Un article par
Laura Knight-Jadczyk


Nouveau forum en français !


Les Editions Pilule Rouge


Guide Rapide des Signes

Cassiopée ? Forum de questions et réponses


Les Editions Pilule Rouge
Nos livres en français!


Nos Articles

Nouveau ! Programmes, tampons et "Esprit du prédateur"
- Laura Knight-Jadczyk

Nouveau ! Le résultat de l'impact du Dryas récent et les cycles de catastrophes cosmiques – les climatologues se réveillent
- R.H.

Nouveau SOTT Focus ! Pendant que les Européens sont en vacances, les Américains triment
- Marie Cocco

Nouveau SOTT Focus ! Comment créer la réalité de la "War on Terror" - guide pratique
- Joe Quinn

Nouveau SOTT Focus ! Des squatters sans conscience
- Henry See

Nouveau SOTT Focus ! Si le sociopathe habite à côté - montez à l'étage
- Keit

Nouveau ! L’Amérique fasciste, en dix mesures faciles
- Naomi Wolf, The Guardian

Nouveau ! Michael Topper à propos du Harcèlement
- Michael Topper

—SOTT

Virginia Tech – Le tueur était-il programmé mentalement
- B.K.

L'hypocrite Tony s'attaque à Téhéran
- Joe Quinn

La pression pour la paix et la "Pâque juive"
- Joe Quinn

Oubliez le réchauffement planétaire : nous sommes au bord de l’extinction !
- Laura Knight-Jadczyk & Henry See

Une vérité qui dérange
- Henry See

Piratage de la Démocratie
- Henry See

La main cachée derrière l'affrontement entre Hamas et Fatah
- Joe Quinn

Encore Des Absurdites « Al-Qaïda » Du Gang Bush
- Joe Quinn

Fascisme galopant: La France interdit à ses journalistes de rapporter la violence

Amir Peretz et la foi fondée à l'école de la politique
- Laura Knight-Jadczyk

Encore Des Absurdites « Al-Qaïda » Du Gang Bush
- Joe Quinn

Nous chutons tous
- Joe Quinn

D'Israël à Bush par l'entremise de la BBC et de CNN : Attaquez l'Iran -- sinon…
- Joe Quinn

Une Question Légale
- Henry See

Le Futur
- Steve McFarland

A quel point pensent-ils que nous sommes stupides?
- Henry See

Le Mythe Des Attentats Suicide Palestiniens
- Joe Quinn

Rassembler en un lieu tous les juifs
- Joe Quinn

Le MI6 et les médias - les manipulateurs de l'esprit
- Joe Quinn

Litvinenko - Par la tromperie
- Joe Quinn

Litvinenko - Par la tromperie 2
- Joe Quinn

La capture, le procès et la condamnation de Saddam Hussein – Une autre farce du renseignement américain
- Joe Quinn

La mystique contre Hitler
- Laura Knight-Jacdzyk

Les Bush et Le Roi Perdu
- Laura Knight-Jacdzyk

Bush révèle sa véritable politique iraquienne : le massacre de civils iraquiens
- Joe Quinn

Donnez leur un 5 novembre qu'ils n'oublieront jamais
- Télécharger des affiches Signs of the Times

Le sionisme et le président iranien
- Joe Quinn

Une planète au bord de l'anarchie?
- Joe Quinn

De l’Holocauste à l’Armageddon
- Joe Quinn

Ensemencement de graines de guerre civile
- Joe Quinn

Le racisme, pas la défense, au coeur de la politique israélienne
- Joe Quinn

Commentaires
- Signs of the Times

Commentaires des Signes 23 fev 2004 , 14 &15 Mar 2004

Supplément des Signs: Armes Ethniques Spécifiques

Supplément des Signs: L'Assassinat de JFK

HITLER : Tel que le Peuple Allemand Le Connaît

—Série JFK—
Laura Knight-Jacdzyk

John F. Kennedy, le Pétrole et la Guerre à la Terreur

John F. Kennedy, le Services Secrets et les Riches Texans Fascistes

John F. Kennedy et la Conspiration Monolithique et Impitoyable

John F. Kennedy et les Titans

John F. Kennedy et les Cochons de Guerre

John F. Kennedy et la Psychopathologie de la Politique

John F. Kennedy, J. Edgar Hoover, le Crime Organisé et le Village Mondial

John F. Kennedy et tous ces "ismes"

Sim City et John F. Kennedy

Le Gladiateur : John Fitzgerald Kennedy

Les Débris de l'Histoire

—11 septembre

Jim Hoffman – Attrape-nigaud pour les Chercheurs de Vérité du 11 septembre - Joe Quinn

L'ADMINISTRATION BUSH ET le 11 SEPTEMBRE: 100 RAISONS DE DISSIDENCE

La Cinquième Colonne

Commentaires sur l'attaque du Pentagone

Les récits de témoins oculaires du crash du Pentagone ne riment à rien

Le Mossad et les Sociétés de Déménagement

Mahmoud Ahmad et le Culte Secret

Commentaires sur l'attaque du Pentagone

—Ponérologie & Psychopathie—

Ponérologie Politique : une Science sur la Nature du Mal adaptée à des Buts Politiques

Le Paysage Intérieur du Psychopathe de Herve Cleckley

Le Psychopathe - Le Masque de Santé Mentale

Le Culte le plus dangereux dans le Monde - Laura Knight-Jadczyk

L'Idée la plus dangereuse dans le Monde - Laura Knight-Jadczyk

"Culture officielle" en Amérique:
Un Etat Naturel de Psychopathie?

Exposé Greenbaum

Contrôle des Mots, Contrôle des Pensées, Contrôle du Monde

La Bible déconstruite

Le Livre Q et les Origines Chrétiennes

La Véritable Identité de Fulcanelli, les Quatre éléments et Le Code Da Vinci

Qui a écrit la Bible et pourquoi?

—Les catastrophes
cycliques—

Jour d'Indépendance

Le Monde Arrive-t-il à sa Fin?

Est-ce que notre Soleil a un compagnon sombre?

—Les mystères—

Extraits de l'Histoire Secrète du Monde

Introduction à La Science antique

La chimie de l'alchimie

Réalité hyperdimensionnelle

Qui a écrit la Bible et pourquoi?

La Véritable Identité de Fulcanelli et Le Code Da Vinci

 

Les portails organiques ? L' "autre" race - 1ère partie

Prédateur Spirituel – Prem Rawat alias Maharaji - Henry See

Qui parle au nom de la Vérité?

Chronologie de Cointelpro Cosmique 11, 12

Etoiles déchues

Un gouffre dans le coeur - John Kaminski

Le Jeu Global du Survivant: Les Quatre Prochaines Années de l'Amérique

La Bête et Son Empire

La Haute Étrangeté des Dimensions et le Processus d'Enlèvement Alien

Schwaller de Lubicz et le Quatrième Reich
2, 3, 4

La face obscure du Tibet

Jupiter, Nostradamus, Edgar Cayce, et le Retour des Mongols
1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13

Vérité ou Mensonge
1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
, 7a, 7b

Ouspensky, Gurdjieff et les Fragments d'un Enseignement inconnu

Picknett et Prince sur les Cassiopéens

Le Crop Circle de Chibolton et les Cassiopéens sur les Crop Circles

Jour D'Indépendance - KAH

Les portails organiques ? L' "autre" race - 2ième partie

L'Affaire OVNI de Morris Jessup

Meilleurs voeux pour un monde heureux

Tyrannie du pouvoir executif

Le Matériel sur l'Aéroport de Denver

Les ETs et COINTELPRO cosmique

Pourriel Cosmique

Discernement ou Machiavel et les ET

Discernement 2: Le Monde est pénétré de malignité

St. Malachie et le Travail du Soleil

Les Compagnons du devoir de Liberté

Ascension

L'Onde

l'Onde: Chapitre 27

La Connexion Française


Adventures with Cassiopaea

Quantum Future Physics

Signs of the Times

The Wave


Nous vous proposons aussi les sites :

Alchymie.net



La Haute tranget des Dimensions et le Processus d'Enlvement Alien 

1re Partie par Laura Knight-Jadczyk
2me Partie par Arkadiusz Jadczyk

Traduction franaise: Henri R.


1re Partie

Il y a presque trente ans, j'ai reu ma premire formation professionnelle en hypnose. Au fil des ans, j'ai non seulement cherch des formations additionnelles, j'ai aussi employ cette comptence pour le compte de nombreux individus troubls. Jusqu'en 1994, je n'avais jamais rencontr ce qui est populairement connu comme un "abduct" c'est--dire un individu prtendant avoir t enlev par de soi-disant aliens. Je dois admettre que quand j'en ai rencontr, cela prsentait certains problmes la fois en termes d'avoir une technique bien tablie pour traiter cela, de mme que mes propres catgories de ce qui est ou n'est pas possible.

Je dis souvent aux gens dans une sorte de jeu: de tous les gens qui ne voulaient jamais rien connatre sur les aliens et les OVNIs, je mrite une place en tte de liste. Trs peu de gens comprennent rellement combien cette remarque est srieuse. Quand j'ouvris la porte pour considrer la possibilit tout fait distante comme je pensais de la possibilit de visiteurs d'"autres mondes", la vie comme je la connaissais prit fin. C'tait il y a onze ans. Mais alors, une vie compltement nouvelle tait ne des cendres. Et ainsi, me voici en train de produire un livre sur les OVNIs et les aliens. La route de l ici a t difficile, pour comprendre le sujet, et complique par toute la Haute Etranget qui semble entourer le sujet.

Le terme "haute tranget" est attribu au Dr. J. Allen Hynek qui s'adressa aux Nations Unies sur le sujet des OVNIs le 27 novembre 1978 de la manire suivante:

Monsieur le Prsident, il existe aujourd'hui un phnomne mondial videmment s'il n'tait pas mondial je ne m'adresserais pas vous et ces reprsentants de nombreuses parties du monde. Il existe un phnomne mondial dont la porte et l'tendue ne sont pas gnralement reconnues. C'est un phnomne si trange et si tranger notre mode terrestre quotidien de pense qu'il est souvent trait par le ridicule et la drision par les personnes et les organisations qui ne connaissent pas les faits. []   Je me rfre, bien sr, au phnomne des OVNIsObjets Volants Non Identifis que j'aimerais dfinir ici simplement comme "toute observation arienne ou de surface, ou enregistrement instrumental (p.ex. radar, photographie, etc) qui reste inexplique par des mthodes conventionnelles mme aprs un examen comptent par des personnes qualifies."   Vous noterez, Monsieur le Prsident, que cette dfinition ne dit rien des petits hommes verts de l'espace, ou des manifestations de mondes spirituels, ou de diverses manifestations psychiques. Elle exprime simplement une dfinition oprationnelle. Une erreur fondamentale, et une source de grande confusion, a t la substitution presque universelle d'une interprtation du phnomne OVNI pour le phnomne lui-mme.   C'est semblable avoir attribu l'Aurore Borale une communication anglique avant que nous ne comprenions la physique du vent solaire. Nanmoins, dans l'esprit populaire le phnomne OVNI est associ avec le concept d'intelligence extra-terrestre et ceci peut cependant se prouver tre correct dans un certain contexte. []   Nous avons l'enregistrement de dizaines de milliers de rapports sur les OVNIs ils incluent des rcits extrmement intrigants et provocants d'vnements tranges vcus par des personnes de grande rputation des vnements qui dfient notre conception actuelle du monde autour de nous et qui peuvent videmment signaler un besoin pour un changement dans certains de ces concepts. []  
Monsieur le Prsident, tout phnomne qui touche les vies de tant de gens, et qui engendre la confusion et mme la peur parmi eux, est par consquent non seulement d'intrt et de signification scientifiques potentiels mais aussi de signification sociologique et politique, spcialement puisqu'il porte avec lui beaucoup d'implications de l'existence d'intelligences autres que la ntre. |]
 
Parlant alors pour moi comme un astronome, et je crois pour beaucoup de mes collgues aussi, il n'y a plus de question dans mon esprit de l'importance de ce sujet. [...]
 
M. le Prsident, je n'ai pas toujours eu l'opinion que les OVNIs taient dignes d'tude scientifique srieuse. J'ai commenc mon travail comme Consultant Scientifique de l'Arme de l'air amricaine comme un sceptique ouvert, dans la croyance ferme que nous traitions avec une aberration mentale et un ennui public. Seulement face aux faits ttus et aux donnes semblables celles tudies par la commission franaise ... j'ai t oblig de changer mon opinion. [...]
 
Le phnomne OVNI, comme tudi par mes collgues et moi-mme, dnote l'action d'une certaine forme d'intelligence ..., mais d'o cette intelligence provient, quelle soit vraiment extraterrestre, ou dnote une ralit plus haute non encore reconnue par la science, ou mme si c'est d'une faon ou d'une autre une manifestation psychique trange de notre intelligence propre, est essentiellement la question. Nous cherchons votre aide, M. le Prsident, dans des scientifiques assistants et particulirement ceux dj associs aux nombreuses organisations investigatrices formelles et informelles dans le monde entier, en fournissant une procdure de chambre de compensation par laquelle le travail mondialement en cours puisse dj gnralement y tre rconcili dans une approche srieuse, concentre sur ce dfi le plus remarquable la science actuelle.

Je voudrais attirer votre attention sur des remarques particulires faites par le docteur Hynek dans le passage cit ci-dessus :

... Un phnomne mondial ... si trange et tranger notre mode terrestre quotidien de pense ... cela porte avec cela beaucoup d'implications de l'existence d'intelligences autres que la ntre ... [Il] dnote l'action d'une certaine forme d'intelligence ..., mais d'o cette intelligence provient, qu'elle soit extraterrestre, ou dnote une ralit plus haute non encore reconnue par la science, ou mme si c'est d'une faon ou d'une autre une manifestation psychique trange de notre propre intelligence, est essentiellement la question..

Ces remarques adressent le facteur "Haute tranget". La "Haute tranget" dcrit ces cas d'OVNIs qui sont non seulement particuliers mais qui peuvent souvent tre tout fait absurdes. Dans quelques cas, il y a des vnements avant, pendant et aprs "l'observation proprement dite" imprgne d'lments de temps et de distorsion spatiale, de synchronismes bizarres, d'tats tranges de conscience, des tres qui agissent absurdement, des 'cratures' tranges associes l'observation, mais ne faisant pas ncessairement partie de l'observation, des appels tlphoniques anomaux, des ppins lectroniques, des vnements paranormaux incluant un type d'activit poltergeist et ce que l'on connat populairement comme MIB Men in Black (les Hommes en Noir).

Le scientifique franais Jacques Valle crit dans un papier sur la Haute tranget :

Une objection primaire la ralit des vnements de Phnomnes Ariens Non identifis parmi les scientifiques consiste en ce que les tmoins annoncent successivement des objets dont le comportement apparemment absurde "ne peut pas probablement" tre rapproch de phnomnes rels, mme dans des conditions extrmes. [...] des sceptiques insistent pour que des tres suprieurs, des ambassadeurs clestes ou des visiteurs extraterrestres intelligents (ETI) ne commettent pas simplement de telles cabrioles comme rapportes dans la littrature.

Dans un cas, un fermier au Minnesota, M. Simonton, a prtendu qu'un engin a plan dans sa basse-cour et des hommes tranges d'aspect oriental basans lui ont offert une cruche qu'il a remplie d'eau et ils lui ont donn des crpes. Le Docteur Hynek a fait analyser les petits gteaux et a constat qu'ils manquaient de tout contenu de sel. Le scientifique franais Jacques Valle a not que des gteaux sans sel sont souvent une caractristique des mythes magiques.

Un autre cas tait celui d'un fermier belge qui a vu un OVNI atterrir dans son champ. Il s'est approch de l'engin et un petit "alien" s'est approch de lui et lui a demand l'heure! Le fermier a rpondu avec l'information demande. L'tranger lui a dit qu'il avait tort et lui a dirig une baguette magique qui l'a paralys jusqu' ce que l'alien soit parti dans son engin. Quand les autorits ont examin le cas, ils ont trouv un cercle de flore dtruite sur le site d'atterrissage et il a t rapport que mme le sol tait endommag par quelque chose comme l'exposition une chaleur extrme.

Quand vous lisez assez de donnes brutes de milliers de cas, vous obtenez l'impression profonde que les tmoins disent la vrit sur ce qu'ils ont prouv. Pourquoi deux ou trois fermiers composeraient de telles histoires ridicules, absurdes ? Le tmoignage a t obtenu pour montrer leur stabilit mentale et leur comptence. Ils n'ont jamais fait aucun argent de leurs histoires et ils ne courraient certainement pas aprs la gloire. En fait, ils ont plus souffert de dire leurs histoires que s'ils s'taient tenus tranquilles.

De tels cas ne sont pas isols. Il y en a plusieurs avec de tels lments bizarres. Quelque chose arrive certainement ces gens et c'est quelque chose qui a des composantes tant physiques que psychologiques. Nanmoins, ce facteur de Haute tranget est un problme parce qu'il est bien trop facile d'carter ou d'ignorer de tels "rapports" cause de ces revendications ridicules. On doit se demander si ce facteur "Haute tranget" n'est pas dlibr - et pour cette raison mme. Cela nous amne considrer le facteur signal sur bruit.

Le Docteur Hynek a crit dans un papier prsent au 13me Meeting des Sciences Aronautiques AIAA Pasadena, en Californie, les 20-22 janvier 1975, intitul "l'Image mergente du Problme OVNI" :

Mais un lment qui est commun tout l'effort scientifique est le problme du rapport signal-sur-bruit; dans le phnomne d'OVNI ce problme en est un majeur. Le problme OVNI est, initialement, un problme de signal-sur-bruit. Le bruit est, et a t, si grand que l'existence d'un signal a t srieusement mise en doute. Isaac Asimov, que personne ne pourrait accuser de manque d'imagination, crit :   "Les rapports de tmoins oculaires de vaisseaux spatiaux rels et d'extraterrestres rels sont, en eux-mmes, totalement incertains. Il y a eu de nombreux rapports de tmoin oculaire de presque tout ce que les gens les plus raisonnables ne veulent pas accepter - fantmes, anges, lvitation, zombies, loups-garous, etc... L'ennui est, que quoi que le phnomne OVNI soit, il va et vient inopinment. Il n'y a aucune faon de l'examiner systmatiquement. Il apparat soudainement et accidentellement, est vu partiellement et est ensuite plus ou moins imprcisment rapport. Nous restons dpendants de rcits anecdotiques occasionnels". (Du TV Guide du 14 dcembre 1974, un magazine de mdias avec une trs grande diffusion et en consquence puissant pour former l'opinion publique.)  
Ici nous voyons une partie trs importante du problme OVNI, celle de la prsentation des donnes aux hommes de science et aux hommes, comme Asimov et d'autres qui excellent crire sur la science.
  Des efforts scientifiques peuvent tre srieusement gns si l'image populaire d'un sujet induit extrmement en erreur. Les fonds peuvent tre rduits et les bons hommes de science qui veulent passer du temps sur le sujet sont aptes faire face la dformation chaque fois que leur travail reoit une attention publique. La foudre en boule est autant une inconnue que le phnomne OVNI, cependant les scientifiques peuvent ouvertement discuter de ces "boules de lumire" mais sont ports tre censurs s'ils parlent de lumires non identifies semblables qui durent beaucoup plus longtemps, sont plus brillantes et se dplacent sur des distances plus grandes, mais sont tiquetes OVNIs. La prsentation approprie du phnomne OVNI aux mdias peut ne pas sembler une partie intgrante du problme OVNI, en soi, mais ses effets vont loin.   L'aspect signal-sur-bruit du problme OVNI est aggrav un haut degr parce que le signal est un signal totalement inattendu et reprsente un jeu entirement nouveau des observations empiriques qui n'accordent pas de structure existante dans toutes les disciplines scientifiques acceptes. On peut mme envisager que le signal lui-mme signale la naissance d'une nouvelle discipline scientifique.   Je retourne au rejet du phnomne OVNI par des personnes comme Isaac Asimov, en partie, cause de la pauvre prsentation des donnes de telles personnes. C'est une facette importante du problme OVNI lui-mme et elle doit tre prise en compte si nous devons progresser avec l'tude du signal.   Une analogie peut tre utile ici : Dans l'isolement du radium, Mme Curie a t oblige de travailler avec des tonnes de pechblende pour obtenir une quantit minuscule de radium. Cependant il n'y avait aucune question de signal dans le "bruit de la pechblende". La radioactivit de la pechblende tait inconteste. Laissez-nous supposer qu'au lieu de cela il y avait eu une rumeur - le conte d'une vieille femme, ou l'histoire d'un alchimiste qu'il existait un lment inconnu miraculeux qui pourrait tre utilis dans la transmutation d'lments et qui avait des pouvoirs de gurison miraculeux et d'autres proprits exotiques. Est-ce qu'un scientifique, sur la base du conte d'un tel alchimiste, aurait fait ce que Mme Curie a fait pour sortir le signal du bruit des tonnes de pechblende ? Gure. Mme Curie savait qu'il y avait un signal - ce n'tait pas une rumeur. Et bien que le travail tait immense, il y avait une mthodologie dfinie, scientifiquement accepte pour sparer le signal du bruit.  
Maintenant, dans le problme OVNI nous n'avons pas su au dbut qu'il y avait un signal - il y avait simplement des contes, inacceptables pour les scientifiques dans leur ensemble. Seulement ceux de nous, par une longue exposition au sujet, ou motivs par une curiosit obsdante travailler dans le domaine et obtenir nos mains sales avec les donnes brutes, vinrent savoir qu'il y avait un signal.
  Nous savons que nous ne pouvons pas trouver une solution superficielle du problme, c'est--dire, une solution de bon sens que le phnomne est, soit entirement une question d'erreur d'identification, d'hallucinations et de mystifications, soit un phnomne connu de la nature, par exemple, de nature mtorologique. Nous savons qu'existe l un sous-ensemble des rapports d'OVNI de haute tranget et de haute crdibilit de tmoin pour laquelle personne - et je le souligne - personne, n'a t capable d'attribuer une explication viable. Mais les Isaac Asimovs et les scientifiques exercs, aussi bien que les grands segments du public, ne le savent pas. Et nous ne pouvons pas nous attendre ce qu'ils le sachent moins que nous ne leur prsentions des donnes correctement et fournissions ainsi la motivation pour tudier le sujet. Nous, qui avons travaill dans le domaine des OVNIs, sommes quelque peu dans la position d'Einstein qui crivit Arnold Sommerfeld en rponse au scepticisme de Sommerfeld sur la Thorie de la Relativit Gnrale :   "Vous accepterez la Thorie de la relativit Gnrale quand vous l'aurez tudie. Donc je ne prononcerai pas de mot pour sa dfense."   La dfense motionnelle du phnomne OVNI est injustifie; les faits, correctement prsents, doivent parler d'eux-mmes.  
Avec le niveau de bruit si haut et avec l'interprtation populaire des OVNIs comme des visiteurs du cosmos plutt que simplement ce que leurs initiales signifient, Objets volants non identifis - un phnomne non identifi dont nous ne connaissons pas l'origine il est trs difficile pour quelqu'un d'tre motiv pour tudier le sujet.
 
Le bruit dans le problme OVNI est double. Il y a le bruit vident et aussi le bruit plus "perfectionn", qui pourrait mme faire partie du signal. Le bruit vident est apparent celui bien connu de n'importe quel scientifique. Un astronome reconnat le bruit des erreurs d'observation, des erreurs instrumentales, ou celui prsent par la distorsion atmosphrique, par la statistique du photon, etc.
 
Dans notre problme, le bruit est de mme constitu d'erreurs d'observation (quoiqu' un degr beaucoup plus grand), mais aussi de penses irralistes, de substitution dlibre d'interprtation d'un vnement pour l'vnement lui-mme, comme "j'ai vu un vaisseau spatial hier dans la nuit" pour "j'ai vu une lumire dans le ciel hier dans la nuit" et le bruit totalement tranger des imaginations non quilibres des fanatiques pseudo-religieux qui propagent sans fondement des histoires et qui acceptent hors d'une faon critique tout et n'importe quoi qui fait appel leurs imaginations dformes. [...]
 
La question de savoir si le phnomne OVNI est une manifestation d'un certain type d'intelligence, soit extraterrestre, "mta-terrestre", soit videmment un certain aspect de nous-mmes, est une question critique.
 
Certainement, dans ces cas de rencontres rapproches dans lesquelles des cratures ou des occupants, apparemment les pilotes de l'engin, sont rapports, le comportement intelligent d'une certaine sorte semble vident. Mme si les occupants sont des robots, une intelligence plus loigne est implique. La rponse presque universellement rapporte la dtection par ces occupants est une partie importante de l'image; sur la dtection on rapporte que les cratures disparaissent rapidement et dcollent. Except dans certains cas, il semble n'y avoir aucun dsir d'un quelconque engagement avec la race humaine. [...]
 
tant donns les lments de l'image prsente du phnomne OVNI, il est clair que n'importe quelle hypothse viable qui colle ces lments d'images sera d'une manire satisfaisante, selon les vues prsentes, "non conventionnelle".
  Il y a eu d'autres temps dans l'histoire de la science quand des dparts saisissants des concepts classiques taient ncessaires. Puisque de nouvelles hypothses doivent d'une certaine faon utiliser la connaissance prsente comme un tremplin, c'est une pense dgrisante d'envisager le trou entre le tremplin du connu et une hypothse d'OVNI viable pourrait mme tre si grande qu'elle empcherait la formulation d'une hypothse acceptable prsent.  
Ainsi, par exemple, il y a seulement un sicle, une priode sans importance de temps dans l'histoire totale, les meilleurs esprits scientifiques ne pourraient pas avoir prvu les processus nuclaires, dont nous sommes maintenant certains, qui ont lieu dans le cur profond des toiles. La question de la production d'nergie sur le soleil capable d'entretenir l'coulement prodigieux d'nergie du soleil pour des centaines de millions d'annes - une priode exige par les millions d'annes de l'histoire des fossiles - tait simplement pas explicable selon aucune hypothse imaginable par les scientifiques d'il y a un sicle.
 
Il est en effet dgrisant, cependant dfiant, de considrer que le phnomne OVNI entier peut tre seulement le sommet de l'iceberg proverbial en signalant un domaine entirement nouveau de la connaissance de la nature encore totalement inexplore, aussi inexplore et aussi non imagine que les processus nuclaires auraient t il y a un sicle.

Le Docteur Hynek est souvent mentionn comme le pre de l'enqute scientifique rigoureuse sur les OVNIs. Il tait consultant scientifique pour l'enqute sur les OVNIs de l'Arme de l'air, le Projet Bluebook dont une recherche ultrieure montre qu'il tait destin ridiculiser le sujet. Mais aprs l'tude de tant de cas crdibles, le docteur Hynek devait continuer fonder le Centre pour les tudes des OVNIs (CUFOS). Il a aussi invent la classification pour les observations d'OVNI, crant l'expression Rencontre Rapproche. Il est l'auteur du livre de rfrence sur les OVNIs, The UFO Experience: A Scientific Study (L'Exprience OVNI : une tude Scientifique). Le Docteur Hynek a servi comme directeur du CUFOS jusqu' son dcs en 1986.

Quant l'ide d'Hynek que nous pouvons traiter "un domaine entirement nouveau de la connaissance de la nature", son ami et associ, Jacques Valle ont des commentaires intressants faire :

[...] des hypothses actuelles ne sont pas assez tranges pour expliquer les faits du phnomne, et le dbat souffre d'un manque d'information scientifique. En effet, du point de vue de la physique moderne, notre Voisinage Cosmique pourrait englober d'autres univers (parallles), des dimensions spatiales supplmentaires et d'autres dimensions semblables au temps au-del de l'espace-temps 4 dimensions commun que nous reconnaissons, et de tels aspects pourraient mener aux explications raisonnables de comportements apparemment "incomprhensibles" de la part des entits apparaissant dans notre continuum peru.
  Comme elle essaye de rconcilier la thorie avec les proprits observes de particules lmentaires et avec les dcouvertes aux frontires de la cosmologie, la physique moderne suggre que l'humanit n'ait pas encore dcouvert les facettes de tout l'univers et nous devons proposer de nouvelles thories et des expriences pour explorer ces facettes non dcouvertes. C'est pourquoi continuer l'tude d'vnements anomaux rapports est important : Il peut nous fournir un thorme d'existence pour les nouveaux modles de ralit physique.  
Beaucoup de progrs rcent dans les concepts cosmologiques est directement applicable au problme : trous de vers traversables (des tunnels hypersurfaces 3 dimensions) ont maintenant t tirs de la Thorie de la Relativit Gnrale d'Einstein (Morris et Thorne, 1988; Visser, 1995). En particulier, on a montr que la Thorie de la Relativit Gnrale d'Einstein ne contraint vraiment en aucune faon la topologie de l'espace-temps, qui permet des trous de ver de fournir des connexions traversables entre des rgions dans deux univers spars ou entre des rgions distantes et-ou des temps dans le mme univers.
  Mathmatiquement on peut aussi montrer que des trous de ver de plus-hautes-dimensions peuvent fournir des connexions hypersurfaces entre des espaces multidimensionnels (Rucker, 1984; Kaku, 1995).   Des programmes de gravit quantiques rcents ont explor cette proprit dans la thorie des supercordes, avec des propositions pour examiner thoriquement et exprimentalement des espaces extra-dimensionnels d'chelle macroscopique (Schwarzschild, 2000).   Ainsi il est maintenant largement reconnu que la nature de notre univers est beaucoup plus complexe que les observations bases sur l'auto-slection anthropocentrique ne prsagent. [...]  
Aucune exprience ne peut distinguer entre des phnomnes manifests par des ETs interstellaires (arbitrairement avancs) en visite et des entits intelligentes qui peuvent exister prs de la Terre dans un univers parallle ou dans des dimensions diffrentes, ou qui sont des voyageurs (terrestres) du temps. [...]
  Si nous devions formuler une vue du problme d'une dclaration simple ce point, cette dclaration serait :   Tout travaille comme si les UAPs tait les produits d'une technologie qui intgre des phnomnes physiques et psychiques et affecte principalement des variables culturelles dans notre socit par la manipulation de paramtres physiologiques et psychologiques dans les tmoins. [1]

Comme j'ai crit dans mes livres et publications sur notre site Web, www.cassiopaea.org et ailleurs, je n'ai jamais vu d'alien autant que je sache. Je n'ai aucune conscience consciente ou mmoire d'une chose telle qu' "un enlvement typique" ou une rencontre avec un alien dans n'importe quelle impression d'un tat d'esprit conscient. En effet, je vais parler de certaines "rencontres" qui sont "fortement suggestives", mais il y a une certaine ambigut sur eux qui se rapporte directement cette question "d'tat d'esprit" et cette ambigut laisse l'vnement toujours en question autant que je sache. J'ai certainement une aussi bonne imagination que la personne moyenne si j'en ai besoin pour rsoudre un problme, mais aprs avoir lev cinq enfants, il y a peu de "vol imaginatif" continuant dans ma tte et beaucoup d'tre pratique et de dcouvrir ce qui se passe vraiment .

Dans mon livre, Amazing Grace, j'ai fait la chronique d'un certain nombre de mes propres expriences d'tranget sans pareil, quoique je n'aie jamais pens ces vnements en termes "d'aliens". Jusqu' ce que j'aie 41 ans, je n'ai jamais rien vu que je pourrais avoir pens - par n'importe quel tirage de l'imagination qui pourrait tre un OVNI et quand, cette dernire date, j'ai finalement vu quelque chose d'une telle configuration et d'un tel comportement extraordinaire, j'ai immdiatement essay de trouver une "excuse plausible" pour cela, ainsi je pourrais "retourner dormir". Mais, comme Hynek a dit, il y a certainement des choses pour lesquelles nous ne pouvons pas trouver une solution de bon sens. C'est un tel point, quand tous les moyens d'identification et d'explication ont t puiss, que l'individu qui est "motiv par une curiosit obsdante" va travailler dans le domaine, se salir les mains dans les donnes brutes et comprendre qu'il y a, le plus certainement, un signal mme si c'est un signal qui suggre une intelligence si trange et trangre notre mode terrestre quotidien de pense que nous sommes abasourdis par l'implication. Cette implication peut voler en clats notre sens de scurit : que le phnomne OVNI puisse signaler "un domaine entirement nouveau de la connaissance de la nature encore totalement inexplore, aussi inexplore et aussi non imagine que les processus nuclaires auraient t il y a un sicle". C'tait en partie en consquence de cet vnement que j'ai commenc l'exprience qui a abouti aux Transmissions Cassiopennes. Aprs une certaine quantit de recherche, aprs l'affrontement avec le Haut facteur d'tranget plusieurs reprises, j'ai compris clairement quelque chose que Jacques Valle propose dans son papier cit ci-dessus :

Le problme de disparit cognitive ou d'Incommensurabilit entre l'homme et les cultures E.T. garantira que ces dernires dvelopperont des techniques de communication autres que la radio. les cultures E.T. peuvent envoyer des signaux radio et optiques la Terre maintenant, mais elles peuvent aussi envoyer des signaux dans une varit d'autres formes comme des images holographiques, des signaux psychiques ou relis la conscience, des neutrinos moduls, des sources de rayons gamma, des matires brlantes de lumire des toiles modules par trous de ver, des signaux produits par des techniques de lentilles de gravitation, des rayons-X moduls, des signaux tlports quantiquement, ou un certain effet thortique des champs quantiques, etc [2]

Valle a touch les mmes questions que mon mari, Arkadiusz Jadczyk, a discut sur ses commentaires ci-dessous. La plupart de ce matriel a t publi par lui longtemps avant que Valle n'ait crit le susdit papier, quoiqu'il semble probable que Valle se dplaait dans cette direction pendant quelque temps comme mis en vidence dans son livre Forbidden Science (Science Interdite). Dans l'pilogue, Valle parle un peu de la physique, des faits parallles, de l'hyperespace, etc :

La cosmologie reconnat maintenant la possibilit, en effet l'invitabilit, d'univers multiples avec plus de quatre dimensions. La communication et le voyage dans notre univers ne sont plus penss tre absolument contraints par la vitesse de la lumire et une flche constante de temps. On peut mme considrer le voyage dans le pass sans ncessairement crer des paradoxes insurmontables. C'est un dveloppement normment passionnant. Il ouvre de nouveaux mondes normes pour l'effort thorique et exprimental.

Puis il continue :

Si nous regardons le monde d'un point de vue informationnel et si nous considrons les nombreuses voies complexes dont le temps et l'espace peuvent tre structurs, la vieille ide de navigation spatiale et l'engin interplantaire auquel la plupart des technologues s'accrochent toujours apparat non seulement obsolte, mais risible. En effet, la physique moderne l'a dj contourn, offrant une interprtation trs diffrente de ce quoi le systme "extraterrestre" pourrait ressembler.

Et finalement il ajoute :

Pour quelque temps divers amis bien informs m'ont recommand vivement de reprendre ma recherche dans les coulisses. J'ai l'intention de suivre leur conseil. Je ne peux pas justifier de rester associ au domaine d'tude des OVNIs comme il se prsente au public aujourd'hui. En outre, je souponne que le phnomne montre une structure trs diffrente une fois que vous quittez les discussions paroissiales qui dfigurent le dbat, embrouillant les questions de recherche qui m'intressent. Les questions scientifiques vraiment importantes sont ailleurs. [3]

Tandis qu'il est vrai que le docteur Hynek, le docteur Valle et mon mari, le docteur Jadczyk, travaillrent pendant des annes dans la direction de ces ides, ce qui est tonnant est que les Communications Cassiopennes - moi-mme dans l'avenir - ont aussi discut les mmes choses en dtail considrable avec moi, un amateur dont l'intrt pilotant tait dans la dcouverte de pourquoi le monde tait de la manire qu'il tait et quel est le rle de l'humanit dans cela. Certainement, c'est souvent le mme pilote qui opre dans les scientifiques - ces scientifiques qui font en ralit la "bonne science" avec un esprit ouvert - mais il a ncessairement des rsultats diffrents des efforts du profane dans la plupart des cas. Dans mon propre cas, cependant, les rsultats ont t tout fait semblables : thories scientifiques et concepts hallucinants quant " un domaine entirement nouveau de la connaissance de la nature". C'tait le cadeau des Cassiopens.

En mme temps, il y a beaucoup dans le Matriel Cassiopen qui est de faon saisissante semblable des concepts philosophiques propres certains enseignements sotriques, le plus particulirement Soufis et des ides avances par Georges Gurdjieff et Boris Mouravieff. Les deux derniers revendiquent de prsenter quelque chose appel le "Christianisme sotrique". Ce que j'ai dcouvert dans ma propre recherche est que ce "Christianisme sotrique" est tout fait semblable au Shamanisme Sibrien Archaque, le reste dgrad de ce qui doit avoir t la "religion" des Peuples du Nord - les constructeurs de Mgalithes - dans les temps prhistoriques. J'ai trac ces vnements et j'ai dispos tous les indices dans mon livre la Science Antique.

Comment nous voyons notre monde et notre place dans cela dpend entirement de ce que nous savons sur ce qui est arriv auparavant. Ce qui est devenu primordialement apparent comme j'ai continu dans ma recherche tait que la vraie histoire de l'homme a t dforme par la "culture officielle" pour rendre presque impossible pour la personne moyenne vraiment comprendre pourquoi le monde est comme il est et quel rle possible l'humanit peut jouer dans l'arrangement plus grand des choses.

Le dpistage des processus de l'histoire m'a certainement donn un sentiment gn qu'il y avait une sorte de "modle" cela qui ne pouvait pas certainement tre une conspiration en termes humains. Jusqu' ce que j'aie ouvert mon esprit la possibilit "d'interactions aliens avec l'humanit" et aie commenc considrer les nombreuses implications de telles ides - le plus particulirement des boucles de temps et des univers alternatifs - rien de l'histoire de l'humanit n'avait aucun sens du tout.

Le plus certainement, les historiens du pass font face deux problmes constants : la pnurie de preuve et comment adapter la preuve qui est connue dans le plus grand contexte d'autre preuve, pour ne pas mentionner le contexte du temps auquel il appartient. Trs souvent les historiens doivent utiliser ce qui pourrait tre dcrit comme plus ou moins la "mthode lgale" pour dcider que la particule de preuve a plus ou moins de poids qu'une autre. Par exemple, la plupart de ce que nous savons du pass nous vient dans des polmiques crites par les adversaires d'un groupe particulier ou d'une ide. Ces polmiques ont survcu parce qu'elles ont t "favorises" par les dirigeants de l'lite ou les conqurants et la "connaissance intrieure" du groupe en question est perdue parce qu'elle peut avoir t dtruite avec leur matriel. cet gard, il est beaucoup plus facile de "rfuter que confirmer". Une diffrence d'accentuation peut parler autant qu'une nouvelle dcouverte.

Heureusement, l'histoire antique n'est pas "statique" dans le sens que nous pouvons dire que nous savons tout ce qu'il y a savoir maintenant simplement parce que le sujet est sur le "pass". Par exemple, la comprhension de l'histoire antique de nos propres pres et grands-pres tait, par ncessit, plus limite que la ntre en raison du fait que beaucoup de matriel a t dcouvert et mergea dans les deux ou trois gnrations passes par l'archologie et d'autres sciences historiques.

Mais plus important dans ce processus est la considration de la manipulation des faits. Si vous jugez l'histoire par une sorte de mthode lgale, il devient crucial de savoir qui est ou n'est pas susceptible de dire la vrit. Souvent, la seule faon de dterminer est d'valuer ce que Georges Dumezil mentionnait comme la "ligne de force". Quand nous avons mis part un texte particulier et avons vrifi, autant que possible, la lgitimit approximative de chaque lment, il reste toujours une autre question qui constitue en ralit l'essence de la question : Quelles sont les principales tendances de l'ensemble ? Comment les lignes de force passent-elles dans le champ idologique dans lequel les dtails sont placs ? C'est souvent o la religion entre dans l'image, agissant comme la lentille par laquelle nous voyons notre pass et l'chelle par laquelle nous jugeons les mrites du tmoignage.

Quant la religion et plus particulirement les religions qui ont de l'emprise sur notre monde comme le Christianisme n du Judasme, nous ne pouvons pas simplement surcharger l'importance de l'tude profonde et srieuse. Nous ne pouvons pas ignorer la question de savoir si vraiment le Christianisme, le Judasme et l'Islam sont "vrais" et s'ils ne le sont pas, alors pourquoi se sont-ils tendus et ont persist ? Et s'ils ne sont pas vrais, nous devons leur valuer une rponse approprie.

Comme beaucoup de lecteurs rguliers de notre site Web savent, presque depuis le premier jour de la publication du matriel Cassiopen, nous avons t accuss d'tre une "secte". J'ai eu beaucoup d'ennuis traitant avec cette accusation parce que chaque "revendication" que nous sommes une "secte" a t un mensonge et toutes les accusations ont t faites par des individus qui sont clairement les membres de sectes relles - effrayantes, aussi.

La rubrique du dictionnaire d'anglais d'Oxford pour 'cult' (NdT : secte) dclare: 1. Un systme d'adoration religieuse, spcialement comme exprim dans rituel. 2. Une dvotion ou un hommage une personne ou une chose. 2b. Une mode populaire spcialement suivie par une section spcifique de la socit 3. Dnotation d'une personne ou d'une chose popularise de cette faon.

Il est clair que la susdite description pourrait facilement s'appliquer n'importe laquelle des religions organises rpandues aujourd'hui. Le Christianisme, le Judasme, l'Islam, le Bouddhisme (et d'autres) sont remplis et en effet fonds sur le rituel et la "dvotion pour une personne ou une chose". Cependant, elles ne sont pas gnralement mentionns comme des 'sectes ".

Le terme secte, en sa forme moderne et largement comprise, est rserv pour n'importe quel groupe form dans une structure hirarchique, o une certaine forme de contrainte ou de manipulation des membres de groupe existe. Gnralement il y a aussi un certain centre d'adoration, que ce soit le(s) leader(s) du groupe ou un certain autre personnage ou chose extrieur comme Jsus, Jehovah/Yahweh, Allah ou la Fe de la Dent.

La question de la justification pour l'adoration ou l'allgeance - c'est--dire la contrainte et la manipulation - est d'habitude lie aux bnfices perus ou exposs ou aux bnfices potentiels tre tirs de la croyance, l'adoration ou l'allgeance. Autrement dit, les promesses sont faites de rcompense cleste qui ne peut jamais tre dmontre ou prouve (personne n'est jamais revenu pour nous dire que le ciel existe, ni qu'il y a une quelconque preuve), les promesses de survie de la fin du monde - pour tre le "Peuple Elu" qui rgne - ou des houris (6) portant du vin qui s'occupent des martyrs au paradis - sont toutes incluses dans les promesses des cultes principaux qui dominent notre monde : Judasme, Christianisme et Islam.

Nous, d'autre part, prenons l'approche d'une sorte de mysticisme scientifique - o des revendications mystiques sont soumises l'analyse et au test raisonnable, et les preuves scientifiques requises sont modifies pour permettre la nature de la preuve de mondes thoriss l'extrieur de notre propre mondes o des preuves scientifiques ordinaires ne pourraient pas s'appliquer.

Et pourtant, maintes reprises, nous avons d aborder cette question d'tre tiquets "secte" parce que les accusations et la boue continuent voler.

Au dbut, c'tait trs dur pour moi de comprendre pourquoi - aprs tout, j'tais juste une mre de cinq gosses avec un passe-temps publiant les rsultats de mes tudes sur Internet et on penserait que le faire tait permis dans une socit dmocratique - mais c'est devenu vident qu'il y a l quelques groupes assez puissants sur la plante qui doivent tre effrays jusqu' la mort par cette mnagre ordinaire comme il est vident de l'effort extraordinaire mis essayer de me faire taire!

Jusqu'ici, quand nous avons suivi la trace les origines et les connexions de nos accusateurs, nous aboutissons gnralement aux puissantes organisations chrtiennes ou juives avec les liens gouvernementaux ou militaires secrets qui ont un droit acquis dans le maintien de leurs commandes de culte sur les esprits des peuples. ce point, les groupes Islamiques ne sont pas partis aprs nous, mais c'est seulement parce que nous avons fait remarquer que les Musulmans sont sur l'extrmit courte du bton dans ce va et vient.

Le fait est que, autant que je sache, l'Islam - comme une religion monothiste qui promeut un "objet d'adoration" - n'est pas mieux que le Christianisme ou le Judasme - tous les trois sont, historiquement parlant, des cultes vils, sanglants, violents. Ce qui continue dans le Moyen-Orient aujourd'hui - ce conflit qui menace de faire sauter la plante entire (et si vous ne savez pas que c'est le cas, vous n'avez pas prt attention!), est juste plus du mme vieux non-sens de culte qui a t jou durant les deux millnaires passs.

La foi qui peut "dplacer des montagnes" est promue par des cultes, c'est--dire les religions monothistes standard comme la chose ncessaire que le "fidle" doit cultiver pour recevoir les bnfices qui sont promis par la hirarchie.

L'exemple de l'empressement d'Abraham de sacrifier son fils, Isaac, a t dbit pendant une ternit comme l'exemple suprme de la manire de s'approcher de "Dieu". Il faut dsirer donner Dieu n'importe quoi et tout! Cette "Foi" est une partie essentielle de "l'accord" avec Dieu - une sorte d'"acte de commerce", pour ainsi dire.

L'histoire du presque sacrifice d'Abraham dans la Bible est en ralit presque identique une histoire vdique de Manu. Ces actes de sacrifice taient bass sur ce qui a t appel sraddha qui est rapproch des mots fides, credo, foi, croire, etc...

Le mot sraddha tait, selon des historiens religieux Dumezil et Levi, trop la hte compris comme la "foi" au sens chrtien. Correctement compris, cela signifie quelque chose comme la confiance qu'un ouvrier a dans ses outils pour "former ou crer" la ralit et les techniques de sacrifice taient, l'gard des outils, semblables aux actes de magie!

Une telle "foi" fait donc partie d'un "accord" o le sacrificateur sait comment excuter un sacrifice prescrit correctement, et qui sait aussi que s'il excute le sacrifice correctement, il doit produire son effet.

Bref, c'est un acte qui est conu pour effectuer le contrle des forces de vie qui rsident dans le dieu avec qui on a fait l'accord.

De tels dieux qui font des accords ne sont pas des "ornements littraires" ou des abstractions. Ils sont des associs actifs avec intelligence, force, passion et une tendance sortir du contrle si les sacrifices ne sont pas excuts correctement. Dans ce sens, le sacrifice - la "foi" - est simplement de la magie noire.

Dans un autre sens, l'asctique ou "auto-sacrificateur", est une personne qui lutte pour la sortie de l'esclavage et de l'ordre de la nature par l'acte d'essayer de mortifier le moi, la chair; tester et augmenter la volont dans le but de gagner des pouvoirs tyranniques tandis que toujours dans le monde. Mais de nouveau, nous voyons que par ce sacrifice de soi, lui ou elle cherchent la matrise des dieux. C'est, en bref, la manipulation et la contrainte son niveau le plus subtil pour promouvoir la "foi" comme celle qui apporte le salut.

Ce qui semble tre ainsi est que ce sont gnralement les individus qui ont t "privs des droits civils" ou qui se sentent impuissants et la merci des forces de la vie qu'elles se manifestent par d'autres gens ou des vnements alatoires qui sont ceux les plus probables de chercher une telle foi, un tel accord avec Dieu. Ils sentent intensment leur incapacit propre d'avoir un effet dans le monde et ils tournent leur crativit vers l'intrieur pour crer et maintenir leur "foi" subjective en opposition avec la ralit objective.

Ce qui est crucial comprendre est que les Fondamentalistes de toutes les sortes "donnent essentiellement leur volont" en change des bnfices promis. Ce libre arbitre est leur pouvoir propre de crativit - leur possibilit propre pour la croissance et le dveloppement qui peut seulement commuter et s'tendre dans le processus d'incertitude, prenant des risques et faisant des changes libres et volontaires avec d'autres qui n'incluent pas dominance et manipulation.

La "certitude absolue" du Fondamentaliste l'enferme dans l'Entropie et son nergie cratrice va alimenter un systme norme d'illusion. Ces systmes sont la cration et la maintenance des Idoles qu'il adore. Comme le schizophrne paranode, il invente les systmes baroques et ingnieux de perception et les dfinit comme "donns par Dieu". Il dpense alors une norme somme d'nergie modifier toutes les impressions qui sont contraires son systme d'illusion.

Un autre aspect de l'Homme qui doit avoir Raison qui se manifeste dans des croyances religieuses sont que les Fondamentalistes regardent de haut les autres qui ne partagent pas leur foi. C'est, la racine, un systme "nous contre eux" qui concentre ses prconceptions cuirasses si rigidement sur des "bnfices futurs", que ses adhrents perdent simplement de vue le ici et le maintenant.

Les fondamentalistes sont plus intresss par le dogme que dans les actes rels dans le moment. Il est extrmement important d'obtenir que les autres croient en leur illusion pour confirmer leur "lgitimit", mme s'ils revendiquent, la surface, que "chacun a le droit son propre avis ". Le fait est qu'ils ne peuvent pas tolrer l'avis de quelqu'un d'autre s'il diffre du leur parce qu'il menace leur "lgitimit".

Cette lgitimit doit tre maintenue tout prix parce que, profondment l'intrieur, l'Homme Juste (ou la femme) lutte d'habitude avec horreur avec leur impuissance propre. Leur lgitimit est un barrage qui retient leurs craintes les plus mauvaises : qu'ils soient perdus et seuls et qu'il n'y a vraiment aucun Dieu, parce que comment pourrait-il y avoir un dieu qui les aime s'ils doivent souffrir tellement ? Leur incapacit se sentir vraiment aims et accepts profondment est, en effet, comme tre chous dans un cauchemar dont ils ne peuvent pas se rveiller.

Foi. C'est la chose qu'un "leader charismatique" utilise pour inciter ses disciples s'engager dans la violence contre d'autres tres humains.

Cette "foi" peut tre incite par des manipulations et des promesses de rcompense cleste ou autre, cette "lgitimit" de ses vues, de son dieu et ce que le dieu "rvle" censment au leader et cela peut alors tre utilis pour manipuler d'autres gens pour faire son offre.

Et alors il semble que le pr-requis de "foi" et d'"adoration" d'un objet de valeur de culte comme Jhovah, Yahweh, Jsus ou Allah est les moyens par lesquels les gens peuvent tre incits commettre des atrocits sur d'autres gens.

Nous voyons que l'image d'Abraham, qui dsirait sacrifier son propre fils, n'est pas une image si contraignante aprs tout. Elle symbolise simplement une sorte de croyance stupide dans les ordres de quelqu'un ou quelque chose "l-bas" qui ne peut pas certainement avoir les meilleurs intrts de l'humanit cur.

Nous pouvons percevoir, dans l'empressement d'Abraham pour sacrifier son fils, la terreur de l'Homme Juste de Can qui a tu son frre parce que son sacrifice n'a pas t accept. Un dieu qui choisit quel sacrifice est "assez bon" - plaant le frre contre le frre - est certainement un "dieu jaloux" et un tel dieu est un psychopathe.

Le modle principal du Christianisme - reu directement du Judasme - est celui du pch.

L'histoire du pch de ce point jusqu' maintenant, est une histoire de son triomphe.

La conscience de la nature du pch a men une industrie en pleine expansion dans des agences et des techniques pour traiter avec cela. Ces agences sont devenues des centres de pouvoir conomique et militaire, comme ils sont aujourd'hui.

Christianisme - promouvant les idaux de Judasme sous une feuille de placage mince du "Nouvel Accord" - a chang les manires dont les hommes et les femmes ont interagi entre eux. Il a chang l'attitude une certitude de la vie : la mort. Il a chang le degr de libert avec lequel les gens pourraient de faon acceptable quoi penser et croire.

Les paens avaient t intolrants envers les Juifs et les Chrtiens dont les religions ne tolraient aucun dieu, sauf le leur. La domination naissante du Christianisme a cr un conflit beaucoup plus aigu entre les religions et l'intolrance religieuse est devenue la norme, pas l'exception.

Le christianisme a aussi apport la contrainte ouverte de la croyance religieuse. Vous pourriez mme dire que, d'aprs la dfinition moderne d'une secte en tant que groupe qui utilise la manipulation et le contrle de l'esprit pour inciter l'adoration, le Christianisme est la Mre de toutes les Sectes - au service des idaux misogynes, fascistes du Judasme!

La hirarchie chrtienne naissante du Haut Moyen Age fut rapide mobiliser des forces militaires contre les croyants en d'autres dieux et plus particulirement, contre d'autres chrtiens qui ont promu des systmes de croyance moins fascistes. Cela a probablement inclus les Chrtiens originaux et les enseignements originaux.

Le changement du monde Occidental du Paen au Chrtien a efficacement chang la manire dont les gens se sont vus et leurs interactions avec leur ralit. Et nous vivons aujourd'hui avec les fruits de ces changements : Guerre Sans Fin.

Ce qui nous mne au Systme de Contrle de notre ralit :

... Un phnomne mondial ... si trange et si tranger notre mode terrestre quotidien de pense ... cela porte avec cela beaucoup d'implications de l'existence d'intelligences autres que la ntre ... [Il] dnote l'action d'une certaine forme d'intelligence ..., mais d'o cette intelligence provient, quelle soit vraiment extraterrestre, ou dnote une ralit plus haute non encore reconnue par la science, ou mme si c'tre d'une faon ou d'une autre une manifestation psychique trange de notre intelligence propre, est essentiellement la question ... [...]

Il est en effet dgrisant, cependant dfiant, de considrer que le phnomne OVNI entier puisse tre seulement le sommet de l'iceberg proverbial en signalant un domaine entirement nouveau de la connaissance de la nature encore totalement inexplore, aussi inexplore et aussi non imagine que les processus nuclaires auraient t il y a un sicle.

C'est cet "entirement nouveau domaine de la connaissance de la nature" qui a t le souci des Transmissions Cassiopennes ds le dbut. C'est la nature de ce domaine qui est le sujet de leurs communications concernant les aliens, les enlvements aliens, les faits hyperdimensionnels et les sujets relis.

Laura Knight-Jadczyk


Haute tranget

2me Partie

Une source a donn le nom Cassiopaea s'identifiant elle-mme en disant "nous sommes vous dans l'avenir" avec lequel LKJ entra en contact via une exprience dans la communication supraluminique en 1994.

"Nous sommes vous dans l'avenir"

C'est ce qu' "ils" dclarent : qu' "ils" - les Cassiopens - des tres de Forme Pense Unifie de 6me densit - sont Nous dans l'avenir. Quel concept bizarre. Ou est-ce cela ?

Est-ce possible ? Une telle dclaration peut-elle trouver une place dans des thories acceptes ? Ou est-ce en contradiction vidente avec tout ce que nous - c'est--dire les physiciens - connaissons de la Nature et de ses lois ?

Mettant de ct pour l'instant la question de savoir si l'existence dans un tat pur de conscience est possible, est-ce que le voyage dans le temps est possible, mme si c'est seulement en thorie ? L'envoi et la rception d'information de l'avenir ou l'envoi d'information dans le pass est-il permis selon nos thories prsentes de la relativit et de la mcanique quantique ? Si l'information peut tre envoye, cela implique-t-il aussi que la matire physique peut tre "envoye", via une sorte de Remolcularisation TransDimensionnelle? Et si c'est le cas, quelles sont les lois, quelles sont les restrictions ? Quels sont les moyens ?

Bien, franchement parler, nous ne savons pas, mais nous pouvons avoir un indice. Kurt Gdel, aprs qu'il soit devenu clbre par son travail sur les bases des mathmatiques, a continu tudier la thorie de la relativit gnrale d'Einstein et a fait une contribution importante la physique : il a dcouvert une classe des solutions cosmologiques autrement raisonnables des quations d'Einstein - part un point : elles contenaient des boucles causales!

D'abord ces Boucles Causales ont t cartes par des relativistes comme tant "trop folles". Les arguments contre ces univers modles sont mme devenus plutt personnels, faisant des remarques sur l'tat d'me de l'inventeur! (Un phnomne pas terriblement peu commun dans les dbats ardents dans les prtendues "tours d'ivoire" du monde universitaire.)

Une "Boucle Causale" signifie la mme chose que "Boucle de Temps". Elle peut tre dcrite comme l'entre dans l'avenir et finissant l o vous avez commenc au temps et au lieu d'origine. Elle est appele "Causale" parce que, dans la Thorie de la Relativit d'Einstein, le Temps est un concept relatif et les observateurs diffrents peuvent prouver le Temps diffremment, donc le terme "causal" est utilis pour viter d'utiliser le terme "temps".

Mais, peu peu, il a t compris que les boucles causales - ou de Temps - peuvent apparatre dans d'autres solutions des quations d'Einstein aussi - d'habitude elles correspondent une certaine "rotation" de l'univers.

Les boucles causales rendent le voyage dans le temps non seulement possible, mais probable. Mais alors, les boucles causales conduisent aux paradoxes logiques inacceptables et la physique n'aime pas de tels paradoxes du tout - ils sont un problme srieux!

Mais, le sujet de communication avec le pass ou la rception de l'information de l'avenir EST discut dans la physique mme en termes d'espace-temps plat, "pas courb du tout" de Lorentz et Minkowski. Les particules hypothtiques plus-rapides-que-la-lumire les tachyons - peuvent servir de moyens de communication. Ils rendent un "anti-tlphone" - un tlphone vers le pass - possible.

Mails est-ce que les tachyons existent ? Ou peuvent-ils exister ?

Bien, pour certains, c'est toujours une question laquelle on n'a pas rpondu dfinitivement.

Et, la vrit est que les paradoxes ne doivent jamais tre ignors. Ils indiquent toujours qu'une certaine leon importante doit tre apprise; qu'une certaine amlioration ou un certain changement essentiels sont ncessaires. Le mme se tient vrai pour les paradoxes impliqus dans l'ide de recevoir l'information de l'avenir. Nous ne pouvons pas simplement retourner au samedi et nous dire les numros de loterie gagnants de dimanche. Si c'tait possible, alors cela devrait aussi tre possible pour quelque futur, futur moi de dire un futur moi de ne pas le dire! Ainsi nous avons un paradoxe : nous, dans l'avenir, sommes intervenus dans le pass rendant notre communication de l'avenir impossible!

Un paradoxe : si nous avons communiqu, nous n'avons pas communiqu et si nous ne communiquons pas, donc nous avons communiqu! Impossible dans un univers linaire, sans ramifications!

Y a-t-il une vasion possible du paradoxe, une vasion qui laisse une porte ouverte, mme si c'est seulement un peu - pour notre anti-tlphone ?

En effet, il y a, et pas juste une, mais plusieurs sorties.

Tout d'abord - le paradoxe vident disparat si nous admettons la possibilit que les canaux de communication sont en soi bruits; c'est une situation normale quand nous traitons avec des phnomnes quantiques. Ainsi, si la communication dans le pass est un effet quantique - nous sommes sauvegards de paradoxes vidents. La Thorie Quantique peut tre utile!

En envoyant un signal dans le pass, nous ne sommes jamais srs 100 % que le message sera dlivr sans distorsion. Et rciproquement, en recevant des informations de l'avenir nous ne sommes jamais srs 100 % si cela vient d'une mission authentique ou si c'est une cration spontane et alatoire de l'extrmit de rception. Si c'est le cas et si certaine information quantitative - c'est--dire des relations thortiques entre les extrmits de rception et de transmission qui sont scurises - alors il n'y a plus de paradoxes mme avec des voies de transmission raisonnablement efficaces.

Autrement dit : il peut y avoir des missions de l'avenir vers le pass, mais il y aura peu de"rcepteurs" et de ceux-l, mme moins qui sont correctement rgls. Et mme ceux qui sont correctement rgls peuvent tre soumis aux "interfrences". Mme s'il n'y a aucune interfrence, ces rcepteurs qui peuvent recevoir l'information pure prouveront l'interfrence de "non-croyance" et la distorsion aprs le fait de la socit.

Il y a aussi un autre aspect d'un transfert d'une telle information qui est que les probabilits impliques sont connectes avec un vnement de choix; avec le choix d'un parmi beaucoup d'avenirs possibles.

Il peut arriver que l'embranchement de l'univers corresponde chaque vnement comme cela. L'embranchement de l'univers dans un arbre infini de dcisions a t discut dans la thorie de mesure quantique - elle a mme le nom de " Interprtation de mondes multiples de la thorie quantique".

Deux des physiciens bien connus qui considrent l'interprtation de mondes multiples plus que simplement un exercice dans la thorisation sont John Archibald Wheeler et David Deutsch.

L'Interprtation des Mondes Multiples a une faiblesse srieuse : elle n'a aucun algorithme intgr pour fournir le chronomtrage des embranchements. Ainsi c'est une certaine structure plutt qu'une thorie complte.

Il y a, cependant, une thorie qui remplit ce trou dans l'Interprtation de Mondes Multiples - et cette thorie que je connais tout fait bien, et en fait je la connais mieux que la plupart des autres pour la simple raison que je l'ai dveloppe en collaboration avec Philippe Blanchard (Universit de Bielefeld) en 1988 comme une partie intgrante du Projet Futur Quantique. Elle est appele Event Enhanced Quantum Theory (Thorie Quantique Amliore par les Evnements) (EEQT pour la notation courte). (Une liste complte de rfrences et beaucoup plus de renseignements sur ce sujet peuvent tre trouvs sur ma page de projet "Avenir Quantique" [4] sur le World Wide Web).

Le fait que nos thories gnralement admises du prsent ne nous empchent pas de penser que le voyage dans le temps est, peut-tre, possible, n'implique pas ncessairement que nous savons comment construire la machine remonter le temps!

D'autre part, il est peut-tre possible que la machine remonter le temps existe dj et soit en utilisation, mme si nous ne comprenons pas le principe de son fonctionnement, parce qu'il va trop loin au-del de notre structure thorique et conceptuelle prsente. Il est aussi possible que certaines des machines auxquelles nous pensons servent un but totalement diffrent, en fait, agissent vraiment comme des machines remonter le temps. Beaucoup de choses sont possibles...

Maintenant, revenons la communication supraluminique, ou "channeling" en gnral et les Cassiopens en particulier : le fait qu'envoyer de l'information dans le pass est possible n'implique pas ncessairement que n'importe quelle information qui feint d'tre envoye de l'avenir est telle en effet! Mais, si nous acceptons gnralement que cette vie extraterrestre est possible et si nous utilisons toute notre connaissance et ressources pour chercher la vie au-del de notre Terre, alors nous devons aussi inclure la comprhension que recevoir de l'information de l'avenir est galement possible. Avec cette perspective, la science devrait chercher toutes traces d'une telle information.

Quel genre de voies de transmission doivent tre contrles dans la recherche de telles missions ? De quelles matrices d'antennes avons-nous besoin ? Comment devons-nous les diriger dans un particulier "temps futur" ? Disons, en l'an 3000 ? Ou 30000 ? Ou 300001 ?

Ma rponse est : rien comme a n'est ncessaire. Tout ce dont nous avons besoin nous l'avons dj, savoir nos esprits.

Et en effet, en supposant que la connaissance et la technologie de l'avenir sont (ou peuvent tre) beaucoup plus avances que les ntres, alors il est seulement naturel que n'importe quelle mission de l'avenir sera adresse directement dans l'esprit.

Mme aujourd'hui il y a des techniques pour agir directement sur nos esprits. Elles ne sont pas toujours utilises notre avantage; nanmoins elles existent vraiment . Mais si les communications de l'avenir sont possibles, pourquoi nous ne recevons pas ces missions tous les jours? Si nos esprits peuvent servir de rcepteurs, donc pourquoi ne sommes nous pas tous conscients des transmissions?

Je pense que la rponse a un rapport avec des faits multiples et des univers d'embranchements et peut-tre n'importe quelle civilisation qui recevrait des messages de l'avenir tous les jours a cess d'exister parce que la communication travers le temps est un jeu trs dangereux. Vous produisez des paradoxes et ces paradoxes suppriment les univers paradoxaux du dpt d'univers possibles; si vous crez un univers avec des paradoxes, il se dtruit compltement ou partiellement. Peut-tre juste l'intelligence est supprime de cet univers parce que c'est l'intelligence qui cre le paradoxe. Peut-tre que nous sommes trs chanceux que mme si nous pouvons recevoir certains de ces messages de l'avenir, nous continuons toujours exister.

Supposons que notre civilisation doive s'avancer au point o chacun peut communiquer avec soi-mme dans le pass; ils ont un ordinateur avec un programme spcial et un priphrique qui le fait. Cela devient la dernire manie : chacun communique avec soi dans le pass pour avertir de dangers ou de dsastres prochains ou de mauvais choix, ou donner des numros de loterie ou la victoire de chevaux. Mais, ce que l'on voit comme un "bon vnement" ou "avantage" pour l'un, pourrait tre vu comme un "mauvais choix" ou "calamit" quelqu'un d'autre!

Ainsi, l'tape suivante serait que les "pirates informatiques" commenceraient faire irruption dans les systmes et enverraient des communications fausses dans le pass pour dlibrment crer de mauvais choix et des dsastres pour certains pour produire des bnfices pour eux ou d'autres.

Puis, le premier individu verrait que de l'information fausse a t envoye et entrerait dans leur systme et retournerait encore plus tt pour s'avertir que l'information fausse allait tre renvoye par un "imposteur" et dire que c'tait faux.

Alors le pirate informatique le verrait et retournerait dans le temps un moment encore prcdent et donnerait l'information fausse que quelqu'un allait envoyer l'information fausse (qui tait rellement vraie) que l'information fausse (qui tait vraiment fausse) allait tre envoye, ainsi embrouillant la question.

Ce processus pourrait continuer indfiniment avec des communications constantes et rptes dans le pass, l'une contredisant l'autre, un signal neutralisant l'autre, en consquence ce serait exactement pareil que s'il n'y avait aucune communication vers le pass!

Il y a aussi, la possibilit trs intressante que le susdit scnario soit exactement ce qui a lieu dans notre monde aujourd'hui.

Il est aussi possible que, chaque fois qu'une civilisation vienne au point qu'elle puisse manipuler le pass et changer ainsi le prsent, elle se dtruirait le plus probablement et probablement son "branchement" de l'univers, moins que ne vienne un vnement cataclysmique avant que cela n'arrive qui agirait comme une sorte de "systme de commande" ou faon de rduire zro les possibilits techniques de nouveau, obviant ainsi aux potentiels de chaos universel. De cette faon, des vnements cataclysmiques pourraient tre une sorte de coup prventif ou premptif contre de telles manipulations et peuvent, en fait, tre le rsultat des actions construites d'egos bienveillants dans l'avenir qui voient les dangers de la communication avec nous dans le pass!

Ainsi, la probabilit est ceci : s'il y a communication de l'avenir, elle peut, en fait, tre constamment reue par chacun d'entre nous comme un barrage de mensonge en cours mlang avec la vrit. Ainsi, le problme devient plus que juste "rgler" sur un signal de bande troite, parce que les pirates informatiques peuvent clairement imiter le signal et sont devenus trs intelligents dans la livraison de leur mensonge dguis comme des vrits "chaudes et floues"; le problme devient une proposition en tout diffrente de croire en rien et agir comme si tout induit en erreur, rassemblant des donnes de tous les coins et rendant ensuite le choix le plus inform possible avec la pleine ralisation que cela peut tre par erreur!

En utilisant notre analogie informatique : nous ne pouvons pas empcher des pirates informatiques de pirater, mais, ce que nous pouvons faire est de faire tous les efforts pour les empcher de pirater dans nos systmes en rigeant des barrires de connaissance et de conscience. Les pirates informatiques cherchent toujours un "piratage facile ", ( part pour les quelques-uns qui aiment vraiment un dfi) et reculeront comme vous rendez votre systme de plus en plus scuris.

Comment rendez-vous votre ordinateur (ou vous-mme) immunis aux pirates informatiques ?

Ce n'est jamais scuris 100 %, mais si toutes les mesures prventives sont prises et si nous observons constamment les signes de pirates informatiques - rupture du systme, perte de "mmoire", ou nergie, fichiers endommags, choses qui "ne vont pas", qui sont "hors du contexte", - nous pouvons rduire la possibilit de piratage. Mais, nous pouvons seulement le faire si nous sommes conscients des pirates informatiques; si nous savons qu'ils essayeront de faire irruption dans notre systme sous l'apparence d'un fichier "normal", ou mme un systme d'exploitation ou un programme qui promet "d'organiser" nos donnes pour une efficacit plus grande et facilit de fonction ou "convivialit", tandis qu'en mme temps, agissant comme un drain massif sur notre nergie et nos ressources RAM (mmoire vive) et disque dur.

Comme une note en apart pleine d'humour : nous pourrions penser au systme d'exploitation Windows comme le "pirate informatique suprme de l'avenir" qui, dguis comme un mouton, est un loup dvorant notre disque dur et notre RAM et envoyant nos fichiers Dieu seul sait o chaque fois que nous nous connectons via Internet!

Et bien sr, il y a des virus. Chaque fois que nous insrons une disquette ou un CD dans notre ordinateur, nous risquons l'infection par virus qui peut lentement ou rapidement, dformer ou dtruire toute l'information sur notre ordinateur, empcher n'importe quelles fonctions priphriques et "essuyer" mme le disque dur de tous les fichiers pour les remplacer par des reproductions infinies de non-sens viral. L'analogie humaine cela est les nombreuses religions et les systmes de "croyance" qui ont t "programms" dans nos cultures et nos vies mmes, via des programmes "Prophte/Dieu" infinis, remplaant, bit par bit, notre propre pense avec le "dogme et les doctrines de la foi".

Assez d'analogies informatiques. Je pense que le lecteur peut imaginer n'importe quel nombre de variations sur le thme et arriver une comprhension de combien nous sommes vulnrables la "dsinformation" sous l'apparence de la vrit de l'avenir, du pass, ou du prsent.

Parmi les nombreux critiques du "channeling", en gnral et le travail de ma femme, qui est tout fait diffrent tant dans l'approche thorique que le contenu, il y a ceux qui disent " l'Information Channele est une foutaise. C'est de la dsinformation 100 %."

Je ne peux pas prendre de telles revendications au srieux.

Pourquoi ?

Je suis un scientifique. Je regarde des choses d'une faon quelque peu diffrente que d'autres gens. Je suis plus critique. Je suis encore plus critique que la plupart de mes collgues. Ainsi, quand je vois des dclarations comme celles-ci, ou mme le "channeling est une transmission satellite" je deviens trs souponneux.

Pourquoi ainsi ?

Je vois immdiatement que quelqu'un qui dit des choses comme cela parle de non-sens - dans ces phrases. Et quand je vois que quelqu'un parler de non-sens dans quelques phrases et quand ce quelqu'un est si affirmatif - alors je ne peux pas prendre cette personne au srieux dans tout le reste.

Quels sont les faits ? Quelles sont les possibilits ?

Certainement il y a une possibilit qu'une partie (la plus grande?) du channeling vient aujourd'hui via des satellites ou d'autres moyens de programmation. C'est non seulement possible, mais probable.

La question suivante que nous devrions demander est : Pourquoi ?

La rponse vidente est : tordre, dsinformer, via les gens nafs du type Nouvel Age. Bas sur une valuation des faits de technologie et la moralit (ou le manque) parmi les dirigeants d'lite de notre monde, il est fortement probable que s'il y avait l'information qui aurait tendance librer l'humanit de leurs contrles, ils l'assimileraient immdiatement exactement comme j'ai dcrit ci-avant dans mes analogies informatiques.

Le channeling cassiopen peut-il tre de la dsinformation ou venir comme un rsultat d'une telle technologie et/ou programmation ?

Ce ne serait pas si facile. Nous ne sommes pas nafs, nous sommes critiques sur notre travail. Nous pensons, nous analysons, nous testons et faisons vraiment des recherches.

Certaines de nos "communications" pourraient-elles avoir t influences de cette manire ?

Oui. Il y a une telle possibilit.

Est-ce que tout, ou mme 95 % peuvent tre reus de cette manire ?

Non. parce qu'il y a trop de cas dans lesquels les Cassiopens rpondaient aux questions auxquelles le "type satellite" normal d'intelligence, sans tre capable de lire immdiatement les esprits de chacun sur cette plante, ne pourrait pas avoir eu l'accs.

Donc, je pense que la dclaration que tout channeling est foutaise et dsinformation et que 95 % sont via des satellites montre que les individus qui font de telles revendications sont :

  • a)   Incapables de penser logiquement,
  • b) Non intresss par la dcouverte de la vrit.

C'est la diffrence principale entre leur approche et la ntre. Tandis que nous sommes prts mettre en doute tout et chercher toujours de nouveaux faits, d'autres individus dclarent "Nous connaissons la Vrit". Et voil! Et ensuite nous trouvons une dclaration ou une autre de non-sens facilement dtectable qui est revendique pour tre absolue et cela discrdite tout le reste qu'ils disent.

Le Diable est toujours dans les dtails.

Chaque fois que quelqu'un prtend : "Tout blanc est noir" - je deviens souponneux. Et je suis rebut par tout le reste qu'il dit. Pas parce que "blanc tant noir" est impossible, nous savons qu'il y a des paradoxes, mais parce que la personne utilise ce mot de quatre lettres : "tout".

Quant aux faits parallles, oui, probablement cela fait partie de l'indice. Quant l'essai de satellites, de temps autre, leurs sales tours oui, c'est possible. Et nous le prenons en considration. Mais toujours nous essayons d'appliquer notre pense logique, notre "jugement". Mais nous savons que ce contrle de ralit de 3me densit n'est jamais suffisant quand on traite avec des faits hyperdimensionnels possibles. Mais c'est toujours ncessaire. Ce qui signifie, en termes pratiques :

  1. Utilisez-le toujours au maximum.
  2. Ne pensez jamais que vous pouvez compter compltement que sur lui!

Ce que je veux exposer clairement est ceci : ce channeling, le channeling Cassiopen est diffrent des autres channelings. Il tait diffrent depuis le tout dbut, il continue tre ainsi et il continuera tre diffrent. Nous pouvons lui donner un nom : le Channeling Critique. C'est ainsi par intention, non par hasard. C'est le channeling dans lequel, par intention, le messager est aussi important que le message lui-mme. Ils sont insparablement enchevtrs d'une faon quantique; une amplitude de quantum interfrant. Ils forment une unit, un tout. Sparer le message du messager serait, dans cette exprience quantique Cassiopenne, comme fermer un trou dans une exprience de fente double. Vous fermez un trou et le modle entier est diffrent, pas juste une partie de cela. Comme j'ai crit ci-avant :

Il peut y avoir des missions de l'avenir vers le pass, mais il y aura peu de"rcepteurs" et de ceux-l, mme moins qui sont correctement rgls. Et mme ceux qui sont correctement rgls peuvent tre soumis aux "interfrences". Mme s'il n'y a aucune interfrence, ces rcepteurs qui peuvent recevoir l'information pure prouveront l'interfrence de "non-croyance" et la distorsion aprs le fait de la socit.

C'est dans ce contexte - que ma femme est un de ces rcepteurs peu nombreux qui a travaill trs durement pour correctement se "rgler" aux transmissions de l'avenir - que j'appelle la Communication Cassiopenne, le "Channeling Critique."

Qu'est-ce qui est ce "Channeling Critique ?" De quelle manire est-ce diffrent d'autres channelings ?

Cela prendrait beaucoup d'espace et de temps pour le dcrire en dtails. Un jour nous le ferons. Mais pour le moment, laissez-moi faire juste cette observation : le channeling Cassiopen a les caractristiques d'une exprience scientifique. Pensez aux scientifiques dans leur laboratoire, travaillant sur les grandes lois de l'univers. Ils excutent une srie importante d'expriences. Ils sont des professionnels entrans, ils connaissent leur truc, ils connaissent leur quipement de laboratoire et ses bizarreries. Mais ils sont des tres humains. De temps autre, quelqu'un fera une certaine blague vulgaire, de temps autre ils devront renoncer une srie de donnes parce que les souris ont abm leur quipement pendant la nuit. Maintenant, pensez, quel avantage cela serait s'ils crivaient dans leur papier la blague vulgaire, incluaient les donnes des souris, les taches d'encre etc, etc.

Ce n'est pas la manire de la science. Et l'exprience Cassiopenne continuera comme une exprience scientifique. Avec des standards scientifiques en mmoire. Le channeling Cassiopen est le Channeling Critique. C'est cet gard qu'il diffre d'autres channelings. Et il restera ainsi.

La diffrence est dans l'approche. Nous cherchons la vrit. D'autres qui font des dclarations unilatrales que tout le channeling est foutaise sont srs qu'ils le savent et voudraient l'imposer d'autres gens, ou manipuleraient d'autres gens dans la croyance de ce qu'ils disent. Et naturellement, quand de tels individus exposent de telles choses, ils prtendent qu'il vient de Dieu ou de certaine source galement autoritaire, mais quand quelqu'un d'autre ose avoir une faon diffrente de trouver la vrit, c'est ncessairement "dsinformation 100 %" et "foutaise".

Nous essayons de partager nos penses et quand c'est ncessaire, nous sommes prts apprendre et changer. Et c'est ce qui est le plus important. Cette attitude d'tre ouvert.

Et si de telles revendications sont justes, que tout le channeling est foutaise et dsinformation ? Mme si je le considre comme fortement improbable, peut-il tre vrai ?

Bien sr, tant un scientifique et utilisant mon cerveau pour juger, j'ai d considrer aussi cette possibilit, cependant improbable qu'il peut apparatre moi. Et j'ai conclu qu'une telle revendication ne peut pas tre vraie. Voici mon raisonnement : il va via " reductio ad absurdum " - qui est souvent utilis dans la logique et dans des preuves mathmatiques. Vous assumez que quelque chose est vrai et ensuite par une chane de dductions logiques vous arrivez la conclusion que votre supposition ne peut pas tre vraie. Quelque peu rus - mais utile.

Appliquant cette mthode la revendication que "tout le channeling est dsinformation 100 % parce qu'il vient via satellite", nous laisse supposer que c'est vrai. Pour tre vrai il doit inclure la capacit de lecture et la direction de l'esprit de tout le monde tout moment.

Mais si c'est le cas, alors pourquoi les personnes faisant de telles revendications sont exemptes de ce contrle ?

Donc, par la logique, quelqu'un qui fait une telle dclaration est aussi influenc par programmation et par satellites (si chacun l'est, alors il l'est). S'il en est ainsi, alors ce qu'une telle personne crit est biais. Et, parce que de tels debunkers sont souvent si forts et si srs, de ce sujet pour aucune raison valable, c'est une conclusion logique que ce qu'ils disent n'est pas vrai, que la revendication que tout le channeling est foutaise est, lui-mme, dsinformation.

Donc nous voyons qu'en partant de la supposition qu'une telle revendication est juste (des satellites affectent chacun), nous arrivons la conclusion que la revendication est fausse (parce que cela rpte simplement la dsinformation satellite). Ainsi, ici nous avons reductio ad absurdum.

Mais nous pouvons aller encore plus loin. Pouvons-nous trouver une raison pour laquelle les debunkers exposeraient un tel non-sens vident avec une telle certitude ?

Bien, ici nous pouvons avoir une hypothse aussi. Si, comme nous savons par la susdite analyse, pas tout le channeling est de satellites, qu'un certain channeling peut nous fournir l'information relle "d'tres suprieurs bienveillants", de "nous dans l'avenir", ou "Esprit-Dieu et la Surme", appelez-la comme vous voulez, alors il est seulement naturel qu'il y aura des forces essayant de discrditer ce channeling. Ainsi, nous avons rsolu un problme ici. Si un critique appelle tous les channellers des agents de dsinformation et s'il a raison, ou mme en partie raison, donc nous avons des raisons de supposer qu'un tel individu est un agent de ces forces.

Il y a encore un exercice dans le raisonnement logique et la pense critique qui vient l'esprit. La plupart des critiques ne sont pas clairs de ce que le channeling est, laissez-moi donc prendre l'exemple particulier d'utilisation de la tablette Ouija, comme ma femme, Laura, fait. Pourquoi utilise-t-elle la tablette Ouija ?

Laura a fait des recherches tendues sur le sujet du channeling avant qu'elle n'ait jamais commenc ses expriences. Bas sur des faits et des donnes, il tait clair qu'utilisant un "priphrique" dans un plein tat de conscience tait la mthode optimale pour filtrer le bruit. Particulirement une telle mthode rend beaucoup plus difficile pour des satellites, ou d'autres signaux de programmation venant de la technologie humaine et hybride, quand et s'ils viennent, d'affecter le message. Au moins deux personnes sont ncessaires, pleine conscience, pense critique, souvent du caf, des esprits frais, la discussion forte des donnes comme elle vient et la tablette. En pensant en termes de physique quantique possible implique dans des interactions esprit-matire, il est clair pour moi que les mthodes qu'elle utilise vont plus probablement tre robustes et protges contre le bombardement dlibr de l'extrieur par des signaux contrlant l'esprit, soit techniques, soit "psychiques". D'autre part, parlant directement l'"Esprit-Dieu" comme tant d'autres canaux font est beaucoup plus susceptible l'interfrence. Par exemple, un signal EM extrieur faible peut parler directement un implant minuscule dans nos dents et nous le prendrons pour notre Surme....

Ainsi, par la pense logique et par l'analyse critique nous arrivons une hypothse de travail. Mais, s'il vous plat, ne sautez pas la conclusion que nous avons rsolu tous les problmes. Des problmes importants sont toujours l-bas et doivent tre attaqus. La susdite analyse ne confirme rien 100 %. Il donne des indications. Rpondre la question quant savoir si vraiment les Communications Cassiopennes sont exactement ce qu'elles disent tre : les transmissions de Nous dans l'Avenir, une pleine analyse, qui ne tient pas compte d'un aspect mais de beaucoup, est ncessaire. Des mthodes compltement diffrentes doivent tre utilises. Si A est un adversaire de B et si nous constatons que A est faux, cela ne signifie pas que B est juste! Voir si B est juste ou non - est un problme diffrent.

Laissez-moi juste noter que nous avons discut ces questions beaucoup d'occasions sur notre site Web [5], avec d'autres groupes ou des individus et tout fait souvent, ceux qui ont commenc comme sceptiques ont plus tard admis ouvertement que ces Cassiopens produisent des rsultats tonnants.

Arkadiusz Jadczyk, PhD

[1] Incommensurability, Orthodoxy and the Physics of High Strangeness: A 6-layer Model for Anomalous Phenomena (Incommensurabilit, Orthodoxie et la Physique de Haute tranget : un Modle 6 couches pour Phnomnes Anormaux: Jacques F. Valle et Eric W. Davis, National Institute for Discovery Science, Las Vegas, Nevada

[2] Ibid.

[3] Jacques Valle, Forbidden Scence (Science Interdite), ISBN : 1556431252, diteur North Atlantic Books (aot 1992)

[4] http://quantumfuture.net/quantum_future/

[5] http://www.cassiopaea.org

De l'Introduction et de l'Avant-propos de The High Strangeness of Dimensions, Densities and the Process of Alien Abduction (La Haute tranget des Dimensions, Densit et le Processus d'Enlvement Alien) par Laura Knight-Jadczyk

(6) NdT: Jeune vierge aux grands yeux noirs, ternellement jeune et en bonne sant, qui attend le musulman pieux au Paradis. Chaque musulman qui arrive au Paradis a droit 72 houris.

 


En tant que propriétaires et éditeurs de ces pages, nous souhaitons souligner que le matériel présenté ici est le fruit de notre recherche et de notre expérimentation en communication supraluminique. Nous nous demandons parfois si les Cassiopéens sont ce qu¹ils prétendent être, parce que nous ne tenons rien pour vérité indiscutable. Nous prenons tout "cum granulo salis", même si nous considérons qu¹il y a de bonnes chances que ce soit la vérité. Nous analysons constamment ce matériel ainsi que beaucoup d¹autres qui attirent notre attention, issus de divers domaines de la Science et du mysticisme. Honnêtement, nous ne savons pas CE QU'EST la vérité, mais nous croyons qu¹elle est « quelque part par là» et que nous pouvons sans doute en découvrir une partie. Oui, nous pouvons dire que nos vies ont été enrichies par ces contacts, mais certains éléments nous ont aussi rendus perplexes et nous ont désorientés, et ils restent encore à être clarifiés. Nous avons certes trouvé beaucoup de «confirmations» et de « corroborations » dans d¹autres domaines, entre autres la Science et l¹Histoire, mais il y a aussi de nombreux éléments qui, par nature, sont invérifiables. C¹est pourquoi nous invitons le lecteur à partager notre recherche de la Vérité en lisant avec un esprit ouvert, mais sceptique.

Nous n¹encourageons pas « l'adepte-isme », ni aucune « Vraie Croyance ». Nous ENCOURAGEONS la recherche de la Connaissance et de la Conscience dans tous les domaines qui en valent la peine, comme le meilleur moyen de discerner le mensonge de la vérité. Voici ce que nous pouvons dire au lecteur: nous travaillons très dur, plusieurs heures par jour, et nous le faisons depuis de nombreuses années, pour découvrir la raison de notre existence sur Terre. C¹est notre vocation, notre queste, notre mission. Nous recherchons constamment à valider et/ou à affiner ce que nous envisageons comme possible, probable, ou les deux. Nous faisons cela avec l¹espoir sincère que toute l¹humanité pourra en bénéficier, si ce n¹est maintenant, alors dans un de nos futurs probables.

Contactez l¹administrateur web à cassiopaea.com
Copyright © 1997-2003 Arkadiusz Jadczyk et Laura Knight-Jadczyk. Tous droits réservés. "Cassiopaea, Cassiopaean, Cassiopaeans," est une marque déposée par Arkadiusz Jadczyk et Laura Knight-Jadczyk.
Les lettres adressées à Cassiopaea, à la Quantum Future School, Ark ou Laura, deviennent la propriété de Arkadiusz Jadczyk et Laura Knight-Jadczyk.

La réédition et la rediffusion du contenu de cette page ou d¹une quelconque portion de ce site web sont expressément interdites sans approbation écrite préalable.

You are visitor number .