Un article par
HS, JQ, TC, JH, BT


Nouveau forum en français !


Les Editions Pilule Rouge


Guide Rapide des Signes

Cassiopée ? Forum de questions et réponses


Les Editions Pilule Rouge
Nos livres en français!


Nos Articles

Nouveau ! Programmes, tampons et "Esprit du prédateur"
- Laura Knight-Jadczyk

Nouveau ! Le résultat de l'impact du Dryas récent et les cycles de catastrophes cosmiques – les climatologues se réveillent
- R.H.

Nouveau SOTT Focus ! Pendant que les Européens sont en vacances, les Américains triment
- Marie Cocco

Nouveau SOTT Focus ! Comment créer la réalité de la "War on Terror" - guide pratique
- Joe Quinn

Nouveau SOTT Focus ! Des squatters sans conscience
- Henry See

Nouveau SOTT Focus ! Si le sociopathe habite à côté - montez à l'étage
- Keit

Nouveau ! L’Amérique fasciste, en dix mesures faciles
- Naomi Wolf, The Guardian

Nouveau ! Michael Topper à propos du Harcèlement
- Michael Topper

—SOTT

Virginia Tech – Le tueur était-il programmé mentalement
- B.K.

L'hypocrite Tony s'attaque à Téhéran
- Joe Quinn

La pression pour la paix et la "Pâque juive"
- Joe Quinn

Oubliez le réchauffement planétaire : nous sommes au bord de l’extinction !
- Laura Knight-Jadczyk & Henry See

Une vérité qui dérange
- Henry See

Piratage de la Démocratie
- Henry See

La main cachée derrière l'affrontement entre Hamas et Fatah
- Joe Quinn

Encore Des Absurdites « Al-Qaïda » Du Gang Bush
- Joe Quinn

Fascisme galopant: La France interdit à ses journalistes de rapporter la violence

Amir Peretz et la foi fondée à l'école de la politique
- Laura Knight-Jadczyk

Encore Des Absurdites « Al-Qaïda » Du Gang Bush
- Joe Quinn

Nous chutons tous
- Joe Quinn

D'Israël à Bush par l'entremise de la BBC et de CNN : Attaquez l'Iran -- sinon…
- Joe Quinn

Une Question Légale
- Henry See

Le Futur
- Steve McFarland

A quel point pensent-ils que nous sommes stupides?
- Henry See

Le Mythe Des Attentats Suicide Palestiniens
- Joe Quinn

Rassembler en un lieu tous les juifs
- Joe Quinn

Le MI6 et les médias - les manipulateurs de l'esprit
- Joe Quinn

Litvinenko - Par la tromperie
- Joe Quinn

Litvinenko - Par la tromperie 2
- Joe Quinn

La capture, le procès et la condamnation de Saddam Hussein – Une autre farce du renseignement américain
- Joe Quinn

La mystique contre Hitler
- Laura Knight-Jacdzyk

Les Bush et Le Roi Perdu
- Laura Knight-Jacdzyk

Bush révèle sa véritable politique iraquienne : le massacre de civils iraquiens
- Joe Quinn

Donnez leur un 5 novembre qu'ils n'oublieront jamais
- Télécharger des affiches Signs of the Times

Le sionisme et le président iranien
- Joe Quinn

Une planète au bord de l'anarchie?
- Joe Quinn

De l’Holocauste à l’Armageddon
- Joe Quinn

Ensemencement de graines de guerre civile
- Joe Quinn

Le racisme, pas la défense, au coeur de la politique israélienne
- Joe Quinn

Commentaires
- Signs of the Times

Commentaires des Signes 23 fev 2004 , 14 &15 Mar 2004

Supplément des Signs: Armes Ethniques Spécifiques

Supplément des Signs: L'Assassinat de JFK

HITLER : Tel que le Peuple Allemand Le Connaît

—Série JFK—
Laura Knight-Jacdzyk

John F. Kennedy, le Pétrole et la Guerre à la Terreur

John F. Kennedy, le Services Secrets et les Riches Texans Fascistes

John F. Kennedy et la Conspiration Monolithique et Impitoyable

John F. Kennedy et les Titans

John F. Kennedy et les Cochons de Guerre

John F. Kennedy et la Psychopathologie de la Politique

John F. Kennedy, J. Edgar Hoover, le Crime Organisé et le Village Mondial

John F. Kennedy et tous ces "ismes"

Sim City et John F. Kennedy

Le Gladiateur : John Fitzgerald Kennedy

Les Débris de l'Histoire

—11 septembre

Jim Hoffman – Attrape-nigaud pour les Chercheurs de Vérité du 11 septembre - Joe Quinn

L'ADMINISTRATION BUSH ET le 11 SEPTEMBRE: 100 RAISONS DE DISSIDENCE

La Cinquième Colonne

Commentaires sur l'attaque du Pentagone

Les récits de témoins oculaires du crash du Pentagone ne riment à rien

Le Mossad et les Sociétés de Déménagement

Mahmoud Ahmad et le Culte Secret

Commentaires sur l'attaque du Pentagone

—Ponérologie & Psychopathie—

Ponérologie Politique : une Science sur la Nature du Mal adaptée à des Buts Politiques

Le Paysage Intérieur du Psychopathe de Herve Cleckley

Le Psychopathe - Le Masque de Santé Mentale

Le Culte le plus dangereux dans le Monde - Laura Knight-Jadczyk

L'Idée la plus dangereuse dans le Monde - Laura Knight-Jadczyk

"Culture officielle" en Amérique:
Un Etat Naturel de Psychopathie?

Exposé Greenbaum

Contrôle des Mots, Contrôle des Pensées, Contrôle du Monde

La Bible déconstruite

Le Livre Q et les Origines Chrétiennes

La Véritable Identité de Fulcanelli, les Quatre éléments et Le Code Da Vinci

Qui a écrit la Bible et pourquoi?

—Les catastrophes
cycliques—

Jour d'Indépendance

Le Monde Arrive-t-il à sa Fin?

Est-ce que notre Soleil a un compagnon sombre?

—Les mystères—

Extraits de l'Histoire Secrète du Monde

Introduction à La Science antique

La chimie de l'alchimie

Réalité hyperdimensionnelle

Qui a écrit la Bible et pourquoi?

La Véritable Identité de Fulcanelli et Le Code Da Vinci

 

Les portails organiques ? L' "autre" race - 1ère partie

Prédateur Spirituel – Prem Rawat alias Maharaji - Henry See

Qui parle au nom de la Vérité?

Chronologie de Cointelpro Cosmique 11, 12

Etoiles déchues

Un gouffre dans le coeur - John Kaminski

Le Jeu Global du Survivant: Les Quatre Prochaines Années de l'Amérique

La Bête et Son Empire

La Haute Étrangeté des Dimensions et le Processus d'Enlèvement Alien

Schwaller de Lubicz et le Quatrième Reich
2, 3, 4

La face obscure du Tibet

Jupiter, Nostradamus, Edgar Cayce, et le Retour des Mongols
1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13

Vérité ou Mensonge
1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
, 7a, 7b

Ouspensky, Gurdjieff et les Fragments d'un Enseignement inconnu

Picknett et Prince sur les Cassiopéens

Le Crop Circle de Chibolton et les Cassiopéens sur les Crop Circles

Jour D'Indépendance - KAH

Les portails organiques ? L' "autre" race - 2ième partie

L'Affaire OVNI de Morris Jessup

Meilleurs voeux pour un monde heureux

Tyrannie du pouvoir executif

Le Matériel sur l'Aéroport de Denver

Les ETs et COINTELPRO cosmique

Pourriel Cosmique

Discernement ou Machiavel et les ET

Discernement 2: Le Monde est pénétré de malignité

St. Malachie et le Travail du Soleil

Les Compagnons du devoir de Liberté

Ascension

L'Onde

l'Onde: Chapitre 27

La Connexion Française


Adventures with Cassiopaea

Quantum Future Physics

Signs of the Times

The Wave


Nous vous proposons aussi les sites :

Alchymie.net



Les portails organiques L autre  race

1re partie

Traduction franaise: Sylvain G.


Les fidles lecteurs de ce site seront au courant que les vnements de lanne dernire ont amen la question de la psychopathie notre porte, dans ce coin de la mnagerie de troisime densit connue sous le nom de cassiopaea.com. Laura a longuement crit ce sujet dans la srie Aventures cassiopennes et il est galement propos des liens avec d'autres documents sur notre page psychopathie.

Mais mme avec tout ce que nous avions appris et toutes nos expriences en la matire, nous ntions pas au bout de nos surprises.

Alors que notre recherche sur les psychopathes se poursuivait, et surtout aprs avoir lu louvrage de H. Cleckley The Mask of Sanity, nous sommes arrivs la conclusion quil existe ce que nous avons nomm le psychopathe  ordinaire . Il sagit du psychopathe qui a russi dans le sens o il ne se fait pas reprer. Il opre de faon invisible dans la socit. Il nous ressemble et agit exactement comme  nous , vaquant aux occupations de la vie de tous les jours, et pourtant il lui  manque  quelque chose. Cleckley le dcrit de la faon suivante :

Lobservateur est confront un masque convaincant de bonne sant mentale. Toutes les caractristiques extrieures de ce masque sont parfaites. Il ne peut tre enlev ou pntr par l'effet de questions diriges vers des niveaux de personnalit plus profonds.

Lexaminateur narrive jamais percer lcran qui masque le chaos que lon trouve parfois en cherchant au-del de l'apparence extrieure dun schizophrne paranoaque.

Les processus mentaux conservent leur normalit lors des enqutes psychiatriques et des tests techniques conus pour mettre en vidence la preuve pas toujours claire dun drangement.

Lexamen ne rvle pas seulement un masque ordinaire deux dimensions mais aussi ce qui semble tre limage structurelle solide et substantielle dune personnalit saine et rationnelle.

Il peut alors tre regard, dans le plein sens du terme, comme un exemple de ce que Trlat voulait signifier par son loquente expression de  folie lucide .

De plus, cette structure de la personnalit fonctionne dans toutes les situations thoriques dune manire apparemment identique celle dune personnalit dote dun fonctionnement normal et sain.

Les processus mentaux logiques peuvent tre observs en train de fonctionner parfaitement quelle que soit la manire dont ils sont stimuls ou traits dans des conditions exprimentales.

En outre, lobservateur reconnat les expressions verbales et faciales, les tons de la voix, et tous les autres signes que nous avons coutume de considrer comme manifestant la conviction, lmotion et la conduite dune vie normale telle que nous la connaissons nous-mmes et la supposons chez les autres.

Toutes les valuations motionnelles et les jugements de valeur sont sains et appropris quand le psychopathe est test lors dexamens oraux.

Cest seulement trs lentement et la suite dun processus complexe destimation ou de jugement bas sur une multitude de petites impressions que nous finissons par tre convaincus quen dpit de ces processus rationnels inaltrs, de ces manifestations motionnelles normales et de leur droulement cohrent dans toutes les situations, nous avons affaire ici, non pas un homme complet, mais ce qui pourrait tre un automate subtilement agenc pouvant imiter la perfection la personnalit humaine.

Cette appareillage psychique la mcanique bien huile reproduit de faon cohrente, non seulement des raisonnements humain convaincants, mais simule galement de manire approprie les motions humaines classiques en rponse la presque totalit des divers stimuli de la vie.

Cette rplique dun homme complet et normal est tellement parfaite quaucune personne lexaminant en milieu clinique ne peut indiquer en termes scientifiques ou objectifs pourquoi ou en quoi cet homme nest pas rel.

Et pourtant nous finissons par savoir ou par avoir la sensation de savoir que la notion de ralit, en tant quexprience pleine et saine de la vie, est ici absente.

Cleckey dcrit une personne capable dimiter la personnalit humaine, mais qui donne limpression que quelque chose est manquant. Une telle personne possde une structure de personnalit qui  fonctionne dune manire apparemment identique celle dune personnalit dote dun fonctionnement normal et sain  et pourtant, en fin de compte  nous avons affaire ici, non pas un homme complet, mais ce qui pourrait tre un automate subtilement agenc pouvant imiter la perfection la personnalit humaine  tel point  quaucune personne lexaminant en milieu clinique ne peut indiquer en termes scientifiques ou objectifs pourquoi ou en quoi un tel tre nest pas rel. 

Ceux dentre vous qui ont vu le film The Man Who Wasnt There ralis par les frres Cohen et mettant en vedette Bob Thornton reconnatront cette description.

De plus, nous devons nous rappeler que Cleckley traite de cas cliniques, de psychopathes qui ont t dmasqus et prsentent un dysfonctionnement, sans quoi ils ne se seraient jamais retrouvs dans son bureau. Ces gens, mme sils sont affects dimperfections mineures, peuvent pratiquement passer inaperus parmi nous.

Mais il en existe dautres, qui ont t nomms  Portails Organiques  (pour des raisons qui deviendront bientt claires), et qui sont des psychopathes ayant russi. Ce sont des gens dont les capacits dimitation sont si dveloppes et font tellement partie deux-mmes, quils ne peuvent tre dcouverts quaprs des annes dobservation. Peut-tre nenfreindront-ils jamais les lois et ne deviendront-ils jamais des criminels, car ce sont eux qui sont les plus susceptibles de faire ces lois. Peut-tre ne voleront-ils jamais, car il est fort possible quils contrlent les banques. Cet article rcent au sujet d'un discours du Dr. Robert Hare en fournit lillustration.

En effet, la plupart des Portails Organiques ne sont pas particulirement enclins enfreindre les lois; en fait la majorit dentre eux nont pas de relles inclinations du tout si ce nest poursuivre les  influences A  (terme de Mouravieff) galement connues en tant quexpressions des normes sociales telles que largent, le sexe, le mariage, la clbrit ou nimporte lequel dune multitude d' idaux  que nous sommes tous encourags poursuivre depuis notre plus jeune ge. Atteindre ces buts est considr dans la socit globale comme le point culminant de la recherche du bonheur ; pourtant il est vident, compte tenu de ltat du monde daujourdhui, que le bonheur vritable reste plus illusoire et insaisissable que jamais du moins pour ceux qui se doutent quil y a  quelque chose d'autre .

Alors, do proviennent ces  buts de vie  qui nous desservent tant ? Est-il possible quils soient en fait des ides et des buts que quelquun dautre a fixs pour nous ? Est-il dans l'intrt de quelquun dautre que la plupart dentre nous dpensent leur nergie et multiplient leurs efforts dans la poursuite strile dun bonheur chimrique ?

Eh bien, il ne s'agit pas d'un nouveau concept pour cassiopaea.com et les lecteurs assidus du site ne trouveront donc pas cette ide trange, mais ce qui est en revanche nouveau et pour le moins trs trange, c'est l'ide selon laquelle il pourrait y avoir une  arme  de ces Portails Organiques dont la seule fonction serait de faire en sorte que cette recherche strile du bonheur reste dirige vers une voie de garage - une tactique standard pour cette plante - permettant d'assurer une production continue de  loosh  manant de la frustration permanente de six milliards d'tre humains. Il faut noter que nous ne parlons pas ici d'une forme quelconque de malveillance ni de mchancet de la part des Portails Organiques, mais plutt d'une faon de faire et d'agir qui reflte simplement leur nature, dont on peut considrer qu'elle est en grande partie  sans-me .

mesure que notre recherche, nos ides et notre analyse de la situation progressaient, nous allions de rvlation en rvlation, et bientt, le moyen par lequel cette grande stratgie avait pu tre mise en oeuvre devait nous apparatre clairement :

Il semble qu'il y a sans doute environ trois milliards de portails organiques vivant sur notre plante, ce qui signifie qu'une personne sur deux pourrait bien tre sans-me.

Les races adamiques et pr-adamiques

Dans le troisime tome de son oeuvre Gnosis, Mouravieff traite de ce qu'il appelle l' humanit pr-adamique  et l' humanit adamique . Voici quelques extraits illustrant les ides de Mouravieff : [traduit de l'anglais]

Dans le premier tome de Gnosis, nous avons dj fait rfrence plusieurs fois la coexistence de deux races essentiellement diffrentes : l'une constitue d'Hommes, et l'autre d'Anthropodes. Nous devons souligner le fait que, d'un point de vue sotrique, ce dernier terme n'a rien de pjoratif.
[...] Les critures Saintes contiennent plus d'une rfrence au sujet de la coexistence sur notre plante de ces deux humanits, qui sont maintenant de forme similaire mais d'essence diffrente. Nous pouvons mme ajouter que c'est toute l'histoire dramatique de l'humanit, depuis la chute d'Adam jusqu' nos jours, et sans en exclure les perspectives de l're nouvelle, qui est affecte par la coexistence de ces deux races humaines dont la sparation se produira lors du Jugement Dernier. (p. 107)
[...] L'ivraie humaine, les tres de la race anthropode, sont les descendants de l'humanit pr-adamique. La principale diffrence entre l'homme pr-adamique contemporain et l'homme adamique une diffrence qui n'est pas perue par les sens - est que le premier ne possde pas les centres suprieurs dvelopps qui existent chez le second et qui, bien que dconnects de sa conscience ordinaire depuis la Chute, lui offrent cependant une possibilit relle d'volution sotrique. Mis part cela, les deux races sont similaires : elles possdent les mmes centres infrieurs, la mme structure de la Personnalit et le mme corps physique, bien que la plupart du temps cela soit plus prononc chez l'homme pr-adamique que chez l'homme adamique; en ce qui concerne la beaut, il ne faut pas oublier que l'homme et la femme pr-adamiques ont t crs par Dieu lors du sixime jour, Son image et Sa ressemblance, et que les filles de cette race taient d'une grande beaut. (p. 108-109)
En s'identifiant avec le  Moi  de sa Personnalit, Adam perdit conscience de son  Moi  vritable et chuta de l'den qui tait sa condition originelle pour se trouver dans la mme condition que les hommes pr-adamiques [...] Les deux humanits, issues de deux processus cratifs diffrents, se sont ensuite entremles dans le cadre de la vie organique sur Terre [...] A partir de l, la coexistence de ces deux types d'humains et la comptition qui en fut le rsultat, devinrent la norme [...] Nous pouvons constater qu'au cours des sicles, et mme encore notre poque, les hommes adamiques, dans leur condition postrieure la chute, ont t et sont encore gnralement dans une position infrieure celle des hommes pr-adamiques.
[...] Pour le moment nous nous bornerons rpter que l'homme adamique contemporain, ayant perdu le contact avec ses centres suprieurs et donc avec son  Moi  vritable, apparat pratiquement identique sa contrepartie, l'homme pr-adamique. Cependant, contrairement ce dernier, il possde toujours ses centres suprieurs, lui donnant la possibilit de suivre la voie de l'volution sotrique. Dans ltat actuel des choses, l'homme pr-adamique est priv de cette opportunit, mais elle lui sera accorde si l'humanit adamique se dveloppe comme elle le devrait durant l're de l'Esprit Saint. (p. 129)

Mouravieff nous dit qu'il y avait l'origine DEUX races qui ont volu sur Terre, et que ces deux races, bien qu'tant presque identiques d'un point de vue physique, taient en fait trs diffrentes en ce qui concerne l'me. Il semble que l'une possdait le potentiel de dvelopper une me souveraine et complte de son vivant, alors que l'autre ne prsentait qu'une coque vide en comparaison, et tait destine attendre le prochain  tour de roue  ou cycle cosmique. La race adamique est celle qui a subi la Chute, ce qui s'est traduit par la rupture de la connexion entre les centres suprieurs (donnant accs une conscience et un savoir suprieurs) et les centres infrieurs (gouvernant l'existence physique), relguant ainsi l'homme adamique au mme niveau que l'homme pr-adamique (autant lcher le loup dans la bergerie !)

De plus, la dfinition donne par Mouravieff des deux races et de leurs diffrences apparentes rappelle trangement la comparaison tablie plus haut par Cleckley entre un psychopathe et un tre humain possdant une me. Se pourrait-il que ce petit quelque chose manquant chez le psychopathe ait un lien avec le potentiel de chacun entrer en contact avec ses centres suprieurs ?

La description que fait Mouravieff de la  Chute  de la race adamique se rapproche de celle qui nous a t donne par les Cassiopens, dans laquelle nous apprenons qu'il s'agit en fait d'une interprtation symbolique de la  Chute  de notre unit de conscience :

28.08.99
Q: Eh bien, c'est un des problmes que j'ai quand j'essaie de raconter l'histoire de l'humanit comme je la comprends ou comme j'essaie de me la figurer d'aprs la littrature; avant la Chute, l'humanit vivait dans un tat de 4e densit. Est-ce correct ?
R: A moiti/en quelque sorte.
Q: S'il vous plat, soyez plus prcis.
R: 4e densit dans un autre monde, tel que continuum temps/espace, etc.
Q: Bon. Donc ce monde a chang, parce qu'il fait partie du cycle ; divers choix ont t faits : la race humaine a pouss la porte pensant trouver de l'or, si je peux m'exprimer ainsi, et s'est retrouve aligne sur les Lzards aprs que l'nergie fminine se soit associe au mauvais ct pour ainsi dire. C'est ce que vous avez dit. Cela a produit un certain nombre d'effets : rupture de l'ADN, brlage des dix premiers facteurs de l'ADN, sparation des hmisphres du cerveau ...
R: Seule raison est que quand on joue dans la boue on se salit.
[...]
Q: (T) Qu'est-ce que nous tions avant la Chute ?
R: 3e densit SDA.
Q: (T) Nous sommes SDS maintenant cause de ce qui s'est pass alors?
R: Oui.
[...]
Q: (T) Nous tions alors SDA de 3e densit. tait-ce aprs cette bataille laquelle il a t fait allusion? Autrement dit, tions-nous seuls ce moment par rapport ce qu'il y avait avant ?
R: Eu une bataille.
Q: (L) La bataille tait en nous ?
R: Par votre intermdiaire.
Q: (T) La bataille a eu lieu par notre intermdiaire, quant savoir si nous passerions cette porte... (L) La bataille a t mene par notre intermdiaire, nous avons littralement t le champ de bataille. (T) Est-ce que l'objectif de la bataille tait que nous passions cette porte ?
R: A peu prs.
Q: (T) Bon. Nous tions SDA ce moment. Vous avez dit auparavant que dans cette densit nous avions le choix d'tre SDS ou SDA.
R: Oh Terry, La bataille n'arrte pas; c'est  quand  vous choisissez qui compte !
[...]
Q: (T) C'est sans doute pour cela que les Lzards et autres extraterrestres disent sans cesse que les gens ont consenti tre enlevs, etc. Nous tions SDA et maintenant nous sommes SDS.
R: Oui.  Quand  vous avez choisi l'or, vous avez dit  Salut !  aux Lzards et tout ce que cela implique.
[...]
Q: (T) ...Et, en voulant l'or, nous sommes devenus SDS parce que l'or tait SDS.
R: Oui.
Q: (T) Et en faisant cela nous nous sommes retrouvs aligns sur les cratures reptiliennes de la 4e densit...
R: Oui.
Q: (T) Parce qu'ils sont de la 4e densit et qu'ils ont beaucoup plus d'aptitudes que nous en 3e densit...
R: Avant vous tiez aligns sur la 4e densit SDA.
Q: (T) Et nous tions SDA de 3e densit. Mais en essayant de prendre l'or nous nous sommes aligns sur les SDS de 4e densit.
R: Oui.
Q: (T) Et en faisant cela nous avons donn permission la 4e densit SDS de faire de nous tout ce qu'ils veulent ?
R: A peu prs.
Q: (T) Alors, quand ils disent que nous leur avons donn la permission de nous enlever, est-ce cela qu'ils font allusion ?
R: A peu prs.
Q: (J) Retournez ce qu'ils ont dit avant :  le libre-arbitre n'aurait pas t restreint si vous n'aviez pas cd . (T) Nous, en tant qu'humains, avons utilis notre libre arbitre pour passer de SDA SDS. (L) Donc, un certain point nous avons choisi le gchis dans lequel nous nous dbattons et c'est donc la lgende super-ancienne de l'Ange Dchu, Lucifer. C'est--dire nous. Nous sommes tombs en passant travers cette porte, pour ainsi dire, en essayant de prendre le pot d'or, et quand nous avons pass la porte, le serpent nous a mordus !
R: Mais c'est un syndrome rptition.
Q: (L) C'est un syndrome rptition pour la race humaine, ou bien un syndrome rptition pour toute la Cration ?
R: Cette dernire.

La race adamique avec son jeu complet d'ADN, ses connexions aux centres suprieurs bien tablies et en tat de marche, reprsente ce que les Cassiopens dcrivent ici comme des SDA de 3e Densit vivant   moiti/en quelque sorte  dans un tat de 4e densit align avec des SDA de 4e densit. Pas mal...

En choisissant de faire l'exprience d'une plus grande sensation physique, l'unit de conscience se fracture et  tombe  de l'tat SDA, perd sa connexion avec les centres suprieurs, et se retrouve plus ou moins au mme niveau que la race pr-adamique, ceux-l mmes qui ne peuvent atteindre leurs centres suprieurs, parce que le cblage ncessaire n'est pas en place au niveau de leur ADN. Cependant, comme cette nouvelle existence en 3e densit SDS ne s'accorde pas l' habitat naturel  d'un corps disposant du potentiel permettant datteindre les centres suprieurs, la race dchue n'est pas son avantage par rapport aux tres pr-adamiques.

Aprs avoir observ les similitudes entre la description des deux races par Mouravieff et la description du psychopathe par Cleckley, Laura dcida de poser quelques questions aux Cassiopens.

Qu'est-ce qu'un Portail Organique ?

Extrait de la 2me partie de l'article Ascension

Q: Dans le troisime tome de son oeuvre Gnosis, Mouravieff traite de ce qu'il nomme l' humanit pr-adamique  et l' humanit adamique . Aprs avoir lu cela, j'ai ralis que ce que je m'vertuais comprendre sous l'angle de la psychopathie, ainsi que je l'ai expos dans la srie Aventures cassiopennes, correspondait en fait exactement ce que Mouravieff dcrivait. Cependant, il faisait rfrence la Bible pour l'expliquer et cela ne cadrait pas bien. Nanmoins, l'ide fondamentale demeure que ces types d'hommes pr-adamiques ne possdent tout simplement pas d'me, ni mme la possibilit d'en dvelopper une. C'est certainement choquant; pourtant, ce sujet a rcemment fait l'objet de nombreuses discussions acadmiques, bases sur ce qui semble tre des preuves cliniques montrant qu'en effet, il existe des tres humains dont la nature est vraiment  mcanique  et qui n'ont pas du tout de  Moi intrieur  ou de  Moi suprieur . Gurdjieff en a parl, comme l'a fait Castaeda. Donc, j'ai demand si les ides de Mouravieff au sujet des deux TYPES fondamentaux d'tres humains, dans tout ce qu'elles impliquaient, taient justes.
R: En effet, bien qu'encore une fois, il y ait un  vernis biblique.  [Les types pr-adamiques sont] des portails  organiques  entre deux niveaux de densit.

Cela, bien sr, souleva la question de savoir si oui ou non, le fait d'essayer  d'aider  or de  sauver  de tels individus tait une perte de temps.

R: Plutt. La plupart d'entre eux sont des machines trs efficaces. Ceux que vous avez identifis comme tant des psychopathes sont des  rats . Les meilleurs d'entre eux ne peuvent tre reprs qu'aprs une observation longue et attentive.

L'un des membres de longue date du groupe voulut alors savoir si l'un d'entre nous avait dj rencontr l'un de ces  portails organiques  et si, dans l'affirmative, les Cassiopens accepteraient d'en identifier un pour le bien de notre apprentissage.

R: Si vous considrez que la population est rpartie de faon homogne, alors vous comprendrez que dans la vie d'une personne ayant une  me , cette personne rencontrera autant de portails organiques que d'individus possdant une me. MAIS, partir du moment o quelqu'un s'engage dans le processus de  dveloppement  et de consolidation de l'me, le Systme de Contrle va chercher insrer encore plus d' units  dans la vie de cette personne. Maintenant, pensez tous les gens que vous avez rencontrs et plus particulirement ceux avec lesquels vous tes ou avez t intimes. Quelle moiti dsigneriez vous comme tant des portails organiques ? Difficile dire, hein ?
Q: (V) Est-ce qu'il s'agit du sens originel de la  contamination de la descendance  ?
R: Oui.

Cela donnait certainement une toute nouvelle signification aux expriences que j'ai dcrites dans la srie Aventures cassiopennes. Il devenait galement clair que le travail qui consiste distinguer ces  portails organiques  des autres tres humains possdant une me tait un lment CRUCIAL du prtendu processus d' ascension . Sans la comprhension fondamentale de la transformation et de la conservation des nergies, il n'est pas possible d'intgrer un centre magntique. Ainsi, il apparat que les expriences dcrites dans la srie Aventures cassiopennes taient ncessaires, non seulement pour raffiner davantage les nergies, mais galement pour dvelopper un trs haut niveau le processus de discernement. A ce moment l, le membre du groupe dclara qu'elle tait certaine qu'un membre de sa famille tait l'un de ces  portails organiques . Les Cassiopens ont saut sur l'occasion pour rpondre :

R: Maintenant, ne commencez pas poser des tiquettes sans examen approfondi. Souvenez-vous que, trs souvent, l'individu qui affiche une conduite contradictoire peut trs bien avoir une me et tre en conflit avec lui-mme.
Q: (L) Je dirais que l'ide principale qu'ils expriment, c'est qu'avec ceux qui sont vraiment dous, on ne peut vraiment rien dire, sauf aprs une longue observation. L'lment cl que nous avons dcouvert en tudiant les psychopathes tait que leurs paroles ne correspondaient pas leurs actes. Mais, et si c'tait juste un symptme de faiblesse ou de manque de volont ? (A) Comment puis-je savoir si j'ai une me ?
R: Eprouvez-vous de la souffrance pour autrui ?
Q: (V) Je pense qu'ils parlent d'empathie. Ces humains sans-me ne se soucient tout simplement pas de ce qui peut arriver une autre personne. Si une autre personne souffre ou est dans la misre, ils ne savent pas comment s'en proccuper.
R: La seule douleur qu'ils ressentent est un tat de  manque  de  nourriture  ou de confort, ou de ce qu'ils dsirent.
Q: (A) Qu'est-ce que le fait de possder une me ou non a voir avec la descendance ?
R: La gntique s'unit l'me si elle est prsente.
Q: Est-ce les  portails organiques  vont en 5e densit quand ils meurent ?
R: Seulement temporairement en attendant la  deuxime mort .
Q: (V) Quelle est l' origine  de ces types d'humains que sont les portails organiques ? Dans le cadre du plan de la cration, d'o venaient-ils ?
R: Ils faisaient partie l'origine du pont entre la 2e densit et la 3e densit. Revoyez les transcriptions au sujet des cycles d'onde courte et des cycles d'onde longue.

La discussion s'est alors oriente vers des questions portant sur le sommeil. Ark, aprs avoir lu les transcriptions, avait remarqu que les Cassiopens avaient dit que le sommeil tait ncessaire pour les tres humains car c'tait une priode de  repos et de recharge . Ils avaient galement dit que l'ME se repose lorsque le corps est en train de dormir. Donc, la question tait de savoir quelle tait la source d'nergie qui tait utilise pour recharger la fois le corps et l'me.

R: La question demande tre divise en deux. Ce qui se passe avec un individu possdant une me est diffrent de ce qui se produit pour une unit de type portail organique.

ce moment l, nous nous sommes arrts et avons discut de la possibilit que l'nergie vitale qui est incorpore dans les Portails Organiques corresponde quelque chose de similaire lme groupe dont on postule l'existence pour la faune et la flore. Cela expliquerait bien sr la similitude frappante et inexplicable des psychopathes entre eux, qui est telle qu'ils ne diffrent les uns des autres que dans le sens o des varits d'arbres distinctes apparaissent diffrentes tout en faisant partie de la mme catgorie gnrale d'arbres. Nous avons donc divis la question en deux parties et demand d'abord :

Q: [...] D'o provient l'nergie qui recharge les Portails Organiques.
R: Du rservoir que vous avez dcrit.
Q: Est-ce que l'tre humain possdant une me se recharge partir d'un rservoir similaire, sauf que, dans ce cas, peut-tre s'agit-il du rservoir  humain  ?
R: Non il se recharge partir du prtendu centre sexuel qui est en fait un centre suprieur d'nergie crative. Pendant le sommeil, le centre motionnel, n'tant plus bloqu par le centre intellectuel infrieur et le centre moteur, convertit l'nergie provenant du centre sexuel. C'est aussi la priode o les centres suprieurs motionnel et intellectuel peuvent se reposer du  drainage  rsultant de l'interaction des centres infrieurs avec ces embarrassants portails organiques si apprcis des centres infrieurs. Rien que ce rpit est suffisant pour faire une diffrence. Mais surtout, l'nergie du centre sexuel est aussi davantage disponible pour les autres centres suprieurs.
Q: O est-ce que le prtendu  centre sexuel  va chercher son nergie ?
R: Le centre sexuel est en contact direct avec la 7e densit sous la forme de la pense crative  fminine ,  Vous, j'aimerai . L' expir  de  Dieu  lors de la dtente de la compression. Pulsation. Ondes de gravit instables.
Q: Est-ce que les centres dcrits par Mouravieff correspondent d'une quelconque faon au concept des  chakras  ?
R: De trs prs. Chez un individu de la varit organique, les prtendus chakras suprieurs sont  produits en pratique  en volant cette nergie aux tres humains possdant une me. C'est ce qui leur donne la capacit d'muler les tres humains ayant une me. L'tre humain possdant une me peroit en pratique un reflet de sa propre me lorsqu'il attribue ces tres des  qualits d'me .
Q: Est-ce qu'il s'agit d'une correspondance qui dbute avec le chakra racine qui serait alors associ au centre sexuel dcrit par Mouravieff ?
R: Non. Le  centre sexuel  correspond au plexus solaire. Centre moteur infrieur chakra racine. motionnel infrieur chakra sexuel. Intellectuel infrieur chakra de la gorge. motionnel suprieur chakra du coeur. Intellectuel suprieur chakra couronne.
Q: (V) Qu'en est-il du prtendu septime chakra, ou chakra du  troisime oeil  ?
R: Clairvoyance. L'union du centre du coeur avec le centre intellectuel suprieur. Cela  fermerait le circuit  dans la configuration de la  crosse du berger .
Q: (V) Qu'en est-il des nombreuses thories au sujet de 12 chakras, etc..., qui sont enseignes actuellement par de nombreuses sources Nouvel Age ?
R: Il n'y a rien de tel. Il s'agit d'une conceptualisation corrompue base sur la croyance fausse que l'activation du systme physique endocrinien est la mme chose que la cration et l'intgration du centre magntique. Les centres suprieurs ne sont  ancrs  qu'en tant magntiss. Et cette condition plus ou moins  Externe  [non ancre] des Centres Suprieurs a t perue par certains individus, et par la suite ils ont t rajouts aux points d'ancrage dj perus, en tant que potentiel. Cela a conduit un  croisement de concepts  bas sur une supposition !
Q: Est-ce que la description des niveaux d'initiation et des niveaux de l'escalier prsente par Mouravieff est assez juste ?
R: Oui, mais avoir atteint diffrents niveaux dans d'autres vies prsumes peut allger l'intensit de certains niveaux dans une  autre  vie.

En rsum :

Dans la session extraite de la deuxime partie de l'article Ascension, les Cassiopens ont confirm l'existence des deux races et que, une fois le vernis biblique enlev, la description de Mouravieff tait juste. Ils nous ont permis d'approfondir notre comprhension en situant la race pr-adamique dans le cadre de la ralit hyperdimensionnelle et du systme de contrle de la Matrice. Examinons maintenant les quatre points qu'ils ont soulevs :

1.   Les tres de la race pr-adamique servent de portails entre niveaux de densit.

2.   Ce sont des  machines trs efficaces  et  Les meilleurs d'entre eux ne peuvent tre reprs qu'aprs une observation longue et attentive. 

3.   Ils volent l'nergie des tres humains possdant une me afin de les muler.

4.   Ils constituent la moiti de l'humanit.

La moiti de l'humanit. Voler l'nergie des tres humains possdant une me. Pensez-y.

Mais il y a un point trs important comprendre avant de poursuivre plus avant : des croisements entre les deux races se sont produits depuis des temps immmoriaux.

Le mlange des races

Il est extrmement important de comprendre que des croisements entre les deux races se sont produits depuis des milliers d'annes, si ce n'est des dizaines de milliers d'anne. Il est impossible d'examiner les diffrentes races, la rouge, la blanche, la noire, la jaune, existant maintenant sur Terre et de dcider laquelle d'entre elles est cette race  pr-adamique  dpourvue d'me. Il n'y a pas de groupes, nations, tribus ni de peuples qui fassent partie de cette race des  sans-me  en tant que groupe. L'ADN des deux races est compltement mlang, et c'est cela, qui est le sens vritable de la contamination de la descendance. Seulement ceux qui possdent le code gntique appropri peuvent au final hberger une me et ainsi poursuivre le travail sotrique, ce qui signifie qu'aucune couleur ou groupe ethnique n'est exclu, ni ne bnficie d'un avantage particulier.

Allons encore un peu plus loin : l'ADN de ces deux races est tellement mlang que l'on peut trouver l'une et l'autre au sein d'une mme famille.

Nous souhaitons insister sur ce point afin que ceux qui ont l'esprit troit ne nous accusent pas de racisme. Les deux races sont tellement entremles qu'il faut tenir compte du code gntique particulier de chaque personne sur la plante. Cela nous est suggr par les Cassiopens dans les commentaires suivants :

Q: (L) Je voudrais revenir la question laquelle vous n'avez pas rpondu et savoir qui, exactement, a cr par gnie gntique la race smitique et pourquoi. Et aussi, pourquoi il y a tant d'adversit entre eux, les Celtes et les Aryens.
R: Ce n'est pas seulement entre les Juifs et les Celtes si vous le remarquez bien. Par ailleurs, c'est le profil individuel de l'aura qui compte et non les groupements ou les classifications. Mais, pour rpondre votre question, il y plein de raisons, dont l'origine est la fois plantaire et extra-plantaire...
Q: (L) Donc, ils cherchaient crer la  Race Suprme  germanique, en faire l' levage  ?
R: Oui.
Q: (L) Et se dbarrasser des Juifs avait-il un sens cet gard ? tait-il possible de crer la race suprme germanique sans liminer un autre groupe ?
R: Non.
Q: Pourquoi ?
R: A cause d'un profil de destine pralablement encod pour mission en 4e densit.
Q: (L) Qu'est-ce que cela signifie ?
R: Cela veut dire qu'un codage deviendra actif aprs l'ascension en 4e densit, ainsi, s'ils n'taient pas limins, cela compromettrait les plans de domination et d'assimilation des Nephalims. Les juifs taient pralablement encods pour accomplir une mission aprs la conversion, sur une base individuelle, toutefois.

Vous remarquerez que les Cassiopens nous orientent vers des individus et non des groupes. Ce ne sont pas les  groupements ou classifications  qui comptent, c'est le  profil individuel de l'aura . Et cela correspond aux dclarations de Mouravieff ce sujet comme le montre la remarque suivante :

[...] Mais le mlange des chromosomes tait dj un fait accompli, de sorte que la symtrie hormonale de la race adamique s'est naturellement dgrade travers les gnrations jusqu' se stabiliser au point o elle en est maintenant... Certains indices dans l'vangile laissent penser que les deux races humaines qui coexistent sur la Terre sont gales en nombre... (p. 130)

Nous le rptons : l'ADN de ces deux races est tellement mlang que l'on peut trouver l'une et l'autre au sein d'une mme famille. Il s'agit de votre frre, soeur, mre, pre, fille et fils, et non de quelqu'un d' autre  l'autre bout du monde ou de l'autre ct de la rue, adorant un dieu diffrent ou possdant une couleur de peau diffrente. Il se peut que ce soit quelqu'un avec qui vous vivez tous les jours de votre vie, dont la seule raison d'tre, dans ce cas, est de drainer l'nergie, de perturber et dtourner l'volution de tout tre humain possdant une me.

La faon de ractiver l'ADN ncessaire pour tablir le contact avec les centres suprieurs ne se fait pas travers des manipulations gntiques, ce qui reviendrait voir les choses selon la perspective des influences  A . Le chemin du retour passe par l'ancienne science spirituelle, le travail vritable des alchimistes, le travail entrepris par les membres de l'cole Quantum Future School qui, en faisant chauffer le creuset, le nocortex, reconfigurent le cerveau de telle faon que l'ancienne connexion qui a t rompue avec les centres suprieurs puisse tre rtablie. C'est l'intgration du  centre magntique , l'tablissement du l'irrductible  Moi  vritable. Voil le sens de la  modification gntique , vue en tant qu'influence  B . C'est toute la diffrence.

Q: (A) Quelle est la partie de l'tre humain qui s'tend en 4e densit ?
R: Celle sur laquelle agit la glande pituitaire.
Q: (L) Et qu'est-ce que c'est au juste?
R: Psychisme.
Q: (A) Y-a-t-il des squences d'ADN particulires qui facilitent la transmission entre les densits ?
R: Ajout de brins.
Q: (L) Comment fait-on pour obtenir de nouveaux brins ?
R: Vous ne les obtenez pas, vous les recevez.
Q: (L) D'o les reoit-on ?
R: Interaction avec l'onde qui s'approche, si la vibration est aligne.
Q: Comment sait-on lorsque cela se produit ?
R: Des changements psycho-physiologiques apparaissent.
Q: [...] Il semble qu'un grand nombre d'individus, arrivs notre poque depuis le futur et retournant ainsi dans le pass via le cycle des rincarnations afin de ne pas violer le libre-arbitre, auront soigneusement choisi des corps possdant un ADN particulier qu'ils activent petit petit de faon ce que leur Moi suprieur de 4e densit ou au-del, puisse se manifester dans cette ralit. Est-il possible pour ces nergies de se manifester dans de tels corps, ds lors qu'ils ont t veills ou accords en 3e densit ?
R: Les SDA tendent oprer en suivant le flux naturel des choses. Les SDS cherchent altrer les processus de la cration pour parvenir leurs fins. [c'est dire, enlvements et/ou  magie ]

Les PO et le monde

Qu'il existe une race de  sans-me , qui compte maintenant prs de trois milliards d'habitants sur notre plante, aide certainement comprendre pourquoi la plante est dans son tat actuel. Que cette race de  sans-me  soient des portails utiliss par les SDS de 4e densit pour maintenir leur contrle sur nous explique d'autant mieux l'tendue des manipulations.

Les membres de l'cole Quantum Future School ont commenc rechercher et trier les informations disponibles afin de comprendre en profondeur la nature des portails organiques et leur place dans la grande dynamique de la vie. Au cours de ce processus, la discussion suivante a eu lieu. Ce texte est assez long, mais il permettra de vous faire une ide de la dynamique des changes au sein de l'cole.


J. crit :
Quand on parle des PO et du fait qu'ils constituent 50% de la population, je suppose que nous ne parlons pas des sujets tudis par Cleckley dans The Mask of Sanity... Je veux dire par l qu'il semblerait que trs peu d'entre nous aient rencontr un psychopathe tel que dcrit dans le livre. Ou alors, sommes-nous en train de dire que les psychopathes reprsentent une catgorie plus extrme de PO ?

En fait, quelle relation, s'il en existe une, a-t-on entre les psychopathes et les PO ? Des ides ?

Rponse de L : Les psychopathes sont des PO qui ont des dfauts dans leur logiciel.

Je pense qu'on pourrait dire que tous les psychopathes primaires sont des PO, mais que tous les PO ne sont pas des psychopathes dans le sens usuel du terme. Toutefois, je les avais qualifis de psychopathes  ordinaires  avant que les Cassiopens ne les appellent PO car, aprs avoir eu faire quelques uns d'entre eux appartenant la forme la plus extrme, il est devenu que c'tait un peu comme observer une caricature. Une caricature exagre certains traits caractristiques qui, lorsque vous les voyez, vous font alors immdiatement penser la personne relle.

Le psychopathe, sous ses diffrentes formes, semble avoir une ou plusieurs des caractristiques du PO qui se manifestent de faon dforme ou exagre.

Les Cassiopens ont soulign - et je sais que c'est vrai par exprience que les PO, c'est dire les psychopathes  ordinaires , ne peuvent tre reprs qu'en les observant longuement et attentivement, et en ayant aussi de l'exprience. Ils sont tellement dous pour  faire semblant  qu'ils peuvent parfaitement imiter une  me .

Bien sr, les Cassiopens ont mentionn qu'ils font cela en volant l'nergie de l'me. Je n'avais pas pens cette possibilit, et je les considrais plus ou moins comme des menteurs dlibrs appartenant une horrible espce de dviants. B___ a mentionn qu'ils pouvaient tre  sans-me . J'ai alors plus ou moins rejet cette ide, prfrant l'ide selon laquelle ils avaient en fait une me mauvaise. Mais les Cassiopens ont dit que non. B___ avait raison.

Ensuite, il y a les psychopathes secondaires, qui sont des individus possdant une me (du moins, c'est ce que je pense) et qui ont choisi le  ct obscur.  Ils agissent pratiquement de la mme manire que les psychopathes primaires, et d'habitude ce sont les pires.

Rponse de B : vous abordez nouveau le sujet en bnficiant cette fois des discussions passes et de votre remarque rvlatrice sur la relation entre les  portails (organiques) et les  portes . Il semble tout fait possible que les SDS de 4e densit se soient appropris la fonction du PO pour l'utiliser comme tube alimentaire. Par l, je veux dire que la finalit ou la fonction originelle du PO n'avait peut-tre rien voir du tout avec le fait de se nourrir des membres de la  race adamique .

D'aprs les commentaires des Cassiopens, il apparat que la fonction/finalit originelle tait de fournir un pont partant d'une conscience de niveau 2d et s'tendant en direction d'une conscience correspondant un environnement 3d. Est-ce que c'est juste ?

Rponse de J : J'tais justement en train d'y penser et cette ide m'est venue l'esprit, mais la question est de savoir comment. Voil ce que les Cassiopens ont dit:

Q: (V) Quelle est l' origine  de ces types d'humains que sont les portails organiques ? Dans le cadre du plan de la cration, d'o venaient-ils ?
R: Ils faisaient partie l'origine du pont entre la 2e densit et la 3e densit. Revoyez les transcriptions au sujet des cycles d'onde courte et des cycles d'onde longue.

Et cela, propos des cycles d'onde courte/longue...

 [...] tant d'une nature de premier et de deuxime niveaux, la flore et la faune feraient ordinairement l'exprience d'un cycle de longue dure ou d'onde longue sur le plan physique, par opposition un cycle physique et thrique d'onde courte comme ils le font maintenant, cause de leurs interactions avec l'espce humaine dans son cycle thrique/physique d'onde courte. 

Les Cassiopens ont galement dit que les PO font le plein d'nergie vitale partir d'un  rservoir , comme s'ils faisaient partie d'une me-groupe, la manire de ce que l'on imagine pour les arbres.

Mais la question est la suivante: Quelle est la nature de ce pont entre la 2e et la 3e densit, cette fonction pour laquelle ils ont t prvus ? ...Et de quelle faon a-t-elle t usurpe ? Est-ce que c'est parce qu'ils sont en fait des mes de 2e densit ou des parties d'une me-groupe 2D qui occupent des corps 3D ?

Va falloir lucider tout cela...

Rponse de B : L encore, nous voyons que les portails organiques ne sont ni  bons  ni  mauvais , termes qui les qualifieraient si l'on ne connaissait pas leur nature. Nous pouvons voir d'aprs ce qui a t dit plus haut que leur fonction originelle tait de servir en tant que vhicules pour des tres de deuxime densit ayant rcemment volu et qui, par dfinition, ne possdent pas encore eux-mmes d'mes intgres. Cependant le mot cl dans le passage ci-dessus est  originellement  ils faisaient partie originellement du pont entre la 2e et la 3e densit. Cela suggre que leur fonction a t corrompue ou usurpe et que depuis, ils ont t dtourns vers un autre usage... Quelques mots me viennent l'esprit : drainage d'nergie, distraction, confusion, manipulation (d'tres humains possdant une me)...

Comme Laura l'a indiqu, d'autres questions doivent tre poses, mais ce qui est typique des sujets  chauds , c'est qu'il y a toujours une multitude d'autres sujets  chauds  qui viennent rclamer le temps et les ressources disponibles durant une session. Il se peut trs bien qu'il y ait une diffrence avec un aspect de la cration que nous pourrions qualifier d'expression archtypale. Cela peut aussi tre ce que l'on dsigne par  me-groupe.  (J'ai eu des rves lucides intenses qui pointent dans cette direction). Cela peut encore tre quelque chose de compltement diffrent de ce qu'on appelle unit d' me  ou dans notre cas - unit d' me fragmente .

S'il y a quelque diffrence entre les deux, peut-tre que des expressions archtypales fragmentes de la cration ont le potentiel de  dvelopper  des aspects ou des expressions de la cration que nous associons ou identifions la notion d'me. Le PO pourrait tre un vhicule dans le cadre de ce processus. Au cours dune des sessions, Jan et Terry ont appris quun de leurs chats tait sur le point vivre une incarnation sous une forme humaine la prochaine fois que l'occasion se prsenterait. A ce moment l, ni eux ni nous n'avions entendu parl du concept des OP, donc il tait naturel de supposer que ce cycle d'exprience en tant qu'tre humain comprenait tous les attributs d'une me. Mais peut-tre est-ce simplement une tape intermdiaire dans laquelle cette expression de la cration a l'opportunit de  dvelopper  les attributs d'une me au cours d'un grand nombre de vies.

C'est facile de spculer, toutefois ne pas considrer les possibilits qui existent en dehors des limites de la  bote ferme  qu'est notre ralit, ne peut apporter l'ouverture ncessaire pour aborder certains concepts. Donc tout n'est que spculation, mais avec l'intention de multiplier les possibilits et non de les limiter.

Un autre membre a ajout ceci : Gardant en mmoire la mise en garde de B... Et en continuant dans la mme veine : je viens juste de relire le matriel contenu dans la deuxime partie d'Ascension au sujet de la session avec les Cassiopens portant sur les PO. L'impression que cela me laisse est que les PO reprsentent le moyen pour des tres en 2D de se manifester en 3D comme tape naturelle de leur croissance, le prochain stade atteindre. Ce serait le premier pas. Mais comme ils sont des portails, ils peuvent aussi tre utiliss par les tres de la 4D. Et ce, d'autant plus qu'ils ne disposent d'aucune connaissance avec laquelle ils pourraient se protger.

Voici un extrait de cette session :

Q: Est-ce que les centres dcrits par Mouravieff correspondent d'une quelconque faon au concept des  chakras  ?
R: De trs prs. Chez un individu de la varit organique, les prtendus chakras suprieurs sont  produits en pratique  en volant cette nergie aux tres humains possdant une me. C'est ce qui leur donne la capacit d'muler les tres humains ayant une me. L'tre humain possdant une me peroit en pratique un reflet de sa propre me lorsqu'il attribue ces tres des  qualits d'me .

Il me vint l'esprit que c'tait peut-tre la faon dont un PO entre en contact avec l'nergie de l'me, lui permettant ainsi de se dvelopper. Cette capacit de renvoyer l'image de l'me est peut-tre similaire au processus dcrit par Gurdjieff lorsqu'il parle d'individus se disant eux-mmes  JE SUIS . Ils ne le sont pas encore, mais en le disant, ils peuvent commencer faire  comme si . Les individus possdant une me qui tentent d'entrer en contact avec cette partie suprieure d'eux-mme  prtendent  qu'ils  SUIS  dj veuillez excuser la faute de grammaire. Ils peuvent faire cela parce qu'ils savent que ce niveau suprieur existe. Ils possdent cette connaissance. Le PO qui n'a aucun indice pratique propos de l'existence de l'me, apprend son sujet en  volant cette nergie aux tres qui en possdent une. 

Cela ferait de ce processus de  vol d'nergie  une tape naturelle du plan de dveloppement tout en crant dans le mme temps la  porte  qui peut tre utilise par les SDS de 4e densit pour se nourrir de cette nergie de l'me.

Un autre membre dveloppa davantage cette ide :

Je pense que nous sommes peut-tre un peu trop souvent enclins considrer les commentaires des Cassiopens de manire nigmatique. Il est clair que certains d'entre eux doivent tre dcortiqus et examins avec le plus grand soin pour pouvoir tablir des relations et rvler leur sens cach, mais il apparat aussi clairement que dans d'autres cas les Cassiopens sont tout fait directs dans leurs remarques. C'est le cas, je pense, avec l'ide des  PO comme ponts entre la 2D et la 3D . Cette interprtation a de plus l'avantage de nous montrer le rle des PO au sein du plan gnral de la cration comme tant quelque chose de naturel, et non pas quelque aberration ou manifestation du  mal .

La majorit des habitants de la 2D possdent une me-groupe qui impose leur schma naturel de comportement des caractristiques spcifiques variant d'espce espce et qui correspond ce que l'on dsigne gnralement par  comportement instinctif . Cela est d au fait qu'ils sont littralement comme des enfants issus d'un mme parent, c'est dire des fragments d'une me totmique.

Oui, il existe bel et bien un esprit totmique de Tigre, un esprit totmique de Crocodile, un esprit totmique de Singe, un esprit totmique de Lion Sekmet et toute la bande rsidant tous dans la sphre archtypale et englobant toutes les caractristiques particulires de la race des tigres, des singes, etc. Par un procd de duplication fractale, ils projettent une copie identique chelle rduite de leur me qui va alors animer le corps des spcimens de leur espce en 2D, et ces mmes fragments d'me, avec toutes les expriences accumules lors de leur sjour dans le monde physique, retournent, aprs leur mort physique, auprs de l'me totmique pour y  ajouter  un petit quelque chose supplmentaire. C'est la raison pour laquelle les  comportements acquis  sont transmis la gnration suivante sous la forme de l' instinct  au sein du rgne animal.

Les animaux les plus dvelopps finissent par arriver au point o ils ont dpass les limites de ce processus, en vertu d'un dveloppement plus individualis qui fait que l'me ne se conforme plus tout fait l'emplacement fractal dont elle tait originaire, empchant le processus de  reconnexion  de se produire avec la  cellule parente  et obligeant ainsi l'me se diffrencier et se procurer une construction gntique diffrente pour la prochaine incarnation.

C'est trs voisin de ce que Laura expliquait lorsqu'elle parlait des rcepteurs molculaires de la membrane cellulaire (Esprits Totem dans ce cas) comme tant HAUTEMENT SPCIFIQUES certains ligands (fragments d'me) au point o toute variation molculaire empche le processus de liaison chimique de se produire. Souvenons-nous que les Cassiopens ont dit que  l'me s'unit la construction gntique lorsqu'elle est prsente , signifiant par l que ces mes davantage individualises doivent alors faire un saut qualitatif pour s'associer la construction gntique de degr suprieur.

Ici, je m'aventurerais bien dire que la majorit des mes qui ont grandi au-del des limites permises par l'me-groupe vont alors s'incarner en tant que portails organiques 3D pour dbuter le difficile processus de formation d'une me humaine que H___ mentionnait, en procdant essentiellement par imitation durant les premiers stades du dveloppement. Ce serait la progression logique vu qu'ils arrivent apparemment dans le monde de la 3D sans avoir d'me pleinement dveloppe (Gurdjieff a peut-tre t le premier nous faire prendre conscience de cela). Il apparat galement vident que les leons qui rendent possible le dveloppement d'une me suprieure ne sont pas vraiment compatibles avec les conditions d'un monde 2D; c'est dire des leons qui concernent le partage, l'empathie, la compassion, la communication des sentiments, etc., qui ne sont crdibles, dfaut d'autre chose, que dans un environnement 3D.

A ce stade, les individus nouvellement incarns se trouvent dans une sorte d'tape transitoire, ayant dpass la dynamique de l'me-groupe, mais sans tre tout fait arrivs au stade o une me humaine permanente est dveloppe. C'est pourquoi, le terme cassiopen de  pont  est en effet particulirement appropri et concis (bravo pour les Cassiopens et leur merveilleuse conomie de mots, chose qui me fait terriblement dfaut dans ce message plutt long).

Et c'est l que Laura a termin la discussion en rapprochant ce lien tabli avec  l'me totmique  de la  vision  de Schwaller de Lubicz :

Esprons, comme vous le soulignez, qu'avec la pleine comprhension des fondations sur lesquelles reposent le monde matriel 3D SDS, les gens arrteront d'essayer de le RPARER et arrteront de le considrer comme  mauvais  dans le sens o le mal serait intentionnel.

Le chat n'est pas mauvais parce qu'il torture et mange la souris. Cela reflte simplement la nature du chat et la nature de la souris.

Bien sr, les SDS de la 4D sont encore autre chose... Ils s'approprient, corrompent et utilisent. Ainsi nous sommes tmoins de la manifestation de la personnalit  crypto-gographique  telle que dcrite par Rodney Collins, et que j'expose dans la srie Aventures cassiopenes.

Nous remarquons galement que ce retour l'ide d'une me-groupe  totmique  est ce qui est mis en avant par Schwaller de Lubicz et reprsente l'essence mme, semble-t-il, de l'ide des  neuf Neter  ou  neuf principes , et mme  LES Neuf , qui sont canaliss par un grand nombre de gens...

C'est tout fait appropri pour ceux qui sont des PO. C'EST leur ralit !

Dans un autre message, Laura a dvelopp davantage les ramifications issues de l'ide d'une me-groupe totmique en commentant un autre message :

R: D'accord, un PO n'est pas  conscient  de son tat, tout comme mon chien ou le chat de quelqu'un d'autre. Cela, comme vous le dites, est leur nature, et on ne peut pas les blmer pour a. Mais tout comme des chiens ou des chats, nous devrions les traiter avec compassion, dignit et respect. Pas seulement pour leur profit, mais surtout pour le ntre.

L: Vis--vis de ceux qui pourraient reprsenter cette nature toutou ou minou oui. Mais qu'en est-il de ceux qui reprsentent la nature du boa constricteur... ou du crotale... ou de la veuve noire... ou mme du moustique ??? Toutes ces ides peuvent s'appliquer, et nous devons certainement les examiner.

Pensez une seconde un tre qui incorporerait une bonne part de la nature du crocodile, mais qui disposerait galement du cerveau finement rgl d'un tre humain... d'autant plus dangereux qu'il y aurait encore des  connexions psychiques  avec le  neter  ou  principe  de crocodile.

Nous avons un srieux problme ici. Et comme d'habitude, toute la subtilit se trouve dans les dtails.

R: Cela ne veut pas dire que nous devrions nous sentir dsols pour eux. Ils ne sont simplement qu'une autre partie de la  cration , une forme qui est peut-tre moins dveloppe qu'une personne possdant une me. Et puisque toute la cration est exactement comme elle devrait tre, ils ont srement le droit d'tre ici. Mais ils ne sont PAS comme nous.

L: Oui. Et si nous tranons avec des crocodiles en chair et en os, nous nous ferons dvorer. Ils ont le droit d'exister, et nous, nous avons le droit de rester distance et de nous dfendre d'une manire approprie s'ils nous attaquent. Et nous avons aussi le droit d'APPRENDRE leur sujet, chose qui a t srieusement dissimule pendant trs longtemps.

R: Apparemment, nous ne pouvons pas les considrer uniquement comme des  animaux  car ils se trouvent un chelon plus lev que ce stade (bien sr, nous ne somme tous  que des animaux ). Nous devrons videmment poursuivre notre interaction avec eux, peu importe ce qu'ils sont, moins bien sr que nous ne devenions tous des ermites.

L: Voir ci-dessus. videmment, il est possible d'interagir avec CERTAINS d'entre eux. Mais interagir avec d'autres peut tre fatal.

R: Nous devrons parvenir ( la fois individuellement et collectivement) une dcision concernant les individus qui sont des PO, au sujet de la manire dont il convient de les traiter, de les considrer et d'interagir avec eux.

L: Je pense que si nous essayons de comprendre les principes des  Neter  et essayons d'apprendre reconnatre prcisment quelle  varit  nous sommes confronts, notre tche pourrait tre grandement facilite.

R: Je ne suis pas un partisan de l'ide qu'il faille agir contre eux. Je pense que nous devons simplement agir en accord avec notre voie et notre destine. Cela signifierait pour moi que chacun devrait avancer sur sa voie avec une conscience encore plus aigu des dangers de ce monde. Et on dirait bien que le monde est devenu beaucoup plus effrayant ces derniers temps !

L: C'est sr. Je pense que nous commenons tout juste nous rendre compte de l'ampleur de la question des PO et quel point cela nous a tous affects au cours des ges. Si le fait que  la connaissance protge  est vrai, alors peut-tre qu'il s'agit l d'un des exemples les plus significatifs que l'on ait rencontrs jusqu' prsent.

C'est peut-tre aussi la chose la plus importante qu'il nous sera donn de matriser, concernant notre capacit voir l'invisible.

Nous avons certainement du pain sur la planche.

Cette discussion a amen et dvelopp des ides intressantes :

1.   La fonction d'un PO en tant que pont.

2.   Leur relation avec les rservoirs d'mes de la flore et de la faune.

3.   L'ide qu'il n'y a rien ici  rparer . Le portail organique remplit une fonction dans l'univers. Il a sa place.

Mais la discussion laissait de ct une fonction trs importante du portail organique qui est mentionne plus haut : leur dtournement par les SDS de la 4D comme moyens de drainer l'nergie de ceux qui ont choisi d'oeuvrer pour s'chapper de la Matrice. Ce sujet est justement abord par un message de M*** qui vaut la peine d'tre lu en intgralit. Voici l'un de ses arguments :

Ce sont des portails ou vhicules gnriques de forme humaine, libres d'tre utiliss par des forces varies, raison pour laquelle ils constituent d'excellentes marionnettes pour la Matrice. Les circonstances font qu'ils sont maintenant utiliss par les SDS de la 4D pour contrler les SDS de la 3D et les candidats SDA pour la 4D en imposant des profils de comportement qui suivent les normes tablies, et en tant proches de nous physiquement afin de saper notre nergie et nous empcher d'atteindre, via le dveloppement de nos centres magntiques, la  vitesse d'chappement  ncessaire pour s'extirper du carcan mis en place par le Systme de Contrle de la Matrice. Ainsi nous constatons que la fonction  naturelle  des PO, l'imitation de l'nergie de l'me, le procd par lequel ils avaient la possibilit de progresser et d'voluer, adopte un caractre bien spcifique au sein du courant de dveloppement SDS qui consiste collecter l'nergie de l'me des individus qui en sont pourvus, dans le but de la transmettre ensuite le long de la chane alimentaire jusqu'aux SDS de la 4D. Le principal rle des PO est dsormais d'empcher le chercheur vritable d'avancer sur la Voie.

Cela est clair lorsque l'on examine les lments suivants :

1.  Les PO collectent l'nergie de l'me des individus qui en sont pourvus.

2.  Cette nergie est transmise aux SDS de la 4D.

3.  Les PO et les individus possdant une me se retrouvent mlangs au sein des mmes familles.

4.  Lorsqu'un individu possdant une me s'engage faire le  Travail , il ou elle a besoin d'apprendre conserver l'nergie de l'me car sans cela, le travail ne peut s'accomplir.

5.  Lorsque que quelqu'un s'engage faire le  Travail , il subit des attaques.

6.  Ces  attaques  viennent de ceux qui sont les plus proches de lui : sa famille et ses amis.

7.   MAIS, partir du moment o quelqu'un s'engage dans le processus de  dveloppement  et de consolidation de l'me, le Systme de Contrle va chercher insrer encore plus d'units dans la vie de cette personne. 

Donc, sous beaucoup d'aspects, le travail rel qui consiste apprendre discerner les influences  A  des influences  B  implique qu'il faille apprendre discerner la nature vritable de nos relations afin de prserver notre nergie des PO se trouvant autour de nous, de faon pouvoir disposer de cette nergie pour le dveloppement et la consolidation de l'me. Mouravieff le dit clairement lorsqu'il fait les commentaires suivants au sujet de la possibilit de comprendre le  film  de notre vie :

En thorie, le film dans lequel un homme nat et passe sa vie peut se poursuivre jusqu' la fin du monde, la condition qu'il soit heureux, satisfait de lui-mme, s'attribuant tous les mrites, et blmant les autres pour ses erreurs ou ses revers de fortune. A proprement parler, ce genre d'existence ne peut pas vraiment tre considre comme humaine; il serait plus juste de la dcrire comme anthropode. Ce terme se justifie dans le sens o l'homme extrieur, immerg qu'il est dans l'auto-satisfaction, reprsente l'achvement suprme de millions d'annes d'volution de l'espce partir de ses anctres animaux; pourtant, du point de vue de l'volution sotrique, il ne reprsente qu'une possibilit qui ne s'est pas encore ralise.

Si nous envisageons le problme de l'volution sotrique du point de vue du film et des diffrents rles que l'homme peut y jouer, il est clair que ce genre d'volution est impossible tant que le film tourne en boucle. Les gens qui jouent dans un tel film sont ceux que nous avons appels les anthropodes, les marionnettes, les morts qui selon les propres mots de Jesus,  croient qu'ils sont vivants.  L'volution sotrique commence lorsque l'homme, par ses efforts conscients, prouve qu'il est capable de briser le cercle et de le transformer en une spirale ascendante. (tome 1, p. 234-235 [traduit de l'anglais])

Mais pour accomplir cela, ces rles secondaires remplis par les marionnettes, les portails organiques, doivent tre limins du film.

Comme nous venons de le dire, l'homme, la plupart du temps, ne vient penser l'ide d'volution qu'aprs avoir compliqu le film auquel il appartient. Mais l'volution vritable ne peut se produire que sur la base du film originel, une fois que tous les lments artificiellement rajouts ont t limins. Cette dernire est conditionne un retour la puret des centres, plus particulirement du centre motionnel qui, du moins au dbut, est le seul rceptacle des influences  B  ainsi que le sige du centre magntique. C'est pourquoi le coeur doit tre pur, et s'il ne l'est pas dj, il doit tre purifi. C'est la condition sine qua non du succs. (tome 1, p. 238, [traduit de l'anglais])

Parmi ces  lments artificiellement rajouts  qui doivent tre limins, se trouvent les Portails Organiques. Nous en reparlerons plus tard.

2ime partie


En tant que propriétaires et éditeurs de ces pages, nous souhaitons souligner que le matériel présenté ici est le fruit de notre recherche et de notre expérimentation en communication supraluminique. Nous nous demandons parfois si les Cassiopéens sont ce qu¹ils prétendent être, parce que nous ne tenons rien pour vérité indiscutable. Nous prenons tout "cum granulo salis", même si nous considérons qu¹il y a de bonnes chances que ce soit la vérité. Nous analysons constamment ce matériel ainsi que beaucoup d¹autres qui attirent notre attention, issus de divers domaines de la Science et du mysticisme. Honnêtement, nous ne savons pas CE QU'EST la vérité, mais nous croyons qu¹elle est « quelque part par là» et que nous pouvons sans doute en découvrir une partie. Oui, nous pouvons dire que nos vies ont été enrichies par ces contacts, mais certains éléments nous ont aussi rendus perplexes et nous ont désorientés, et ils restent encore à être clarifiés. Nous avons certes trouvé beaucoup de «confirmations» et de « corroborations » dans d¹autres domaines, entre autres la Science et l¹Histoire, mais il y a aussi de nombreux éléments qui, par nature, sont invérifiables. C¹est pourquoi nous invitons le lecteur à partager notre recherche de la Vérité en lisant avec un esprit ouvert, mais sceptique.

Nous n¹encourageons pas « l'adepte-isme », ni aucune « Vraie Croyance ». Nous ENCOURAGEONS la recherche de la Connaissance et de la Conscience dans tous les domaines qui en valent la peine, comme le meilleur moyen de discerner le mensonge de la vérité. Voici ce que nous pouvons dire au lecteur: nous travaillons très dur, plusieurs heures par jour, et nous le faisons depuis de nombreuses années, pour découvrir la raison de notre existence sur Terre. C¹est notre vocation, notre queste, notre mission. Nous recherchons constamment à valider et/ou à affiner ce que nous envisageons comme possible, probable, ou les deux. Nous faisons cela avec l¹espoir sincère que toute l¹humanité pourra en bénéficier, si ce n¹est maintenant, alors dans un de nos futurs probables.

Contactez l¹administrateur web à cassiopaea.com
Copyright © 1997-2003 Arkadiusz Jadczyk et Laura Knight-Jadczyk. Tous droits réservés. "Cassiopaea, Cassiopaean, Cassiopaeans," est une marque déposée par Arkadiusz Jadczyk et Laura Knight-Jadczyk.
Les lettres adressées à Cassiopaea, à la Quantum Future School, Ark ou Laura, deviennent la propriété de Arkadiusz Jadczyk et Laura Knight-Jadczyk.

La réédition et la rediffusion du contenu de cette page ou d¹une quelconque portion de ce site web sont expressément interdites sans approbation écrite préalable.

You are visitor number .