Nouveau forum en français !


Les Editions Pilule Rouge


Guide Rapide des Signes

Cassiopée ? Forum de questions et réponses


Les Editions Pilule Rouge
Nos livres en français!


Nos Articles

Nouveau ! Programmes, tampons et "Esprit du prédateur"
- Laura Knight-Jadczyk

Nouveau ! Le résultat de l'impact du Dryas récent et les cycles de catastrophes cosmiques – les climatologues se réveillent
- R.H.

Nouveau SOTT Focus ! Pendant que les Européens sont en vacances, les Américains triment
- Marie Cocco

Nouveau SOTT Focus ! Comment créer la réalité de la "War on Terror" - guide pratique
- Joe Quinn

Nouveau SOTT Focus ! Des squatters sans conscience
- Henry See

Nouveau SOTT Focus ! Si le sociopathe habite à côté - montez à l'étage
- Keit

Nouveau ! L’Amérique fasciste, en dix mesures faciles
- Naomi Wolf, The Guardian

Nouveau ! Michael Topper à propos du Harcèlement
- Michael Topper

—SOTT

Virginia Tech – Le tueur était-il programmé mentalement
- B.K.

L'hypocrite Tony s'attaque à Téhéran
- Joe Quinn

La pression pour la paix et la "Pâque juive"
- Joe Quinn

Oubliez le réchauffement planétaire : nous sommes au bord de l’extinction !
- Laura Knight-Jadczyk & Henry See

Une vérité qui dérange
- Henry See

Piratage de la Démocratie
- Henry See

La main cachée derrière l'affrontement entre Hamas et Fatah
- Joe Quinn

Encore Des Absurdites « Al-Qaïda » Du Gang Bush
- Joe Quinn

Fascisme galopant: La France interdit à ses journalistes de rapporter la violence

Amir Peretz et la foi fondée à l'école de la politique
- Laura Knight-Jadczyk

Encore Des Absurdites « Al-Qaïda » Du Gang Bush
- Joe Quinn

Nous chutons tous
- Joe Quinn

D'Israël à Bush par l'entremise de la BBC et de CNN : Attaquez l'Iran -- sinon…
- Joe Quinn

Une Question Légale
- Henry See

Le Futur
- Steve McFarland

A quel point pensent-ils que nous sommes stupides?
- Henry See

Le Mythe Des Attentats Suicide Palestiniens
- Joe Quinn

Rassembler en un lieu tous les juifs
- Joe Quinn

Le MI6 et les médias - les manipulateurs de l'esprit
- Joe Quinn

Litvinenko - Par la tromperie
- Joe Quinn

Litvinenko - Par la tromperie 2
- Joe Quinn

La capture, le procès et la condamnation de Saddam Hussein – Une autre farce du renseignement américain
- Joe Quinn

La mystique contre Hitler
- Laura Knight-Jacdzyk

Les Bush et Le Roi Perdu
- Laura Knight-Jacdzyk

Bush révèle sa véritable politique iraquienne : le massacre de civils iraquiens
- Joe Quinn

Donnez leur un 5 novembre qu'ils n'oublieront jamais
- Télécharger des affiches Signs of the Times

Le sionisme et le président iranien
- Joe Quinn

Une planète au bord de l'anarchie?
- Joe Quinn

De l’Holocauste à l’Armageddon
- Joe Quinn

Ensemencement de graines de guerre civile
- Joe Quinn

Le racisme, pas la défense, au coeur de la politique israélienne
- Joe Quinn

Commentaires
- Signs of the Times

Commentaires des Signes 23 fev 2004 , 14 &15 Mar 2004

Supplément des Signs: Armes Ethniques Spécifiques

Supplément des Signs: L'Assassinat de JFK

HITLER : Tel que le Peuple Allemand Le Connaît

—Série JFK—
Laura Knight-Jacdzyk

John F. Kennedy, le Pétrole et la Guerre à la Terreur

John F. Kennedy, le Services Secrets et les Riches Texans Fascistes

John F. Kennedy et la Conspiration Monolithique et Impitoyable

John F. Kennedy et les Titans

John F. Kennedy et les Cochons de Guerre

John F. Kennedy et la Psychopathologie de la Politique

John F. Kennedy, J. Edgar Hoover, le Crime Organisé et le Village Mondial

John F. Kennedy et tous ces "ismes"

Sim City et John F. Kennedy

Le Gladiateur : John Fitzgerald Kennedy

Les Débris de l'Histoire

—11 septembre

Jim Hoffman – Attrape-nigaud pour les Chercheurs de Vérité du 11 septembre - Joe Quinn

L'ADMINISTRATION BUSH ET le 11 SEPTEMBRE: 100 RAISONS DE DISSIDENCE

La Cinquième Colonne

Commentaires sur l'attaque du Pentagone

Les récits de témoins oculaires du crash du Pentagone ne riment à rien

Le Mossad et les Sociétés de Déménagement

Mahmoud Ahmad et le Culte Secret

Commentaires sur l'attaque du Pentagone

—Ponérologie & Psychopathie—

Ponérologie Politique : une Science sur la Nature du Mal adaptée à des Buts Politiques

Le Paysage Intérieur du Psychopathe de Herve Cleckley

Le Psychopathe - Le Masque de Santé Mentale

Le Culte le plus dangereux dans le Monde - Laura Knight-Jadczyk

L'Idée la plus dangereuse dans le Monde - Laura Knight-Jadczyk

"Culture officielle" en Amérique:
Un Etat Naturel de Psychopathie?

Exposé Greenbaum

Contrôle des Mots, Contrôle des Pensées, Contrôle du Monde

La Bible déconstruite

Le Livre Q et les Origines Chrétiennes

La Véritable Identité de Fulcanelli, les Quatre éléments et Le Code Da Vinci

Qui a écrit la Bible et pourquoi?

—Les catastrophes
cycliques—

Jour d'Indépendance

Le Monde Arrive-t-il à sa Fin?

Est-ce que notre Soleil a un compagnon sombre?

—Les mystères—

Extraits de l'Histoire Secrète du Monde

Introduction à La Science antique

La chimie de l'alchimie

Réalité hyperdimensionnelle

Qui a écrit la Bible et pourquoi?

La Véritable Identité de Fulcanelli et Le Code Da Vinci

 

Les portails organiques ? L' "autre" race - 1ère partie

Prédateur Spirituel – Prem Rawat alias Maharaji - Henry See

Qui parle au nom de la Vérité?

Chronologie de Cointelpro Cosmique 11, 12

Etoiles déchues

Un gouffre dans le coeur - John Kaminski

Le Jeu Global du Survivant: Les Quatre Prochaines Années de l'Amérique

La Bête et Son Empire

La Haute Étrangeté des Dimensions et le Processus d'Enlèvement Alien

Schwaller de Lubicz et le Quatrième Reich
2, 3, 4

La face obscure du Tibet

Jupiter, Nostradamus, Edgar Cayce, et le Retour des Mongols
1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13

Vérité ou Mensonge
1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
, 7a, 7b

Ouspensky, Gurdjieff et les Fragments d'un Enseignement inconnu

Picknett et Prince sur les Cassiopéens

Le Crop Circle de Chibolton et les Cassiopéens sur les Crop Circles

Jour D'Indépendance - KAH

Les portails organiques ? L' "autre" race - 2ième partie

L'Affaire OVNI de Morris Jessup

Meilleurs voeux pour un monde heureux

Tyrannie du pouvoir executif

Le Matériel sur l'Aéroport de Denver

Les ETs et COINTELPRO cosmique

Pourriel Cosmique

Discernement ou Machiavel et les ET

Discernement 2: Le Monde est pénétré de malignité

St. Malachie et le Travail du Soleil

Les Compagnons du devoir de Liberté

Ascension

L'Onde

l'Onde: Chapitre 27

La Connexion Française


Adventures with Cassiopaea

Quantum Future Physics

Signs of the Times

The Wave


Nous vous proposons aussi les sites :

Alchymie.net



La capture, le procs et la condamnation de Saddam Hussein – Une autre farce du renseignement amricain

Joe Quinn
Signs of the Times
6 novembre 2006

Traduction franaise: Henri R.


A l'poque, on a fait beaucoup de tapage propos de la capture de Saddam Hussein. Claironne par la presse dominante contrle par le gouvernement amricain comme un coup fatal contre l'insurrection qui mnerait des rjouissances dans les rues de Bagdad, la ralit, comme nous avons vu, s'est avre plutt diffrente. Les Irakiens, de manire assez logique, semblent tre moins concerns par la capture et le procs de Saddam Hussein que du fait qu'un force militaire d'occupation amricaine brutale a essentiellement pris possession de leur pays et de ses ressources et a caus la mort de 655.000 de leurs concitoyens.

Aprs sa capture initiale en dcembre 2003, Saddam a t montr devant la presse sa premire apparition au tribunal en juillet 2004 o il se trouvait accus de 12 crimes, incluant le gazage suppos de la ville kurde de Halabja en 1988. Mais le sort (et actuellement en Irak le "sort" porte les couleurs rouge, blanc, bleu) a dcrt que "Saddam" ne subira pas l'ignominie de rpondre ces accusations particulires parce que son premier procs pour le meurtre de 148 personnes dans une ville chiite en 1982 tait suffisant, semble-t-il, le condamner la peine capitale. Le sens du relief la Maison Blanche sur le fait que l'allgation de "gazage" n'aura pas tre dissque est srement palpable, tant donn que si Saddam gaz quelqu'un, c'tait avec les armes chimiques qui lui avaient t fournies par le gouvernement amricain.

Quand il est apparu pour la premire fois au tribunal en 2004, Saddam tait faible et ple et on pouvait peine l'entendre. Etrangement, l'arme amricaine institua une rpression svre sur la couverture des mdias du procs qui ne fut pas diffuse en direct. Les membres frustrs de la presse durent attendre la fin de l'vnement pour recevoir juste QUATRE minutes d'audio et juste quelques secondes de vido de l'occasion. En outre, les avocats de Saddam prtendaient qu'on leur avait refus l'accs leur client et qu'ils avaient reu des menaces de mort des membres du gouvernement irakien. Bien qu'aucune diffusion de mdia dominant l'poque n'offrit d'explication de ces occurrences tranges, la logique suggrerait qu'il y ait quelque chose propos de l'homme qui apparaissait au tribunal que l'arme amricaine ne voulait pas que le peuple irakien et le reste du monde voient ou entende. C'est une chose de prsenter la tlvision quelques secondes d'un film spcifiquement choisies d'un sosie de Saddam peut-tre drogu ou programm mentalement et ainsi convaincre moiti les Irakiens qui connaissaient Saddam que la personne au tribunal est le vrai. C'est une tche bien plus difficile cependant de transformer la voix d'un imposteur comme celle du vrai Saddam. Il y a aussi le danger que la voix de l'imposteur puisse rvler soudainement et inopinment sa vritable identit. Il semble probable que c'tait pour cette raison que l'arme amricaine dut limiter et diter la couverture audio et ensuite la "nettoyer" pour la diffusion.

La deuxime apparition "publique" de Saddam eut lieu en mai 2005 sous forme d'images sensation de l'ancien dictateur en dtention amricaine en sous-vtements.

En prison amricaine, Saddam moiti nu

TIMES NEWS NETWORK, VENDREDI 20 MAI 2005
RASHMEE ROSHAN LALL

LONDRES : Un tablode britannique a prsent une photo humiliante, de Saddam Hussein moiti nu, le prisonnier fermement en dtention amricaine, mettant des craintes d'une rpercussion arabe et une enqute sur des violations possibles des droits de l'homme.

Les autorits des Etats-Unis ont promis d'examiner comment et quand les photographies intimes de l'ancien dictateur irakien ont fini au Sun, le journal succs britannique. Le tablode, mettait en premire page vendredi une photographie de Saddam la poitrine nue debout en caleon blanc et pliant un pantalon.

La photographie est titre 'le Tyran en caleon' et donne le ton pour des photos encore plus misrables l'intrieur du tablode. Les photographies intrieures montrent l'homme qui avait une fois un palais dans chaque partie de l'Irak lavant humblement ses vtements la main. Encore une autre photographie montre Saddam endormi sur son lit. Sun, qui a refus vendredi, de rvler o, quand et comment il s'est procur les photographies sensationnelles du Boucher de Bagdad, citerait seulement des sources militaires amricaines pour dire qu'ils ont remis les photos dans l'espoir de crer un contretemps la rsistance en Irak.

"Saddam n'est pas superman ou Dieu, il n'est maintenant qu'un vieil homme vieillissant et humble. Il est important que les gens de l'Irak le voient comme a pour dtruire le mythe," la source amricaine est cite pour dire. La source a ajout, "Peut-tre, que cela tuera un peu de la passion dans les fanatiques qui le suivent toujours. C'est fini, les gars. Les mauvais jours du Parti Baath de Saddam ne reviendront jamais - et voici la preuve." Mais un scandale a clat la sortie des photographies, avec le support logistique amricain prsum, de la prison de Saddam tenue par les Amricains, dans un centre prs de Bagdad depuis sa capture en dcembre 2003.

Les experts militaires britanniques ont fait remarquer que les photographies, qui peuvent ou ne peuvent pas tre vieilles d'un an, pourraient toujours tre considres avoir viol les droits de Saddam en tant que prisonnier et pourraient avoir viol la Convention de Genve.

Les observateurs asiatiques de l'Ouest ont dit que les photographies du dictateur renvers ne portant rien qu'un caleon blanc risquaient de re-enflammer le sens arabe de colre brlante sur le scandale d'abus de prisonniers irakiens Abu Ghraib. Conformment la Convention de Genve, les envahisseurs de l'Irak, l'alliance militaire mene par les USA et le Royaume-Uni, ne sont pas autoriss publier des photographies et des dtails de prisonniers de guerre comme Saddam.

Le statut de Saddam comme un prisonnier de l'Occident trs en vue rend les photographies particulirement sensibles parce que les Arabes pourraient estimer que l'Occident les taquine.

Des diplomates occidentaux ont dit que les photographies pourraient susciter une nouvelle vague de violence contre l'Occident.

Les photos de Saddam sont aussi apparues dans le New York Post, qui - comme le tablode britannique 'Sun' - appartient au partisan isralien ractionnaire et nabab des mdias Rupert Murdoch. Notez le fait que la raison donne pour la diffusion des images fut pour crer "un contretemps" l'insurrection de l'Irak. L'implication claire tant que l'insurrection de l'Irak est compose de loyalistes de Saddam, ce qui est bien sr compltement faux.  Depuis lors, l'insurrection s'est renforce de plus en plus, malgr les tentatives par le renseignement isralien et amricain de les diaboliser par l'utilisation d'oprations de "faux drapeau". Pourtant il convient aux Etats-Unis et Isral trs bien pour le monde de croire le mensonge que les insurgs irakiens sont un groupe marginal de partisans d'un mauvais tyran plutt que la vrit:  qu'ils sont des Irakiens ordinaires essayant d'vincer une puissance d'occupation trangre.

Lors de cette seconde journe au tribunal (sa troisime apparition en public), le monde et mme ses avocats se virent refuser l'opportunit d'entendre "Saddam" donner une preuve par ses propres mots, et ne reurent que de courts passages vido avec les paroles de l'ancien dictateur interprtes pour nous par l'arme amricaine.

 Saddam de nouveau au tribunal

Mardi 14 juin 2005
The Guardian

En apparaissant tour tour songeur et moqueur, Saddam Hussein est retourn la vue publique hier quand le tribunal spcial de l'Irak a diffus les images vido de l'ancien prsident qui tait interrog.

Les premires images officielles depuis son apparition en justice en juillet dernier taient muettes mais une dclaration du tribunal a dit qu'il tait interrog sur un massacre de 1982 un village Shia au nord de Bagdad, un des cas attendus surgir son procs.

L'avocat en chef de Saddam, Khalil Al-Duleimi, a dit qu'il devrait voir la vido avant de le commenter. Le tribunal a dit que M. Duleimi tait prsent pendant le tournage.

Cependant, un membre bas Londres de l'quipe de dfense, Giovanni di Stefano, a dit que l'ancien prsident tait sans aide lgale pendant la vido et que ce serait inadmissible au procs.

L'quipe de la dfense a accus le tribunal de lui refuser l'accs appropri au dictateur vinc, de refuser de transmettre les documents et l'information la Presse.

Depuis ce moment, le procs de "Saddam" a ressembl un soap opera d'Amrique du Sud plus qu' un procs crdible, avec des ajournements et des emportements continuels de toute personne implique dans le show, sans mentionner les morts prmatures et suspectes de plusieurs avocats de "Saddam", le meurtre du seul tmoin des charniers prtendus de Saddam, et le tmoignage d'un des avocats de Saddam disant qu'il tait psychologiquement perturb, terrifi de sa possible excution, a urin sur lui plusieurs fois durant l'interview et a fondu en larmes sans raison. Typique, je suppose, dans le systme judiciaire d'un pays qui est entirement contrl par les leaders psychopathiques d'un autre.

Mais revenons un peu au moment de la capture relle de "Saddam". Vous pouvez vous souvenir des images de la mise jour d'un "trou de rat" d'un vieux clochard dans une ferme dans le village de al-Dwar prs de la ville de Saddam de Tikrit en dcembre 2004. C'tait, nous a-t-on dit, "Saddam", finalement captur plus de 7 mois aprs que Bush eut courageusement dclar "mission accomplie" en scurit sur un porte-avion amricain quai dans un port amricain. Des images de la scne de capture ont rvl un trou dans le sol et un personnage genre Pre Nol couch et bouriff avec un soldat amricain solide et en quilibre au-dessus de lui pour la "photo qui vaut de l'or". L'argent comme il se trouve, fut produit aprs, 750.000 $ en billets neufs de 100 $ dans une belle bote en mtal, mais ce ne fut pas long avant que des soupons ne soient levs par la prsence de dattes jaunes sur un arbre l'entre du "trou de rat" (ci-dessous). Vous voyez, en Irak, les dattes croissent et mrissent entre mars et aot, avec la rcolte entre aot et octobre. Il est par consquent improbable qu'une varit de datte se trouve sur un arbre la mi-dcembre en Irak. A tout le moins, cette information nous permet de conclure que selon toute probabilit, "Saddam" ne fut pas captur en dcembre comme prtendu par le gouvernement amricain, et que nous sommes en prsence d'une certaine sorte de show pour le public gnral.


En effet, il semble qu'une "capture" de "Saddam" planifie et mise en scne tait de connaissance gnrale dans les milieux politiques Washington en 2004:

McDermott en mauvaise posture pour la raillerie de Saddam

Matthew Daly
Associated press
15 dcembre 2003

WASHINGTON – Le Reprsentant Jim McDermott, D-Wash., qui avait droit aux grands titres l'an dernier dans le monde entier pour avoir critiqu le Prsident Bush quand il tait Bagdad, est emptr dans une nouvelle controverse propos de remarques qu'il a faites sur la capture de Saddam Hussein.
Dans une interview lundi avec une station de radio de Seattle, McDermott a dit que l'arme amricaine aurait pu trouver l'ancien dictateur de l'Irak "il y a bien longtemps si elle avait voulu."

Quand on lui demanda s'il pensait que la capture durant le week-end tait propos pour aider Bush, McDermott a glouss et a dit, "Ouais, Oh, ouais."

McDermott continua dire, "C'est trop fortuit pour que ce soit juste une concidence."

Quand l'interviewer Dave Ross lui redemanda s'il voulait dire qu'il impliquait que l'administration Bush avait calcul la capture pour des raisons politiques, McDermott a dit: "Je ne sais pas si c'tait planifi absolument pour ce week-end, mais je sais qu'ils taient en contact avec des gens qui savaient fondamentalement o il tait. Ce n'tait qu'une question de temps jusqu' ce qu'ils le trouvent.

"C'est drle," a ajout McDermott, "quand ils ont tous ces ennuis, il faut qu'ils sortent soudain quelque chose."

Les Rpublicains de l'Etat ont immdiatement condamn les remarques de McDermott, en disant que le Dmocrate de Seattle s'avanait encore dans de "folles paroles" propos de la guerre en Irak. []

En ces temps troubls, la vrit est tiquete "folles paroles". Souvenez-vous que McDermott n'tait pas le seul politicien amricain insinuer qu'il y avait plus la capture de Saddam que ce qui avait t dit au public.

LaHood: la capture de Hussein est imminente

Pantagraph Staff
mardi 2 Decembre 2003

BLOOMINGTON – le Reprsentant amricain Ray LaHood tenait son pouce et son index lgrement carts et a dit, "Nous sommes a de capturer Saddam Hussein." []

Un membre du comit de rdaction de The Pentagraph – n'attendant pas vraiment une rponse – a demand LaHood plus de dtails, disant, "Savez-vous quelque chose que nous ne savons pas?"

"Oui, je sais," a rpliqu LaHood. []

Donc le 2 dcembre 2003, 11 jours pleins avant que "Saddam" ne soit "captur" par les troupes amricaines, LaHood admettait que Saddam avait dj t captur. Allons-nous croire qu'il fut laiss dans ce "trou de rat" sous des lgumes pendant aussi longtemps? Sinon, o tait-il?

Faisons une pause un moment et regardons de plus prs la preuve physique pour la revendication que le vrai Saddam a t captur il y a presque trois ans. Considrez les images suivantes de "Saddam" et Saddam, en portant une attention serre aux dents des deux hommes:

Est-ce le mme homme?

Vrifiez les dents

Remarquez-vous quelque chose?

Bien que je ne prtende pas que ces images fournissent une preuve conclusive que nous ayons affaire deux hommes diffrents, il semble raisonnable de suggrer qu'il y a source pour un doute significatif. La source du problme ici est le fait que le gouvernement amricain n'ait qu' prtendre que cet homme est le vrai Saddam pour que la vaste majorit des gens l'accepte comme un fait. Durant les mois avant sa capture, les rapports de nouvelles informaient de plus en plus le public que les troupes amricaines cherchaient Saddam et s'en "approchaient". Puis quand l'attente tait son comble: "Bingo" "Nous l'avons eu!" Avec une telle attente accumule parmi la population gnrale que Saddam serait "bientt captur" il n'y avait pas grande chance que quiconque regarde de prs les dtails quand l'vnement est finalement arriv. Le fait reste cependant que quand toutes les preuves sont scrutes, nous sommes mens la conclusion qu'il est hautement improbable que l'homme qui avait t "pris" dans un "trou de rat" en dcembre 2003, tait apparu au tribunal en juillet 2004, tait tal dans les tablodes britanniques en mai 2005, et hier condamn mort, est en fait le vrai Saddam Hussein.

Il est ridicule de suggrer que Saddam se soit jamais permis d'tre avili de cette faon. En effet, il est ridicule que les Amricains aient permis Saddam d'tre avili de cette faon. Bien que Saddam fut un tyran et pas plus mauvais que les nombreux autres tyrans que les Etats-Unis ont placs au pouvoir, il tait tout d'abord un des personnages puissants de ce monde, tant assis probablement sur les plus grandes rserves ptrolires du monde. Nous devrions nous souvenir que Saddam a t plac au pouvoir par les Etats-Unis et a servi d'alli amricain dans le Moyen-Orient jusqu'en 1991 o il fut pig pour envahir le Kowet et fournir la justification pour la premire Guerre du Golfe. Aprs cela on lui a permis de rester au pouvoir jusqu' ce qu'il puisse tre utilis de nouveau et pour la dernire fois, comme pouvantail pour faciliter une invasion amricaine directe de l'Irak.

Pour un tel service il y a une certaine rcompense. Si nous devons croire les mots de Donald Rumsfeld (pour une fois) juste avant l'invasion de l'Irak en 2003, actuellement le vrai Saddam vit en Bilorussie ayant t dplac en avion par l' U.S.A.F. juste avant que Bagdad ne soit "pris".

Un commandant irakien Jure qu'il a vu Saddam s'enfuir de Bagdad en avion

Bill Dash
Alamo Christian Ministries Online
16/10/2003

Le film sera bientt rendu public d'un officier irakien de l'arme dcrivant comment il a vu un transport de l'Arme de l'Air amricaine emmener Saddam Hussein hors de Bagdad. Le tmoignage oculaire explosif a t film par le cinaste indpendant Patrick Dillon, qui est rcemment revenu d'une odysse individuelle risque en Irak. Dans le film, l'officier, qui a dit Dillon qu'il commandait une unit spciale de combat pendant la bataille contre l'aroport de Bagdad et dont l'identit est temporairement cache, explique en dtail comment il a observ tandis que le dictateur irakien et les membres de son cercle d'intimes taient vacus de la capitale de l'Irak par ce qu'il insiste emphatiquement taient des avions-cargos de l'Arme de l'Air des Etats-Unis. [...]

Dillon dit que son film prte le support principal de ce que plusieurs ont cru pendant des annes : que Saddam tait un peu plus qu'un outil amricain, un "sclrat" orchestr, juste un sur une longue ligne de bandits utiles achets et pays par les Etats-Unis pour mieux manipuler la politique et le commerce internationaux. [...]

Hussein Zone de scurit Donne en Bilorussie ?

The World Tribune – le 25 avril 2003

Le Prsident irakien Saddam Hussein a trouv refuge en Bilorussie, plusieurs agences de renseignement le croient.

Des sources de renseignement occidentales ont dit que plusieurs agences de renseignement au Moyen-Orient et en Europe basent cette estimation sur la nouvelle information propos d'un vol le 29 mars de Bagdad Minsk. Ils ont dit que le vol d'un avion-cargo affrt pourrait avoir transport Saddam, ses fils et beaucoup de sa famille en Bilorussie.

"Il n'y a aucune preuve que Saddam tait dans l'avion mais nous avons la preuve qu'un avion a quitt ce jour-l l'aroport de Bagdad et est arriv Minsk," une source de renseignement de rang suprieur a dit. "Si vous pouvez penser un autre qui pourrait obtenir la permission de quitter Bagdad en avion au milieu d'une guerre, alors dites-le moi."

Les fonctionnaires amricains et des sources d'opposition irakiennes ont dit que Saddam et ses fils semblent avoir chapp deux attentats mortels pendant la guerre. Mais ils n'ont pas confirm l'enregistrement d'un vol de cargaison de Bagdad Minsk le 29 mars, Middle East Newsline a annonc.

Les sources ont dit que l'avion-cargo a dcoll d'un aroport d'un secteur de Bagdad non spcifi et est entr dans l'espace arien iranien en vol vers Minsk. Ils ont dit que l'Iran n'a pas essay d'interfrer avec le vol irakien.

Environ deux semaines plus tard, un enregistrement du vol de fret a t trouv par l'arme des Etats-Unis dans le sillage de la capture de l'aroport et du reste du secteur de Bagdad. l'Aroport International de Bagdad a t investi le 4 avril.

Des fonctionnaires amricains ont dit que Saddam avait explor la perspective de s'enfuir en Bilorussie au cours de l'anne dernire. Ils ont dit que le dirigeant irakien tait en contact proche avec le Prsident de la Bilorussie Alexandre Lukashenko et que Minsk est devenu un fournisseur militaire principal de Bagdad.

Dans les heures aprs le dpart du vol cargo vers Minsk le 29 mars, le rgime de Saddam fut inond de rumeurs que le prsident s'tait chapp. Les sources de renseignement ont dit que les rumeurs se sont rpandues rapidement partout dans le commandement militaire et parmi les officiers suprieurs.

"Il y eut un dclin significatif dans la force irakienne de combat commenant autour du 31 mars," a dit une source de renseignement. "Dans des interviews avec des interrogateurs de la coalition, des commandants irakiens ont attribu le dclin dans le combat au sentiment que Saddam s'tait enfui."

Tandis que le susdit article est intressant et instructif, il ne russit pas tirer une conclusion critique : tant donn que les forces de coalition avaient la matrise complte de l'espace arien irakien, le gouvernement des Etats-Unis doit avoir autoris le vol d'Hussein depuis l'Irak.

Saddam peut trouver refuge en Bilorussie dit Rumsfeld

Ottawa Citizen
31.12.2002
Tony ALLEN-MILLS Washington et Hilary MACKENZIE Baghdad

L'ancienne rpublique sovitique de Bilorussie est apparue comme un refuge possible pour Saddam Hussein aprs que les fonctionnaires amricains ont laiss entendre que l'on pourrait permettre au leader irakien de fuir en exil pour viter un assaut amricain sur Bagdad.

Une visite en Irak par une dlgation prsidentielle de la Bilorussie la semaine dernire a concid avec une suggestion par le Secrtaire la Dfense amricain Donald Rumsfeld que M. Saddam et sa famille pourraient "quitter le pays."

M. Rumsfeld a dit dans une interview de tlvision : "S'il s'en fiche d'abandonner ses armes de destruction massive, alors il a choisi de partir."

Bien que des prparatifs militaires s'intensifiaient avec la mobilisation de deux groupes de bataille supplmentaires avec porte-avions et un navire-hpital 1000 lits, les fonctionnaires amricains ont soulign qu'aucun accord n'avait t pris pour permettre M. Saddam de s'chapper.

La remarque de M. Rumsfeld peut avoir t rien de plus qu'une manuvre psychologique conue pour semer la confusion Bagdad.

Cependant la visite de la Bilorussie a intensifi le soupon amricain que M. Saddam pourrait faire des plans d'urgence pour une fuite de dernire minute.

Tandis qu'il est loin d'tre certain que le dictateur irakien fuirait, M. Rumsfeld a rcemment choisi la Bilorussie comme un des quelques pays qui pourraient lui offrir un sanctuaire.

"Si Saddam Hussein est dans un coin, il l'est parce qu'il s'est mis l," a-t-il dit un comit du congrs.

"Un choix qu'il a est de prendre sa famille et ses leaders cls et chercher asile ailleurs. Srement un des 180 pays et plus prendrait son rgime — probablement la Bilorussie."

L'ancienne rpublique sovitique est devenue un tat de parias sous le pouvoir dictatorial du Prsident Alexandre Lukashenko et elle est souponne de violer les sanctions des Nations Unies contre l'Irak.

 

Saddam en Bilorussie?                

debka.com

Cependant, selon notre information, le dirigeant dpos et ses fils ont t transports en scurit Minsk la fin de mars bord de deux avions de ligne affrts. Cette semaine, l'agence de presse polonaise PAP a envoy une quipe de journalistes la capitale de la Bilorussie pour vrifier ce rcit. Ils citent Natalia Pietkiewicz, le porte-parole au bureau du Prsident Aleksandr Lukashenko, vitant une rponse directe quand on lui a demand si l'ancien dirigeant irakien tait dans le pays. Elle a dit : Nous n'avons aucune information que Saddam Hussein soit en Bilorussie. C'est un long chemin d'une ngation totale.

La grande question est comment le trio et sa suite de plusieurs centaines russissent chapper aux armes de l'air de la coalition, ce moment-l en plein contrle des cieux irakiens, une question qui mne une autre : Comment les hommes au pinacle du pouvoir ennemi en viennent rchapper des deux guerres que l'administration Bush a menes en moins de deux ans?

Cette dernire question est une question excellente et va droit au fond du problme. La rponse simple est que ces "ennemis" n'taient pas des ennemis du tout, mais des idiots utiles ou des agents rels du gouvernement des Etats-Unis. Comme tels, quand ils n'taient plus utiles, ils ont t mis la retraite du service avec une excellente pension.

Considrez aussi le tmoignage de l'Ancien Premier ministre russe Primakov disant que Saddam avait fait un "accord d'avant-guerre" avec les Etats-Unis...

' Saddam et les Etats-Unis avaient un accord avant la guerre '

24/06/2004 - (SA)
News24.com

Moscou - L'ancien leader irakien Saddam Hussein a conclu un march avec les Etats-Unis avant l'invasion 2003 de l'Irak en mars, a dit l'ancien Premier ministre russe Yevgeny Primakov dans une interview publie jeudi.

"Il y avait un accord avec les Amricains, aussi paradoxal que a puisse paratre," Primakov a dit la Gazeta russe quotidienne dans un long interview.

"Pourquoi n'a t-on pas fait sauter les ponts du Tigre quand les tanks amricains s'approchaient de Bagdad ? Pourquoi l'aviation et les chars irakiens n'ont-ils pas t utiliss et o sont-ils maintenant?" a demand Primakov, un ancien chef des services secrets russes et un spcialiste dans les affaires arabes qui tait autrefois en bons termes avec Saddam.

"Pourquoi y a-t-il eu un cessez-le-feu immdiat ? Pourquoi n'y a-t-il pas eu pratiquement de rsistance il y a un an?" Il a ajout.

Primakov, qui dirige maintenant la chambre russe du commerce et de l'industrie, met aussi en doute l'authenticit du film de la capture annonce de Saddam qui a tourn autour du monde le 14 dcembre.

"Ils ont montr deux soldats avec des armes feu avec des palmiers l'arrire-plan prs du trou (o Saddam se cachait censment ). ce moment-l de l'anne, les dattiers ne sont jamais en fleur," a-t-il dit.

"Finalement, n'importe quel homme peut vous dire qu'une si longue barbe (comme Saddam avait quand il a t censment attrap) ne pouvait pas pousser en sept mois," a-t-il dit.

"Toute l'vidence suggre que Saddam se soit rendu plus tt et l'histoire du trou a t invente plus tard," a-t-il dit.

Primakov, qui tait aussi le ministre des Affaires Etrangres russe, a fait deux voyages secrets en Irak la demande du Prsident Vladimir Poutine, peu avant l'invasion par les troupes amricaines et britanniques.

L'Iran a ensuite confirm l'histoire du Premier Ministre russe...

Iran Media rvle un March Secret des Etats-Unis avec Saddam

Gulf News le 15 avril 2003

Une agence de presse iranienne prs des figures militaires conservatrices suprieures a attribu la chute de Bagdad un accord tripartite secret entre Saddam Hussein, la Russie et les Etats-Unis.

Selon l'agence Baztab, 13 jours aprs le dbut de la guerre, Saddam et le renseignement russe ont prtendument promis de remettre Bagdad avec une rsistance minimale pour les forces allies pourvu qu'elles aient pargn les vies de Saddam et une centaine de ses parents proches. Les Etats-Unis, pour leur part, ont promis d'envoyer Saddam et son entourage sains et saufs dans un pays tiers.

Baztab a ajout que Mohammed Saeed Al Sahaf, le Ministre irakien de l'information, a t instruit pour rester Bagdad jusqu'aux tous derniers moments pour donner l'impression que tout dans le camp de Saddam tait sous contrle. L'agence a aussi prtendu que la Russie a gagn 5 milliards de $ pour orchestrer cet accord. [...]

 

La femme de Saddam ne pouvait pas reconnatre son mari

04/13/2004
Pravda.ru

La semaine dernire, les autorits amricaines ont arrang une runion de l'ancien dictateur irakien avec sa femme.

Elle tait la premire des parents d'Hussein rencontrer l'ex-leader de l'Irak un nouvel endroit, la base militaire amricaine au Qatar. Accompagn par le Scheik Hamad Al-Tani, Sajida Heiralla Tuffah est arriv de Syrie dans son avion raction priv la fin de mars.

Le rsultat de leur runion s'est avr tre tout fait scandaleux. Sajina prtend que la personne qu'elle a rencontre n'tait pas son mari, mais son double. Si quelqu'un devait dire coup sr que ce n'tait pas une insinuation, il aurait t facile de croire sa femme avec une exprience de 25 ans. Il est aussi possible de supposer que Saddam a simplement chang depuis le jour de la mort de ses fils, le 24 juin 2003. C'est cependant fortement peu probable. Dans le cas o nous croyons la femme d'Hussein, on devrait considrer tout le test d'ADN du leader ex-irakien comme un simple faux. Globalement, aujourd'hui il reste plus de questions qu'il n'y a de rponses.

Il est notable que depuis sa capture, et avec l'exception, ou peut-tre cause, de la runion ci-dessus, "Saddam" n'a pas t autoris voir aucun membre de sa famille, amis ou avocats de son choix. La fille de Saddam, semblant aussi reconnatre que quelque chose clochait, a dclar l'poque que les images de "son pre" au tribunal l'amenaient croire qu'il tait drogu au point de n'tre "pas tout fait conscient". Quelques jours aprs sa capture, des Irakiens ordinaires ragirent avec scepticisme aux nouvelles disant que c'tait le vritable Saddam.

Les Irakiens doutent que Hussein soit derrire les barreaux

Globe and Mail
18 dcembre 2003

Bagdad – Jassim Abu Ahmed a presque crach son dgot la tlvision montrant encore une autre image du Saddam Hussein hbt et dbraill.

"Ce n'est pas lui," dit Ahmed, secouant sa main et loignant son regard de l'cran.

Dans une interview donne Deborah Moore en juillet 2004, un des "avocats" de Saddam, Giovanni Di Stefano, a dclar catgoriquement que Saddam ne serait pas confront l'excution et ne serait pas livr aux autorits irakiennes qui cherchent son extradition pour des crimes de guerre durant la guerre Iran/Irak. Quand on lui a demand comment il savait a, il dclara qu'il n'en dirait pas plus sur le sujet.

De faon intressante, Di Stefano prtend avoir "le plus grand respect " pour Salem Chalabi, le neveu d'un actif de la C.I.A. et rcemment nomm Premier Ministre adjoint irakien et "ministre du ptrole", Ahmed Chalabi. Un Article de l'Institut arabo-amricain nous dit que, peu de temps aprs la "chute de Bagdad" (un nom mal appropri s'il y en eut jamais un) :

Salem Chalabi a tabli le Groupe Lgal International de l'Irak (IILG), qui se dcrit comme "votre passerelle professionnelle dans le nouvel Irak." Aidant Salem dans l'installation de l'IILG se trouvait un associ Marc Zell (le site Web de l'IILG'S a t enregistr du nom de Zell). Zell est un colon isralien de la bande de Gush Emunim (Bloc du Fidle). Ici le complot s'paissit.

Zell avait pendant beaucoup d'annes t l'associ de Feith dans leur cabinet juridique de Washington-Tel-Aviv, Feith et Zell (FANDZ). FANDZ avait t install quand Feith avait quitt le gouvernement pour poursuivre le travail d'un "agent tranger" reprsentant la Turquie et certains intrts Israliens.

Aprs l'ouverture Bagdad de l'IILG, Zell s'est bientt ouvert, aux Etats-Unis, un bureau pour Zell, Goldberg and Co., qui promet assistance "des socits amricaines dans leurs relations avec le gouvernement amricain dans la connexion avec les projets de reconstruction de l'Irak." Il est intressant de noter que Zell, Goldberg utilise toujours le site Web FANDZ, le site de l'ancienne firme Feith & Zell. Ainsi quand Zell se vante de ses connexions avec le gouvernement, les affaires savent exactement ce que a signifie.

Dans la priode de temps relativement courte depuis la chute du  rgime du Parti Ba'ath, IILG et Zell, Goldberg ont facilit des contrats de dizaines, probablement de centaines de millions de dollars.

Salem Chalabi a incidemment aussi t nomm par la Coalition l'Autorit Temporaire pour tre la tte du tribunal irakien qui examinera et poursuivra les crimes que Saddam et ses cohortes ont commis contre le peuple irakien. En attendant, son oncle se rpand en injures contre la corruption de l'ancien rgime et s'exige le droit d'examiner l'affairisme et les pourcentages qu'il allgue tre arrivs dans l'alimentation de l'ONU pour le programme ptrolier.

Feith et Calabi taient au premier rang du pillage des ressources de l'Irak pour remplir les coffres de grandes entreprises amricaines et israliennes. Feith a aussi promis aux Israliens et leurs partisans amricains que, non seulement l'Irak post-Saddam commercerait avec Isral, mais il ressusciterait le pipeline Irak-Isral pour l'exportation ptrolire. tant donn que Chalabi est clairement de mche avec les No-conservateurs - les architectes de l'illgale guerre de l'Irak - ET le procureur en chef de Saddam, c'est un peu drangeant, bien que pas du tout surprenant qu'un des avocats de Saddam ait "le plus grand respect" pour Chalabiou, ou que Ahmed Chalabi ait rencontr "Saddam" pour au moins une petite conversation peu de temps aprs sa "capture".

Ahmed Chalabi discute des points plus dlicats d'agir sous l'influence de "Saddam"

Encore moins surprenant alors sont les nouvelles que Di Stefano est un fraudeur reconnu coupable avec une liste de clients, surtout d'assassins de masses, et avec son loge pour un menteur et un voleur comme Chalabi qui pourrait tre choqu d'apprendre que Di Stefano peut ne pas tre en ralit un avocat du tout.

De tels rapports sordides entre des dpravs rpugnants ajoutent simplement nos soupons que toute la capture de Saddam en cours et le procs ne sont rien de plus qu'un truc de publicit soigneusement projet, employant un faux Saddam priodiquement mis sur la scne pour entretenir l'illusion. Les producteurs de ce drame dlicat sont, cependant, extrmement prudents de limiter l'exposition de leur acteur principal de peur que la vrit qu'il est un imposteur puisse devenir plus apparente que a ne l'est dj.

Malgr le fait que "Saddam" ait t condamn mort, il y a un processus d'appel potentiellement long subir avant qu'il ne soit dcid qu'il soit confront la corde du bourreau, nous devons donc attendre de voir si Di Stefano a quelque information "intrieure" sur ce sujet. Peut-tre que l'appel de Saddam prendra approximativement 2 annes, avec une date d'excution se trouvant juste concider avec les prochaines lections amricaines ou peut-tre que le gouvernement amricain avait dcid que, avec le verdict de culpabilit initial, il n'y a gure plus extraire de "Saddam" dans la propagande, et avec l'aide des mdias amricains dominants, le "mchant dictateur" s'effacera de notre conscience collective, que nous aimions a ou non.


En tant que propriétaires et éditeurs de ces pages, nous souhaitons souligner que le matériel présenté ici est le fruit de notre recherche et de notre expérimentation en communication supraluminique. Nous nous demandons parfois si les Cassiopéens sont ce qu¹ils prétendent être, parce que nous ne tenons rien pour vérité indiscutable. Nous prenons tout "cum granulo salis", même si nous considérons qu¹il y a de bonnes chances que ce soit la vérité. Nous analysons constamment ce matériel ainsi que beaucoup d¹autres qui attirent notre attention, issus de divers domaines de la Science et du mysticisme. Honnêtement, nous ne savons pas CE QU'EST la vérité, mais nous croyons qu¹elle est « quelque part par là» et que nous pouvons sans doute en découvrir une partie. Oui, nous pouvons dire que nos vies ont été enrichies par ces contacts, mais certains éléments nous ont aussi rendus perplexes et nous ont désorientés, et ils restent encore à être clarifiés. Nous avons certes trouvé beaucoup de «confirmations» et de « corroborations » dans d¹autres domaines, entre autres la Science et l¹Histoire, mais il y a aussi de nombreux éléments qui, par nature, sont invérifiables. C¹est pourquoi nous invitons le lecteur à partager notre recherche de la Vérité en lisant avec un esprit ouvert, mais sceptique.

Nous n¹encourageons pas « l'adepte-isme », ni aucune « Vraie Croyance ». Nous ENCOURAGEONS la recherche de la Connaissance et de la Conscience dans tous les domaines qui en valent la peine, comme le meilleur moyen de discerner le mensonge de la vérité. Voici ce que nous pouvons dire au lecteur: nous travaillons très dur, plusieurs heures par jour, et nous le faisons depuis de nombreuses années, pour découvrir la raison de notre existence sur Terre. C¹est notre vocation, notre queste, notre mission. Nous recherchons constamment à valider et/ou à affiner ce que nous envisageons comme possible, probable, ou les deux. Nous faisons cela avec l¹espoir sincère que toute l¹humanité pourra en bénéficier, si ce n¹est maintenant, alors dans un de nos futurs probables.

Contactez l¹administrateur web à cassiopaea.com
Copyright © 1997-2003 Arkadiusz Jadczyk et Laura Knight-Jadczyk. Tous droits réservés. "Cassiopaea, Cassiopaean, Cassiopaeans," est une marque déposée par Arkadiusz Jadczyk et Laura Knight-Jadczyk.
Les lettres adressées à Cassiopaea, à la Quantum Future School, Ark ou Laura, deviennent la propriété de Arkadiusz Jadczyk et Laura Knight-Jadczyk.

La réédition et la rediffusion du contenu de cette page ou d¹une quelconque portion de ce site web sont expressément interdites sans approbation écrite préalable.

You are visitor number .