La Science antique
Laura Knight-Jadczyk


 
Introduction

Traduction française: Micheline Deschneider


Introduction

Comme beaucoup d’entre vous qui avez décidé d’acquérir ce modeste livre, je suis à la recherche d’une “évolution spirituelle”.    Et comme beaucoup d’entre vous, j’ai cherché longtemps, aussi loin que remontent mes souvenirs.  Peut-être même depuis ma naissance.  Et comme beaucoup d’entre vous, au cours de ma Queste de “vérités spirituelles”, je me suis trouvée à maintes reprises devant le mot "Ascension".  Et enfin, comme beaucoup d’entre vous, j’ai trouvé des centaines, voire des milliers de définitions de ce mot et de techniques supposées permettre d’atteindre cet objectif si convoité.

Alors que j’en cherchais une définition concise et sa philosophie, je décidai de « surfer » sur la Toile dans cette intention.  Je tapai le mot "Ascension" ainsi que le mot  "spirituelle" sur un moteur de recherche populaire.  Il me revint  115.000 réponses pour mon édification.  Pourquoi donc, à ce moment précis de l’Histoire, tant d’attention est-elle portée à ce sujet?

Mais nous connaissons tous la réponse à cette question.  C’est à cause de l’état du monde dans lequel nous vivons. 

Les lois de la probabilité nous disent  que sans aucune intervention « intelligente »,  50% des événements qui se produisent dans le monde seraient bénéfiques à l’humanité.  Dans un sens purement mécanique, la vie dans notre monde aurait alors  dû atteindre un certain « équilibre ”.  Une intervention dans des décisions intelligentes de faire le bien devrait faire monter cette moyenne à environ  70%.  Cela signifie que l’humanité devrait avoir progressé, au cours des millénaires, de manière à avoir atteint un stade où des choses « bonnes » ou « positives »  se produisent plus fréquemment que des choses « mauvaises » ou « négatives ”.  Si cela était le cas, alors de nombreux problèmes que rencontrent les hommes auraient effectivement été résolus.  Les guerres et les conflits seraient devenus une rareté, au moins 70% de la population terrestre bénéficierait  d’une couverture médicale décente, aurait un toit confortable au-dessus de la tête, et assez de nourriture équilibrée pour  que la mort par la famine ou la disette  soit pratiquement inconnue.

Les faits sont cependant très différents. 

Plus de 840.000.000 de personnes meurent de faim sur cette terre. Cela correspond à environ trois fois la population de tous les Etats Unis.  Je parle de la faim chronique, persistante, qui tue  24.000 personnes chaque jour, c’est-à-dire plus de  8 millions chaque année.   Parmi ceux qui meurent de faim, trois sur quatre ont moins de 5 ans. 

D’après le “Historical Atlas of the Twentieth Century”, au cours des cent dernières années il y a eu approximativement 2 milliards de décès (y compris de civils) dus à des guerres, des gouvernements tyranniques, et des famines provoquées par l’homme.   Lorsqu’on divise ces chiffres en décès causés par le  Communisme et décès causés par le Capitalisme, on constate qu’ils sont pratiquement égaux, bien que légèrement plus élevés pour le Capitalisme, ce qui peut surprendre ceux qui sont convaincus que le système capitaliste  est celui qui « convient »..  "Tu les reconnaîtras à leurs fruits”.

Lorsque nous voulons examiner les statistiques de mortalité NON due à la guerre ou à la famine, nous constatons qu’il est plus difficile d’obtenir des chiffres précis, parce que les statistiques sont presque toujours exprimées en pourcentages et non en chiffres concrets de populations.    On a le sentiment que les chiffres réels sont tellement effrayants que cette approche est adoptée afin de ne pas devoir regarder les faits en face.  Une chose que nous savons c’est que les décès dus à des maladies cardiovasculaires  et des attaques d’apoplexie sont en majorité dans 31 des 35 pays de l’hémisphère occidental qui publient des statistiques sur la mortalité due à des maladies.   On trouve les taux de mortalité les plus élevés  dans les pays anglophones des Caraïbes, Etats-Unis d’Amérique,   Canada, Argentine, Chili et Uruguay.  Les taux de mortalité liés à ces causes sont en train d’augmenter en Amérique Centrale et dans les régions des Caraïbes latines, à mesure que ces zones passent sous l’influence du capitalisme occidental.

Nous parlons ici de statistiques “discrètes” de notre réalité actuelle.    Même à présent, il est facile d’oublier qu’il y a eu plus de  65 millions de décès dus à la seule la deuxième guerre mondiale  et que les décès dus à la famine se poursuivent à un rythme tranquille, constant, derrière les coups de trompette annonçant des assassinats par balles dans les écoles, des procès à sensation pour meurtres,  et parlant de  petits Cubains qui deviennent des objets de disputes internationales pour leur garde.

Je ne crois pas qu’une seule personne sur cette planète refuserait de dire qu’elle souhaite de meilleures conditions de vie pour elle-même et ses enfants; et la plupart des gens ajouteront  qu’il ne leur est pas possible de les réaliser dans leurs circonstances actuelles.   Sauf pour une très petite minorité de gens très malades mentalement, je ne pense pas que la souffrance et la misère, la maladie et la mort, ou le désespoir,  soient agréables à contempler dans aucun contexte.  Et ici encore, nous devons nous demander:  si toutes ces choses sont si détestables pour les êtres humains en général, si tant de gens travaillent,  pensent et prient pour améliorer les conditions dans notre monde, alors pourquoi cela ne se réalise-t-il pas? 

Les aspirants à l’Ascension – dont un grand nombre  pourraient être considérés comme faisant partie d’une "Intelligentsia" – sont conscients de tout cela et se demandent:  "Quelle est l’origine de toute cette misère et de toute cette souffrance?  Est-ce que cela se produit « juste comme ça » ?  Est-ce que des gens, et seulement des gens, en font souffrir d’autres ? Est-ce qu’il faut penser que Dieu est bon mais permet que de mauvaises choses se produisent»? 

"N’oublions pas le pouvoir de la prière” nous disent les autorités religieuses, ou “la pensée positive” nous disent les gourous du Nouvel Age.    Le seul problème est que la pensée positive ne semble pas avoir beaucoup amélioré le monde, même quand il était certain que pratiquement tous sur la planète priaient  pour le même résultat.  

Jésus a promis: "Si deux d’entre vous se mettent d’accord et demandent,  ...  cela leur sera accordé." (Mat. 18:19)  C’est une promesse.    De quoi avez-vous besoin, ou qu’est-ce qui vous est nécessaire?   Demandez seulement! 

Mais cela ne semble pas fonctionner,  nous le voyons bien!

Plus de 60 millions de personnes sont mortes parce que Dieu n’a pas fait ce que tout le monde pensait  qu’Il ferait.  C.S.  Lewis s’est battu avec ce problème  pendant la dernière partie de sa vie.    Il voyait clairement qu’avant que la deuxième guerre mondiale n’éclate, pratiquement chaque être humain sur cette Terre avait prié Jésus, Dieu le Père, la Vierge Marie,  Allah, Bouddha toutes les divinités possibles, pour que tout le monde soit protégé, pour que cette chose terrible ne se produise pas.   Le souvenir de la « Grande Guerre » était encore trop vivace dans toutes les mémoires.   Tous se remémoraient les horribles carnages et avaient fait le serment que cela ne se reproduirait jamais plus!

Et finalement, après que toute la Terre eût poussé le cri de prière le plus puissant de mémoire humaine, près d’un tiers du monde est devenu  inhabitable et 65 millions d’êtres humains sont morts.   Voilà la réponse de Dieu à la prière.  Voilà le pouvoir de la “pensée positive”.

PENSEZ-Y.

A travers toute l’Histoire il y a eu des groupes priant leur(s) dieu(x) de les protéger des ravages d’autres groupes.    Les groupes d’en face prient avec tout autant de ferveur, pour que leurs ravages soient fructueux.     Quand un groupe réussit à en tuer un autre, est-ce que cela prouve que son dieu est le Dieu Suprême ?   Que se passe-t-il lorsqu’un membre du groupe victorieux se réincarne [1] dans le groupe des vaincus?   Ceci n’est pas une question rhétorique, car un livre très intéressant [2] mentionne le fait qu’un grand nombre de Juifs morts lors de l’holocauste seraient à présent réincarnés en tant que Chrétiens.   On a  également émis l’idée que de nombreux Nazis seraient à présent incarnés en tant que Juifs.   Alors, qu’en est-il du concept selon lequel “Mon Dieu est le seul vrai Dieu”? 

Selon ma propre expérience d’hypnothérapeute, je peux assurer le lecteur que tous les cas sur lesquels j’ai travaillé dans le cadre d’une “thérapie des vies passées” ont fait montre d’une telle variété de nationalités et d’orientations religieuses dans leurs «vies passées», que cela rend littéralement ridicule quiconque affirme avec une certitude absolue que ses croyances ou orientations religieuses actuelles sont les seules  valables.  Il est évident que ceux qui crient avec le plus de véhémence sur un groupe adverse se réincarnent tôt ou tard  dans ce même camp adverse.

Ceci amène la question de savoir pourquoi nous sommes incapables de nous souvenir  des leçons reçues dans des vies précédentes; pourquoi la sagesse de l’âme est-elle hors de notre portée?  Si les humains ont une âme ou un esprit; pourquoi la connaissance acquise au cours des cycles karmiques passés n’est-elle pas intégrée dans la sagesse de ces mêmes humains?  La réponse à cette question fait naturellement partie de la Queste de l’Ascension : retrouver cette connaissance, entre autres choses. 

Les questions qui demandent comment nos convictions peuvent former notre réalité sont parmi les plus importantes de toute notre recherche de conscience.  C’est pourquoi de nombreux chercheurs abandonnent les “religions standard” et se mettent à chercher la “vérité”  dans les voies et moyens de l’Ascension.

Nous voyons qu’il est discuté en long et en large de l’Ascension dans des livres, des articles, sur la Toile, lors de séminaires et ateliers, et dans d’autres médias.    En général, il est fait mention de la recherche “d’une chose qui va transformer votre vie ».  Diverses "techniques" sont annoncées à coups de publicité qui promettent d’évacuer le stress, et même qui « donnent la clé des états de conscience humaine les plus élevés ».   Le client du supermarché où sont exposés les “outils d’Ascension”  sait qu’il lui est possible MAINTENANT de choisir ceux qui, avec facilité et rapidité, libèrent le système nerveux du stress, permettent de bénéficier d’un maximum de créativité, clarté d’esprit et santé, et de faire l’expérience de la paix intérieure, du sentiment d’accomplissement et de la joie et, cela va de soi,  de changer ses croyances étriquées et contraignantes.

Une autre perspective de l’ "Ascension" nous montre que  « l’Ascension est le moyen d’intégrer toutes les parties du soi d’une manière consciente ».   On dit à celui qui cherche qu’il/elle est “un être multidimensionnel qui  a semé des fragments de lui-même/d’elle-même dans la réalité physique " et que "se souvenir de qui on est " est un acte d’intégration et de dépouillement du voile du temps, des identités et de l’état de séparation qui existe en soi.  A part la santé, la richesse et la sagesse,  on ne sait pas très clairement quel sera le résultat.

Si nous poursuivons notre lecture en puisant dans la littérature disponible, nous découvrons encore d’autres idées.   Un "expert" sur le sujet nous dit que ce que l’on appelle "Ascension" n’a été réalisé dans le passé que par des mourants, mais qu’à présent tout le monde peut le faire en emportant avec soi son corps physique.  Il suggère que la spiritualité est tellement avancée à notre époque, que les âmes « passent de classe » plus rapidement.  C’est comme s’il affirmait qu’une « courbe de succès » aurait été instituée, et que les exigences sont devenues moins grandes.     Ou bien c’est le cas, ou bien il n’a pas fait très attention à ce qui se passe « là-bas ».

La preuve qu’une “spiritualité avancée” fait cruellement défaut dans notre monde est la vacuité des   affirmations Nouvel Age selon lesquelles « les “travailleurs de la lumière” peuvent “aider à provoquer l’Ascension des masses avant la mort physique, avant d’épuiser le corps physique résistant à l’évolution.  Beaucoup plus d’énergie pourrait être consacrée au positif, et bien moins pourrait être gaspillée dans le négatif.

Une fois encore, nous notons que la réalité objective ne soutient pas une telle prétention.  Au contraire, depuis le début du mouvement « Nouvel Age », si on peut l’appeler ainsi, les choses ont fortement empiré. 

Ceci nous amène à un autre point: il semble que nous devions accepter le fait objectif que les tentatives faites pour changer le monde spirituellement ou pour réguler les  grands événements n’aboutissent tout simplement pas.   Oui, il semble y avoir une évidence que des personnes isolées ou de petits groupes peuvent provoquer des changements modestes ou produire des effets d’influence modérée.  Mais pour une raison ignorée, le monde tel qu’il est semble obéir à des règles ou des lois  que nous ne comprenons pas.  La nature fondamentale du monde physique paraît  être l’antithèse de cette “spiritualisation”. 

Conscious Acts of Creation, (Actes conscients de Création) nous dit:

Ce livre trace une ligne de séparation nette entre les anciennes façons de penser scientifiques et anciens protocoles expérimentaux selon lesquels les qualités humaines de conscience,  d’intention, d’émotion, de mental ou d’esprit ne peuvent affecter de manière significative la réalité physique, et un nouveau paradigme selon lequel tout cela est  indéniablement possible! [3]

Ce livre, écrit par trois scientifiques “orthodoxes”, poursuit:

…l’application d’un protocole expérimental unique dans le cadre de systèmes tant animés qu’inanimés, de la qualité humaine de l’intention focalisée, peut être amenée à agir en tant que réel potentiel thermodynamique et influence fortement  les mesures expérimentales dans un grand nombre d’expériences à but spécifique.

A la fin de près de 400 pages de mathématiques, de spéculations et de descriptions d’expériences, on nous dit:

Dans certaines conditions, il est en effet  possible de rattacher un aspect de la conscience humaine, une intention spécifique, à un appareil électrique simple, et de faire en sorte que cet appareil, lorsqu’il est activé, influence fortement une expérience menée dans son voisinage, en complet accord avec l’intention rattachée.  Donc, s’ils le font selon des règles, les humains sont capables d’influencer leur environnement par des intentions spécifiques et soutenues. […] Un nouveau champ paraît être inclus dans le passage des informations, qui est suscité entre des endroits conditionnés largement séparés les uns des autres dans l’espace physique.  Même avec des transmetteurs et des récepteurs installés dans des cages de Faraday reliées électriquement à la terre, des modèles d’informations fortement corrélées apparaissent dans les endroits les plus éloignés. […] Bien que nous ne les comprenions pas entièrement, nous disposons à présent de nouveaux outils qui nous permettront de sonder les structures les plus profondes de l’univers, et l’humanité est en route pour de nouvelles aventures. [4]

Il est important de noter que ceux qui ont été choisis comme “projeteurs d’intentions” étaient des adeptes de longue date du Siddha Yoga et pouvaient donc être considérés comme métaphysiquement « en harmonie » dans une mesure non-négligeable.   La question qui se pose est: Qu’ont-ils accompli?  Selon les descriptions, c’est plutôt impressionnant, non?    Eh bien, comme je l’ai dit, après environ 400 pages nous voyons que le résultat le plus probant paraît avoir été de changer le  pH d’un petit échantillon d’eau.

Oui, oui, comme je vous dis !

Cependant cela est important pour la simple raison qu’ils sont parvenus à démontrer scientifiquement un principe,  même si le résultat final est ce qu’il est: une proposition pleine de points d’interrogation; et il semble aussi qu’ils ne soient pas parvenus à contrôler grand chose.   La plupart des résultats étaient “statistiques” et cela a toujours été un problème quand on veut  “créer sa propre réalité”.   Lorsqu’on étudie toutes les données, on constate généralement  qu’on trouve ici  « six d’une sorte»  et là « une demi-douzaine de l’autre sorte ».   Parfois ça marche, et parfois pas.   Personne ne semble savoir  quelles sont vraiment les règles.

Nous aimerions tous penser que nous pouvons transformer notre monde en priant et/ou en pensant positivement; mais nous devons nous rappeler que de nombreuses preuves nous sont données que la plupart des réelles transformations de la planète se sont produites à la suite de cataclysmes.  Une philosophie qui ignorerait cela irait droit au désastre.  

Nous avons ainsi un indice qui nous dit que le problème pourrait bien ne pas être résolu aussi facilement que ne voudraient nous le faire croire les nombreux  promoteurs des diverses « méthodes ou techniques d’ Ascension.  Dès lors, demandons-nous: si le processus d’Ascension est sensiblement plus complexe que ne voudraient nous le faire croire les nombreux promoteurs des diverses méthodes proposées actuellement, pourquoi les  115.000 pages sur la Toile?  Ce sujet mérite une discussion plus approfondie dans le cadre de certains problèmes de notre monde qui y sont indiscutablement liés.

De l’arnaque comme s’il en pleuvait

En 1931, Aldous Huxley écrivait Brave New World (le meilleur des mondes) dans lequel il disait:

Les anciens dictateurs sont tombés parce qu’ils n’ont jamais pu donner à leurs sujets assez de pain, assez de jeux, assez de miracles, ni assez de mystères.  Et ils ne possédaient pas non plus un système réellement efficace de manipulation des esprits.

Sous un dictateur scientifique, l’éducation fonctionne bien—avec pour résultat que les hommes et les femmes en viennent à aimer leur servitude et ne rêveront jamais de révolution.  Il ne semble y avoir aucune bonne raison pour laquelle une dictature vraiment scientifique en viendrait à être renversée.

Aldous Huxley a également fait très tôt le lien entre les effets éprouvés par ceux qui consomment des drogues psychédéliques et les expériences mystiques de l’Orient; et cela a fait éclater avec un grand  BANG ! la bombe de la prise de conscience!  Alors on a vu apparaître en tête de la parade des « allumés de l’harmonie », Timothy Leary et Richard Alpert alias Baba Ram Dass avec leur LSD et autres merveilles  à secouer le mental.  Abraham Maslow devint la figure patriarcale de la nouvelle “vague” de ceux qui désiraient colmater les brèches de leur réalité avec des « expériences au sommet ”.   Maslow considérait les drogues psychédéliques comme des moyens permettant même à des personnes ordinaires  d’obtenir un soupçon de l’expérience que les mystiques de l’Orient mettent des années à accomplir.  Maintenant, il était possible de s’inscrire à un séminaire d’un week end à Big Sur, ou d’étudier par correspondance pour la modique somme de USD 29.95 la leçon!  Quelle bonne affaire!

Expériences au sommet—expériences, expériences, expériences partout.  Les expériences devinrent le pot d’or à l’extrémité de l’arc-en-ciel dans les années 1960.  Plus personne n’était obligé de vivre dans le Désespoir Existentiel! Tout le monde pouvait devenir un “voyageur spirituel” et faire des séjours prolongés dans des mondes de conscience dont on avait seulement entendu parler par mystérieuses allusions voilées au cours des âges. [5]   Groupes de rencontre, thérapies radicales, combinaisons anciennes et nouvelles de théories et de pratiques déboulèrent du tapis roulant de la techno-spiritualité.  Les intangibles de l’esprit étaient enfin sous le harnais!  Chacun pouvait vivre les expériences qu’il voulait en manipulant sa conscience aux niveaux physiques et psychologiques primordiaux.  Peu importait que tout cela fît litière des processus vitaux de la raison et de la prise de décision consciente.  Par sa nature même, toute la machine techno-spirituelle fonctionnait sans aucune pensée critique;  elle puisait au puits sans fond du sentiment et de l’émotion de l’être primitif.  Peu importait que la plupart de ces émotions fussent imprégnées de négatif, de confusion, d’anxiété et de frayeur!  Il fallait tout tirer au grand jour et en faire une grande fête!

Chacune des nombreuses techniques mises au point à cette époque pouvait parfaitement produire une certaine extase émotionnelle.  Il y a eu un nombre infini d’ “expériences au sommet » et de spectaculaires « réalisations de soi».  Le mélange du  Zen, du yoga, et de la méditation, avec des drogues, le tout assaisonné d’une stricte technologie mécanique, déclencha une véritable aventure de la prise de conscience !  Le problème était que parmi tous ces voyages au sommet, pétage de plombs, allumage, harmonisation, et rencontres, de nombreuses personnes se sont trouvées devant des choses qui  n’auraient peut-être pas dû être remuées.  Les frontières avec des mondes invisibles et terrifiants furent rompues.  William Chittick, traducteur des oeuvres du grand Soufi Shaykh, Ibn al-'Arabi, écrit:

De nos jours, la plupart des gens  qui s’intéressent à la spiritualité orientale aspirent à l’ “expérience”, bien qu’ils puissent en arriver à savoir qui ils sont grâce à une communion intime avec Dieu.   Ceux qui connaissent bien les standards et normes de l’expérience spirituelle établis par des disciplines tel que le Soufisme par exemple,  sont généralement consternés lorsqu’ils s’aperçoivent que les Occidentaux considèrent n’importe quelle apparition étrangère à la conscience normale, comme une manifestation du « spirituel».   En fait, il existe d’innombrables mondes dans l’Invisible, et certains d’entre eux sont bien plus dangereux que la pire des jungles du monde visible. [6]
Alors mes frères, protégez-vous des calamités de ce lieu, car il est extrêmement difficile de le distinguer! Les âmes trouvent qu’il est doux d’y vivre, mais elles sont dupées car ensuite elles ne peuvent plus s’en détacher. [7]

A la fin des années 1960, le mouvement du « potentiel humain » était devenu un véritable pot-pourri de religions, sciences, sciences occultes mysticisme, et magie noire. L’utilisation de drogues était devenue incontrôlable, et les "techniques" commencèrent à montrer leurs faiblesses quand un certain nombre de tragédies se produisirent, dont le résultat fut le crime ou la folie ; et l’idée que les humains étaient en train de devenir des « surhommes psychiques» s’écroula.  La promesse des années 1960 s’enfonça dans une léthargie nostalgique: Les vieux hippies  vivant en communauté se contentèrent dès lors de lisser leurs boucles grises tout en guignant les jolies adolescentes dansant le bop pendant qu’ils  allumaient un nouveau pétard tout en évoquant « le bon vieux temps » d’Esalen.

Mais attendez! Ce n’est pas tout!  Rappelez-vous.  Ici c’est l’Amérique!  La patrie du Libre Marché.  Beaucoup ont suggéré que la croissance subséquente  du mouvement de prise de conscience “Nouvel Age” était due aux sociétés commerciales qui avaient vu le tas d’argent qu’il y avait moyen de “se faire” en mettant au point  de la psychanalyse et du psycho-drame joliment ré-empaquetés dans des emballages brillants.   Il y a eu, en effet, distribution de masse et marketing  « Madison Avenue » de choses telles que Mind Dynamics (Dynamique de l’Esprit), Arica, Méthode Silva pour le Contrôle du Mental, Méditation Transcendentale, etc., etc.   Les chefs d’entreprises savent reconnaître une bonne affaire.  Cependant, il y a ici plus que ne le perçoit le premier coup d’œil.   Et c’est important dans le cadre du sujet qui nous occupe.  Alors, suivez-moi bien.

Il y a quelque chose de pourri dans le « Royaume »...

Richard Dolan a écrit UFOs and the National Security State (OVNIs et Etat de Sécurité Nationale), la première étude exhaustive des réponses faites au cours des cinquante dernières  années par le gouvernement des Etats Unis sur le phénomène d’invasion du territoire national par des OVNIs.  Les preuves rassemblées (qui comprennent des documents officiels) suggèrent qu’un groupe de spécialistes travaillant dans l’ombre, ont élaboré et exécuté la plus grande opération de dissimulation de vérité de toute l’histoire du gouvernement,  et que le mouvement du Potentiel Humain et ensuite les mouvements Nouvel Age, ont été  des éléments clés de cette opération de dissimulation.  Autrement dit,  ils ne se sont pas contentés  d’utiliser  comme un outil inconscient de désinformation la “communauté haute en couleurs” qui présentait des idées alternatives, mais il est plus que probable que tout cela a été voulu par eux dans le cadre de leur programme de désinformation.  Pour bien situer le problème, voici ce que Dolan écrit:

Le problème des OVNIs touche le personnel militaire dans le monde entier depuis plus de cinquante années, et il est toujours gardé secret. […] Puisque ce sujet est tourné en ridicule la plupart du temps, il est  important de souligner pourquoi il mérite une sérieuse attention.[…] Des histoires d’objets étranges vus dans le ciel courent de par le monde depuis des temps immémoriaux, mais le problème n’a suscité aucun intérêt jusqu’à la Deuxième Guerre Mondiale. […] Pendant la vague d’OVNIs qu’il y a eu en 1947, l’Armée et les services de renseignement américains ont mené de multiples  enquêtes simultanément en plusieurs endroits, sur ces apparitions. […] Pour la fin 1947, un contingent d’analystes de l’ Air Technical Intelligence Center, à la base aérienne Wright-Patterson, étaient convaincus que ces OVNIs étaient d’origine extraterrestre.  En été 1948, cette équipe fit circuler une “Evaluation de la  Situation." […] On dit que le Commandant de la Force Aérienne, Hoyt Vandenberg, rejeta  [cette conclusion.] […]

Pendant l’été 1952… Les apparitions d’OVNIs furent si fréquentes et souvent si nettes, que certains des membres de la force aérienne commencèrent à se demander si une invasion n’était pas en train de se préparer.    En janvier 1953, avec l’aide du  Robertson Panel secrètement patronné par la CIA, la force aérienne accentua sa censure du problème.  Cependant, le succès ne fut pas total.   Des organisations civiles se mirent à rassembler et analyser des rapports d’apparitions d’OVNIs.  […] Puis vint la grande vague d’OVNIs de  1965 et 1966, et la force aérienne se vit dans l’impossibilité de continuer à se cacher derrière des ballons-sonde ou des effets de gaz des marais, et d’échapper ainsi à l’intérêt du public. […]

Arrêtons un moment pour analyser la  situation.  Vers le milieu des années 1940, les services de renseignement américains avaient des raisons de croire qu’il y avait dans le ciel des objets fabriqués, qui ne provenaient ni d’Amérique, ni de Russie, ni   d'Allemagne, ni d’aucun autre pays d’ailleurs.  Ces objets violaient des espaces aériens très sensibles, et ne semblaient pas être des phénomènes naturels.  On peut présumer que les autorités à la tête de la Sécurité Nationale eurent désormais l’obsession de déterminer la  nature et la raison d’être de ces objets, et nous pouvons penser que ce problème devint un grand secret à partir de  1946, ou 1947 au plus tard. [8]

C’est à ce moment précis que le mouvement du Potentiel Humain vit le jour.  Pouvons-nous penser qu’il s’agit là d’une coïncidence?   Vers le milieu des années 1950 il était devenu clair que les choses n’étaient plus sous contrôle, et en août  1956, le FBI mit en place l’opération COINTELPRO de désinformation.  D’après les analystes,  le COINTELPRO avait été mis au point par le FBI pour calmer le bouillonnement populaire qui avait balayé le pays pendant les années  1960.  Bien que le nom soit une abréviation de  "Counterintelligence Program," son objectif  n’était pas les espions ennemis.  Le FBI voulait éliminer l’opposition politique  "radicale" au sein même des Etats-Unis.  Lorsqu’on réalisa que les moyens traditionnels de répression  (dénonciations, harcèlement permanent, et poursuites pour crimes politiques) n’étaient pas suffisants pour contrer l’insurrection naissante, et même l’alimentaient, le Bureau prit en main la législation.  Ses méthodes s’étendirent bien au-delà de la simple surveillance, et  étaient en fait la version domestique de l’action en sous-main pour laquelle la CIA est devenue si infâme aux yeux du monde entier.

En général, quand on pense au COINTELPRO, on pense aux activités les plus connues et les plus typiques, c’est-à-dire l’envoi de lettres anonymes ou fictives, écrites dans des buts divers, la publication d’informations fausses ou diffamatoires, ou de menaces, l’utilisation de fausses signatures sur de faux documents, l’infiltration d’organisations par des membres contestataires et subversifs  afin de désintégrer celles-ci de l’intérieur, etc.  Il devint également commun d’exercer un chantage sur des membres d’un groupe pour forcer ceux-ci à répandre de fausses rumeurs, ou pour fomenter des dissensions.

Ce que beaucoup perdent de vue c’est que le  COINTELPRO avait aussi pour dada de  créer des organisations « bidon ».  Ces groupes bidons étaient très utiles pour des tas de choses : des attaques menées contre des groupes de bonne foi, la zizanie semée parmi les membres de ceux-ci, ou bien simplement une diversion, suscités par une habile propagande pour attirer les membres dans des activités qui leur faisaient gaspiller leur temps afin de les empêcher de faire des choses utiles. Le COINTELPRO était aussi connu pour ses instigations à des actions hostiles par l’intermédiaire de tiers.  Selon les investigateurs, ces programmes du FBI étaient reconnaissables  au cachet « ne pas classer » qui était apposé dessus.  Cela signifiait qu’ils n’étaient jamais classés dans le système, en fait ils “n’existaient pas”.  Cette couverture fut “brûlée” après que des activistes eussent pénétré par effraction dans un bureau du  FBI à Media, en Pennsylvanie, en 1971.  La possibilité d’encore trouver des preuves après cet événement se réduisit pratiquement à zéro.   Selon les mots de Dolan:

En ce qui concerne les matières ayant trait à la “sécurité nationale”, il semblerait qu’une grande quantité d’informations n’ont pas d’existence officielle.   Dès lors, toute demande de recherche de tels documents, même basée sur le  Freedom of Information Act (Loi sur le Libre Accès à l’Information) serait vaine.  Il faut ajouter à cela que les informations les plus sensibles sur les OVNIs n’ont jamais fait l’objet de rapports écrits (la première règle pour garder  un secret étant de « ne rien mettre sur papier » Richard Helms), et on se rendra compte alors des difficultés que rencontre l’honnête chercheur à cerner la vérité sur le sujet des OVNIs. [9]

A présent, faisons un peu de logique.  Le problème des OVNIs a fait son apparition dans la conscience nationale vers 1947. Peu de temps après, un tas de gens ont commencé à poser des tas de  questions. Le gouvernement n’était pas disposé à répondre, de sorte que les gens commencèrent à se regrouper pour trouver leurs propres réponses.   Ils se mirent à former des groupes. Et c’est alors que les choses prirent un tour étrange.    Ce qui semble avoir été le plus menacé par le problème OVNI/Extraterrestres, ce sont les religions monothéistes traditionnelles.   Il est clair qu’il n’y avait pratiquement aucun danger de perdre le contrôle politique.  Mais le contrôle social, arc-boutant de la religion, était clairement menacé.   En fait, ce qui semble vrai c’est qu’on n’est pas sûr que les religions telles que nous les connaissons  auraient survécu à une information complète.  La conclusion logique est donc qu’une partie de la mise au secret était destinée à protéger le « statu quo religieux ». 

Mais, vu l’état des choses à cette époque, la protection du statu quo religieux , et surtout du contrôle social qui en dépend était,  pour le moins problématique. Après un siècle de recherche érudite dans les textes religieux et les nombreuses questions qui se posaient à propos de la “religion des temps anciens”, de nombreuses personnes avaient commencé à se détourner des dogmes religieux.  Il est assez simple de passer ensuite à l’étape qui montre que la combinaison des questions de ceux qui étaient déçus par la religion avec celles posées par ceux qui voulaient savoir « ce qui diable était en train de se passer avec ces espèces d’extraterrestres », fut considérée comme un mélange dangereusement explosif.  Il fallait faire quelque chose.

Les actions du COINTELPRO pour tenter de neutraliser l’opposition politique sont assez connues.  Mais nous envisageons à présent le fait  qu’en plus des activistes politiques, le  COINTELPRO a particulièrement visé des groupes recherchant la vérité au sujet des  interactions entre le gouvernement des Etats-Unis et les Ultra-Terrestres ou « aliens ».  Il est absolument clair pour tout chercheur sérieux que ces sujets ont été occultés pendant longtemps.  

Les dossiers COINTELPRO montrent que le gouvernement des Etats-Unis avait dans son collimateur toute une série de groupes religieux, ou en rapport avec le travail de communautés opposées à certaines de ses idées, et il est logique de supposer que le même type d’opération a été mis sur pied pour couvrir le «sujet ultraterrestre».  Une opération théorique de ce genre par le COINTELPRO expliquerait aussi largement pourquoi l’enquêteur sincère des phénomènes OVNIs ne découvre que mensonge sur mensonge, confusion et désinformation, dès qu’il met le pied dans ce secteur. C’est indubitablement signé  COINTELPRO.

Au vu de tout cela, est-ce qu’on pourrait affirmer qu’il n’est pas venu à l’idée du Pouvoir en Place que le meilleur moyen de détourner  l’attention  et d’occulter la vérité serait de financer la création des mouvements du Potentiel Humain et du Nouvel Age afin que ceux-ci obéissent aux intentions du « pouvoir officiel » de garder les choses secrètes ? 

Autrement dit, il est très probable que les plus fameux  et populaires “je-sais-tout” métaphysiques et impresarios du Nouvel Age soient en fait des agents (conscients ou dupes de ceux qui le sont) du COINTELPRO . L’objectif semble être l’attaque et la “neutralisation” de ceux qui cherchent des réponses.   Ceux qui sont sincères, qui de bonne foi recherchent la vérité et tentent de l’expliquer sont infiltrés, attaqués et marginalisés selon les procédures habituelles du COINTELPRO.

Tout cela semble suggérer que le pouvoir en place a développé le  COINTELPRO de manière à obtenir un tout nouveau schéma social et à opérer un lavage de cerveau à l’échelon culturel, et les cibles principales de ces activités seraient virtuellement tous ceux qui recherchent la vérité sur les réalités changeantes de notre monde.   Les cas avérés d’activités du COINTELPRO contre des groupes politiques doivent représenter seulement le sommet de l’iceberg, étant donné que le gros des opérations de type  COINTELPRO restent secrètes pendant très longtemps, et ne sont reconnues que bien après que les dommages aient été causés.  Tout indique que des opérations secrètes domestiques sont devenues un trait permanent de la politique des Etats-Unis d’Amérique et de sa programmation sociale.  Et il est peu probable, devant cette évidence, que le Nouvel Age et le Potentiel Humain y aient échappé.  

Les implications de tout ceci sont alarmantes.  Ceux qui parviennent à approcher de la vérité,  dans ces matières, en dépit des nombreux obstacles semés sur leur chemin,  ont à affronter des campagnes menées indirectement à l’échelon national pour discréditer et interrompre leurs recherches et détruire leur réputation.   Il est clair que le COINTELPRO et autres programmes menés sous d’autres noms travaillent aussi à déformer les perceptions académiques et populaires des problèmes auxquels notre monde a à faire face.    Ils ont causé d’énormes dégâts à la recherche de la Vérité.   

"Le terrorisme est en train de changer. De nouveaux adversaires, de nouveaux objectifs, de nouvelles raisons ont fait surface  ces dernières années pour déstabiliser la sagesse conventionnelle..." a écrit le Dr. Bruce Hoffman, Directeur du RAND. Et il avait raison.  Le problème est que le lecteur est loin de savoir  qui sont les “nouveaux adversaires” dont il est question dans son commentaire.  Une lecture attentive du livre de  Richard Dolan montre immédiatement ce que voulait dire le  Dr. Hoffman quand il parle de terrorisme.   

Sur la base des documents rassemblés par Dolan, il est évident que les gouvernements dans le monde voient le problème OVNI comme un problème très, très sérieux.   Alors qu’il était en train de rassembler ces documents et de faire le rapport des événements,  Dolan en est venu à l’inévitable conclusion qu’il existe un groupe « au-dessus du Top Secret », qui a accès à toutes les données concernant les OVNIs  et que ce groupe a sous sa coupe les gouvernants, les militaires et les industriels.   Les faits démontrent que les militaires ont créé une fiction à destination du public, pour convaincre les masses que le problème des OVNIs n’existe pas.   Pour rouler le public dans la farine, ils ont été aidés par les médias  et la culture officiels qui n’y ont pas été de main morte et avaient manifestement reçu des ordres pour  « effacer » l’idée que des extraterrestres ont mis pied dans notre monde.   A la vérité, il semble que la plupart de nos élus sont autant que nous victimes  de cette désinformation.  Et cela est vrai pour la science « orthodoxe » aussi.

Dolan écrit:

Après le Bureau, les services militaires de renseignement sont devenus les acteurs principaux sur la scène du renseignement national. Les services militaires de renseignement disposent de fonds pratiquement illimités, de nombreuses ressources humaines, de personnel spécialisé, de ressources en planification et en formation approfondie, et des moyens de communication et informatiques les plus sophistiqués  . [...]Le renseignement militaire ne s’est pas focalisé sur la tactique et la reconnaissance, mais bien sur le renseignement politique et idéologique à l’intérieur même des Etats-Unis. (Ceci était tout à fait  illégal.) [...]

Puis il y a eu la  CIA. Vers la fin des années 1960 il y avait plus d’espions que de diplomates au Ministère des Affaires Etrangères ou d’employés au Ministère du Travail. [...] Lorsque Weather Underground, une branche radicale du SDS, a voulu démasquer les  agents provocateurs [10] , ils n’étaient pas du tout conscients que la  CIA s’était payé des trips au LSD tout au long des années  1950, et avait créé une caste spéciale « d’agents illuminés » précisément pour ces occasions. [au vu de ceci, nous pouvons nous poser des questions quant aux "agents provocateurs" au sein de la communauté du Nouvel Age et des OVNIs, qui ont « reçu une formation spéciale !»]

L’agence poursuivit ses travaux sur le contrôle des esprits. Selon les travaux du Dr. José Delgado des [expériences en] Stimulation Electrique du Cerveau [furent menées.] Cela impliquait l’implantation d’ électrodes dans le cerveau et dans le corps, dans le but de contrôler la mémoire, les pulsions et les sentiments des sujets.  En outre, cette Stimulation Electrique du Cerveau était susceptible de provoquer des  hallucinations, de la crainte, ou du plaisir. "elle pouvait littéralement manipuler librement la volonté humaine" [commentaire du Dr. Robert Keefe, neurochirurgien à la  Tulane University.]

En 1968, George Estabrooks, un autre scientifique allumé, confia imprudemment à un journaliste du  Providence Evening Bulletin  que "Pour créer un espion ou un assassin vraiment efficace, il faut créer une personnalité multiple à l’aide de l’hypnose”, une procédure qu’il décrivit comme étant « un jeu d’enfant ».  

Début 1969, des équipes de la  CIA entreprirent un certain nombre d’expériences  bizarres sur le contrôle de l’esprit, sous le nom d’ Opération Often. Outre l’assortiment normal de chimistes, biologistes, et scientifiques conventionnels, l’Opération s’adjoignit des médiums et des experts en démonologie.

A la NSA, tout ce qu’on peut dire avec certitude c’est que son budget réduisit à une taille lilliputienne tous les autres budgets de la communauté du renseignement. [11]

Dolan a rassemblé des informations sur  les organisations de renseignement aux Etats-Unis (et très vraisemblablement d’autres pays qui collaborent avec eux), qui, bien qu’extérieurement opposés à ces procédés, ont mené des expériences décisives  de contrôle de l’esprit, de vaporisations biologiques sur des villes américaines, d’injection de plutonium et de syphilis à des humains, d’interception illégale de communications, et de surveillance domestique à l’échelon national de citoyens privés, ont perpétré des assassinats politiques et coups d’état,  procèdent à une  manipulation permanente des médias, et mentent en permanence au public, tout spécialement en ce qui concerne les OVNIs.  Les organisations citées plus haut, par tous les moyens possibles, ont fait en sorte que pour le public en général, le problème des OVNIs et des extraterrestres soit un problème « mort »."

James McDonald, un scientifique défenseur de la “libéralisation” du problème des OVNIs  disait en 1969: "Je suis suffisamment réaliste que pour sentir qu’à moins que ce symposium de l” AAAS ne réussisse  à faire prendre conscience par la communauté scientifique du sérieux du problème des OVNIs, il y aura peu de réponses aux appels en faveur de nouvelles investigations."  McDonald présenta un brillant article intitulé "Science in Default: Twenty-two Years of Inadequate UFO Investigations." (La Science en défaut: vingt-deux années d’investigations inadéquates sur les OVNIs). Dolan fait la remarque  qu’il s’agit sans doute là  “de l’affirmation la plus assassine jamais faite au sujet de la recherche sur les OVNIs».  S’adressant aux participants de la  convention au Sheraton Plaza Hotel de Boston, McDonald les malmena  tous: Condon, Menzel, Hynek, et enfin « l’establishment » scientifique lui-même. Il dit:

Aucune investigation scientifique sérieuse n’a été menée sur le problème des OVNIs pendant les vingt-deux années écoulées depuis la première grande vague d’apparitions  d’objets volants non identifiés en été 1947. ...A mon avis, le problème OVNI, loin d’être un problème ne concernant que des faibles d’esprit comme le pensent de nombreux scientifiques, est au contraire un problème d’un intérêt scientifique extraordinaire.   La grosse difficulté est que pratiquement toutes les études OVNI faites dans le passé  étaient soit complètement dépourvues de contenu scientifique sérieux, soit perdues dans le « tintamarre » qui étouffe tout signal réel dans les rapports sur les OVNIs. [12]

Ce grand tintamarre qui étouffe tout signal réel, est de toute évidence le produit direct des activités frénétiques de la  "National State Security " (Sûreté Nationale d’Etat) qui a mis en scène le spectacle magique du Nouvel Age/Potentiel Humain.  Ce qui est tout aussi évident est que ce tintamarre est à la base de la doctrine scientifique qui doit prévaloir.    Ce que nous voyons c’est que la Communauté scientifique, tout en clamant qu’elle est à la recherche de vérités scientifiques avancées, a été dupée aussi aisément que Monsieur Tout-le-monde ou Madame Cherche-Vérité.  Le premier ne s’intéresse qu’à sa voiture, son chien et son match de football du week-end, et la seconde recherche généralement  un style de vie qui lui procurera des expériences « supérieures »    Ce que je soupçonne aussi est que même les échelons inférieurs des renseignements nationaux et de l’armée sont inclus dans ce grand troupeau de dupes et de moutons mystifiés. 

Un exemple de duperie par ceux qui investiguent cette matière “de bas en haut” est Andrew Tully auteur de The Super Spies [13] , prétendument un des premiers rapports sur  la NSA.  Lui-même et de nombreux autres qui l’ont suivi, suggère que les OVNIs sont des appareils de “renseignement” découverts parmi les secrets nazis apportés aux USA dans le cadre du Projet « Paperclip ». [14]

Dolan esquisse les preuves  et nous détrompe quant à l’idée que les activités OVNIs pourraient être le résultat de découvertes technologiques humaines comme le proposent les naïfs théoriciens d’une telle conspiration.   Comme il le dit: “Tous les indicateurs pointent vers un NON définitif".    Il souligne ensuite que toute personne qui étudie vraiment le problème des OVNIs (y compris votre fidèle servante, qui a commencé par être une sceptique enragée) – est bientôt convaincue qu’il s’agit en fait d’un problème d’invasion de notre planète par des extraterrestres.  Toutes les études officielles sur les OVNIs ont voulu persuader les chercheurs que les extraterrestres étaient l’explication des données disponibles.  Mais ces données n’ont pas été communiquées.  Et quand le refus de les communiquer  n’a plus “marché”, elles ont été obscurcies par l’écran de rumeurs et de fumée, et par les miroirs aux alouettes qui sont utilisés de nos jours dans les recherches sur les OVNIs, et les mouvements du Nouvel Age et du Potentiel Humain.  Pouvons-nous penser qu’il s’agit de coïncidences ?

Autre source évidente de rumeurs: les sottises qu’on fait passer actuellement pour  "channeling" ou "contacts avec des extraterrestres".  C’est vrai que notre propre travail implique du channeling; mais comme nous l’avons répété à maintes reprises, ce n’est pas de l’information ordinaire et nous ne la traitons pas comme telle.  Pour nous, une expérience contrôlée de channeling consiste en 10% d’inspiration qui doivent être vérifiés et prouvés par 90% de transpiration sur de la recherche réelle.  Avec une large prise de conscience historique des faits, une ferme conviction que la plupart des informations proposées en général sont de la désinformation, la personne qui parcourt  la pléthore “d’informations alternatives” qui font l’objet de livres ou de sites sur la Toile, reconnaît facilement le facteur « rumeurs » répandu par l’Etat Secret.  Dolan nous dit:

Dès le début des années 1970 on a disposé de moyens susceptibles d’altérer  à leur insu l’humeur des gens.   Un transmetteur de poche générant une énergie électromagnétique de moins de 100 milliwatts pouvait faire l’affaire. Ceci n’est pas une théorie en l’air. En 1972, le Dr. Gordon J.F. McDonald apporta son témoignage devant le  House Subcommittee on Oceans and International Environment (Sous-Comité de la Chambre, pour les Océans et l’Environnement International) sur la question des armes électromagnétiques utilisées pour contrôler les esprits et les troubles mentaux.  Il déclara:

L’idée de base a été de créer, entre l’ionosphère chargée électriquement dans les couches supérieures de l’atmosphère,  et les couches conductrices de la surface de la Terre, cavité neutre, des ondes, des ondes électriques réglées sur les ondes cérébrales. ...Environ dix cycles par seconde. ...On peut produire des changements dans les modèles de comportement ou dans les réponses.

L’année suivante, le  Dr. Joseph C. Sharp, au Walter Reed Hospital, alors qu’il se trouvait dans une salle isolée acoustiquement, parvint à entendre des mots prononcés, diffusés par « audiogramme à micro-ondes pulsées ». Ces mots lui parvinrent sans utilisation ni implantation d’aucun appareil de traduction électronique. Ils lui parvinrent par transmission directe au cerveau. [15]

Considérons ce qui précède en termes de "chemtrails" [16]   et lisez les commentaires sur ce que nous avons reçu en channeling à ce sujet, non pas en provenance d’extraterrestres, mais de “nous dans le futur”: 

04-12-99
Q: (L) Mais il reste à mon avis, que ces dernières années il y a eu des TAS, des TAS et des TAS d’avions qui nous ont survolés! Nous déversent-ils quelque chose sur la tête ou non ? Il y a en tout cas un nombre incroyable d’avions qui nous survolent en suivant un itinéraire enchevêtré haut dans le ciel. Maintenant s’amusent-ils à jouer à la guerre?  Espionnent-ils ? En tout cas, ils font quelque chose! Quelle est la raison de tous ces vols à haute altitude qui laissent ces traces nuageuses que tout le monde peut voir?
R: La majorité est «  manœuvres d’entraînement»  orientées.
Q: Pourquoi entraînent-ils autant de pilotes? A quoi se préparent-ils?
R: Les budgets militaires doivent être justifiés, vous savez.  Revoyez  "Military-Industrial Complex 101."
Q: Alors tout ça c’est seulement des vols d’entraînement, de la justification de budgets, et rien d’autre?
R: Oh! Nous ne dirions pas “rien d’autre que cela”, mais quand on a dit "M-IC," on a dit beaucoup!
Q: Vous voulez dire qu’il y a un développement du Complexe Militaro-Industriel (Military-Industrial Complex) pour une raison ou une autre?
R: Pour préserver le statu quo en “temps de paix » . Cette affaire de paix n’est pas très rentable, vous savez.
Q: Est-ce que cela veut dire qu’ils se développent  afin de déclencher une guerre pour qu’ils puissent gagner plus d’argent?
R: Peut-être  que oui en vérité, et si  on peut jeter de la poudre aux yeux du peuple. Mais heureusement, le public ne se laisse plus si facilement jeter de la poudre aux yeux. Peut-être que l’ennemi réel se trouve “là-bas” plutôt que « là-haut ».  Est-ce que cela n’a pas toujours été ainsi?   
Q: Est-ce que ce nombre accru d’avions qui volent a quelque chose à voir avec une plus grande prise de conscience, et des activités extraterrestres sur et autour de notre planète?
R: Comme toujours. Mais cette prise de conscience est fragmentaire et compartimentée.

Les commentaires des Cassiopéens prennent une toute nouvelle dimension au vu de la situation actuelle: 11 septembre et tout le reste, ainsi que le goût de Bush pour la guerre.  Notons aussi la très intéressante remarque qui dit  que “la prise de conscience concernant les activités extraterrestres sur et autour de la Terre» est « fragmentaire et compartimentée ».  Et c’est ainsi que nous en arrivons à la fonction COINTELPRO qui crée des organismes «bidon» pour attaquer ou diviser les groupes qui sont de bonne foi.

Nous avons déjà noté que la recherche en Stimulation Electrique du Cerveau montre qu’on peut ainsi produire des  hallucinations.  Si on assemble hallucinations et mots, on peut produire n’importe quel “bruit” capable d’occulter la vérité  comme on veut, y compris que “les reptoïdes prennent la forme d’êtres humains” ou « il y a un gris dans la baignoire» ou il existe une “Alliance Gardienne” ou un “Conseil de Nibirou” ou un “Commandement d’Ishtar”, ou « les dauphins et baleines parlent», etc.  Ils peuvent produire tout ce que vous voulez par l’intermédiaire de voix dans la tête, d’hallucinations et de transmission de fréquences pouvant produire des états extatiques, des guérisons, et tout et tout.  C’est ainsi que l’élément humain de l’opération COINTELPRO cosmique   manipule ses nombreux “agents en désinformation”: des merles blancs qui mènent les masses d’aspirants “Nouvel Age”  de manière à garder leurs secrets, quelle que soit la vérité vraie. Et c’est exactement cela qu’ils veulent.  Notez les dates dans la citation ci-dessus,  extraite du livre de  Dolan qui nous dit qu’au début des années 1970 on développait certaines technologies qui pouvaient diffuser des « signaux » à la nation tout entière.  Il est certain que nous soupçonnons que cette technologie  a fait l’objet de nouveaux développements au cours des années qui ont suivi.  La question qui se pose est: qu’en ont-ils fait?

Ce qui me frappe comme étant un tournant crucial dans cette opération COINTELPRO est le début de l "exposé" de deux articles particuliers dont certains cercles qui tiennent pour une « conspiration » font leurs choux gras : Enlèvements par des extraterrestres et abus rituels sataniques.

Le scénario des “extraterrestres gris” a filtré par la « faute » de  Budd Hopkins.  Les livres de Whitley Streiber qui racontent des enlèvements par des extraterrestres, y compris Communion ont suivi quelques années plus tard.  Avant la publication de ces livres, les omniprésents “extraterrestres gris” n’avaient jamais été aperçus par personne.   En fait, l’examen des cas de « contactés » montre que le type, la variété et le comportement des extraterrestres varient beaucoup de par le monde.  Mais, un jour parut Budd, suivi de Whitley et de son extraterrestre au regard glauque sur la couverture, et soudain les Gris étaient partout.  

A propos de  Whitley et de ses Gris, je veux souligner un des commentaires de  Dolan, cité plus haut: "Au début 1969, des équipes de la  CIA ont fait un certain nombre d’expériences de contrôle de l’esprit sous le nom d’ Operation Often.  Outre l’assortiment normal de chimistes, biologistes et scientifiques conventionnels, l’opération employa des médiums et des experts en démonologie."  Naturellement, ceci nous amène à l’événement parallèle de cette époque: l’abus dans le rituel satanique (Satanic Ritual Abuse = SRA); c’est le nom donné aux supposés abus systématiques d’enfants par des satanistes lors de leurs rituels.

Il se fait que, si nous gardons à l’esprit notre chaîne du temps, c’est dans les années 1975-1979 que les allégations concernant « l’existence d’un  culte satanique inter-générationnel bien organisé dont les membres molestent, torturent, abusent sexuellement  et assassinent des enfant partout aux Etats-Unis » commença à émerger en Amérique.     La panique se répandit au sujet des SRA, à cause d’un livre de fiction intitulé Michelle Remembers (Michelle se souvient).    Le livre fut publié comme étant une histoire réelle, mais il fut démontré par la suite, par au moins trois investigateurs indépendants,  qu’il s’agissait en fait d’une mystification.  On n’a jamais trouvé de preuves concrètes d’abus lors de rituels sataniques en Amérique du Nord, tout comme on n’a jamais eu de preuves concrètes d’enlèvements par des Gris.  Néanmoins, ces allégations ont été largement diffusées à la radio et à la télévision, y compris par le " Geraldo Rivera's show".

Les fondamentalistes religieux ont encouragé l’hystérie, et tout comme pendant l’Inquisition, un nombre incalculable de « promoteurs de la morale » autoproclamés,  alimentèrent les bûchers de la persécution tout en en tirant des revenus confortables.  La plupart des premières accusations d’abus rituels sataniques  s’adressaient aux classes prolétaires disposant de ressources limitées; et à peu d’exceptions près, les médias et autres groupes qui font ordinairement preuve de scepticisme, gardèrent le silence  ou  se joignirent aux accusations frénétiques.  Les quelques professionnels qui tentèrent de réduire l’hystérie  furent systématiquement attaqués et discrédités par des organismes gouvernementaux et des organisations privées.   

Il faut se poser la question: s’il y a des milliers d’accusations sans fondement d’abus rituels sataniques, et des milliers et des milliers de cas d’enlèvements invérifiables, quelle est leur origine ?  

On dit que la plupart des récits d’abus rituels sataniques sont répandus par des enfants.  Puisqu’on croit en général que les enfants sont incapables d’inventer des histoires où d’autres enfants sont mangés ou bien où des enfants sont forcés d’avoir des relations sexuelles avec des girafes après avoir fait un tour en avion alors qu’ils étaient supposés être en garderie, les histoires  sont souvent crues sans la moindre mise en question par de naïfs procureurs, thérapeutes, policiers, et parents.  Des chercheurs ont pensé que les enfants sont peu susceptibles d’inventer des histoires d’abus rituels sataniques.  Alors, d’où viennent ces histoires?  

Accuser les thérapeutes, les juges, les policiers et les  parents de susciter de telles histoires dans la bouche des enfants n’est pas une réponse très productive.  Cela peut être vrai dans certains cas, mais ce ne l’est pas dans la grande majorité de ceux-ci.

Mais revenons à notre chaîne du temps.  Il se fait que  Michelle Remembers fut publié en 1980, co-écrit par Michelle Smith et Lawrence Pazder, M.D.  Budd Hopkins termina "Missing Time" (le temps qui manque) en décembre 1980, avec une postface d’ Aphrodite Clamar, Ph.D.

De mon point de vue, cela paraît plutôt « coïncidentiel » .

Ce qu’il me semble est que, quand on assemble les pièces du  puzzle, on trouve une sorte d’imagerie générale largement diffusée dans la “cavité neutre” dont j’ai parlé plus haut, et qu’elle dépend fortement du degré de programmation culturelle  des individus. Quand nous voyons que l’ Operation Often employait “l’assortiment normal de chimistes, biologistes et scientifiques conventionnels ET des  " médiums et experts en démonologie" nous commençons à penser que le  COINTELPRO électronique dispose de tout un supermarché de nouvelles « croyances » : des Gris extraterrestres et des « contacts extraterrestres » pour la foule Nouvel Age, et toute une série d’ « abus sexuels/rituels »  pour ceux qui ne sont pas ouverts aux histoires d’ « aliens ”.

Est-ce que le tout ne s’est pas répandu comme une sorte d’imagerie « en format libre”, et selon l’acceptation consciente de l’une ou l’autre version  est-ce qu’elle ne prend pas des caractéristiques individuelles ?   Autrement dit, est-ce que tout cela est assimilé par le subconscient dans des états d’esprit  particuliers ou dans le sommeil, perçu comme traumatisant selon un scénario général qui peut ensuite être interprété par les systèmes individuels de croyances  comme ayant été « examinés » ou « manipulés sexuellement » sur une table d’examen par des extraterrestres, ou « violés sur un autel » par des satanistes ?   Est-ce que les  productions diffusées telles que les livres de Hopkins et Strieber, ou les scandales d’abus rituels sataniques ne sont pas simplement le bouclage du  circuit par l’esprit conscient qui  accepte un scénario en explication du  constant bombardement par des signes tels ceux décrits dans le livre de  Dolan?  Est-ce que la raison de l’existence du  COINTELPRO est de  créer des “organisations-bidon” qui produisent diverses « explications » permettant de boucler le circuit  et le « rendre réel » dans l’esprit des gens ? 

On peut se poser des questions quant au nom du programme: Operation Often  [17] en termes de récits d’ enlevés, victimes d’enlèvements répétés et “fréquents”, ainsi que les allégations de ceux qui suggèrent une explication  par les abus rituels sataniques.   Dans tous les cas, celui qui croit se voit « ajouté au troupeau» d’un camp qui, soit a foi en des sauveurs extraterrestres, soit a foi en Jésus qui sauve des sauveurs extraterrestres, illuminés démoniaques/sataniques, juifs, païens,  faites votre choix.  

J’insiste sur le fait que je ne suggère absolument pas qu’il n’y a pas quelque part des enlèvements par des extraterrestres  ou des rituels sataniques,  dans certaines circonstances.  Ce que je suggère c’est que le phénomène “Extraterrestres Gris” et “abus rituels sataniques” n’a certainement en aucune manière été restreint par le COINTELPRO, et pourrait bien être l’écran de fumée et le miroir aux alouettes qui cachent un état de fait bien plus insidieux.  

En essence, le livre de Dolan nous montre comment tous les niveaux de la société ont été dupés et trompés, ou directement mis sous contrôle, depuis le citoyen moyen jusqu’au chercheur de vérités supérieures, jusqu’aux champions de la science et de l’industrie, sanctuaires du gouvernement.  Chaque "type" a été ciblé de manière à être le mieux “géré” possible.    Ceux qui ne peuvent être gérés meurent généralement, comme le savant  James McDonald, et d’autres encore.  Mais pendant ce temps, les OVNIs n’ont pas cessé de nous survoler, des gens n’ont pas cessé de les apercevoir, et n’ont pas cessé de poser des questions.

En avril 1971, un magazine consacré à la recherche en ingénierie,  Industrial Research, a publié les résultats d’une enquête selon laquelle 80 pour-cent de ses membres rejetaient le rapport  Condon; 76 pour-cent croyaient que le gouvernement cachait des faits se rapportant aux OVNIs, 32 pour-cent croyaient que les OVNIs étaient d’origine extraterrestre.  Scrutin ou pas scrutin, la CIA a continué à mentir à propos de ses intérêts concernant les OVNIs. [...]

L’histoire la plus noire a été le décès de  James McDonald en 1971. [physicien se consacrant à l’étude de l’atmosphère à l’Université de l’Arizona.]  De l’avis général,  McDonald était en bonne santé pendant toute l’année  1970 et au début 1971. Le 2 mars 1971, il apporta son témoignage d’expert en physique atmosphérique au Comité de la Chambre sur les Appropriations concernant le transport supersonique (SST) et ses effets potentiellement néfastes pour l’atmosphère. Les adversaires de McDonald mirent en doute ses compétences et le tournèrent en ridicule, le présentant comme quelqu’un qui croyait que « des petits hommes verts parcouraient le ciel». Il y eut des éclats de rire dans la salle à plusieurs reprises.

Peu après cet incident,  McDonald se tira une balle dans la tête et devint aveugle.   Il fut placé dans le service psychiatrique du centre médical VA de Tucson.  En juin, il signa les documents de décharge et quitta l’hôpital.  Le dimanche matin 13 juin,   une femme de  Tucson Sud,  se prétendant médecin, déclara qu’un homme aveugle au cerveau dérangé avait pris un taxi dans les environs.  Elle voulait savoir si le chauffeur du taxi l’avait déposé quelque part, et elle fit plusieurs visites.    Pendant ce temps, un couple marié accompagné de ses enfants, qui se promenait le long d’une baie peu profonde, trouva à 11h40 du matin, le corps de  McDonald sous un pont.  Un revolver de calibre .38 se trouvait dans le sable, près de sa tête.  Une brève note attribuait son suicide à des problèmes de mariage et de famille. [...]

Nous savons que de nombreuses agences de renseignement sont habiles dans la création de  « suicides».  Mais on pourrait faire la remarque que la condition mentale de  McDonald était déjà fortement détériorée.   Jerome Clark déclara que  McDonald était prêt à “craquer” à la suite des événements qui s’étaient produits lors de l’audience concernant le  SST.  Mais qu’est-ce qui a provoqué cela? L’embarras à l’audience sur le  SST?  Son mariage?  On peut le supposer, mais ces deux explications sont bien peu convaincantes.    Sans exception, tous ceux qui connaissaient  McDonald l’ont décrit comme un homme d’une grande intégrité et d’un grand courage.   Etait-il vraiment le type d’homme à se suicider?  [18]

McDonald a été décrit comme un homme qui n’avait peur de rien.  Ce qui semble le confirmer, c’est qu’il a été détruit pour cela.   Hynek a écrit que McDonald était considéré par la Force Aérienne, comme “un empêcheur de tourner en rond sans pareil”.

Avec l’arsenal de contrôle de l’esprit  dont ils disposent et que nous avons décrit, nous avons une assez bonne idée de ce qu’ « ils » peuvent faire à un esprit.  Même aux plus forts d’entre eux.  Il semble que ni le courage, ni l’intégrité ne constituent des protections.    Nous voudrions mentionner une autre mort mystérieuse : celle d’Edward Ruppelt.  Après avoir prôné la divulgation  pendant des années il fit soudainement volte-face, ré-écrivit son livre, rejetant sa conviction que les  OVNIs étaient des vaisseaux extraterrestres, et il mourut dans l’année même, à un âge très  peu avancé.   

Il me semble à moi que s’ils ne peuvent vous corrompre, ils vous tuent. Et s’ils PEUVENT vous corrompre, ils vous tuent tout de même pour que vous n’ayez aucune chance de changer d’avis  et renier votre abjuration comme le fit  Jacques de Molay quand les Templiers furent éliminés.   Il semble que ceux qui « s’approchent du ventre de la Bête » sont généralement soumis à une “nouvelle approche”. Et cette approche est la plus grande trahison de toutes. 

Bien des gens importants et influents ont attesté de la véracité du phénomène OVNI, le qualifiant de « réalité extraterrestre » . Au sein de tous les organismes militaires, ceux qui sont en faveur de l’hypothèse extraterrestre sont nombreux.  Mais, comme nous le montre Dolan, ils ne peuvent discuter leurs points de vue sans risquer des peines d’emprisonnement ou de fortes amendes.   

De nos jours, nous avons le  "Disclosure Project" [19] de Steven Greer.  D’après le courrier que je reçois, il semble que de nombreux membres de la communauté Nouvel Age/OVNI pensent qu’il s’agit d’une idée fabuleuse et originale.  Cependant, l’histoire montre que cela a déjà été tenté.  Ce qui est gênant dans les efforts de  Greer c’est que ce qu’il suggère  n’est que du COINTELPRO “amélioré” quand il dit que les « extraterrestres sont là pour nous aider », ce qui est directement démenti par les faits historiques, encore que souvent répandu par la plupart des « contactés ». Même  Linda Howe, pendant longtemps la plus fiable des chercheurs sérieux (et pas étrangère aux  machinations de l’Etat Secret) semble être tombée dans ce piège COINTELPRO.  Cela est également le cas, dans le Fate Magazine, pour Rosemary Guiley, qui est « en odeur de COINTELPRO »  grâce à ses bonnes connexions avec des "agents" militaires.   Jerome Clark, cité plus haut, contribue également régulièrement à  Fate.

Je suis tout à fait convaincue que de nombreuses personnes sincères, honnêtes, et qui travaillent dur sont dupées et/ ou contrôlées sans en être conscientes. 

Dolan apporte la preuve de l’échec de  l’effort de groupes de civils qui veulent réellement « mettre fin au secret dont on entoure le phénomène OVNI» . Le  NICAP avait des membres éminents et très actifs ainsi que des connexions avec le Congrès et l’Armée, et leurs efforts se sont poursuivis pendant plus de dix ans.    Le NICAP a lutté avec diligence pour être entendu par le Congrès, mais à chaque fois  que ses représentants étaient sur le point de pouvoir “s’approcher de la table” pour procéder à un examen public, leurs appuis au Congrès ont fait volte-face et retiré leur soutien.   

Quelle sorte de groupe est-ce donc pour qu’il puisse contrôler ainsi des membres de notre gouvernement?   Et posons une question encore plus profonde:  quelle sorte de groupe est-ce donc pour qu’il puisse contrôler les médias, l’armée, la CIA, le FBI, le NSA, et même le Président ?    Que font-ils pour intimider et dominer des personnes  ayant une autorité morale et occupant des postes importants ?  Nous voudrions vraiment le savoir, parce que tout cela implique qu’on nous cache des choses tellement importantes que des allusions faites à ce sujet même derrière des portes capitonnées peuvent renvoyer de puissants membres du Congrès la queue entre les jambes.  

Cela nous ramène au problème et aux plans de l’Etat Secret.  Certains pensent que ce Secret est absolument capital.    Ils disent que le public ne pourrait tout simplement supporter la vérité au sujet des extraterrestres.   Qu’il n’y a pas de raison de gâcher la vie des citoyens en leur disant la vérité, parce que de toute manière, le citoyen moyen ne pourrait rien y faire.  Est-ce que c’est vraiment la vérité ?   Est-ce que tant d’efforts seraient faits pour dissimuler les plans des extraterrestres si la révélation de la vérité ne pouvait pas contrecarrer ces mêmes plans ? 

L’historique de Dolan concernant les réelles interactions entre les OVNIs  et le public, ainsi que  le comportement des militaires, la communauté du renseignement, les médias, le comportement de la communauté scientifique vis-à-vis du public, rendent cela très clair.  Dolan écrit:

Certains pensent que tout est bien.  Est-ce que le public serait réellement capable d’accepter la vérité à propos des extraterrestres ? Si la présence d’êtres venus d’ailleurs constitue une menace pour l’humanité, par exemple, qu’est-ce que le citoyen moyen pourrait bien y faire? Il y en a qui croient que garder le secret à propos des OVNIs est d’intérêt public.  [20]

Ce qui est parfaitement clair, et tout spécialement depuis un an ou deux, c’est que “l’intérêt public” n’est pas à l’ordre du jour de ceux qui prennent ces décisions.   Comme le dit si bien Dolan, le secret est gardé, non pas pour protéger le  public, mais pour protéger ceux qui gardent ces choses secrètes: le groupe de “ceux qui sont au-dessus du Secret”, et vraisemblablement les extraterrestres eux-mêmes également.

Lorsque nous examinons le  modus operandi des cercles du renseignement, nous constatons qu’à chaque niveau, du plus bas au plus haut, il y a contrôle et manipulation.  Cela me fait penser que même ceux qui sont au sommet du Consortium humain sont dupés et trompés, et sont incapables et/ou refusent d’envisager cette possibilité, tout comme ceux qui se trouvent aux niveaux inférieurs.   

Il semble évident, d’après les preuves dont nous disposons et d’après le comportement des militaires en ce qui concerne les OVNIs  et les problèmes d’extraterrestres, que les extraterrestres ONT un plan et que, quelque part dans les couches du secret, il y en a qui SAVENT (tout au moins « ce qu’il faut en savoir ») en quoi consiste ce plan.  Il paraît indubitable que le secret a été enjoint à ce groupe par les extraterrestres eux-mêmes.    Et qui plus est, l’analyse des éléments dont nous disposons suggère que ce plan n’est PAS bienveillant.

Ce qui résulte des  manipulations de ce "Consortium", c’est que la majorité des Américains sont amenés à croire en la fiction d’un gouvernement représentatif – une démocratie – et que nos scientifiques et représentants « prennent les affaires en mains » dans notre intérêt, et que même s’il arrive qu’ils soient corrompus , ils ne sont pas aussi mauvais  que le serait un régime totalitaire.   Au cours des deux dernières années, il est devenu de plus en plus évident que CE N’EST PAS le cas, et que ce ne l’a probablement jamais été.  Nous n’élisons même pas réellement nos représentants.  Tout cela est de la frime.    Mais la fiction répandue par les médias a voilé le regard des Américains: ils ne sont plus capables de voir leur société et leur gouvernement comme ils sont: une oligarchie qui prétend être une démocratie pour endormir et tromper le  public.

A ceux qui pensent que cela n’a pas vraiment d’importance car c’est là une manière efficace d’organiser et de gérer des millions de gens, je réponds qu’il est suicidaire de penser  qu’une oligarchie n’est pas fondamentalement intéressée à protéger ses propres intérêts  aux dépens de toute autre considération.  Lorsque nous regardons en face l’évidence, nous voyons que les groupes en  question n’ont jamais agi dans l’intérêt public.  Si vous en doutez, passez un peu de temps  à lire ce qui est écrit à propos des expériences faites sur des humains sans le consentement de ceux-ci. Et il est logique de penser qu’il n’y a aucune raison pour que le secret entourant la “réalité d’ailleurs” soit différente.   

Dolan note que le résultat de la “démythisation” des OVNIs auprès d’une population dont on a manipulé l’esprit et dont on a abaissé pendant longtemps le niveau d’éducation, est que notre société est devenue extraordinairement schizophrène  au sujet des OVNIs.   Tant au niveau « officiel » qu’au niveau des universités, médias “orthodoxes”, gouvernement, etc., les OVNIs sont soit ignorés, soit traités comme une plaisanterie.   Jamais il ne sera discuté d’OVNIs ou d’Aliens, ni de leurs invasions d’espaces aériens, aux nouvelles du soir.  Jamais Ted Koppel ne les analysera en tant que menace à la Sécurité Nationale.    Et cet état de fait est tout à fait bizarre, car il est d’une clarté aveuglante que nos organismes militaires et du renseignement les considèrent comme tellement importants que les informations à leur sujet sont classées « Au-Dessus du Top Secret ».  

Cependant, une classification “au-dessus du top secret” ne semble pas affecter le moins du monde les Extraterrestres.  Avec arrogance, ils font ce qui leur plaît et laissent le “nettoyage” à leurs valets humains, tout comme  on dit de certaines célébrités qu’elles saccagent leurs chambres d’hôtel et laissent ensuite leur comptable remettre un chèque pour couvrir les dégâts occasionnés, pendant que leurs agents distribuent des communiqués de presse démentant de tels faits.   

Ceci nous ramène aux efforts du  COINTELPRO.  Depuis que les militaires sont capables de traiter avec des créatures d’une arrogance telle que leurs chèques ne couvrent pas les dommages qu’elles occasionnent, les “communiqués de presse” sont publiés sous forme de  diversion et division.  Les OVNIs et les “réalités d’ailleurs”  sont présentés de façon à ne correspondre en rien aux évidences documentées ni à la description des faits.   Les OVNIs et les êtres venus d’ailleurs sont reconnus par les cercles Nouvel Age et métaphysiques, et les groupes qui les étudient ou en reçoivent du channeling sont « gérés » de manière à ce que la vérité qui pourrait transpirer soit réduite au minimum, perdue dans une pléthore de « croyances » conflictuelles. Simultanément, des organismes de “démystification professionnelle”, artistes de la désinformation,  sont créés.  Ecrans de fumée et miroirs aux alouettes, et confusion sans fin.   

Il apparaît clairement des documents et déclarations de ceux “qui sont dans le secret”, que la présente popularité des extraterrestres et de la manière dont ils sont présentés  par les cercles Nouvel Age,  est la conséquence directe de l’infiltration délibérée de membres des services de renseignement qui font sans discontinuer, « ronronner le rouet «  pour tisser mensonges et vérités déformées 

Les OVNIs ont des implications au niveau de la sécurité nationale pour un tas de raisons, la moindre n’étant pas qu’ils ont rallié  du personnel militaire et industriel dans le monde entier.  Cette situation existe depuis plus de cinquante ans.  En fait, l’analyse méticuleuse de l’Histoire démontre une interaction entre OVNIs et forces armées depuis des centaines, si pas des milliers d’années! Des violations d’espace aérien continuent à se produire; on assiste de manière répétée à des tentatives d’interception; et l’ordre de garder le secret est plus sévère que jamais.  

Demandons-nous pourquoi.  

Si les organisations militaires sont aussi intéressées aux OVNIs et “créatures venues d’ailleurs”  que nos preuves le démontrent, et si elles sont dans le NOIR à leur sujet, comme les preuves semblent le démontrer également, est-ce qu’elles n’utiliseraient pas les “points de contact avec les aliens” dans les cercles du Nouvel Age comme ressources SI la possibilité existait que de telle sources fussent REELLEMENT en  contact avec les vrais extraterrestres dans et autour de la planète comme ils le proclament ?     Beaucoup de ces “contactés” prétendent qu’il y a un “intérêt extrême » de la part des militaires pour leur travail.  Cependant, si on se base sur les faits résultant des opérations de la Sûreté Nationale, nous pouvons sûrement dire objectivement que si cela était vrai, objectivement vrai, ces contactés ne seraient pas lâchés dans la nature et libres de répandre leurs informations.    Qu’ils puissent opérer en toute impunité la plupart du temps montre à l’évidence que leurs informations n’ont aucune valeur aux yeux des militaires, et même, ne seraient-elles pas  créées de toutes pièces par ceux-ci ?  Ce qui paraît vrai c’est que la majorité des contactés et des “channelers” sont dupes de la « couverture » militaire - victimes du COINTELPRO – mise en place pour produire le vacarme qui doit cacher le signal de la vraie réalité Extraterrestre.     En bref, la majorité des prétentions  exprimées par les  “channelers”, contactés, gourous Nouvel Age, examinateurs d’OVNIs, etc. ,  tant dans les livres que sur l’Internet au sujet des réalités extraterrestres, sont au mieux du COINTERLPRO.

Méditez là-dessus.   

Une chose est claire: Les OVNIs eux-même ne sont PAS sous le contrôle de l’armée ni de quiconque. Mais que le Consortium continue à en montrer le ridicule et à les couvrir– malgré les violations de ses propres espaces aériens – nous fait penser que d’arrogants et puissants Maîtres des Réalités, sont aidés et assistés par leurs domestiques des organisations militaires et du renseignement qui, tout en obéissant servilement à leurs puissants super-seigneurs, tentent de maintenir le calme alors qu’ils tentent désespérément de découvrir les secrets du pouvoir pour pouvoir se l’adjuger à eux-mêmes.   Et il paraît évident que quelque chose est en train de se préparer dans les citadelles du Pouvoir et des Secrets.  Quelque chose est en train de se produire, et les valets des maîtres venus d’ailleurs sont en pleine panique.  Ils essayent de bétonner les contrôles, de solidifier leurs bases de pouvoir, parce que Quelque chose de terrible est sur le point de se produire.

COINTELPRO et Ascension

Nous revenons ainsi au sujet de l’Ascension.  Comme je l’ai dit, le sujet de l’Ascension semble être le sujet numéro Un des mouvements du Nouvel Age et du Potentiel Humain.   Si, comme nous le soupçonnons, ce qui est diffusé comme provenant des mouvements Nouvel Age et Potentiel Humain est le produit du COINTELPRO, cela signifie que la compréhension correcte  et que le processus de l’ Ascension est LEUR PRODUCTION MAJEURE.  Est-ce que cela signifie qu’un tel potentiel n’existe pas du tout?  Non.  Les concepts d’ Ascension nous accompagnent depuis longtemps, comme nous allons le voir.  Ce qui est différent de nos jours, c’est le  PROCESSUS mis en place.

Si on évalue les potentiels de l’Ascension, on constate que la raison pour laquelle ce sujet est si populaire est qu’il s’agit d’une des choses principales que le  COINTELPRO a l’intention de prévenir et d’empêcher.   Je répète ici l’observation que j’ai déjà faite: Est-ce qu’il y aurait tant d’efforts faits pour dissimuler les plans des extraterrestres si la révélation de la vérité n’était pas susceptible contrecarrer ces plans?  Autrement dit: Ferait-on autant d’efforts pour empêcher le processus d’Ascension si celui-ci ne contrecarrait pas des plans négatifs?

Comme le note le type du RAND : "Le terrorisme est en train de changer.  De nouveaux adversaires, de nouveaux motifs et de nouvelles justifications ont fait surface ces dernières années, qui défient la sagesse conventionnelle  ..."  Nous avons déjà dans l’idée que ni le  Consortium, ni la Sûreté Nationale  n’ont à cœur nos meilleurs intérêts, et qu’à un certain niveau ils semblent obéir au commandement des envahisseurs extraterrestres.   Au vu de tout cela, il serait peut-être utile que nous jetions un regard nouveau sur certaines des idées sur l’Ascension qui ont cours en ce moment. 

Pour pouvoir comprendre le développement de “l’industrie de l’Ascension”, il nous faut faire un parallèle avec la culture générale.   Parmi les observateurs de la scène socioculturelle américaine, de nombreux experts nous disent qu’il y a eu un effort délibéré, pendant plus de cent ans, pour “sous-éduquer” la population américaine, tant dans le domaine intellectuel que dans le domaine de la moralité.  

Ce sujet est trop vaste pour que nous le couvrions ici dans le détail et il fera l’objet d’une étude approfondie dans un volume ultérieur.  Pour le moment, disons seulement que le même processus a été utilisé pour  sous-éduquer la population, tant intellectuellement et socialement qu’en termes de philosophie, métaphysique et prise de conscience spirituelle.  Nous pourrions ajouter qu’il est peu probable qu’un effort ait été fait pour arriver à contrôler le mental des masses dans le cadre d’un contrôle extérieur, sans qu’un programme parallèle n’ait été institué pour pervertir l’esprit et le mettre sous domination également. 

L’Audimat

Alors que tout le monde admet volontiers qu’il y a sans doute trop de violence montrée à la télévision et que la publicité est d’un infantilisme écœurant, peu de gens ont une réelle  conception de la nature précise et de l’étendue de l’influence hypnotique des médias.  Bien moins nombreux encore sont ceux qui  ont la moindre idée sur les motifs précis qui sous-tendent ces influences.   Wallace et Wallechinsky écrivent dans  The People's Almanac:

Après la deuxième guerre mondiale, la télévision  prit son essor... Des psychologues et sociologues furent sollicités pour étudier la nature humaine dans le cadre de l’acquisition de biens de consommation.  En d’autres termes, pour apprendre comment manipuler les gens sans que ceux-ci ne se sentent manipulés.    Le Dr. Ernest Dichter, Président de l’Institute for Motivational Research déclara en  1941... 'L’agence de publicité gagnante est celle qui manipule les motivations et désirs humains, et développe le besoin à l’égard de biens  avec lesquels le public était peu familiarisé dans le passé – et était peut-être même hostile à acquérir.

Discutant de l’influence de la  télévision, Daniel Boorstin écrit: "Voici enfin un supermarché de « l’expérience substituée ».  Une programmation réussie offre le divertissement  sous l’apparence de l’ instruction; l’instruction sous l’apparence du divertissement; la persuasion politique  ayant l’attrait de la publicité; et de la publicité  ayant l’attrait du spectacle."

La télévision programmée ne sert pas seulement à  étendre la soumission et l’uniformité , elle constitue aussi une approche industrielle délibérée. [21]

Allen Funt, hôte d’un show télévisé populaire:  Candid Camera, on demanda un jour ce qu’il avait appris de plus dérangeant  sur les gens dans le cadre de son métier.  Sa réponse donne froid dans le dos quand on considère ses  ramifications:

La pire chose, et je vois et revois cela sans cesse, c’est de me rendre compte combien facilement les gens peuvent être menés par n’importe quelle personnage ayant de l’autorité, même une autorité minimale.   Un homme bien habillé remonte l’escalator qui descend, et la plupart des gens vont se retourner et désespérément essayer de faire la même chose... Si nous plaçons un écriteau disant: 'Delaware fermé aujourd’hui'.  Les conducteurs ne se posent pas de questions à ce sujet et demandent plutôt : « est-ce que   Jersey est ouvert?" [22]

Soumission au moindre signe d’autorité, absence de connaissances et de prise de conscience, désir  de solutions faciles.  Pour paraphraser Daniel Boorstin: "Pour les aspirants à l’Ascension, voici enfin un supermarché « d’expérience substituée ».  [Les philosophies d’Ascension] gagnantes offrent du divertissement sous la forme d’instruction; de l’ instruction sous la forme de divertissement; de la persuasion[métaphysique] ayant l’attrait de la publicité; et de la publicité ayant l’attrait  du [Spectacle Cosmique].

Si nous examinons les informations au sujet de la programmation du mental et de son potentiel, selon ce que  Dolan a compilé dans son livre  UFOs and the National Security State [23] et que nous voyons comment elles ont sans doute été utilisées sur les masses humaines, nous devons aussi logiquement supposer que la majeure partie et les composantes les plus populaires de l’approche alternative proposée par le Nouvel Age quant à l’interprétation de la réalité et la recherche de progrès spirituel, sont aussi le résultat de ce même processus  dans le contexte du  COINTELPRO électronique.

Ce qui semble le confirmer c’est que la majeure partie du mouvement Nouvel Age et Potentiel humain est constituée d’un sous-ensemble de programmeurs qui “préparent le terrain” afin de chauffer le public et de le préparer au spectacle final.  Ce sont les “vendeurs”, qui vendent les idées dont dépend la “conclusion du contrat”.  Ils sont là maintenant, dans notre monde, organisant des “cirques” Nouvel Age, des séminaires Nouvel Age, des ateliers Nouvel Age et des méthodes ou techniques Nouvel Age d’Ascension, ou s’efforçant d’atteindre une douzaine d’objectifs occultes ou prétendus spirituels.   Ils représentent le  COINTELPRO Nouvel Age dans sa fonction de créateur d’organisations-bidon."



[1]   Des recherches approfondies nous font émettre l’hypothèse qu’il y a de fortes chances pour que la réincarnation soit un fait objectif.

[2]   Gershom, Yonassan, Rabbi, Beyond the Ashes (au-delà des cendres), 1992, A.R.E.  Press, Virginia Beach.

[3]   Tiller, William A., Ph.D., Dibble, Walter E., Ph.D., Kohane, Michael J., Ph.D., 2001, Pavior, Walnut Creek (www.pavior.com)

[4]   Tiller et al, op. cit.

[5]   Conway, Flo, Siegelman, Jim, Snapping: America's Epidemic of Sudden Personality Change, 1978, Lippincott, Williams and Wilkins

[6] Chittick, William, The Sufi Path of Knowledge, (1989) State University of New York, Albany.  (4)

[7] Suf Shaykh, Ibn Al-'Arabi, in Futuhat (Unveiling) III 38.23, traduit et cité par William Chittick dans « The Sufi Path of Knowledge », op. cit.

[8]   Dolan, Richard, « UFOs and the National Security State », 2002, Hampton Roads, Charlottesville.

[9]   Dolan, op. cit.

[10] en français dans le texte

[11]   Dolan, op. cit.

[12]   Citation de Dolan, op. cit.

[13] Les Super-Espions (NdT)

[14]   Convaincu que les Scientifiques allemands pourraient aider les Américains dans leurs efforts d’après-guerre, le Président Harry Truman décida en  septembre 1946 d’autoriser le projet  "Paperclip," un programme destiné à faire travailler des scientifiques allemands triés sur le volet pour l’Amérique pendant la « Guerre Froide » .

Cependant, Truman avait expressément décidé d’exclure quiconque “avait été membre du parti Nazi et participé en son nom propre aux activités de celui-ci, ou avait activement soutenu le nazisme  ou le militarisme."  Le War Department's Joint Intelligence Objectives Agency (JIOA) (Agence pour les Objectifs Communs des Renseignements du Ministère de la Guerre) mena des enquêtes approfondies sur les scientifiques. En février 1947, le directeur de la JIOA, Bosquet Wev, soumit, pour examen,  le premier lot de dossiers de scientifiques aux Ministères de l’Intérieur et de la Justice.  Ces dossiers étaient accablants. Samuel Klaus, Représentant du Ministère de l’Intérieur auprès du Conseil de la JIOA, prétendit que tous les scientifiques dont le nom apparaissait dans ce premier lot étaient « d’ardents Nazis ”.  Leurs demandes de visas furent rejetées.  Wev écrivit un memorandum déclarant que “les intérêts supérieurs des Etats Unis avaient été bafoués par ceux qui « usaient leurs forces à fouetter le cheval crevé du Nazisme ».  Il déclara également que le retour de ces scientifiques en Allemagne où ils pourraient être exploités par les ennemis de l’Amérique, “présentait un danger bien plus grave  pour la sécurité du pays que n’importe quelle affiliation passée au parti nazi, ou n’importe quelle sympathie passée ou présente pour ce parti ».  

Lorsque la JIOA fut formée afin d’investiguer le passé des scientifiques et de monter les  dossiers concernant nazis, le chef des Renseignements Nazis, Reinhard Gehlen, eut une entrevue avec  Allen Dulles le Directeur de la CIA. Dulles et Gehlen sympathisèrent immédiatement:  Gehlen était un maître-espion pour les Nazis et avait infiltré la Russie grâce à son vaste réseau de renseignement  nazi.   Dulles promit à Gehlen que son Unité de Renseignement était en sécurité à la  CIA.  Dulles fit ré-écrire les dossiers des scientifiques pour supprimer toutes les preuves susceptibles de les incriminer.  Comme promis,   Allen Dulles remit l’Unité de Renseignement Nazi à la CIA, ce qui ensuite permit d’entreprendre de nombreux projets-parapluie se basant sur la folle recherche nazie. (MK-ULTRA / ARTICHOKE, OPERATION MIDNIGHT CLIMAX).  Pour 1955, plus de  760 scientifiques allemands avaient reçu la nationalité américaine et occupaient des postes éminents au sein de la communauté scientifique américaine.   Nombreux d’entre eux avaient été pendant longtemps des membres  du parti nazi et de la Gestapo, avaient procédé à des expériences sur des êtres humains dans les camps de concentration, avaient utilisé de la main d’œuvre esclave, et commis encore d’autres crimes de guerre.  Dans un exposé paru en  1985 dans le “Bulletin of the Atomic Scientists” Linda Hunt écrivait qu’elle avait examiné plus de  130 rapports sur des sujets se rapportant au Projet  Paperclip –et que chacun de ces rapports avait été  « changé de manière à éliminer toute classification « menace à la sécurité ».    Le Président Truman qui, dans le cadre du Projet Paperclip,  avait explicitement ordonné de n’admettre aucun Nazi, ne fut naturellement jamais informé que sa directive n’avait pas été respectée.  .

[15]   Dolan, op.cit.

[16]    saupoudrage, arrosage chimique (NdT)

[17]   Opération « Souvent» (NdT)

[18]   Dolan, op. cit.

[19] Projet Révélations (NdT)

[20]   Dolan, op. cit.

[21]   Citation de Wallace et Wallechinsky dans The People's Almanac

[22]   Cité par Wallace et Wallechinsky.

[23] OVNIs et La Sécurité d’Etat Nationale (NdT)

You are visitor number .