et il est plus que probable que la fte cananenne desTabernacles soit un rejeton de cette activit. Nos sources dinformation en ce qui concerne les Mystres dEleusis incluent les ruines du sanctuaire cet endroit, de nombreusesstatues, des bas-reliefs, et des poteries. Nous avons galement des comptes rendus faits par divers auteurs:Eschyle, Sophocle, Hrodote, Aristophane, Plutarque, et Pausanias dont tous taient des initis ainsi que des rapports faits par des commentateurs chrtiens telsClment dAlexandrie, Hippolyte, Tertullien, et Astorias, tous des critiques et non des initis. Et cependant, malgr tous ces tmoignages la vraie nature des Mystres reste enveloppe dans lincertitude, car les participants ont t fidles leur parole de ne pas rvler ce qui se passait dans leTelesterion, ou saint des saints du Temple de Dmter. La violation de ce serment de garder le secret tait une offense capitale. [28] Pour ces raisons, les spcialistes actuels doivent se contenter dvidences circonstancielles, ce qui a pour rsultat une absence de consensus sur ce qui a eu lieu ou na pas eu lieu.

Foucart et ses disciples ont conclu que les Mystres dEleusis sont originaires dEgypte [29] . Le fait est que les ruines du sanctuairedEleusis remontent manifestement plusieurs sicles avantlHymne gyptien Dmter rcit par Homre, et qui est souvent cit comme la preuve de son origine gyptienne. En outre,les excavations nont mis au jour aucun objet gyptien manufactur datant de cette poque.

De nos jours, de nombreux rudits sont convaincus que le culte rendu Dmter vient de Thessalie ou de Thrace. Ils basent leurs conclusions en partie sur les rfrences trouves dans luvre dHomre, chez dautres auteurs anciens, et sur des temples Dmter clairement pr-doriensdans les villes thessaliennes de Thermopyles, Pyrasos et Pherai; en partie sur certains liens tymologiques reliant des mots-cls des rites de Dmter des dialectes pr-hellniques du nord [30] . Dautres spcialistes affirment que Dmtertait lorigine une desse "Damter," brivement mentionne dans les tablettes linairesB de Pylos, qui datent dapproximativement 1. 200 av. J. -C.

Ces tmoignages suggrent que le culte de Dmter pourrait, aprs tout, tre originaire du sud du Ploponnse. [31]

De toute manire, que le culte particulier de Dmter Eleusis soit originaire du nord ou du sud de la Grce, les indniables parallles avec des cultes rendus des desses des crales dans dautres rgions de la Mditerrane orientale permettent de conclure quil y a eu l-bas de frquents contacts et une fertilisation croise des ides religieuses. Et bien que nous pensions que la Fte cananenne desTabernacles soit une version corrompue dune forme plus ancienne, nous croyons quil y a quelque chose de trs mystrieux derrire cette volont de faire du Tabernacle le lieu o doivent tre gardes les lois deYahv, comme pour convertirune autre fonction, antrieure.

Il se fait que le terme "Thesmophoria" a pour tymologie thesmoi, qui signifie "lois," et phoria, "qui porte," en rfrence la desse vue comme porteuse de la loi.

Mais le symbolisme de lArchevue comme porteuse de la loi dans la Tente des Runions, ou la Mre-Delta, "portedes mondes suprieurs a remplacla signification originelle et, par ce processus,le rle des femmes.

Il existe dinnombrables ouvrages spculant sur les rites dEleusis. Jen crirai peut-tre un moi-mme un de ces jours. Mais pour le moment, je couperai court aux spculations en disant que tout ce que nous pouvons dire du but de ces ritesest quils avaient rapport avec une ascension ou une descente dans dautres mondes, pour pouvoir accomplir lacte archtypal de cration du Nouvel An.

Nous avons dj une petite ide de ce que reprsentaient ces rites et clbrations puisquils font clairement des parallles avec lensemble du Graal que nous avons brivement analys dans des chapitres prcdents du prsent ouvrage. Les ftes du Nouvel An des anciens comprenaient des rites symbolisant la nature cyclique du temps, lpuisement des ressources cosmiques aboutissant au chaos,et taient suivies du hieros gamos, ou mariage sacr. Celui-ci reprsentait en faitla plantation de la graine dans le nouvel univers, ou le "passage" travers les eaux du dluge, dans une arche, pour arriver dans un nouveau monde. Il pouvait galement reprsenter, dans sa forme originelle, une application de la connaissance des Boucles Temporelles- une machine voyager dans le Temps.

Dans ce sens, il parat raisonnable de conclure que lascension ou la descente proprement diteait constitu le mariage sacr lui-mme et que, peut-tre, un accouplement sacr symbolisait lunion avec la desse, la rencontre de lhomme et de la divinit, et la rception des lois ou destines pour tout le groupe au cours de lanne nouvelle. Et si lon va encore un pas plus loin dans la science archaque dont nous supposons lexistence, il se pourrait que le hieros gamos ait t un des symboles de la dissolution dans le Tempsdune Machine voyager dans le Temps.

Pendant le hieros gamos, toute lumire tait teinte. Lhirogamie se droulait sous ladirection de lhirophante, ou lintrieur dune tente prservant lintimit. Et la r-apparition des lumires signifiait que lanne coule tait morte et que la graine avait t plante, permettant la naissance de lanne nouvelle. Il est dit que "lultime mystre tait rvl Eleusis dans les paroles: un pi de mas rcolt dans le silence - un ftiche sacr que les Juifs nommaient shibboleth. " [32]

Cette affaire de "shibboleth" est un indice intressant. Le mot lui-mme est driv dune racine hbraqueinusiteshebel, qui signifie "couler" comme la trane dune robe, ou quelque chose quisuit une femmeou scoule delle. L pi de mas est donc vu comme quelque chose qui grandit dune femme, ou bien cette graine scoule delle, et le grain est le prsent de la desse. Nous voyons exactement illustre icilnergie bio-lectronique qui doit avoir t ncessaire pour permettre lnergie cosmique damener les paniers pleins de grain dcrits par leRig Veda:

Les adorables Maroutes, arms de lances brillantes et cuirasss de pectoraux dor, mnent une existence vigoureuse; puissent les chariots des rapides Maroutes arriver pour notre bien. Faiseurs de pluie et porteurs de fertilit,verseurs deau,multiplicateurs de nourriture. Pourvoyeurs dune nourriture abondante. Vos outres lait ne sont jamais sches. Nous invoquons les chariots chargs de nourriture des Maroutes. " [33]

Le mot "shibboleth" napparat quune seule fois dans la Bible, dans une histoire tragique raconte aux chapitres 11 et 12 du Livre des Juges. Il y avait un certain Jephth, fils dune prostitue. Il avait t expuls de la maison familiale par les fils lgitimes de son pre, (Galaad), et tait devenu en quelque sorte le chef dune bande de dfavoriss. Un peu comme Robin des Bois. Et aussi un peu commeDavid pendant sa priode hors-la-loi.

Il se fait que ses frres qui lavaient rejet, les ans de Galaad, firent lobjet dattaques par les enfants dAmmon. "Ils avaient dsesprmentbesoin daide et, sachant que Jephth avait une rputation dintrpide guerrier et quil tait entour dune bande de compres, ils allrent implorer son aide.

Jephth leur fit remarquer quils taient drlement culotts, pour venir lui demander dintervenir dans leurs combats; mais ils le persuadrent en lassurant que sil les aidait, ils feraient de lui le chef de la famille. Ctait l un argument auquel il tait difficile de rsister, et Jephth accepta de les aider. Non content de cela, il fit par-dessus le march le serment public que si Yahv lui accordait le succs dans son entreprise, il lui offrirait en holocauste, "la premire crature qui sortira de ma maison pour venir ma rencontre, lorsque jy retournerai. " Je suis certaine que le lecteur aperoit dj ce qui est en train de se profiler lhorizon. De fait, Jephth remporta la bataille.

Et Jephth vint Mitspa, dans sa maison ; et voici, sa fille sortit sa rencontre avec des tambourins et des danses*; et elle tait seule, unique : il navait, part elle, ni fils ni fille.

Et il arriva, quand il la vit, quil dchira ses vtements, et dit : Ah, ma fille ! tu mas accabl, et tu es de ceux qui me troublent ! car jai ouvert [ma] bouche lternel, et ne puis revenir en arrire.

Et elle lui dit : Mon pre, si tu as ouvert ta bouche lternel, fais-moi selon ce qui est sorti de ta bouche, aprs que lternel ta veng de tes ennemis, les fils dAmmon.

Et elle dit son pre : Que cette chose me soit faite : laisse-moi pendant deux mois, et je men irai, et je descendrai sur les montagnes, et je pleurerai ma virginit, moi et mes compagnes.

Et il lui dit : Va. Et il la renvoya pour deux mois. Et elle sen alla, elle et ses compagnes, et pleura sa virginit sur les montagnes.

Et il arriva, au bout de deux mois, quelle revint vers son pre ; et il accomplit son gard le vu quil avait vou. Et elle navait point connu dhomme.

Et ce fut une coutume en Isral, que danne en anne les filles dIsral allaient clbrer la fille de Jephth, le Galaadite, quatre jours par anne.

Eh bien, part le fait que, si nous prenons la Bible au mot nous pouvons nous douter que Yahv tait, lorigine, un dieu qui exigeait des sacrifices humains, nousvoyons ici clairement que Yahv acceptait au moins loccasion un sacrifice humain!Mais en un certain sens, ceci nest quune autre version de lhistoire o Abraham avait presque sacrifi son fils Isaac, qui est elle-mme presquidentique une histoire vdique de Manou. Ces actes sont bass sursraddha, ou amour naturel du coeur, foi, dvotion sans faille, etc. [34]

Selon Dumezil et Levi, le mot sraddha a t trop htivement interprt comme la foi dans un sens chrtien. Correctement compris, il sagit de la confiance place par louvrier dans ses outils et techniques en tant quactes magiques!Il sagit ds lors dun lment dun pacte dans lequel le sacrificateur sait comment accomplir correctement un sacrifice prescrit et il sait galement que sil accomplit le sacrifice correctement, celui-ci doit tre suivi deffets.

En rsum, cest un acte destin exercer un contrle sur les forces de vie qui rsident dans le dieu avec lequel le pacte a t conclu. Ces dieux devenus lments de pactesne sont pas des ornements littraires ni desabstractions. Ce sont des partenaires actifs dots dintelligence, de passion, et ayanttendance perdre tout contrle si les sacrifices ne sont pas accomplis correctement. Dans ce sens, le sacrifice est simplement magique.

Dans un autre sens, lascte ou auto-sacrificateur est une personne qui sefforce de se librer des liens et de lordre de la nature en se mortifiant le  soiet la chair, en mettant lpreuve et an renforant sa volontdans le but dacqurir des pouvoirs tyranniques alors quil est encore de ce monde. Il cherche exercer sa matrise sur lui-mme,dautres hommes, et sur les dieux eux-mmes.

Dans lhistoire de Manou, en Inde, nous voyons quil a la manie du sacrifice, tout comme les asctes et les saints ont la manie de la dvotion et du sacrifice de soi. Les histoires les plus rpandues dpeignent Manou esclave de son sraddha, abandonnant aux dmoniaques asuras Trsta et Varutri, tout ce quil possde de quelque valeur. Tout ce que ces dmons ont dire pour obtenir quelque chose de Manou est: Manou, tu es un sacrificateur, ton dieu est le sraddha". Cest ainsi quils exigent de lui une chose aprs lautre, et pour finir, mme sa femme: Manavi. MaisIndra intervient alors pour sauver Manavi. Il apparat Manou et prononce les mmes paroles: "Manou, tu es un sacrificateur, ton dieu est le sraddha. "Pour djouer le complot des dmoniaques brahmines qui ont induit en Manou ltat de sraddha, ou croyance en la ncessit dun sacrifice, Indra exige le sacrifice de ces mmes brahmines dmoniaques!Manou, tant vou au sraddha, les remet sans aucune difficult, etIndra les dcapite avec leau du sacrifice.

Les actes de sacrifice sont en fait des actes dchange:lexcution dun contrat dchange entre lhomme et la divinit. Je donne pour que tu puisses donner. Dans lhistoire de la Bible o le sacrifice de Can, une offrande de grain, est rejet, nous voyons un reflet de lide quun dieu value la valeur de loffrande propose.

Manou, priv de sa victime par la misricordieuse intervention dIndra, est ulcr parce que ses droits ont t bafous. "Finis mon sacrifice!" dit-il Indra. Indra lui lance un dfi: "Le dsir que tu as eu de prendre ton pouse pour ta victime, quil te soit accord; mais laisse vivre cette femme!" [35] Dans lhistoire dAbraham sacrifiant son fils, Isaac, et voyant apparatre un blier dans les taillis, nous avons une variante trs intressante sur ce thme. Agni est compar Vasishtha, "n dans le lotus" ou "de la desse. "

Dans lhistoire de la fille de Jephth, nous voyons que le rdacteur des textes bibliques a estim que lhistoire ne pouvait tre omise, mais il fallait dissimuler la vraie nature dusacrifice. Cela devient plus clair grce ce qui suit:

Llew Llaw Gyffes (Le Lion la Main Ferme), une sorte de Dionysos, dHercule cleste ador dans la Grande Bretagne de lantiquit, est gnralement identifi Lugh, le dieu solaire goidlique Et sil ntait que le Soleil!Il est le glorieux visage de Lugh aux longues mains que personne ne peut regarder en face sans tre bloui. '

Sa mort, le premier dimanche daot, appele Lugh nasadh- devenu par la suite Lugh-mass ou Lammas a t clbre en Irlande jusqu une priode rcente, jour de deuil comparable celui du Vendredi Saint, et conserv titre de ftes des dfunts. La procession est toujours conduite par un jeune homme portant une couronne de fleurs mortuaire. Lammas tait encore observ au Moyen-Age comme une clbration mortuaire dans la plupart des rgions de Grande Bretagne

Dans certaines rgions du Pays de Galles,Lammas est clbr de nos jours sous forme de foire. Sir John Rhys rapporte que dans les annes1850 les collines de Fan Fach et South Barrule dans le Carmarthenshire taient couvertes dune foule portant le deuil de Llew Llaw le premier dimanche daot, le prtexte tant que lon montait pleurer la mort dela fille de Jephth sur la montagne. ' Curieusement, cest ce mme prtexte qui a t utilis par les jeunes Juives daprs lExil, aprs les rformes deutronomiques, pour dissimuler leurs lamentations sur Tammouz, la contrepartie palestinienne de Llew Llaw. [36]

Un autre indice concernant les rites leusiniens est quils taient, dit-on, clbrs seulement par des femmes, dans toute la Grce,au mois de Pyanepsion (fin octobre), leur trait principal tantle sacrifice dun porc, sacrifice habituel aux divinits chthoniennes [37] . Les Grecs attribuaient des forces particulires aux cochons, au vu de leur fertilit, de la puissance et de labondance de leur sang, et peut-tre aussi de leur talent ingal pour dterrer tubercules et jeunes pousses. Selon les historiens, il existait une croyance selon laquelle un mlange de chair de porc et de semences de grain assurait labondance des rcoltes de lanne suivante. Ces experts pensent galement que les crmonies comportaient le jene et la purification, une descente ritualise vers les mondes infrieurs, et le recours la magie sympathique pour extraire de la mchoire des morts un renouveau de vie [38] .

Cest ainsi que nous dcouvrons que ceux qui participaient auxThemosphoria honoraient la gent porcine et que leurs rituels comportaient le lavage et le sacrifice de jeunes porcs sacrs Dmter (bien que ceci se passt sur les plages du Pire plutt qu Eleusis mme). Et nous voyons galement que cela tait une pratique cananenne, trs trangement juxtapose une religion connue de nos jours pour son horreur du porc. Est-ce parce que lanimal sacr de la religion rivale tait le cochon, ou est-ce parce que, aux trfonds de cette religion, le cochon ne doit pas tre mang parce quil est rvr?Et si cest le cas, pourquoi?Est-ce que le cochon aurait t jadisla personnification dun dieu?Voyons cela. Au chapitre 12:6-7 de la Gense, nous voyons Abraham faire un pacte avec Dieu"

Et Abram passa au travers du pays, jusquau lieu de Sichem, jusquau chne de Mor.
Et le Cananen tait alors dans le pays. Et lternel apparut Abram, et dit : Je donnerai ce pays ta semence. Et [Abram] btit l un autel lternel, qui lui tait apparu.

Ensuite, au chapitre 22:2-3 de cette mme Gense, nous voyons que Dieu dit Abraham:

Et [Dieu] dit : Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Isaac, et va-ten au pays de Morija, et l offre-le en holocauste, sur une des montagnes que je te dirai.
Et Abraham se leva de bon matin et bta son ne et prit avec lui deux de ses jeunes hommes, et Isaac, son fils ; et il fendit le bois pour lholocauste, et se leva, et sen alla vers le lieu que Dieu lui avait dit.

Et dans le livreII 3:1 des Chroniques nous trouvons:

Et Salomon commena de btir la maison de lternel Jrusalem, sur la montagne de Morija, o [lternel] tait apparu David, son pre, sur lemplacement que David avait prpar dans laire dOrnan, le Jbusien.

Lautre nom de Morija est le Mont Sion. Isae nous dit que le Mont Sion est le Trne du Seigneur des Armes qui "disperse, distribue etfoule aux pieds. Le"Temple" a t construit sur la terre battue deOrnan (Araunah dans une autre version), symbolique du dieu des moissonsTammouz, qui a exig les premiers fruits dugrain. Cependant, Jhovah navait quun intrt trs relatif pour le grain. Ce quil voulait, ctait du sang:

Exode 34:19 Tout ce qui ouvre la matrice est moi, et tout ce qui nat mle de ton btail, le premier-n, tant du gros que du menu btail.
20 Et le premier-n de lne, tu le rachteras avec un agneau; et si tu ne le rachtes pas, tu lui briseras la nuque. Tout premier-n de tes fils, tu le rachteras ; et on ne paratra pas vide devant ma face.
21 Six jours tu travailleras, et le septime jour, tu te reposeras ; tu te reposeras, [mme] au temps du labourage et de la moisson. .

Lordre de Jhovah concernant le septime jour qui doit lui tre consacr lidentifie avec Cronos ou Saturne. Il est dit que le Phrygien Adonis a t mtamorphos en pin par la desseCyble qui laimait, alors quil gisait mourant dune blessure reue dun sanglier envoy parZeus. Seth, Le dieu Soleil gyptien, dguis en sanglier, atu Osiris. Apollon, le dieu Soleil grec,dguis en sanglier, a tu Adonis, ou Tammouz, le Syrien, amant de la desse. Finn Mac Cool, dguis en sanglier, a tu Diarmuid, lamant de la desse irlandaiseGrainne. Un dieu inconnu,dguis en sanglier a tuAnce, le roi arcadien, dvou Artmis, dans son vignoble de Tegea, et daprs le Gannat Busame Nestorien, le Zeus crtois a t tu de manire semblable. Octobre tait la saison pendant laquelle le sanglier tait chass et ctait aussi la saison festive pour lesBassarides couronnes de lierre. Le sanglier est lanimal de la mort, et la chute (automne) de lanne dbute pendant le mois du sanglier.

En Egypte, lanne se dcomptait en 360 joursdiviss en trois saisons de 120 jours, chacune delles comportant cinq priodes gales de 24 jours, avec cinq jours en surplus. Selon les Egyptiens, ces cinq jours taient ceux pendant lesquels le dieuThoth (Herms) battaitau jeu de dames la desse de la Lune:Isis, et taient composs du 72e de chaque jour de lanne. Les anniversaires dOsiris, Horus, Seth, Isis et Nephthys taient clbrs ces jours-l et dans cet ordre.

Il semble, daprs le mythe,quun changement de religion ait ncessit un changement de calendrier. Lancienne anne de 364 jours et un jour en surplus a fait place une anne de360 jours avec 5 jours en surplus. Plus tard, sous linfluence assyrienne, les trois saisons ont tdivises en quatre priodes de30 jours, de prfrence cinq priodes de 24 jours chacune. La saison de 72 jours est observe dans le mythe gypto-phnicien, dans lequel la desseIsis soustrayait son fils Horus, ou Harpocrats, la rage du dieu-Soleil aux oreilles dne, pendant les 72 journes les plus chaudes de lanne, la troisime des cinq saisons, gouverne par le Chien Sirius et les deux Anes.

La lgende grecque selon laquelle le dieu Dionysos a plac les Anes dans le signe duCancer suggre que le Dionysos qui sest rendu en Egypte et a t reu par Prote, le roi de Pharos, tait Osiris, frre du dieuhyksos Typhon, alias Seth. Les premiers occupants du Delta avaient fait de Pharos, lle-phare au large de ce qui fut plus tard Alexandrie, leur le oraculaire sacre.

Daprs la lgende homrique , le roi Prote, roi de Pharos, vivait dans une caverne o Mnlas le consultait. Il avait le pouvoir de changer de forme. Apule relie Pharos le sistre dOsiris, utilis pour carter le dieu Seth. Cela nous fait penser que Prote et Osiris taient considrs comme une seule et mme personne. Un autre Prote, ou Proetus, tait arcadien.

Le grand quai de dbarquement qui se trouvait lentre du port de Pharos tait compos de gros blocs, dont certains mesuraient 4m80 (16 pieds) de long, portant en gravure profonde un motif dchiquier en forme de pentagones. Puisque le pentagone nest pas une figure adapte ce genre de construction, certains chercheurs ont mis lide que le nombre cinq doit avoir eu une importante signification religieuse. Robert Graves se demande: "Est-ce que Pharos aurait t au centredun systme calendaire cinq saisons?

Dautre part, lle a t bizarrement relie aux nombres 5 et 72 au commencement de lre chrtienne. Les Juifs dAlexandrie avaient pour habitude de se rendre sur lle lors dun festival annuel dont le prtexte tait que les Cinq Livres de Mose avaient miraculeusement t traduits l-bas en Grecpar 72 docteurs de la Loi, qui y avaient chacun travaill pendant 72 jours. Quest-ce qui se cache derrire cette histoire?Dans les temps anciens, les festivals commmoraient gnralement un trait ou un acte dunification. Que sest-il produit ici?

Le Nil est qualifi dOgygien par Eschyle; Eustathius le grammairien byzantin dit quOgygia tait le premier nom de lEgypte. Cela suggre galement que lle dOgygia gouverne parCalypso tait en fait Pharos. Ds que les Phniciens eurent apport leurdieu de la Tempte en Egypte, celui qui,dguis en sanglier, tuait chaque anne son frreAdonis, le dieu qui renaissait toujours sous un pin, ils lidentifirent Seth, lancien dieu gyptien du dsert, dont lanimal totmique tait lne sauvage et qui, chaque anne, mettait mort son frre Osiris, dieu de la vgtation du Nil. Sanchoniathon le Phnicien, cit par Philon,dit que "les mystres de Phnicie avaient t apports en Egypte. Il dit que les deux premiers inventeurs de la race humaine: Upsouranios et son frre Ousous, avaient consacr deux piliers: lun au feu et lautre en vent. Ce sont l les deux formes primitives des piliersJachin et Boaz reprsentant Adonis, dieu de lanne qui crot et du soleil nouvellement n, et Typhon, dieu de lanne qui dcline et des vents destructeurs. Sous linfluence phnicienne, les rois hyksos ont de mme converti leur dieu de la Tempte en dieu Seth.

Aux temps prdynastiques, il se peut que Seth ait t le chef de tous les dieux dEgypte, puisque le signe de royaut port par tous les dieux dynastiques tait le sceptre de Seth, sceptre de roseau aux oreilles dne. Les Egyptiens lont galement identifi la constellation dOrion aux longues oreilles, "Seigneur des Chambres du Sud," et le "souffle de Seth" tait le vent du sud venant des dserts et qui tant cette poque que de nos jours, a toujours provoqu quand il souffle, des vagues de violence criminelle en Egypte, Libye et dans lEurope mridionale. Lne apparat dans de nombreuses anecdotes de la Gense et des premiers livres historiques de laBible. Quaucun souvenir nait survcu en Egypte, dune anne comportant cinq saisons concouramment avec une anne de trois saisons ne prouve pas quune telle anne ntait pas populaireparmi les adeptes dOsiris. Aucune trace crite ne subsiste non plus en Egypte, de la construction ou mme de lexistence du port de Pharos, et cependant il commandait les bouches du Nil et a t utilis sans discontinuer pendant plus de mille annes!

Les textes et les reprsentations picturalesgyptienssont bien connus pour avoir supprim ou dform des faits. Il semble que les aristocratiques prtres de "lEglise Officielle dEgypte" aient commenc manipuler les histoires populaires ds 2. 800 av. J. -C. Par exemple, dans le Livre des Morts, la douzime heure de la nuit, quand la barque solaire dOsiris sapproche du dernier portail de lAutre Monde avant dmerger dans la lumire du jour, il est reprsent courb en arrire en forme de cerceau, avec les mains leves et les orteils touchant larrire de sa tte. Lexplication donne est Osiris dont le circuit est lautre monde. Elle est suppose suggrer quen adoptant cette absurdeposture acrobatique, Osiris dfinit lautre monde comme une rgion circulaire, et assimile ces douze heures aux douze signes du Zodiaque. Il est clair que le clerg a impos la corruption dun mythe archaque. En effet, comme nous lavons dj vu, la posture reprsente Osiris captur parSeth, et attach comme Ixion ou Cuchulain, par le lien quintuple qui lie poignets, cou et chevilles ensemble. Autrement dit,Osiris dans cette posture est une faon conomique de dcrire le dieu du monde den-bas, le serpent Seth, qui apparat galement sous la forme dun sanglier et dun ne.

Nous disposons prsent de nombreux indices concernant les origines de la cration de la religion deYahv, y compris la description de la construction des piliers Jachin et Boaz, mythes historiciss de la Bible et attribus Salomon. Il se fait que, de nos jours, les Juifs clbrent la nouvelle anne en septembre, aux alentours du temps des moissons. Cette fte est suivie de la Fte desTabernacles, qui est suppose commmorer la construction, par les enfants dIsral, dabris temporaires pendant quils erraient dans le dsert, domaine de Seth.

Il est dit que cest sous la tenteque Dieu a rencontr lhomme pour la premire foispendant lExode. Le Tabernacle tait le lieu de rencontre de Dieu avec lhomme. Les comparaisons sont tellement videntes que je ninsisterai pas!

Maintenant, pour en revenir cette trs trange histoire de Jacob luttant avec lhomme, aprs laquelle il sen est all vers le sud et pour faire toutes ces affaires de tabernacle, il est videntque cest lancien drame rituel qui a t historicis. Certains anciens mythes racontent que des batailles ont eu lieu, soit entre deux frres, soit entre un pre et son fils. Le combat se termine quand le vieux roi est bless la cuisse, cest--dire rituellement castr, pour symboliser la perte de sa puissance. Le royaume, reprsent par la reine, est ensuite remis au frre vainqueur ou par le pre son fils, puisque la reine symbolise la terre. Il est intressant dobserver que cest ce drame-l qui est suppos avoir t jou cette occasion,avec Jacob et un "ange de Yahv", dans les rles de Seth et dOsiris tu par celui-ci. Yahv est le dieu-sanglier. Cest de cette manire que les gens ont compris que la royaut avait t remise Yahv en personne.

Il nous faut comprendre que ces combats rituels, rois mourants, cannibalisme et activits sacrificielles sont tous les corruptions extrmesdune ide originelle fondamentale que lon peut se reprsenter comme une ancienne technologie.

De fait, laspect technologique r-merge de temps en temps, mais il est souvent tellement altr quil est difficile de dmler les nombreux tours et torsions des fils de la transmission. Parmi les reprsentations les plus archaques de ces ides-mme si nous pouvons considrer quil sagit encore dune corruption de la connaissance antique-- se trouvent lesrites des chamans dAsie centrale.

Lorsque nous examinons la fonction du chaman, nous dcouvrons quou bien il descend dans les mondes infrieurs pour sauver lhomme, ou bien il monte vers les cieux pour intercder auprs des dieux au nom de son peuple. Il est en fait le chevalier choisi divinement, qui est quip comme il faut pour pouvoir accomplir son voyage. Le symbolisme des escaliers monts ou descendus sont typiquement chamaniques. "LArbre de Vie symbole de la desse de la naissance, est un symbole dascension chamanique vers les sphres clestes afin de recevoir de la divinit une communication concernant la destine de la tribu. En ce sens, laxe cosmique et le livre clesteont t joints, symboliquement parlant. Ces lments sont trs visibles dans lhistoire de lchelle deJacob et de son combat avec lange.

Ce qui est extrmement fascinant dans leshistoires chamaniques, cest une mystrieuse maladie de femme dont souffre le chaman (mle). Quelques uns des signes montrant que lon est en train de devenir un chaman sont: le fait de shabiller en femme, agir comme une femme, bref, entamer un processus de fminisation.

Nous observons ce facteur dans le voyage de Jacob vers le sudpour y construire des cabanes, activit strictement rserve aux femmes!Cette fminisation nous oriente vers le fait que trs probablement, la fonction chamanique/graal originelle tait lorigine remplie exclusivement par des femmes, mais qu une certaine poque les hommes ont tent de se passer de llment fminin et dacqurir eux-mmes les attributs et facults chamaniques naturellesde celles-ci.

Il semblerait quau moment o dans les rites la place de la femme reprsentant la desse dans le mariage sacr, a t remplace par dautres lments:escaliers, arbres clestes, et mme des chevaux, la fonction rythmique de laccouplement ritulique, qui tait seulement un acte de dissolution dans lespace/temps, a t remplace par des battements de tambour et dautres mthodes destines induire la transe. Les indices de cestransitions se trouvent dans les mots eux-mmes: knight [39] et mare [40] . Knight est driv de la mme source queyogi, ou juga, qui signifie "mettre ensemble,  mettre sous le joug et le mot "mare" [41] remplace manifestement la "mer" ou la mre. Pour nous permettre de nous rendre compte comment se produisent lestransitions, Eliade commente le rle chamanique dcrit et observ dans les rites funbres. Il suppose que ce type de rites sont trs proches des rites secretsou fonctions qui sont gardes secrtes sous des vux de silence.

Hrodote nous a laiss une bonnedescription des coutumes funbres en Scythie. Les funrailles taient suivies de purifications. Du chanvre tait jet sur des pierres chauffes, et tousen inhalaient la fume. "les Scythes hurlent de joie devant les bains de vapeur. " [] Les hurlements composent un ensemble religieux spcifique, dont le but ne peut tre que lextase. Dans cet ordre dides,Meuli cite la sance altaque dcrite par Radlov, au cours de laquelle le chaman guide vers les mondes infrieurs lme dune femme dcde depuis quarante jours. Le chaman psychopompe ne se trouve pas dans la description dHrodote, qui ne parle que des purifications suivant les funrailles. Mais parmi certains peuplesturco-tartares ces purifications ont lieu lorsque le chaman escorte le dfunt jusqu sa nouvelle demeure, les rgions infrieures. []

Lusage de chanvre est aussi attest dans un but dextase parmi les Iraniens, et cest le mot iranien pour chanvre qui est employ pour dsigner livresse mystiqueen Asie centrale et septentrionale.

Il est certain que les peuples du Caucase, et en particulier les Osstes, ont conserv un certain nombre de traditions mythologiques et religieuses des Scythes. Or, lesconceptions de laprs-vie chez certaines peuplades du Caucase, sont proches de celles des Iraniens, particulirement en ce qui concerne la traverse, par le dfunt, dun pont aussi troit quun cheveu, le mythe dun arbre cosmique dont la cime touche le ciel et entre les racines duquel jaillit une source miraculeuse, etc. Ensuite, il y a aussi les devins, visionnaires et ncromanciens-psychopompes, qui jouent un certain rle parmi les tribus gorgiennes des montagnes. Les plus importants de ces sorciers sont les messulethe; dans leurs rangs se trouvent principalement des femmes et des jeunes filles. Leur office principal est descorter les dfunts jusqu lautre monde, mais elles peuvent galement les incarner [] La messulethe accomplit sa tche en tant en transe.

Permettez-moi dintercaler ici un commentaire: nous observons un curieux parallle avec le fait que laThemosphoria tait clbre par des femmes exclusivement. Autrement, il sagissait trs vraisemblablement dune coutume archaque de ce qui a t appel prostitution sacre, mais clairement drivedarchaques techniques dextase, dont nous avons suggr quelles sont en fait les disjecta membra dune ancienne technologie permettant en fait de modifier lADN. Aprs des millnaires de transmission, la terminologie dcrivant ce facteur dADN a t corrompue et ne sest plus rfre qu des lments sexuels. Nous verrons galement que ce qui tait lorigine une ide spirituelle a reu par la suite un sens littral, physique.

Le rle et la participation des femmes sont certes importants, mais pas du tout de la manire dont certains occultistes les ont interprts.

Ce qui est clair, cest que la trs ancienne ide reprsentant les femmes comme des prtresses ou desprostitues du temple ainsi quelles ont t qualifies,vient en fait du rle naturel de la femme qui est celui dauthentique chaman. Lorsque les femmes ont t prives de leur rle de psychopompes naturels pour leurs tribus,un tas dautres lments ont t invents pour prendre leur place: arbres, ponts, chelles, escaliers, tambours, hochets,chants, danses, etc. ; et tout spcialement, des combats en lieu et place dunions.

Nous avons observ les ressemblances frappantes entre les ides des Caucasienssur lautre monde et celles des Iraniens. En particulier, le pont Cinvat joue un rle primordial dans la mythologie funraire iranienne; sa traverse dtermine en grande partie la destine de lme; et la traverse est une preuve difficile, quivalant en structure aux preuves initiatiques. [] Le pont Cinvat est au Centre, au milieu du monde et a la hauteur de cent hommes. [] Le pont relie la terre et le ciel au centre. Sous le pont Cinvat se trouvent les abmes de lenfer.

Nous trouvons ici un schma cosmologique classique des trois rgions cosmiques relies par un axe central (pilier, arbre, pont, etc. ). Les chamans voyagent librement dans cestrois zones; les dfunts doivent traverser un pont pendant leur voyage vers lau-del. [] Un trait important de la tradition iranienne (du moins telle quelle a survcu aprs la rforme de Zarathoustra) est que pendant la traverse du pont il y a une sorte de lutte entre les dmons qui tentent de faire tomber lme en enfer et les esprits tutlaires qui leur rsistent.

Les Gathas [42] font trois fois rfrence cette traverse du pontCinvat. Selon linterprtation donne par H. S. Nyberg dans les deux premiers passages, Zarathoustrafait rfrence lui-mme comme un psychopompe. Ceux qui ont t unis lui dans lextase traverseront le pont avec facilit. [43] [] Le pont nest alors pas seulement un passage pour les morts; il est le chemin de lextase. [] Le terme gathique de maga prouve que Zarathoustra et ses disciples induisaient lexprience extatique par des chants rituels entonns en chur dans un espace clos consacr. Dans cet espace sacr (maga) la communication entre le ciel et la terre devenait possible [] Lespace sacr est devenu un centre. "[]

Lextase chamanique induite par des fumigations de chanvre taient connue en Iran ancien. [] Dans le Videvdat le chanvre est diabolis. Cela nous parat prouver une totale hostilit envers livresse chamanique. [] Limagerie des chamans dAsie Centrale peut paratre avoir subi linfluence dides orientales, et en particulier de lIran, mais cela ne signifie pas que la descente du chaman vers les mondesden-bas est dinfluence exotique. La contribution de lorient na fait quamplifier et ajouter de la couleur aux dramatiques scnarios de chtiment. Ce sont les narrations de voyages extatiques vers le monde den-bas qui ont t enrichies par les influences orientales, mais lextase les a prcds de longtemps. [. ] Nous avons trouv des techniques dextase dans des cultures archaques o il est impossible de suspecter des influences venues de lancien orient. [] La valeurmagico-religieuse de livresse permettant datteindre lextase est dorigine iranienne. [] En ce qui concerne lexprience chamanique originelle les narcotiques ne sont que de vulgaires substituts de la transe pure. Lusage de produits enivrants est une innovation rcente et indique une dcadence dans la technique chamanique. Linduction par des narcotiques permet datteindre une imitation de ltat que le chaman nest plus capable datteindre autrement. Dcadence ou vulgarisation dune technique mystique, dans lInde ancienne et moderne, et en fait dans tout lOrient, nous retrouvons sans cesse ce curieux mlange demanires difficiles et de manires faciles datteindre lextase mystique ou de faire toute autre exprience dcisive. [44]

De cette toute petite srie dindices, nous pouvons dduire que le rve deJacob propos dune chelle, et son combat rituel avec l homme qui tait un ange deYahv, sont de simples couches de peinture recouvrant les activits chamaniques de Jacob.

Sil y a eu ou non un Jacob historique, nous ne le savons pas. Tout ce que nous pouvons dire, cest que quelquun a accompli quelque chose ce moment-l et a t assimil" au mythe du"Dieu au Talon". Et nous pensons nouveau aux rencontres entreAbraham et Dieu, Mose et Dieu, qui ont dbouch sur une circoncision. Bien sr certaines conclusions peuvent tre tires de la relation entre laction dela circoncision et la blessure inflige Jacob, mais nous nen dirons pas davantage pour le moment. De toute manire, les trois vnements: combat avec lange, changement de nom, et circoncision dAbraham et du fils de Mose, ont vraisemblablement t lorigine un seul vnement, divis dans le temps et le contexte par le rdacteur de la Bible, que nous allons rencontrer bientt.

Quoi quil en soit, Jacob a perdu la bataille, ayant chou dans sa mission de chaman, et reprsentant aussi le vieux roi qui doit mourir. Et le lendemain il rencontre son frre, sachant quil a t mortellement bless et transfre sur lui la bndiction ou royaut.

Je me demande si cette rencontre est galement un signe dutransfert de quelque chose de vital Esau, cause de son chec en tant que chaman.

Nous avons ici un fantastique lment cl quil me faut expliquer. Il se fait quun des rcits importants de la Bible, et tenu pour historique, est en fait confirm par lHistoire officielle dEgypte qui donne lautre son de cloche. Cette histoire est celle dAbram et Sarai en Egypte. Il sagit en fait dun des trs problmatiquestriplets. Voici lhistoire:

Gense 12:10 Et il y eut une famine dans le pays ; et Abram descendit en gypte pour y sjourner, car la famine pesait sur le pays.
11 Et il arriva, comme il tait prs dentrer en gypte, quil dit Sara, sa femme : Voici, je sais que tu es une femme belle de visage ;
12 et il arrivera que lorsque les gyptiens te verront, ils diront : Cest sa femme; et ils me tueront, et te laisseront vivre.
13 Dis, je te prie, que tu es ma sur, afin quil marrive du bien en considration de toi, et que mon me vive cause de toi.
14 Et il arriva que, lorsque Abram entra en gypte, les gyptiens virent sa femme, quelle tait trs belle.
15 Et les princes du Pharaon la virent, et la lourent devant le Pharaon ; et la femme fut emmene dans la maison du Pharaon.
16 Et il traita bien Abram cause delle ; et il eut du menu btail et du gros btail, et des nes, et des serviteurs et des servantes, et des nesses, et des chameaux.
17 Et lternel frappa de grandes plaies le Pharaon et sa maison, cause de Sara, femme dAbram.
18 Et le Pharaon appela Abram, et dit : Quest-ce que tu mas fait ? Pourquoi ne mas-tu pas dclar quelle tait ta femme ?
19 Pourquoi as-tu dit : Elle est ma soeur, de sorte que je lai prise pour ma femme ; et maintenant, voici ta femme : prends-la, et va-ten.
20 Et le Pharaon donna ordre ses gens son sujet, et ils le renvoyrent, lui, et sa femme, et tout ce qui tait lui.
1 Et Abram monta dgypte vers le midi, lui, et sa femme, et tout ce qui tait lui, et Lot avec lui.
2 Et Abram tait trs riche en troupeaux, en argent et en or.

Et Moi, Je Suis Mon Propre Grand-Pre. . .


[26] Gense 17:22-26

[27] Autrement dit, il se cachait derrire les jupes des femmes.

[28] Eschyle par exemple, a bien failli perdre la vie pour en avoir trop ditsur des vrits interdites.

[29] Foucart 2-23; Magnien 44-46

[30] Mylonas 14-20; Kernyi 111, 145

[31] Ventris and Chadwick 289

[32] D'Alviella, Count Goblet, The Migration of Symbols, New Your: University Books, 1956

[33] Rig-Veda, Vol III.

[34] Meillet, Antoine; Mmoires de la Socit de Linguistique de Paris, XXII, 1992.

[35] Sylvain Levi, cit par Dumezil, Mitra-Varuna, p. 63

[36] Robert Graves, The White Goddess, 1948, New York, Noonday Press.

[37] "Sombres, primitives et mystrieuses. "

[38] (Harrison 120-31; Baring and Cashford 374-77)

[39] chevalier( mettre en parallle avec le mot anglais  knee  (genou : le chevalier est celui qui flchit le genou pour recevoir ladoubement) (NdT)

[40] le mot signifie  jument  en anglais

[41] bien quil sagisse ici du mot anglais signifiant  jument , le mot  mare  en franais complte trs bien la srie : mare, mer, mre (NdT)

[42] Hymnes de Zarathoustra.

[43] Je voudrais dire ici the linfluence du Zoroastrianismesur la cration de la Bible a sans doute t profonde.

[44] Eliade, Shamanism, Archaic Techniques of Ecstasy.


En tant que propriétaires et éditeurs de ces pages, nous souhaitons souligner que le matériel présenté ici est le fruit de notre recherche et de notre expérimentation en communication supraluminique. Nous nous demandons parfois si les Cassiopéens sont ce qu¹ils prétendent être, parce que nous ne tenons rien pour vérité indiscutable. Nous prenons tout "cum granulo salis", même si nous considérons qu¹il y a de bonnes chances que ce soit la vérité. Nous analysons constamment ce matériel ainsi que beaucoup d¹autres qui attirent notre attention, issus de divers domaines de la Science et du mysticisme. Honnêtement, nous ne savons pas CE QU'EST la vérité, mais nous croyons qu¹elle est « quelque part par là» et que nous pouvons sans doute en découvrir une partie. Oui, nous pouvons dire que nos vies ont été enrichies par ces contacts, mais certains éléments nous ont aussi rendus perplexes et nous ont désorientés, et ils restent encore à être clarifiés. Nous avons certes trouvé beaucoup de «confirmations» et de « corroborations » dans d¹autres domaines, entre autres la Science et l¹Histoire, mais il y a aussi de nombreux éléments qui, par nature, sont invérifiables. C¹est pourquoi nous invitons le lecteur à partager notre recherche de la Vérité en lisant avec un esprit ouvert, mais sceptique.

Nous n¹encourageons pas « l'adepte-isme », ni aucune « Vraie Croyance ». Nous ENCOURAGEONS la recherche de la Connaissance et de la Conscience dans tous les domaines qui en valent la peine, comme le meilleur moyen de discerner le mensonge de la vérité. Voici ce que nous pouvons dire au lecteur: nous travaillons très dur, plusieurs heures par jour, et nous le faisons depuis de nombreuses années, pour découvrir la raison de notre existence sur Terre. C¹est notre vocation, notre queste, notre mission. Nous recherchons constamment à valider et/ou à affiner ce que nous envisageons comme possible, probable, ou les deux. Nous faisons cela avec l¹espoir sincère que toute l¹humanité pourra en bénéficier, si ce n¹est maintenant, alors dans un de nos futurs probables.

Contactez l¹administrateur web à cassiopaea.com
Copyright © 1997-2003 Arkadiusz Jadczyk et Laura Knight-Jadczyk. Tous droits réservés. "Cassiopaea, Cassiopaean, Cassiopaeans," est une marque déposée par Arkadiusz Jadczyk et Laura Knight-Jadczyk.
Les lettres adressées à Cassiopaea, à la Quantum Future School, Ark ou Laura, deviennent la propriété de Arkadiusz Jadczyk et Laura Knight-Jadczyk.

La réédition et la rediffusion du contenu de cette page ou d¹une quelconque portion de ce site web sont expressément interdites sans approbation écrite préalable.

You are visitor number .