Un article par
Laura Knight-Jadczyk


Nouveau forum en français !


Les Editions Pilule Rouge


Guide Rapide des Signes

Cassiopée ? Forum de questions et réponses


Les Editions Pilule Rouge
Nos livres en français!


Nos Articles

Nouveau ! Programmes, tampons et "Esprit du prédateur"
- Laura Knight-Jadczyk

Nouveau ! Le résultat de l'impact du Dryas récent et les cycles de catastrophes cosmiques – les climatologues se réveillent
- R.H.

Nouveau SOTT Focus ! Pendant que les Européens sont en vacances, les Américains triment
- Marie Cocco

Nouveau SOTT Focus ! Comment créer la réalité de la "War on Terror" - guide pratique
- Joe Quinn

Nouveau SOTT Focus ! Des squatters sans conscience
- Henry See

Nouveau SOTT Focus ! Si le sociopathe habite à côté - montez à l'étage
- Keit

Nouveau ! L’Amérique fasciste, en dix mesures faciles
- Naomi Wolf, The Guardian

Nouveau ! Michael Topper à propos du Harcèlement
- Michael Topper

—SOTT

Virginia Tech – Le tueur était-il programmé mentalement
- B.K.

L'hypocrite Tony s'attaque à Téhéran
- Joe Quinn

La pression pour la paix et la "Pâque juive"
- Joe Quinn

Oubliez le réchauffement planétaire : nous sommes au bord de l’extinction !
- Laura Knight-Jadczyk & Henry See

Une vérité qui dérange
- Henry See

Piratage de la Démocratie
- Henry See

La main cachée derrière l'affrontement entre Hamas et Fatah
- Joe Quinn

Encore Des Absurdites « Al-Qaïda » Du Gang Bush
- Joe Quinn

Fascisme galopant: La France interdit à ses journalistes de rapporter la violence

Amir Peretz et la foi fondée à l'école de la politique
- Laura Knight-Jadczyk

Encore Des Absurdites « Al-Qaïda » Du Gang Bush
- Joe Quinn

Nous chutons tous
- Joe Quinn

D'Israël à Bush par l'entremise de la BBC et de CNN : Attaquez l'Iran -- sinon…
- Joe Quinn

Une Question Légale
- Henry See

Le Futur
- Steve McFarland

A quel point pensent-ils que nous sommes stupides?
- Henry See

Le Mythe Des Attentats Suicide Palestiniens
- Joe Quinn

Rassembler en un lieu tous les juifs
- Joe Quinn

Le MI6 et les médias - les manipulateurs de l'esprit
- Joe Quinn

Litvinenko - Par la tromperie
- Joe Quinn

Litvinenko - Par la tromperie 2
- Joe Quinn

La capture, le procès et la condamnation de Saddam Hussein – Une autre farce du renseignement américain
- Joe Quinn

La mystique contre Hitler
- Laura Knight-Jacdzyk

Les Bush et Le Roi Perdu
- Laura Knight-Jacdzyk

Bush révèle sa véritable politique iraquienne : le massacre de civils iraquiens
- Joe Quinn

Donnez leur un 5 novembre qu'ils n'oublieront jamais
- Télécharger des affiches Signs of the Times

Le sionisme et le président iranien
- Joe Quinn

Une planète au bord de l'anarchie?
- Joe Quinn

De l’Holocauste à l’Armageddon
- Joe Quinn

Ensemencement de graines de guerre civile
- Joe Quinn

Le racisme, pas la défense, au coeur de la politique israélienne
- Joe Quinn

Commentaires
- Signs of the Times

Commentaires des Signes 23 fev 2004 , 14 &15 Mar 2004

Supplément des Signs: Armes Ethniques Spécifiques

Supplément des Signs: L'Assassinat de JFK

HITLER : Tel que le Peuple Allemand Le Connaît

—Série JFK—
Laura Knight-Jacdzyk

John F. Kennedy, le Pétrole et la Guerre à la Terreur

John F. Kennedy, le Services Secrets et les Riches Texans Fascistes

John F. Kennedy et la Conspiration Monolithique et Impitoyable

John F. Kennedy et les Titans

John F. Kennedy et les Cochons de Guerre

John F. Kennedy et la Psychopathologie de la Politique

John F. Kennedy, J. Edgar Hoover, le Crime Organisé et le Village Mondial

John F. Kennedy et tous ces "ismes"

Sim City et John F. Kennedy

Le Gladiateur : John Fitzgerald Kennedy

Les Débris de l'Histoire

—11 septembre

Jim Hoffman – Attrape-nigaud pour les Chercheurs de Vérité du 11 septembre - Joe Quinn

L'ADMINISTRATION BUSH ET le 11 SEPTEMBRE: 100 RAISONS DE DISSIDENCE

La Cinquième Colonne

Commentaires sur l'attaque du Pentagone

Les récits de témoins oculaires du crash du Pentagone ne riment à rien

Le Mossad et les Sociétés de Déménagement

Mahmoud Ahmad et le Culte Secret

Commentaires sur l'attaque du Pentagone

—Ponérologie & Psychopathie—

Ponérologie Politique : une Science sur la Nature du Mal adaptée à des Buts Politiques

Le Paysage Intérieur du Psychopathe de Herve Cleckley

Le Psychopathe - Le Masque de Santé Mentale

Le Culte le plus dangereux dans le Monde - Laura Knight-Jadczyk

L'Idée la plus dangereuse dans le Monde - Laura Knight-Jadczyk

"Culture officielle" en Amérique:
Un Etat Naturel de Psychopathie?

Exposé Greenbaum

Contrôle des Mots, Contrôle des Pensées, Contrôle du Monde

La Bible déconstruite

Le Livre Q et les Origines Chrétiennes

La Véritable Identité de Fulcanelli, les Quatre éléments et Le Code Da Vinci

Qui a écrit la Bible et pourquoi?

—Les catastrophes
cycliques—

Jour d'Indépendance

Le Monde Arrive-t-il à sa Fin?

Est-ce que notre Soleil a un compagnon sombre?

—Les mystères—

Extraits de l'Histoire Secrète du Monde

Introduction à La Science antique

La chimie de l'alchimie

Réalité hyperdimensionnelle

Qui a écrit la Bible et pourquoi?

La Véritable Identité de Fulcanelli et Le Code Da Vinci

 

Les portails organiques ? L' "autre" race - 1ère partie

Prédateur Spirituel – Prem Rawat alias Maharaji - Henry See

Qui parle au nom de la Vérité?

Chronologie de Cointelpro Cosmique 11, 12

Etoiles déchues

Un gouffre dans le coeur - John Kaminski

Le Jeu Global du Survivant: Les Quatre Prochaines Années de l'Amérique

La Bête et Son Empire

La Haute Étrangeté des Dimensions et le Processus d'Enlèvement Alien

Schwaller de Lubicz et le Quatrième Reich
2, 3, 4

La face obscure du Tibet

Jupiter, Nostradamus, Edgar Cayce, et le Retour des Mongols
1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13

Vérité ou Mensonge
1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
, 7a, 7b

Ouspensky, Gurdjieff et les Fragments d'un Enseignement inconnu

Picknett et Prince sur les Cassiopéens

Le Crop Circle de Chibolton et les Cassiopéens sur les Crop Circles

Jour D'Indépendance - KAH

Les portails organiques ? L' "autre" race - 2ième partie

L'Affaire OVNI de Morris Jessup

Meilleurs voeux pour un monde heureux

Tyrannie du pouvoir executif

Le Matériel sur l'Aéroport de Denver

Les ETs et COINTELPRO cosmique

Pourriel Cosmique

Discernement ou Machiavel et les ET

Discernement 2: Le Monde est pénétré de malignité

St. Malachie et le Travail du Soleil

Les Compagnons du devoir de Liberté

Ascension

L'Onde

l'Onde: Chapitre 27

La Connexion Française


Adventures with Cassiopaea

Quantum Future Physics

Signs of the Times

The Wave


Nous vous proposons aussi les sites :

Alchymie.net



Jupiter, Nostradamus, Edgar Cayce, et le Retour des Mongols

Traduction franaise: Henri R.


Vendredi 12 mars 2004 : Aujourd'hui nous allons parler de la femme la plus clbre dans l'Histoire Occidentale aprs Eve : Hlne de Troie. Le fait est que, Eve et Hlne ont beaucoup en commun. La premire mre, Eve, semble avoir acquis une mauvaise rputation cause d'Hlne.

Hlne : le visage qui a lanc mille bateaux et a provoqu la guerre qui a tu les les plus grands hros de mythe et de lgende. Hlne est sans aucun doute la femme de la plus triste notorit dans la Culture Occidentale et pourtant, nous n'avons aucune ide de ce quoi elle pouvait vraiment ressembler.

Pendant trois mille ans ou plus, la femme a t le "pidestal-paillasson". Les femmes ont t idoltres et rendues dmoniaques, adores et dgrades, soulages du travail comme mtier et dnies le plaidoyer favorable des tribunaux. Les femmes ont t les dernires tre installes comme des soldats et les premires souffrir des guerres. On dit que les femmes apportent le bonheur un instant et la misre et la souffrance dans le suivant. Les femmes ont t dcrites comme des divinits et des btes, ou un certain tat ambigu au milieu. "L'humanit" se rfre gnralement aux hommes et les femmes sont "autres". Cette "altrit" des femmes est toujours dominante dans notre culture.

cause d'Hlne, l'histoire des femmes est une histoire de misogynie - la haine pour la femme. Ce qui est encore pire est que cette culture nous a aussi instill l'auto-haine des femmes.

Nous sommes contraints de demander : comment en est-on venu l ? Qu'est-ce qui est arriv dans notre pass distant qui a transform la femme de la mre Vierge de Dieu en Eve, la chute de l'humanit ?

Il n'y a aucun besoin de dfinir ou de documenter plus avant l'existence de la misogynie. Comme le racisme, c'est une ralit aussi indniable et irrationnelle que le temps. [...]
 
Un des plus remarquables caractristiques de la misogynie est son intgrit doctrinale. Aucune croyance aveugle, aucun credo n'est rest ainsi intgre pendant si longtemps. Nietzsche et Hsiode, Eschyle et Jean Paul II, Gorgias et Clarence Thomas, pour toutes leurs diffrences, rcitent les mmes lignes en ce qui concerne les femmes. C'est comme s'ils taient alls la mme cole, avaient tudi le mme texte, intitul Hlne.
 
Si la longue histoire de la misogynie est un apprentissage par cur et une rptition monotone, ce n'est pas, pour cette raison, invitable. Cela a eu un dbut ... [Meagher, Robert E. : Helen, Myth, Legend, and the Culture of Misogyny (Hlne, Mythe, Lgende et la Culture de la Misogynie); 1995, Continuum, New York]

L'histoire d'Hlne semble tre l'histoire du dplacement vers la misogynie. Les lgendes disent que Hlne tait responsable d'une "guerre pour mettre fin toutes les guerres", un Armageddon, Gog et Magog, la bataille finale de Troie. Aprs la fin de la guerre, les vainqueurs crivirent l'histoire. Hsiode a expliqu ce dplacement dans son histoire de la premire femme, Pandore.

Censment Hsiode a compos sa Thogonie et Les Travaux et les Jours un jour ou l'autre autour du 8me ou dbut du 7me sicle av. J.-C, juste un peu plus tt que le temps pendant lequel la Bible a t assemble. On pense que les travaux de Hsiode, comme les travaux de Homre, reprsentaient le terminus d'une norme tradition orale de voix anonymes d'origine et d'ge incertains.

La Thogonie est un rcit des origines de ces tres divins qui ont cr et prsident le cosmos; une histoire Divine, traant une succession de rgimes culminant dans le rgne de Zeus Olympien. Les commentaires contiennent beaucoup d'lments d'un tableau d'une succession de mythes qui circulaient partout dans le Proche-Orient antique. De faon intressante, les experts disent que l'influence principale la plus probable sur le rcit d'Hsiode semblerait tre les versions Hittites du Hurrien Kumarbi et des mythes Ullikummi aussi bien que le Babylonien Enuma Elish.

La Thogonie - comme la Bible - n'est pas mtaphysique; elle est, purement et simplement, un outil politique. Dans la Thogonie, le rgime de Zeus et le rgne de la justice Olympienne est clbr comme l'accomplissement des ternits de mme qu'Yahweh est clbr dans la Torah. Dans la Thogonie, Hsiode raconte sa nouvelle version des dbuts de la Cration, s'assurant de faire rgulirement de la propagande en faveur de Zeus qui est aussi "juste qu'il est terrible." Beaucoup de passages dans le Thogonie peuvent tre compars aux hymnes Yahweh censment composs par David, ou l'Enuma Elish qui chante les loges du roi guerrier, Marduk. Dans chaque cas, il y a une fusion du pouvoir militaire avec l'autorit absolue, la gloire et la justice promise pour le banni et l'asservi. Et clairement, dans chaque cas il y a la subordination complte de la femme au mle, prsent comme un accomplissement philosophique, une volution du vieil ordre sauvage, au nouveau monde glorieux du thriomorphisme masculin.

Dans la Thogonie, la premire femme est le "kalon kakon." Kalon signifie "beau" et kakon signifie "mal". Autrement dit, la premire femme est un oxymoron vivant. Maintenant, bien sr, ce terme pourrait signifier le "beau mal" ou la "mauvaise beaut." C'est--dire, est-ce que la femme est essentiellement belle et sous rserve mauvaise, ou essentiellement mauvaise quoique sous rserve belle, ou la fois essentiellement mauvaise et belle ?

Hsiode ne nous laisse pas dans le suspense parce qu'il clarifie ce point pour nous en nous disant que c'est kakon qui dfinit la substance, ou l'essence ou la femme. La femme est rvle sans quivoque comme le mal.

"Zeus Tonitruant a fait les femmes tre un kakon pour les hommes mortels [] il a model ce kakon pour les hommes pour les faire payer pour le vol du feu." [Meagher]

Promthe fut provoqu par le retrait du feu de l'humanit par Zeus pour se venger du vol prcdent de Promthe des parties sacrificielles les meilleures. Promthe s'tait montr plus intelligent que Zeus, roulant le roi des dieux. Dans le premier cas, Promthe enveloppa la viande et les parties grasses du buf sacrificiel dans la peau et l'estomac non comestibles et ensuite enveloppa les os nus dans de la graisse scintillante, sachant que Zeus insisterait par erreur sur le dernier comme sa prrogative. Dans le deuxime cas, Promthe cacha des braises ardentes dans une tige de fenouil creuse, lui permettant d'chapper l'embargo de Zeus et rendre le feu l'humanit.

Le thme est la "comptence" ou le "mtier" qui est utilis pour crer une "ruse" ou dolon. Les mots techne, dolie et dolon arrivent plusieurs reprises dans le rcit d'Hsiode des violations de Promthe qui mnent jusqu' la vengeance de Zeus en nature. Bien sr nous remarquons immdiatement que cette histoire de la "comptence" ou du "mtier" et "cration d'une ruse" est tout fait semblable au thme du Cheval de Troie. Le thme du Cheval de Troie est reprsent aussi dans la Bible dans l'histoire de Rahab la prostitue et dans une histoire importante dont nous discuterons dans le prochain chapitre. (Voir Josu, chapitre 2 pour l'histoire de Rahab).

C'est le mot dolon qui dcrit la femme : une fois qu'elle est pare, voile et couronne, elle est appele un dolon, un truc, un pige appt. La femme, modele et habille par les dieux est une riposte adapte pour le sac d'os resplendissant impos Zeus par Promthe.

Selon Hsiode, la diffrence entre la beaut de la femme et son mal est la diffrence entre les apparences superficielles et la ralit. Couverte dee fleurs et d'or, la femme est un thauma, un "tonnement contempler" et les hommes et les dieux de la mme faon sont remplis de la crainte en la voyant. Cependant, c'est seulement les hommes qui sont sans dfense contre ses charmes. La femme est un "appt" et les hommes n'ont aucune "rsistance" et il a t conu de cette manire par les dieux. Un homme est incapable de rsister la jeune marie irrsistible qui, aprs qu'ils obtiennent sa maison et puisent ses charmes superficiels, constateront qu'ils sont colls une grande misre, une fosse sans fond dans laquelle ils verseront toutes leurs marchandises et efforts et force de vie.

Et c'est ainsi, le moment de la cration de la femme est le moment de la destruction de l'homme. Autrement dit, le sacrifice aux dieux qui s'est mal pass - une insubordination brve - aboutit la misre infinie de l'humanit avec une vengeance. Cela nous fait penser, videmment, que les histoires de Adam et Eve et Can et Abel n'taient pas l'origine linaires dans le temps, mais des lments de la mme conceptualisation qui a t spare dans des vnements uniques dans l'interprtation de la Bible.

Ce que l'on ne voit pas initialement est que la question est en ralit la souverainet. Promthe a lanc deux dfis stupfiants l'esprit et l'autorit de Zeus au nom de l'humanit. On pourrait dire aussi que Can et Eve lancrent des dfis similaires en vitant la prise de la vie comme un sacrifice au dieu. Can, videmment, est dpeint comme un meurtrier cause de sa jalousie que le sacrifice de ses frres tait accept et pas le sien. Eve fut maudite aussi.

Le fait est, les quatre fils de Japet et Clymn - Atlas, Mnoetios, Promthe et Epimthe - taient un souci pour Zeus depuis le dbut parce qu'ils reprsentaient une ligne rivale d'Ouranos et Gaia, qui, s'ils taient allis avec l'humanit indiscipline, pourraient signifier l'ennui pour les dieux! Nous nous souvenons du passage de la Bible o des paroles sont mises dans la gueule du serpent disant Eve: Car Dieu sait que le jour o tu en mangeras tes yeux s'ouvriront, et tu seras comme Dieu, connaissant la diffrence entre le bien et le mal et la bndiction et la calamit.

Le plus gnant des quatre tait Promthe. Son nom signifie "prvoyance" et sa connaissance de ce qui devait arriver c'est--dire la diffrence entre le bien et le mal, bndiction et calamit - est ce qui l'a inspir pour essayer d'aider l'humanit. Il tait un arch-rebelle et un champion d'humanit qui tait dtermin lever le statut de l'humanit en lui donnant l'imagination cratrice, l'esprit provoquant et le feu divin - tout ce qui est ncessaire pour les faire comme des dieux.

L'histoire nous suggre un "concours" entre l'humanit et les dieux qui tait de dcider du sacrifice animal. L'humiliation de Zeus l'a incit prendre la mesure extrme de refuser le feu l'humanit, sans laquelle ils seraient bientt gure plus que des animaux. Humili pour la deuxime fois, Zeus a formul la Solution Finale : la Femme.

Dans Les Travaux et les Jours d'Hsiode, quatre poques d'homme sont maintenant venues et sont parties, chacune plus mauvaise qu'auparavant. La lutte dfinit que chaque rapport, chaque vertu (aussi bien que tout le reste) est rcompens par la misre et Hsiode raconte avec grand dsir comment les hommes ont une fois vcu sans travail rude et sans douleur. Pourquoi tant de douleur et de souffrance ?

Le rcit d'Hsiode de la Chute de l'homme rpond la question avec un mot : Femme.

La "premire femme" dans Les Travaux et les Jours, Pandore, est de nouveau, l'appt install par les dieux pour prendre au pige les hommes. On lui donne l'apparence d'une desse, le caractre d'une hyne et le cur et l'esprit d'un chacal.
 
La femme, orne par les dieux, apporte l'homme tout ce qui est affreux et dvorant.
 
La femme, qui prend tout ce qui est brillant et beau de l'homme, rend seulement ce qui est sombre et sale.
 
Son nom, Pandore, signifie tant "Tout Gnreux" que "Tout Dou." Hsiode nous dit qu'elle est appele Pandore parce que "ceux qui rsident dans l'Olympe lui ont donn chacun un cadeau, un chagrin pour les hommes qui luttent et travaillent dur."
 
Elle a seulement une raison pour son existence : produire la misre humaine.
 
Les cadeaux que Pandore reoit des dieux - le contenu de la Fiole de Pandore - sont destins produire le supplice infini pour l'homme. C'est seulement dans les sicles postrieurs qu'une "bote" a t substitue une "fiole". Ce changement d'images a t attribu au moine du seizime sicle rasme qui a mal traduit le mot grec original pithos avec le latin pyxis. Un pithos est une fiole qui est semblable en forme l'utrus et est un symbole pour la Terre, la mre de tout.
 
Les implications du pithos l'histoire de Pandore sont videntes. Les cadeaux de Pandore sont sortis de son propre utrus. Sa faute rside non pas dans sa curiosit, mais dans son tre. Elle est constitutionnellement trompeuse et mortelle parce qu'elle entrane les hommes dans son pithos et met au monde de nouveaux hommes pour une vie de misre. Elle perptue plus loin la misre de l'homme en mettant au monde des bbs fminins.
 
L'image de la Femme comme un pithos est extrmement antique. beaucoup d'enterrements helladiques antiques, le pithos a t utilis comme un cercueil. Le dcd tait plac l'intrieur dans une position ftale, couvert avec du miel et enterr dans l'espoir de nouvelle vie et de rgnration. [Meagher]

Hsiode enregistre pour nous des ides qui, s'tendaient apparemment comme une trane de poudre en son temps : l'loignement profond d'une moiti de l'humanit de l'autre. Nous aimerions savoir pourquoi ? Dans l'histoire de Hlne de Troie, il est possible que nous trouvions la rponse.

Dans la rcriture des mythes antiques d'Hsiode, l'homme a d'une faon ou d'une autre surgi sans tre n de la femme et contrairement aux descriptions les plus antiques, c'est la femme qui est drive. C'est la vue biblique aussi. Les deux histoires furent tires des mmes sources.

Certainement, l'apparition du premier tre humain prsente un dfi n'importe quelle personne pensante; l'existence de femmes avant des hommes est un mystre, mais l'existence d'hommes avant les femmes est absurde.

Hsiode prsente la vue que la femme est une rupture la nature. cause de la femme, l'homme ne peut plus apparatre et disparatre par sa propre volont. cause de la femme, l'homme doit natre dans la souffrance et ensuite l'homme doit mourir dans la souffrance. Ce que Hsiode choue remarquer est que, si les hommes souffraient cette poque, les femmes souffraient aussi - et probablement beaucoup plus.

Le rcit d'Hsiode de la femme est un dni conscient et une propagande misogyne dlibre. Nous voyons la ligne d'argument d'Hsiode reflte dans le rcit de la cration du Document J. Dans la Gense, l'homme est cr et vit dans une existence immortelle, divine et la femme est la "deuxime" cration, la "pense aprs coup". Elle apporte bientt la mort et la destruction sur l'humanit en "mangeant le fruit de l'arbre du bien et du mal."

Dans ces rcits, nous percevons un fil commun de la femme comme une "intruse" dans l'arrangement original de choses, apportant le sexe, la lutte, la misre et la mort. Hsiode travaille avec les images antiques de la mre donnant tout, les tordant et les dfigurant jusqu' ce qu'elles refltent seulement la honte et la dgradation de la cratrice de vie. La femme, cre de l'argile selon Hsiode, n'est pas seulement non semi-divine comme est l'homme, elle est quelque chose de moins que l'homme. "Les fils de Dieu regardrent les filles des hommes et virent qu'elles taient belles et les prirent pour femmes" Ceci fut suivi par le mal et la corruption et le Dluge.

Zeus, avec le conseil opportun d'Ouranos et de Gaia, s'approprie les pouvoirs de sa propre femme. Il pouse et avale Mtis et est ainsi capable de donner naissance sa fille, Athna. En avalant Mtis, il change compltement la succession et la primaut de la fcondit fminine et devient ainsi la souverainet lui-mme. L'insistance d'Hsiode que Zeus fait ainsi avec le consentement tant d'Ouranos que de Gaia ressemble la charade rituelle dans laquelle le consentement est obtenu d'animaux sacrificiels juste avant leurs morts. Cette revendication sur l'accord des dieux plus vieux est conue pour donner ces retours des plus radicaux une certaine "lgitimit" et "continuit" avec le pass. Avec la naissance parthnogntique d'Athna de la tte de Zeus, l'histoire a un nouveau dbut dans laquelle la femme ne jouera aucun rle.

Le thme entier de Thogonie est - comme Hsiode l'aurait - une monte triomphale de l'utrus fminin de Gaia l'utrus masculin de Zeus, de la nature sauvage, la civilisation de l'Olympe.

C'taient les ides faisant leur chemin autour de la Mditerrane Orientale pendant le temps o la Bible tait crite. Yahweh, comme Marduk et Zeus balaie le champ des rivaux, rendant son pouvoir incontestable. Nous voudrions savoir comment cet tat d'affaires en est venu tre. Comme j'crivais dans le chapitre prcdent:

En fait, quand vous y pensez, les histoires dans la Bible sont remarquablement semblables aux mythes grecs avec la plupart des lments fantastiques supprims, des noms changs et des gnalogies insres pour donner l'impression d'un longue histoire. On pourrait dire que "l'histoire" de l'Ancien Testament est simplement "le mythe historifi." Et bien sr, les mythes que c'tait historifi peuvent avoir appartenus des gens entirement diffrents.

De nouveau nous nous rappelons que les vainqueurs crivent l'histoire et que nous avons une histoire trs trange dire ... la Conspiration d'Hlne et de l'Exode : le visage qui a lanc mille Guerres.

Suite...

 


En tant que propriétaires et éditeurs de ces pages, nous souhaitons souligner que le matériel présenté ici est le fruit de notre recherche et de notre expérimentation en communication supraluminique. Nous nous demandons parfois si les Cassiopéens sont ce qu¹ils prétendent être, parce que nous ne tenons rien pour vérité indiscutable. Nous prenons tout "cum granulo salis", même si nous considérons qu¹il y a de bonnes chances que ce soit la vérité. Nous analysons constamment ce matériel ainsi que beaucoup d¹autres qui attirent notre attention, issus de divers domaines de la Science et du mysticisme. Honnêtement, nous ne savons pas CE QU'EST la vérité, mais nous croyons qu¹elle est « quelque part par là» et que nous pouvons sans doute en découvrir une partie. Oui, nous pouvons dire que nos vies ont été enrichies par ces contacts, mais certains éléments nous ont aussi rendus perplexes et nous ont désorientés, et ils restent encore à être clarifiés. Nous avons certes trouvé beaucoup de «confirmations» et de « corroborations » dans d¹autres domaines, entre autres la Science et l¹Histoire, mais il y a aussi de nombreux éléments qui, par nature, sont invérifiables. C¹est pourquoi nous invitons le lecteur à partager notre recherche de la Vérité en lisant avec un esprit ouvert, mais sceptique.

Nous n¹encourageons pas « l'adepte-isme », ni aucune « Vraie Croyance ». Nous ENCOURAGEONS la recherche de la Connaissance et de la Conscience dans tous les domaines qui en valent la peine, comme le meilleur moyen de discerner le mensonge de la vérité. Voici ce que nous pouvons dire au lecteur: nous travaillons très dur, plusieurs heures par jour, et nous le faisons depuis de nombreuses années, pour découvrir la raison de notre existence sur Terre. C¹est notre vocation, notre queste, notre mission. Nous recherchons constamment à valider et/ou à affiner ce que nous envisageons comme possible, probable, ou les deux. Nous faisons cela avec l¹espoir sincère que toute l¹humanité pourra en bénéficier, si ce n¹est maintenant, alors dans un de nos futurs probables.

Contactez l¹administrateur web à cassiopaea.com
Copyright © 1997-2003 Arkadiusz Jadczyk et Laura Knight-Jadczyk. Tous droits réservés. "Cassiopaea, Cassiopaean, Cassiopaeans," est une marque déposée par Arkadiusz Jadczyk et Laura Knight-Jadczyk.
Les lettres adressées à Cassiopaea, à la Quantum Future School, Ark ou Laura, deviennent la propriété de Arkadiusz Jadczyk et Laura Knight-Jadczyk.

La réédition et la rediffusion du contenu de cette page ou d¹une quelconque portion de ce site web sont expressément interdites sans approbation écrite préalable.

You are visitor number .