Un article par
Laura Knight-Jadczyk


Nouveau forum en français !


Les Editions Pilule Rouge


Guide Rapide des Signes

Cassiopée ? Forum de questions et réponses


Les Editions Pilule Rouge
Nos livres en français!


Nos Articles

Nouveau ! Programmes, tampons et "Esprit du prédateur"
- Laura Knight-Jadczyk

Nouveau ! Le résultat de l'impact du Dryas récent et les cycles de catastrophes cosmiques – les climatologues se réveillent
- R.H.

Nouveau SOTT Focus ! Pendant que les Européens sont en vacances, les Américains triment
- Marie Cocco

Nouveau SOTT Focus ! Comment créer la réalité de la "War on Terror" - guide pratique
- Joe Quinn

Nouveau SOTT Focus ! Des squatters sans conscience
- Henry See

Nouveau SOTT Focus ! Si le sociopathe habite à côté - montez à l'étage
- Keit

Nouveau ! L’Amérique fasciste, en dix mesures faciles
- Naomi Wolf, The Guardian

Nouveau ! Michael Topper à propos du Harcèlement
- Michael Topper

—SOTT

Virginia Tech – Le tueur était-il programmé mentalement
- B.K.

L'hypocrite Tony s'attaque à Téhéran
- Joe Quinn

La pression pour la paix et la "Pâque juive"
- Joe Quinn

Oubliez le réchauffement planétaire : nous sommes au bord de l’extinction !
- Laura Knight-Jadczyk & Henry See

Une vérité qui dérange
- Henry See

Piratage de la Démocratie
- Henry See

La main cachée derrière l'affrontement entre Hamas et Fatah
- Joe Quinn

Encore Des Absurdites « Al-Qaïda » Du Gang Bush
- Joe Quinn

Fascisme galopant: La France interdit à ses journalistes de rapporter la violence

Amir Peretz et la foi fondée à l'école de la politique
- Laura Knight-Jadczyk

Encore Des Absurdites « Al-Qaïda » Du Gang Bush
- Joe Quinn

Nous chutons tous
- Joe Quinn

D'Israël à Bush par l'entremise de la BBC et de CNN : Attaquez l'Iran -- sinon…
- Joe Quinn

Une Question Légale
- Henry See

Le Futur
- Steve McFarland

A quel point pensent-ils que nous sommes stupides?
- Henry See

Le Mythe Des Attentats Suicide Palestiniens
- Joe Quinn

Rassembler en un lieu tous les juifs
- Joe Quinn

Le MI6 et les médias - les manipulateurs de l'esprit
- Joe Quinn

Litvinenko - Par la tromperie
- Joe Quinn

Litvinenko - Par la tromperie 2
- Joe Quinn

La capture, le procès et la condamnation de Saddam Hussein – Une autre farce du renseignement américain
- Joe Quinn

La mystique contre Hitler
- Laura Knight-Jacdzyk

Les Bush et Le Roi Perdu
- Laura Knight-Jacdzyk

Bush révèle sa véritable politique iraquienne : le massacre de civils iraquiens
- Joe Quinn

Donnez leur un 5 novembre qu'ils n'oublieront jamais
- Télécharger des affiches Signs of the Times

Le sionisme et le président iranien
- Joe Quinn

Une planète au bord de l'anarchie?
- Joe Quinn

De l’Holocauste à l’Armageddon
- Joe Quinn

Ensemencement de graines de guerre civile
- Joe Quinn

Le racisme, pas la défense, au coeur de la politique israélienne
- Joe Quinn

Commentaires
- Signs of the Times

Commentaires des Signes 23 fev 2004 , 14 &15 Mar 2004

Supplément des Signs: Armes Ethniques Spécifiques

Supplément des Signs: L'Assassinat de JFK

HITLER : Tel que le Peuple Allemand Le Connaît

—Série JFK—
Laura Knight-Jacdzyk

John F. Kennedy, le Pétrole et la Guerre à la Terreur

John F. Kennedy, le Services Secrets et les Riches Texans Fascistes

John F. Kennedy et la Conspiration Monolithique et Impitoyable

John F. Kennedy et les Titans

John F. Kennedy et les Cochons de Guerre

John F. Kennedy et la Psychopathologie de la Politique

John F. Kennedy, J. Edgar Hoover, le Crime Organisé et le Village Mondial

John F. Kennedy et tous ces "ismes"

Sim City et John F. Kennedy

Le Gladiateur : John Fitzgerald Kennedy

Les Débris de l'Histoire

—11 septembre

Jim Hoffman – Attrape-nigaud pour les Chercheurs de Vérité du 11 septembre - Joe Quinn

L'ADMINISTRATION BUSH ET le 11 SEPTEMBRE: 100 RAISONS DE DISSIDENCE

La Cinquième Colonne

Commentaires sur l'attaque du Pentagone

Les récits de témoins oculaires du crash du Pentagone ne riment à rien

Le Mossad et les Sociétés de Déménagement

Mahmoud Ahmad et le Culte Secret

Commentaires sur l'attaque du Pentagone

—Ponérologie & Psychopathie—

Ponérologie Politique : une Science sur la Nature du Mal adaptée à des Buts Politiques

Le Paysage Intérieur du Psychopathe de Herve Cleckley

Le Psychopathe - Le Masque de Santé Mentale

Le Culte le plus dangereux dans le Monde - Laura Knight-Jadczyk

L'Idée la plus dangereuse dans le Monde - Laura Knight-Jadczyk

"Culture officielle" en Amérique:
Un Etat Naturel de Psychopathie?

Exposé Greenbaum

Contrôle des Mots, Contrôle des Pensées, Contrôle du Monde

La Bible déconstruite

Le Livre Q et les Origines Chrétiennes

La Véritable Identité de Fulcanelli, les Quatre éléments et Le Code Da Vinci

Qui a écrit la Bible et pourquoi?

—Les catastrophes
cycliques—

Jour d'Indépendance

Le Monde Arrive-t-il à sa Fin?

Est-ce que notre Soleil a un compagnon sombre?

—Les mystères—

Extraits de l'Histoire Secrète du Monde

Introduction à La Science antique

La chimie de l'alchimie

Réalité hyperdimensionnelle

Qui a écrit la Bible et pourquoi?

La Véritable Identité de Fulcanelli et Le Code Da Vinci

 

Les portails organiques ? L' "autre" race - 1ère partie

Prédateur Spirituel – Prem Rawat alias Maharaji - Henry See

Qui parle au nom de la Vérité?

Chronologie de Cointelpro Cosmique 11, 12

Etoiles déchues

Un gouffre dans le coeur - John Kaminski

Le Jeu Global du Survivant: Les Quatre Prochaines Années de l'Amérique

La Bête et Son Empire

La Haute Étrangeté des Dimensions et le Processus d'Enlèvement Alien

Schwaller de Lubicz et le Quatrième Reich
2, 3, 4

La face obscure du Tibet

Jupiter, Nostradamus, Edgar Cayce, et le Retour des Mongols
1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13

Vérité ou Mensonge
1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
, 7a, 7b

Ouspensky, Gurdjieff et les Fragments d'un Enseignement inconnu

Picknett et Prince sur les Cassiopéens

Le Crop Circle de Chibolton et les Cassiopéens sur les Crop Circles

Jour D'Indépendance - KAH

Les portails organiques ? L' "autre" race - 2ième partie

L'Affaire OVNI de Morris Jessup

Meilleurs voeux pour un monde heureux

Tyrannie du pouvoir executif

Le Matériel sur l'Aéroport de Denver

Les ETs et COINTELPRO cosmique

Pourriel Cosmique

Discernement ou Machiavel et les ET

Discernement 2: Le Monde est pénétré de malignité

St. Malachie et le Travail du Soleil

Les Compagnons du devoir de Liberté

Ascension

L'Onde

l'Onde: Chapitre 27

La Connexion Française


Adventures with Cassiopaea

Quantum Future Physics

Signs of the Times

The Wave


Nous vous proposons aussi les sites :

Alchymie.net



Chapitre 10:
Qui a crit la Bible et pourquoi?

XI. Le pch de Manass: Exil Babylone

Traduction franaise: Micheline Deschreider.


A la mort dEzchias, cest son fils Manass qui accda au trne. Sous son rgne les Assyriens revinrent, et il ne doit pas stre montr trs amical envers eux, car il fut envoy en exil Babylone, dont le gouverneur tait le frre du roi dAssyrie. Nous ne savons pas si cest le peuple qui lavait exig ou si les Assyriens avaient fait pression sur lui, mais lexil de Manass intervint aprs que lui-mme et son fils eussent restaur le culte paen et replac des statues paennes dans le Temple. Ils avaient aussi rebti des sites paens lextrieur de Jrusalem. Le successeur de Manass fut son fils Amon, qui fut assassin aprs seulement deux ans de rgne, aprs quoi cest le fils g de 8 ans de celui-ci, Josias, qui devint alors roi (du moins daprs lune des versions).

1 Josias tait g de huit ans lorsquil commena de rgner; et il rgna trente et un ans Jrusalem.
2 Et il fit ce qui est droit aux yeux de lternel, et marcha dans les voies de David, son pre, et ne sen carta ni droite ni gauche.
3 Et la huitime anne de son rgne, lorsquil tait encore un jeune garon, il commena de rechercher le Dieu de David, son pre ; et la douzime anne, il commena de purifier Juda et Jrusalem des hauts lieux, et des ashres, et des images tailles, et des images de fonte.
4 Et on dmolit devant lui les autels des Baals, et il abattit les colonnes consacres au soleil, qui taient en haut au-dessus deux ; et il brisa les ashres, et les images tailles et les images de fonte, et les broya, et en rpandit la poussire sur les spulcres de ceux qui leur avaient sacrifi ;
5 et il brla les os des sacrificateurs sur leurs autels. Et il purifia Juda et Jrusalem.
6 Et dans les villes de Manass, et dphram, et de Simon, et jusqu Nephthali, dans leurs ruines, tout lentour,
7 il dmolit les autels, et mit en pices, jusqu les rduire en poussire, les ashres et les images tailles, et abattit toutes les colonnes consacres au soleil, dans tout le pays dIsral ; et il sen retourna Jrusalem. []
8 Et la dix-huitime anne de son rgne, lors de la purification du pays et de la maison, il envoya Shaphan, fils dAtsalia, et Maasca, le chef de la ville, et Joakh, fils de Joakhaz, pour rparer la maison de lternel, son Dieu.
9 Et ils vinrent chez Hilkija, le grand sacrificateur ; et on [leur] remit largent qui avait t apport dans la maison de Dieu [et] que les lvites, gardiens du seuil, avaient recueilli de la main de Manass et dphram, et de tout le reste dIsral, et de tout Juda et Benjamin, et des habitants de Jrusalem.
10 Et ils le remirent en la main de ceux qui faisaient louvrage, qui taient prposs [sur le travail] dans la maison de lternel; et ceux-ci le remirent aux ouvriers qui travaillaient dans la maison de lternel, pour refaire et rparer la maison :
11 ils le remirent aux charpentiers et aux constructeurs pour acheter des pierres de taille, et des bois pour les assemblages, et pour faire la charpenterie des maisons que les rois de Juda avaient dtruites.
12 Et ces hommes faisaient le travail avec fidlit. Et sur eux taient prposs Jakhath et Abdias, lvites dentre les fils de Merari, et Zacharie et Meshullam dentre les fils des Kehathites, pour la surveillance ; et tous ces lvites taient habiles [jouer] des instruments de musique.
13 Et [ils taient prposs] sur les portefaix, et ils surveillaient tous ceux qui taient occups toute sorte de service. Et les scribes, et les intendants, et les portiers taient dentre les lvites.
14 Et comme on sortait largent qui avait t apport dans la maison de lternel, Hilkija, le sacrificateur, trouva le livre de la loi de lternel [donne] par Mose.
15 Et Hilkija prit la parole et dit Shaphan, le scribe: Jai trouv le livre de la loi dans la maison de lternel. Et Hilkija donna le livre Shaphan.
16 Et Shaphan apporta le livre au roi ; et de plus il rendit compte au roi, disant : Tout ce qui a t remis en la main de tes serviteurs, ils lexcutent ;
17 et ils ont vers largent qui sest trouv dans la maison de lternel, et lont remis entre les mains des prposs et entre les mains de ceux qui font louvrage.
18 Et Shaphan, le scribe, raconta au roi, disant : Hilkija, le sacrificateur, ma donn un livre. Et Shaphan y lut devant le roi.
19 Et il arriva que, quand le roi entendit les paroles de la loi, il dchira ses vtements. []
22 Et Hilkija et les gens du roi allrent vers Hulda, la prophtesse, femme de Shallum, fils de Thokehath, fils de Hasra, qui avait la garde des vtements ; et elle habitait Jrusalem dans le second quartier de la ville; et ils lui parlrent selon ces choses.
23 Et elle leur dit : Ainsi dit lternel, le Dieu dIsral : Dites lhomme qui vous a envoys vers moi :
24 Ainsi dit lternel : Voici, je fais venir du mal sur ce lieu et sur ses habitants, toutes les maldictions qui sont crites dans le livre quon a lu devant le roi de Juda.[]

33 Et Josias ta toutes les abominations de tous les pays qui appartenaient aux fils dIsral, et obligea tous ceux qui se trouvaient en Isral servir lternel, leur Dieu. Pendant tous ses jours, ils ne se dtournrent pas de lternel, le Dieu de leurs pres. [89]

Quelquun avait cr un document: Le Code de la Loi, diffrent des lois rituliques de la source P, qui fut dcouvert soudainement et impos comme La Torah. Ce code devait ensuite tre retravaill de manire devenir une nouvelle version de lHistoire officielle.

Comme nous le constatons dans le compte rendu ci-dessus, dans la dix-huitime anne du rgne de Josias, 622 av. J.-C., celui-ci fut averti par son scribe Shaphan que le prtre Hilkija avait trouv un livre de la Loi dans le Temple de Yahv. Lorsque Shaphan lut au roi le texte trouv par Hilkija, Josias dchira ses vtements (signe dangoisse!), et sen alla consulter une prophtesse pour connatre la signification de cela. Aprs cette consultation, il organisa une grande crmonie nationale de renouvellement du pacte dalliance entre Dieu et son peuple. Le livre trouv par le prtre Hilkija dans le Temple en 622 av. J.-C. tait le Deutronome.

Josias ordonna donc un nouveau nettoyage de Juda et une centralisation de la religion la manire dEzchias, scartant donc des pratiques moins radicales de son pre et de son grand-pre. Et non content de fracasser les idoles, nettoyer le Temple et dtruire les hauts-lieux, Josias tendit aussi sa sphre dinfluence lancien royaume dIsral dans les hautes-terres.

Une fois de plus, tout le monde dut se rsoudre amener Jrusalem toutes les victimes offrir en sacrifice, et aux prtres isols il ne fut confi que des tches subalternes dans le Temple.

Ce qui a probablement permis Josias de russir dans son entreprise, cest que lempire assyrien taient en train de saffaiblir et quil y avait, lpoque, des tensions entre l empire et Babylone.

Et lEgypte avait chang de camp: elle devenue une allie de lAssyrie. Toutes deux avaient des vues sur Babylone. Josias, comme Ezchias, tait rsolument anti-assyrien, et se dbarrasser du joug assyrien tait devenu un des objectifs majeurs du royaume de Juda. Prcdemment, alors que lEgypte tait adversaire de lAssyrie, le royaume de Juda avait pactis avec lEgypte. Mais prsent, LEgypte tait lallie de lAssyrie, et Babylone tait lennemi de lAssyrie, de sorte que Josias se tourna contre les Egyptiens qui avaient prt main forte Ezchias, et les combattit aux cts de Babylone. Il rencontra larme gyptienne Megiddo et, pas vraiment de manire inattendue, il y fut tu.

Le dcs prmatur de Josias signifiait la fin de lindpendance politique et de la rforme religieuse. Les hauts-lieux furent reconstruits (une fois de plus!), et trois de ses fils ainsi quun de ses petits-fils rgnrent pendant les vingt-deux annes suivantes. Du moins, on le pense. Lecteur, si vous pensez que lHistoire du temps dOmri-Ahab raconte dans la Bible est confuse, prparez-vous assister la plus terrible pagaille cause par la plus grande manipulation historique jamais organise.

Selon la chronologie accepte, le premier des fils de Josias accder au trne a t, Jhoahaz, qui a rgn pendant trois mois, pour tre dtrn ensuite par le roi dEgypte, qui lemmena dans son pays et plaa un de ses frres sur le trne. Ce frre, Jhoiakim, rgna en tant que vassal gyptien, et parvint se maintenir en place pendant onze annes. Pendant ce temps, les Babyloniens parvenaient enfin soumettre les Assyriens, et tournrent ensuite leurs regards vers lEgypte. Le royaume de Juda se trouvant donc sur leur chemin, Johoiakim mourut au cours dune bataille contre les Babyloniens.

Le fils de Johoiakim, Jhoiachin (oui, je sais, tous ces Jhoia deviennent lassants, mais tenez bon), rgna pendant trois mois, et fut ensuite captur par les Babyloniens. Nabuchodonosor lexila Babylone, ainsi que des milliers dautres Judens. Tous ceux qui taient duqus, qui avaient un mtier, ou qui taient susceptibles de provoquer des troubles derrire son dos, ou qui pouvaient tre utiles Babylone, Nabuchodonosor les trana derrire lui jusqu Babylone. Nabuchodonosor mit sur le trne un autre fils de Josias: Zdkias.

Sdcias parvint bien se tenir pendant onze ans, puis il eut la btise de se rebeller contre Nabuchodonosor. Cest ainsi que fut mis fin sa carrire et sa vie par la mme occasion.

Nabuchodonosor et larme babylonienne revinrent, dtruisirent Jrusalem, et exilrent ce qui restait de la population.

Nabuchodonosor fit brutalement assassiner devant lui les enfants de Sdcias, puis creva les yeux de celui-ci. Cest donc la dernire chose quil put voir. Du moins lhistoire le dit.

Cest ainsi que se termina le rgne de la ligne davidique [90] .

Fatigu de jouer, Nabuchodonosor mit en place un gouverneur juif:, Gudalia, fils dAhikam, fils de Shaphan le scribe qui avait rapport la trouvaille du rouleau du Deutronome.

Donc, comme nous lavons dit, Josias tait pro-babylonien et la famille de Shaphan aussi. Le prophte Jrmie tait galement pro-babylonien. Cependant, ceux de la Maison de David furent tellement furieux de voir plac au-dessus deux un gouverneur pro-babylonien issu dune famille de scribes, que deux mois plus tard un membre de cette famille assassina Gudalia.

Ctait une trs mauvaise ide. Le peuple de Juda savait dj que Nabucho avait un caractre dtestable, et il a t dit que virtuellement toute la population senfuit vers lEgypte, mais ce nest pas tout fait la vrit. Il est probable que seuls senfuirent la famille de lassassin et ses complices.

A prsent, avant dassister la destruction de Jrusalem, jetons un coup doeil plus attentif sur ce nouveau Livre de la Loi prsente sous le rgne de Josias

Le Livre du Deutronome, cest--dire la chose en question est, pourrait-on dire, le discours dadieu de Mose sur son lit de mort. La scne se passe dans les plaines de Moab [91] .

Il y a un rapport particulier entre la personne qui a crit ce texte et les six livres suivants de la Bible [92] . Il peut tre dmontr que cet ensemble de livres constitue une oeuvre arrange dlibrment de manire raconter une histoire continue: lHistoire des gens dans leur pays. Il y a eu plus dun auteur, car il est manifeste que les rcits ont t crits par des mains diffrentes (lhistoire de la Cour de David et les histoires se rapportant Samuel). Mais il est clair que le produit fini est loeuvre dun seul rdacteur.

Ce qui merge de lanalyse textuelle est que lauteur a opr une slection parmi un groupe dhistoires dont il disposait et dont il a arrang les textes en les allongeant ou en les raccourcissant, selon ses besoins, et en y ajoutant des commentaires de son cru. Tout cela peut tre dtect par lanalyse linguistique. Cela est aussi clair que lidentification par les empreintes digitales et, dans ce cas prcis, nous nous trouvons, ironiquement, devant les empreintes digitales de Dieu. En fait, ce rdacteur a mis au point lHistoire dIsral depuis Mose jusqu la destruction du royaume de Juda par les Babyloniens. Et il avait manifestement une ide derrire la tte.

Pour cet homme, le Deutronome tait LE livre: la Torah. Il a par consquent tout bti autour de cette ide. Le Deutronome est le fondement de lhistoire. Le Livre de Josias reprend les choses l o le Deutronome se termine, grce aux talents de lauteur. Josias dveloppe les thmes du Deutronome et se rfre celui-ci. De nombreux passages cls des Livres de Josias, des Juges, de Samuel et des Rois ont recours des expressions linguistiques qui se retrouvent dans le Deutronome. Il est devenu clair pour les exgtes que le rdacteur du Deutronome est celui qui a produit les six livres suivants de la Bible: Lhistoire deutronomistique.

Mais il y a un petit problme. A loccasion, lauteur parle de choses existant ce jour, alors que les choses en question nont manifestement exist qu lpoque o le royaume tait debout.

Une question se pose donc. Pourquoi donc un auteur crivant une histoire, disons en 560, ferait-il rfrence quelque chose comme existant ce jour alors que ce quelque chose a disparu en 587?

Au Livre 8:8 des Rois (1) il est fait mention de barres utilise pour hisser et transporter larche. Il est dit que les barres ont t places lintrieur du Temple de Salomon le jour o il a t ddi, et quelles sy trouvent jusqu ce jour. Pourquoi crire une telle chose aprs que le Temple ait brl? Nous pensons que cest cet auteur qui a cr lhistoire dun Temple de Salomon situ Jrusalem, et a appliqu cette histoire un temple trs vraisemblablement bti sous le rgne dEzchias.

Mais vraiment, pourquoi parlerait-il dun Temple contenant des objets ayant exist jusqu ce jour quand ce temple et ces objets ont tous t dtruits?

La solution manifeste est quil a d y avoir deux ditions de lhistoire deutronomistique. Lhistoire originale doit avoir t crite sous le rgne du roi Josias. Il sagit dun compte rendu positif, optimiste, de lhistoire de ce peuple. Cette version souligne limportance de lalliance davidique et veille ce que le lecteur ralise que ce Temple est le Temple de Salomon. Lauteur a pens que le royaume prosprerait sous le rgne de Josias et survivrait. Cependant, aprs la mort de Josias, les rgnes dsastreux de ses fils, et la chute du royaume, cette version originale de lHistoire ntait plus seulement obsolte, mais les tragiques vnements en avaient fait un point de vue compltement fantaisiste. Alors, quelquun entreprit dcrire une nouvelle version de lHistoire aprs la destruction de 587.

Cette seconde dition est 95 pour-cent identique la premire. La diffrence majeure est laddition des derniers chapitres: les deux derniers chapitres du Livre des Rois (2), qui racontent les rgnes des quatre derniers rois du royaume de Juda. Lhistoire mise jour se termine la chute de la Jude.

Dans la premire version de lhistoire, le correcteur fait allusion des choses existant jusqu ce jour parce quau temps de Josias elles existaient encore vraiment.

Le rdacteur de la seconde dition na pas jug bon de les enlever parce quil ne sen souciait pas. Son but ntait pas de rcrire toute lhistoire ou de rechercher les contradictions liminer. Il souhaitait simplement ajouter une fin et une petite prface au dbut.

Un autre lment intressant suggre que lauteur du Deutronome a vcu au temps du rgne de Josias. Il a t soulign que la longueur du texte se rapportant Josias est hors de proportion par rapport son importance historique et ses accomplissements. Il y a dautres rois qui ont vcu plus longtemps et qui ont accompli plus de choses. La rforme de Josias a subsist peu de temps. En outre, les Livres de Jrmie, Ezchiel, Rois (2) et Chroniques (2) disent que les innovations de Josias ont disparu avec lui. Alors, pourquoi tant dinsistance sur ce roitelet plutt rat?

Eh bien, nous avons des exemples de ce genre en dautres temps et lieux: Josias tait manifestement le souverain en exercice quand cette histoire a t crite; et elle a t crite pour le flatter et le porter au pinacle, par quelquun qui recherchait la faveur ou le pouvoir.

Autre lment curieux: le Livre des Rois (1), chapitre 13, raconte une histoire propos du roi Jroboam. Cest lui qui a rig les veaux dor Dan et Bthel pour clbrer une fte. Et lorsquil monte lautel pour brler de lencens, quelque chose de trs trange se produit:

1 Et voici, un homme de Dieu vint de Juda, par la parole de lternel, Bthel, et Jroboam se tenait prs de lautel pour faire fumer lencens.
2 Et il cria contre lautel, par la parole de lternel, et dit : Autel, autel ! ainsi dit lternel : Voici, un fils natra la maison de David ; son nom sera Josias, et il offrira sur toi les sacrificateurs des hauts lieux qui font fumer de lencens sur toi, et on brlera sur toi des ossements dhommes.

Le hic, cest que cette histoire propos de Jroboam est cense se passer trois cents ans avant la naissance de Josias! Le fait est quil nexiste, dans toutes les narrations bibliques, aucun autre cas de prdiction aussi prcoce et explicite concernant quelquun dont le nom est cit! Qui plus est, plus loin dans le texte lauteur deutronomistique du Livre des Rois et des chroniques fait grand cas de cette histoire. Il a mis en scne laccomplissement de la prophtie en racontant comment Josias sest rendu Bthel pour y dtruire le haut-lieu qui sy trouvait depuis le temps de Jroboam. Pour bien impressionner dment le lecteur, il dcrit comment, alors quil se trouve Bthel, Josias aperoit des tombes dans le voisinage, creuse pour en retirer les ossements et les brle sur lautel pour le souiller selon la parole de Yahv. De peur que nous ne soyons pas encore suffisamment crass dadmiration devant la clairvoyance des prophtes de Yahv, lauteur tape sur le clou en dcrivant comment Josias remarque ensuite la tombe du prophte qui est cens avoir prdit chacun de ces vnements trois cents ans auparavant! Quand il dcouvre qui se trouve dans cette tombe, Josias ordonne que personne ne drange les ossements dun aussi grand homme!

En fait, ce nest pas seulement la prdiction de la naissance de Josias au commencement de lhistoire et laccomplissement de cette prdiction par la suite, qui pose question. En fait, lauteur de cette histoire considre tous les autres rois ayant rgn entre-temps, tant en Isral quen Jude, comme infrieurs Josias en importance, en saintet et en autres vertus dignes de louanges. Josias est tout simplement un super-king! La plupart des rois sont considrs comme mauvais, et ceux qui sont considrs comme bons ne sont tout de mme pas aussi bons que Josias. Mme le grand et hroque roi David est critiqu pour son adultre avec Bethsabe. Autrement dit, lauteur du rcit deutronomistique fait de Josias, et de Josias seul, le modle ingal de la vertu royale. Mais lHistoire montre bien que Josias na absolument rien fait dautre que de prendre des dcisions politiques dsastreuses qui lont men une mort prmature.

Celui qui a crit ce rcit la crit au dbut de ce quil esprait tre une nouvelle et merveilleuse dynastie, coordonne avec une religion centralise, qui dbutait avec Josias. Et lauteur a manifestement vu sa propre place dans la dynastie comme trs significative.

Nous concluons donc que le responsable de sept des livres bibliques a t quelquun ayant vcu sous le rgne de Josias. Cette personne a voulu faire culminer son Histoire des Juifs avec le rgne de Josias, quil a en fait compar Mose. Dans toute la Bible, les mots aucun ne se leva comme lui ne sont appliqus qu Mose et Josias. Les mots de la fin du Deutronome sont:

9 Et Josias, fils de Nun, tait rempli de lesprit de sagesse, car Mose avait pos ses mains sur lui ; et les fils dIsral lcoutrent, et firent comme lternel lavait command Mose.
10 Et il ne sest plus lev en Isral de prophte tel que Mose, que lternel ait connu face face..

et dans Le Livre des Rois (2) (chap 23 V.25) nous lisons :

25 Avant lui [93] il ny eut pas de roi semblable lui, qui se ft retourn vers lternel de tout son coeur, et de toute son me, et de toute sa force, selon toute la loi de Mose ; et aprs lui, il ne sen est pas lev de semblable lui.

Autre fait curieux: la livre de la Loi nest mentionn que dans le Deutronome, le Livre de Josias, et puis on nen trouve plus trace nulle part dans la bible hbraque, sauf dans une seule histoire, celle de Josias. Mose lcrit, il le donne aux prtres, qui le placent auprs de larche, et on nen parle plus jusqu ce quon tombe sur lhistoire de sa dcouverte par le prtre Hilkija.

Le rdacteur du rcit deutronomistique dcrit Josias comme une vivante apologie de Mose. Tout ce quil a accompli la t sur le modle de Mose. Lalliance avec Mose doit tre accomplie dans Josias. Et ensuite: point final, comme le note Friedman. Lhistoire reprend aprs la mort de Josias, dun point de vue radicalement diffrent [94] .

Notons aussi que lobjectif de cet auteur est la centralisation de la religion. Tous les rois qualifis de mauvais sont ceux qui ont restaur les hauts-lieux o les sacrifices pouvaient tre accomplis localement. Le critre appliqu tous les rois est celui de la centralisation de la religion. Mais aprs Josias, ce critre disparat de lhorizon. Nous en concluons que la religion ntait pas centralise lpoque de Josias, mais quand la Bible a t assemble, cela ntait plus un problme, cela tait devenu un fait accompli [95] .

Le roi David figure aussi abondamment dans les crits du Deutronomiste. La moiti du Livre 1 de Samuel, tout le Livre 2 de Samuel, et les premiers chapitres du Premier Livre des Rois parlent de sa vie. Lauteur affirme explicitement que grce au mrite de David, mme un mauvais roi de Juda ne peut perdre le trne pourvu quil descende de David.

Il compare Josias David. Le nom de David est cit 500 fois dans le Deutronome. Puis soudain, plus rien. Le texte ne fait plus aucune allusion lalliance davidique, plus personne nest compar David, et aucune explication nest donne quant la raison pour laquelle lalliance na pas sauv le trne.

De plus, nous avons dj vu que la Maison de David tait la dynastie omride, et quelle a t compltement anantie par les Assyriens avec le massacre des fils dAhab.

Alors, quelle est lide?

Quelquun a crit le Deutronome et les six livres bibliques suivants comme un seul ouvrage. La version dorigine racontait lhistoire de Mose et de Josias. Lun des traits principaux de cet ouvrage tait le Livre de la Loi. Cette loi occupe la moiti du Deutronome: du chapitre 12 au chapitre 26. Et la premire ordonnance de cette loi concerne la centralisation du culte. La deuxime ordonnance est que le roi doit tre choisi par Yahv ce qui signifie, naturellement, quun roi ne peut rgner que pour autant quil ait t approuv par les prtres. Le code de la Loi comprend des interdictions en matire de religions paennes, faux prophtes, charit, justice, organisation de la famille et de la communaut, jours fris et ordonnances en matire dalimentation, ordonnances en matire de guerre et desclaves, dagriculture et de pratiques magiques. Cette Loi se rfre tout particulirement au bien-tre des Lvites, de tous les Lvites, et pas seulement celui de la famille aaronide.

Il est donc clair que lauteur de cette srie de livres ntait pas simplement un scribe ou un courtisan dsireux de sattirer les faveurs de Josias. Ce texte rejette le pouvoir royal, et remet fermement et entirement ce pouvoir dans les mains des Lvites, y compris la facult dappeler les armes tribales la guerre.

Le fait que lauteur de cette histoire favorise les Lvites en gnral, sans mentionner Aaron en particulier, indique que le rdacteur appartenait la ligne du clerg de Silo, dans le royaume du nord, acquis la religion de Yahv. A aucun endroit il nest fait mention de larche ou de chrubins, ou dun quelconque objet religieux qui aurait t abrit dans le Temple de Jrusalem.

Il ne fait non plus aucune allusion loffice de Grand Prtre - office rempli par le clerg aaronide.

Les lois ne refltent aucunement les vues des prtres de Bthel au cours des 200 ans couls entre Jroboam et la chute dIsral en 722. Ces prtres ntaient pas des Lvites. Le Deutronome prend le parti des Lvites uniquement. Ce sont les seuls prtres lgitimes.

Nous concluons donc que lauteur de lhistoire du Deutronome est un homme qui a voulu centraliser la religion mais qui navait aucun lien avec larche, ni mme avec le clerg de Jrusalem. Oui, ceux-ci se proccupaient des Lvites en gnral, mais lattention tait focalise sur un certain groupe de Lvites: ceux qui descendaient de Mose.

Cet auteur a accept un roi comme une ncessit, mais il a voulu sassurer que ce roi tait aux ordres des Lvites mushites . Et plus que tout, cet homme a voulu obtenir et conserver le contrle des oprations militaires. Il voulait le pouvoir pour pouvoir faire la guerre.

Comme nous lavons not, tout a commenc avec la rdaction, par Mose, de la Loi, et sest termin par la redcouverte triomphante du rouleau par le prtre Hilkija, qui le transmit ensuite Josias, et Josias (qui en croyait chaque mot, probablement parce que de document annonait sa propre naissance) sest occup de mettre en oeuvre toute laffaire.

Pourquoi les experts pensent-ils que ctait un prtre de Silo? Parce que le document minimise limportance du clerg aaronide: il ne fait mention dAaron qu deux reprises: une fois pour dire quil est mort, et une fois pour dclarer que le dieu avait t fou de le liquider cause de lpisode du veau dor.

En outre, ce rcit prsente Salomon sous le plus mauvais jour possible, lui attribuant de mauvaises habitudes et une mauvaise fin.

Naturellement, Josias arrive point nomm pour dtruire tous les hauts-lieux tablis par Salomon. Il spcifie mme que les ouvrages dtruits par Josias avaient t btis par Salomon. Et naturellement, les prtres de Silo avaient une dent contre lui, car trois sicles auparavant, si lon en croit la tradition, Salomon ou une copie raisonnablement conforme de celui-ci- les avait jets dehors pour mettre en place le clerg aaronide. Cest du moins ce que lon prtend. Et nous savons dj qui sest dbarrass du clerg de Silo vou Yahv: Ahab et Jzabel.

Maintenant, souvenez-vous que cest le prtre Hilkija, qui a dcouvert le rouleau et que cest le scribe Shaphan qui lapport et lu au roi Josias. Il se fait que plus tard, quand aprs le chute de Jrusalem et lexil vers Babylone, Jrmie a transmis une lettre aux exils Babylone, cette missive lui avait t remise par Gumaria, fils dHilkija, et par Elhasa, fils de Shaphan. [96]

Mais, mais, mais! On dirait que lintrigue spaissit! Attendez, ce nest quun dbut!

Jrmie tait trs poche des conseillers de Josias qui taient impliqus de prs ou de loin dans la Torah. Gumaria et Ahikam, fils de Shaphan, se sont tenus aux cts de Jrmie dans les moments critiques, le sauvant mme un jour de la lapidation.

Cest Gudalia, fils d Ahikam, qui a t nomm gouverneur de la Jude par Nabuchodonosor. On peut dire que Jrmie stait associ au parti pro-babylonien, et cest probablement lui qui avait donn Josias le mauvais conseil de soutenir Babylone contre lEgypte et lAssyrie. Quel prcieux conseil donn par un prtre de Yahv! Et cependant, on dirait que chaque fois que ses conseils sont suivis, les rsultats ont t la mort et la dsolation pour Isral.

En outre, Jrmie est le prophte biblique qui fait rfrence Silo. Il appelle Silo: Lendroit o Jai fait demeurer Mon nom (celui de Dieu). Ctait en fait un lieu central de culte.

Comme je lai dit ci-dessus, Salomon-Ahab navait pas t trs gentil envers les prtres de Silo. Leur chef, Abiathar, avait t lun des deux prtres principaux dOmri-David. Ils avaient t expulss de Jrusalem par Salomon, et condamns rsider sur leur proprit de famille dans la ville d Anathoth. Ctait une fief du clerg aaronide, et apparemment, Abiathar pouvait y tre surveill de prs.

Alors, comment relions-nous les choses prsent? Le premier verset du Livre de Jrmie dit: Paroles de Jrmie, fils de Hilkija, dentre les sacrificateurs qui taient Anathoth, dans le pays de Benjamin.

Et prsent nous savons comment cette Loi a pu tre dcouverte si opportunment, juste au bon moment: elle a t cre pour loccasion.

Jrmie est un prtre qui ne sacrifie jamais, ce qui est en accord avec la position des prtres de Silo. Il est aussi le seul prophte faire allusion une histoire concernant un serpent de bronze appartenant Mose [97] . Cette histoire provient de la source E, la source de Silo. Le roi Ezchias avait pulvris ce serpent. Cette destruction dune relique ancienne associe avec Mose lui-mme est tonnante en soi. Mais le fait est quil tait troitement associ au clerg de Silo. Ce sont ces prtres qui ont racont lhistoire du serpent. Ce sont eux qui tenaient Mose en plus haute estime que nimporte qui dautre, et ils taient, trs probablement, des descendants de Mose mais qui tait vraiment Mose nest-ce pas? En hbreu le terme signifiant serpent de bronze est Nehushtan. Josias a mari son fils une femme nomme Nehushta. [98]

Mais nous devons nous poser encore une autre question: si un tel document a t crit par des prtres du royaume du nord, comment-est-il arriv jusquau Temple de Juda, puisque nous savons que cest le le clerg aaronide qui avait l-bas ce genre de choses fermement en mains? Comment ce document a-t-il pu devenir la Loi du pays?

Nous voyons ici quelque chose de trs bizarre, quoi jai fait allusion prcdemment en parlant des gnalogies mlanges.

Dans les Chroniques (I) 3:15 nous lisons: "Et les fils de Josias: le premier-n, Jokhanan; le second, Jehoakim; le troisime, Sdcias ; le quatrime, Shallum". Et au verset 16: "Et les fils de Jehoakim: Jconias, son fils; Sdcias, son fils". Cela veut dire quil y a eu deux Sdcias. De toute faon, rappelez-vous du nom du quatrime fils de Josias: "Shallum."

La mort de Josias est raconte dans le Livre des Rois (2) 23. Les versets 30 et 31 disent

"30 Et de Meguiddo, ses serviteurs lemportrent mort sur un char, et lamenrent Jrusalem, et lenterrrent dans son spulcre. Et le peuple du pays prit Joakhaz, fils de Josias, et ils loignirent et le firent roi la place de son pre.
31 Joakhaz tait g de vingt-trois ans lorsquil commena de rgner ; et il rgna trois mois Jrusalem; et le nom de sa mre tait Hamutal, fille de Jrmie de Libna.."

Le problme ici, cest que dans le premier passage des Chroniques (1) ci-dessus, les quatre fils de Josias sont mentionns, mais aucun deux ne sappelle Joakhaz. Mais nous remarquons que la mre du nouveau roi est une fille dun certain Jrmie originaire de la ville de Libna. Cela signifierait donc que le nouveau roi est le petit-fils de ce Jrmie et que le roi dfunt, Josias, tait son beau-fils. Autrement dit, Hamutal serait la femme de Josias.

Nous lisons ensuite dans le Livre de Jrmie, au chapitre 1:3: elle (la parole du Seigneur) vint aussi [ lui] dans les jours de Jehoakim, fils de Josias, roi de Juda, jusqu la fin de la onzime anne de Sdcias, fils de Josias, roi de Juda, jusqu ce que Jrusalem fut emmene en captivit, au cinquime mois. Nous voyons trs clairement ici que Sdcias est le fils de Josias et Hamutal, et que cest cet homme qui est emmen en captivit Babylone.

Et au chapitre 52, verset 1, nous dcouvrons que: "Sdcias tait g de vingt et un ans lorsquil commena de rgner; et il rgna onze ans Jrusalem ; et le nom de sa mre tait Hamutal, fille de Jrmie de Libna".

Je vous rappelle que la chronologie est suppose se drouler comme suit: le premier fils de Josias est Joakhaz. Il a 23 ans quand il accde au trne et il a rgn pendant trois mois avant dtre dtrn par le roi dEgypte qui lemmne en captivit dans son pays et place son fils sur le trne. Le frre, Jehoiakim, a exerc son rgne en tant que vassal du souverain gyptien pendant onze ans. Il a trouv la mort dans une bataille contre les Babyloniens.

Le fils de Jehoiakim, Jehoakin, a rgn pendant trois mois, puis a t captur par les Babyloniens et envoy en exil avec tous ceux qui avaient un certain rang. La Bible dit dans les Chroniques (2) 36:9: "9 Jehoakin tait g de [dix]-huit ans lorsquil commena de rgner; et il rgna trois mois et dix jours Jrusalem. Et il fit ce qui est mauvais aux yeux de lternel".

Jai difficile imaginer ce quun garon g de huit ans a bien pu faire de si mal en trois mois seulement. Cela est cependant directement corrig dans le Livre des Rois (2)

24:6: " 6 Et Jehoakim sendormit avec ses pres ; et Jehoakin, son fils, rgna sa place 8 Jehoakin tait g de dix-huit ans lorsquil commena de rgner; et il rgna trois mois Jrusalem ; et le nom de sa mre tait Nehushta, fille dElnathan, de Jrusalem.

9 Et il fit ce qui est mauvais aux yeux de lternel, selon tout ce que son pre avait fait

12 Et Jehoakin, roi de Juda, sortit vers le roi de Babylone, lui, et sa mre, et ses serviteurs, et ses chefs, et ses eunuques ; et le roi de Babylone le prit, la huitime anne de son rgne. [99]

Ensuite, le mystrieux Sdcias monte sur le trne. Fils de Josias, g de vingt-deux ans, il rgne pendant onze ans avant dtre renvers par les Babyloniens.

Eh bien, part le fait que nous nous trouvons devant une sorte de doublet en terme de dure des rgnes, il y a quelque chose de tout fait bizarre dans les deux ensembles: les deux rgnes de trois mois se terminent sur une captivit: Joakhaz est emmen en Egypte, et Jehoakin Babylone. Et ce nest pas tout: le rgne de onze annes de Jehoiakim prend fin lorsquil est tu au cours dune bataille contre les Babyloniens, et les enfants de Sdcias sont mis mort, tandis que lui-mme subit le supplice de lnuclation et est emmen captif Babylone.

Tout cela est dj assez confus. Mais nous observons que lorsque Joakhaz est emmen en Egypte, le pharaon Neco met son frre sur le trne. Nous avons encore ici une double tte. Mais cette fois-ci il y a un coup de thtre. Le second Livre des Rois nous dit au chapitre 24, verset 17: "Et le roi de Babylone tablit roi, la place de Jehoakin, Matthania, son oncle, et lui changea son nom en celui de Sdcias." Mais le second Livre des Chroniques nous dit au chapitre 36, verset 10: "Et au retour de lanne, le roi Nebucadnetsar envoya, et lamena Babylone, avec les objets dsirables de la maison de lternel ; et il tablit Sdcias, son frre (celui de Jehoakin), roi sur Juda et sur Jrusalem."

Cela signifie que nous avons consomm trois des quatre fils de Josias. Et si la Bible peut tre pointilleuse au point de nommer un oncle en un endroit et un frre en un autre, je ne pense pas que largument qui fait dun frre un simple parent tient debout. De plus, seul un des noms des ces frres est celui qui est donn dans la gnalogie: Johanan, Jehoiakim, Sdcias, Shallum, contre: Joakhaz, Jehoikim, Mattaniah. Nous savons galement que Jehoakin est le seul de ce petit groupe de rois de cette priode, dont lexistence a t confirm par des preuves extrieures. Dans le corpus des documents administratifs trouvs lors des fouilles de Babylone se trouvent les dates du rgne de Nabuchodonosor. Un document endommag mentionne que des rations sont envoyes Jehoakin, explicitement nomm roi de Juda, et ses fils. Ce mme document babylonien mentionne aussi des provisions pour le roi Philistin dAshkelon, ainsi que pour dautres rois. Un deuxime document, endommag lui aussi, mentionne des devoirs accomplis par les rois de Gaza et dAshdod envers Nabuchodonosor.

Mais alors, qui peut bien tre Shallum?

Eh bien, souvenons-nous dabord quau tout dbut de ce chapitre nous avons racont lhistoire de la dcouverte du Deutronome dans le temple. Il a t trouv par le prtre Hilkija, apparemment pre de Jrmie, et il a t remis au scribe royal, Shaphan. Le roi ordonne ensuite Shaphan de faire quelque chose dinhabituel: il envoie Hilkija consulter une prophtesse! (2 Chroniques 34:22): "Et Hilkija et les gens du roi allrent vers Hulda, la prophtesse, femme de Shallum, fils de Thokehath, fils de Hasra, qui avait la garde des vtements ; et elle habitait Jrusalem dans le second quartier de la ville ; et ils lui parlrent selon ces choses).

Au chapitre 32 du Livre de Jrmie Jrmie, le roi Sdcias, dernier des fils de Josias rgner, un suppos frre de Shallum a mis Jrmie en prison parce que Jrmie ne cesse de lui dire que les Babyloniens vont lattraper. Jrmie parle avec grandiloquence de cette terrible situation et parle dune transaction commerciale que lui, Jrmie, a reu lordre de mener bien.

6 Et Jrmie dit : La parole de lternel vint moi, disant :
7 Voici, Hanamel, fils de Shallum ton oncle, vient vers toi, disant : Achte-toi mon champ qui est Anathoth, car le droit de rachat est toi pour lacheter.
8 Et Hanamel, fils de mon oncle, vint vers moi, selon la parole de lternel, dans la cour de la prison, et me dit : Achte, je te prie, mon champ qui est Anathoth, dans le pays de Benjamin, car toi est le droit dhritage, et toi le rachat : achte-le pour toi. Et je connus que ctait la parole de lternel.
9 Et jachetai de Hanamel, fils de mon oncle, le champ qui est Anathoth ; et je lui pesai largent, dix-sept sicles dargent 

Ceci suggre que le Shallum en question est mort, que le fils en a hrit, et que Jrmie tant le plus proche parent, il a le droit de refuser dacheter cette terre que le fils de Shallum souhaite mettre en vente. Il va de soi que si Sdcias tait rellement un fils de Josias et un frre de ce Shallum, il avait un droit de premption.

Alors, qui est donc ce Shallum, inscrit sur la liste des fils de Josias? Est-ce le Shallum indiqu sur la liste comme tant loncle de Jrmie? Et qui est donc le Jrmie pre de lpouse de Josias, et donc grand-pre de Sdcias? On ne peut le dire avec certitude, mais je pense personnellement que cette gnalogie a t reproduite plusieurs reprises et que plusieurs personnages qui apparaissent ici nont peut-tre mme pas vcu lpoque dite.

Nous trouvons un indice intressant dans une longue liste de la progniture de ligne Davidique, qui se termine par:

38 et Obed engendra Jhu, et Jhu engendra Azaria,
39 et Azaria engendra Hlets, et Hlets engendra Elhasa,
40 et Elhasa engendra Sisma, et Sisma engendra Shallum,
41 et Shallum engendra Jekamia, et Jekamia engendra lishama [100]
.

Vu que les noms ont tendance varier selon les rdacteurs, nous voyons que le nom Elishama ressemble beaucoup celui de Elnathan de Jrusalem, le pre de Nehushta, pouse de Jehoakin. Nous retrouvons encore Shallum dans une autre ligne, une ligne de prtres, o ce nom est mis en rapport direct avec celui de Hilkija, nom du pre de Jrmie.

3 Et les fils dAmram : Aaron et Mose, et Marie. Et les fils dAaron : Nadab et Abihu, lazar et Ithamar.
4 lazar engendra Phines ; Phines engendra Abishua,
5 et Abishua engendra Bukki, et Bukki engendra Uzzi,
6 et Uzzi engendra Zerakhia, et Zerakhia engendra Meraoth ;
7 Meraoth engendra Amaria, et Amaria engendra Akhitub,
8 et Akhitub engendra Tsadok, et Tsadok engendra Akhimaats,
9 et Akhimaats engendra Azaria, et Azaria engendra Jokhanan,
10 et Jokhanan engendra Azaria : Cest lui qui exera la sacrificature dans la maison que Salomon btit Jrusalem.
11 Et Azaria engendra Amaria, et Amaria engendra Akhitub,
12 et Akhitub engendra Tsadok, et Tsadok engendra Shallum,
13 et Shallum engendra Hilkija, et Hilkija engendra Azaria,
14 et Azaria engendra Seraa, et Seraa engendra Jotsadak,
15 et Jotsadak partit quand lternel transporta Juda et Jrusalem par la main de Nabuchodonosor.
[101]

Maintenant, ayant constat combien les auteurs bibliques jouent avec les noms, pouvons-nous supposer quil y a un lien entre le Shallum de la ligne davidique et le Shallum de la ligne aaronique? Et enfin nous dcouvrons encore un autre lien lorsque nous trouvons ensemble les noms des prtres Nethaniah et Elishama. Mais cette fois-ci, nous nous trouvons au temps de lexil vers Babylone, et cet Elishama est dcrit comme tant de semence royale."

22 Et quant au peuple qui tait demeur de reste dans le pays de Juda, que Nebucadnetsar, roi de Babylone, avait laiss, il tablit sur eux Guedalia, fils dAkhikam, fils de Shaphan.
23 Et tous les chefs des forces, eux et leurs hommes, apprirent que le roi de Babylone avait tabli [chef] Guedalia ; et ils vinrent vers Guedalia Mitspa, savoir Ismal, fils de Nethania, et Jokhanan, fils de Karakh, et Seraa, fils de Thanhumeth, le Netophathite, et Jaazania, fils dun Maacathien, eux et leurs hommes.
24 Et Guedalia leur jura, eux et leurs hommes, et leur dit : Ne craignez pas de devenir les serviteurs des Chaldens ; habitez dans le pays, et servez le roi de Babylone, et vous vous en trouverez bien.
25 Et il arriva, au septime mois, quIsmal, fils de Nethania, fils dlishama, de la semence royale, et dix hommes avec lui, vinrent et frapprent Guedalia, (et il mourut), et les Juifs et les Chaldens qui taient avec lui Mitspa.
26 Et tout le peuple, depuis le petit jusquau grand, et les chefs des forces, se levrent et allrent en gypte, car ils craignaient les Chaldens.
[102]

Ds lors, mme sil nest pas possible de dterminer les liens de parent ou mme les poques prcises, ou de savoir comment ces noms en sont venus tre insrs dans une chronologie qui na manifestement pas exist, ou qui a t rendue tellement confuse que toute tentative dy mettre de lordre serait futile, il nous reste cependant une vive impression que Jrmie, auteur dau moins sept des livres bibliques, tait lui-mme de ligne davidique, quoi que cela implique, et quil tait galement apparent avec la ligne des prtres aaronides. Il nest pas possible de dterminer avec certitude ses liens de parent personnels, mais il pourrait bien avoir t un cousin du roi Sdcias, ou le beau-pre de Josias. Dans les deux cas, cest ce lien qui lui aura confr le droit dtre inclus parmi les membres de la famille royale. Ce qui est certain, cest quun rdacteur ultrieur a tent de dissimuler ce lien de parent.

Pour en revenir au contenu du Deutronome, en dernire analyse, les documents nous disent que D et E sont complmentaires. Les deux traditions donnent le nom dHoreb la montagne de Mose. J et P la nomment Sina. Ce rcit fait de Mose un tre part. Il se trouve un tournant de lHistoire et est, en fait, llment essentiel du rcit. Sa vie et son poque sont soigneusement et largement dvelopps; il ny a rien de comparable dans les sources J et P. Les livres deutronomistiques font grand cas des prophtes. Le mot prophte nest mentionn quune seule fois dans le document P et pas du tout dans la source J. Lhistorien deutronomiste fait galement grand cas des Lvites. Mais dans le J, les Lvites sont disperss pour avoir massacr les gens de Sichem. Dans P, Les Lvites sont spars des prtres aaronides, et leur sont infrieurs. Enfin, D et E qualifient Aaron de mauvais, pour laffaire du veau dor et la lpre de Miriam. Rien de cela napparat dans J ou P.

Si nous examinons cette histoire de plus prs, nous constatons que, curieusement, tous les passages qui mentionnent lalliance davidique se divisent en deux catgories: conditionnelle et inconditionnelle. Dans le premier cas, un membre de la ligne de David sur le trne dIsral ne peut sy maintenir qu la condition de lobissance du peuple.

Dans le second cas, celui de la destruction dIsral, lalliance davidique parle simplement de garder le trne. Pourquoi cela? Manifestement parce que lauteur a d finalement re-corriger son ouvrage. Il avait dabord racont comment la Maison de David en tait venue rgner sur tout le royaume uni dIsral, et comment tout avait t perdu lexception de la tribu de Juda, qui lui appartiendrait tout jamais. Mais ensuite, il a d faire intervenir la mort des fils de Sdcias et de lexil Babylone.

Certains ont qualifi tout cela de pieux mensonges. Certains ont suggr quil a fabriqu lui-mme lalliance davidique. Mais il semble bien que lauteur na mis par crit que ce dont les membres de son groupe familial taient convaincus. La tradition de lalliance davidique fait son apparition dans certains des psaumes composs bien avant que le Deutronomiste crive son histoire. Ds lors, il est clair quil na pas invent. Sil lavait fait, qui laurait cru? Personne.

Il a d se baser sur des rcits accepts des gens de son entourage. Il a simplement transfr ce rcit quil connaissait, du royaume du nord au royaume du sud. De cette faon, il lui tait possible dcrire au dbut de son livre, la prophtie qui devait faire de Josias un messie, et ensuite, tout ce quil a eu faire cest de travailler le personnage de Josias pour arriver une vrit.

Lhistorien deutronomiste a bas son interprtation des traditions et ses ajouts sur quatre lments Deutronomiques: Fidlit Yahv; alliance davidique; centralisation de la religion dans le Temple de Jrusalem, et la Loi (en tant que Deutronome, cela va de soi). Son interprtation des vnements est que: le royaume a t divis parce que Salomon avait dlaiss Yahv et la Loi. Les descendants de David ont conserv Jrusalem parce quils bnficiaient dune alliance inconditionnelle. Le royaume du nord est tomb parce que ni les rois ni le peuple navaient suivi la Loi. Mais prsent, au temps de la rdaction, tout allait sarranger trs bien parce que la Loi avait t redcouverte et que Josias, descendant de David, allait redresser la barre!

Et puis Josias a pris une flche gyptienne, et la partie a t perdue.

Donc, vingt-deux ans aprs sa rdaction, cette histoire tait dj devenue triste et bte. Le grand royaume ternel avait connu une fin ignominieuse. La famille qui ne serait jamais spare du trne nen avait pas seulement t spare, mais elle avait aussi pratiquement cess dexister. Cet endroit que Yahv avait choisi pour y faire demeurer Son nom tait en cendres, et tout ce qui avait exist jusqu ce jour ntait plus.

Alors, il fallait que quelquun examine tout louvrage et y apporte quelques modifications qui pourraient qui expliquer ce gchis. Il ne pouvait pas se contenter dajouter quelque lignes dcrivant les vnements ultrieurs: il lui fallait surtout retirer du feu les marrons de Yahv et expliquer pourquoi le beau grand rve des disciples de Yahv avait chou ce qui finit par faire apparatre Yahv comme une sorte de demeur. Lvidence montre que cest cela qui sest produit. Lvidence montre des erreurs grammaticales comme des passages du singulier au pluriel, des termes spciaux, des thmes diffrents, des ruptures de structure syntaxique et littraire tout cela pour expliquer des vnements prsents comme une rupture de lalliance, et surtout afin que Yahv puisse rester le seul et vrai dieu.

Tous les plans soigneusement mis au point par Yahv sont tombs plat? Pas dimportance. Il fallait seulement que Yahv puisse sauver la face. Ctait une sale besogne, mais il fallait que quelquun la fasse.

Lune des choses les plus tonnantes est la manire dont Jrmie considre la mort de llu tomb aux mains des Egyptiens. Ce quil a introduit dans le texte est une prophtie de Yahv, mise dans la bouche du roi dEgypte, et qui a t ignore par Josias qui, de ce fait, devait tre mis mort.

Mais [Neco] envoya des ambassadeurs vers lui [Josias], disant, quai-je voir avec toi, Roi de Juda? Je ne viens pas contre toi aujourdhui, mais contre la maison avec laquelle je suis en guerre; Et Dieu ma ordonn de me hter. Garde-toi de topposer Dieu, qui est avec moi, de crainte quil ne te dtruise. Cependant, Josias ne voulait pas se dtourner de lui, mais il eut recours une feinte pour le combattre. Il ne prit pas au srieux les paroles de Neco qui parlait au nom de Dieu, mais il le combattit dans la valle de Megiddo. [103]

Donc, cet individu na pas r-crit toute lhistoire; il sest content dajouter ici et l quelques paragraphes la version de Josias. Il a ajout des passages qui prdisent lexil, ce qui est facile observer quand les prophties rompent le contexte et prennent des liberts avec la grammaire.

Enfin, pour terminer en beaut, le rdacteur a ajout la raison de lexil: le peuple avait suivi dautres dieux. A ce propos, il lui a suffi dinsister sur ce qui tait dj crit dans le Deutronome, savoir que le culte rendu au seul Yahv tait le premier commandement. Puis, lauteur exil de cette nouvelle dition a ajout dix rfrences au commandement contre lapostasie et a emball le tout dans une menace dexil si cette Loi ntait pas obie.

Il a ensuite ajout ceci la dernire prophtie de Dieu entendue par Mose. Dieu dit Mose quaprs sa mort:

16 Et lternel dit Mose : Voici, tu vas dormir avec tes pres ; et ce peuple se lvera et se prostituera auprs des dieux trangers du pays au milieu duquel il va entrer ; et il mabandonnera, et rompra mon alliance que jai faite avec lui.
17 Et ma colre senflammera contre lui en ce jour-l ; et je les abandonnerai, et je leur cacherai ma face ; et il sera dvor, et des maux nombreux et des dtresses latteindront; et il dira en ce jour-l : Nest-ce pas parce que mon Dieu nest pas au milieu de moi que ces maux mont atteint ?
18 Et moi, je cacherai entirement ma face, en ce jour-l, cause de tout le mal quil aura fait ; parce quil se sera tourn vers dautres dieux.
[104]

Il restait au deutronomiste de trouver un crochet de culpabilit auquel il pourrait suspendre le tout, et lanalyse textuelle rvle cela aussi. Il ne pouvait manifestement pas jeter le blme sur Josias. Et Josias ntait pas un hros trs convaincant, comme le montrent les vnements survenus dans sa vie. Ds lors, sa pauvre vie gche fut manipule de manire ce quil puisse conserver sa position de hros. Il fallait trouver une raison la destruction, la mort et lexil, qui conserve Josias la position exalte qui lui avait t assigne, et la seule manire de le faire tait den faire une noble et grande tentative de redresser le plus terrible de tous les torts, mais Josias, tout merveilleux quil ft, avait t incapable de faire la part du mal.

Manass. Oui, oui, le grand-pre de Josias.

Daprs la premire version du Deutronome, Manass avait annul toutes les rformes religieuses de son pre, Ezchias. Il avait lev une statue la desse Asherah et des autels aux dieux paens, tout cela dans lenceinte du temple. Voil comment a t mise en scne lhistoire de Josias et de ses grandes rformes, qui ont t encore plus grandes et compltes que celles dEzchias.

Mais le remaniement de lhistoire D insiste sur les crimes de Manass et gonfle les consquences de ses crimes. Cela apparat ici aussi, de lanalyse du texte. Voici ce qui a t ajout: Manass les a incits faire le mal, davantage encore que les nations dtruites par Yahv devant les enfants dIsral. Et Yahv a dit, par lintermdiaire de ses serviteurs et prophtes:

8 et je ne ferai plus errer le pied dIsral loin de la terre que jai donne leurs pres, si seulement ils prennent garde faire selon tout ce que je leur ai command, et selon toute la loi que leur a commande mon serviteur Mose.
9 Et ils ncoutrent point ; et Manass les fit errer [en les induisant] faire le mal plus que les nations que lternel avait dtruites devant les fils dIsral.
10 Et lternel parla par ses serviteurs les prophtes, disant :
11 Parce que Manass, roi de Juda, a pratiqu ces abominations, [et] a fait le mal plus que tout ce quont fait les Amorens qui ont t avant lui, et quil a fait pcher aussi Juda par ses idoles,
12 cause de cela, ainsi dit lternel, le Dieu dIsral : Voici, je fais venir sur Jrusalem et sur Juda un mal tel, que quiconque lentendra, les deux oreilles lui tinteront,
13 et jtendrai sur Jrusalem le cordeau de Samarie et le plomb de la maison dAchab, et jcurerai Jrusalem comme on cure un plat : on lcure et on le tourne sens dessus dessous.
14 Et jabandonnerai le reste de mon hritage, et je les livrerai en la main de leurs ennemis ; et ils seront le butin et la proie de tous leurs ennemis,
15 parce quils ont fait ce qui est mauvais mes yeux et quils mont provoqu colre depuis le jour que leurs pres sont sortis dgypte jusqu ce jour.
[105]

Lourd programme de culpabilit. Manass est si mauvais, et le peuple est si mauvais en le suivant, quil est prsent annonc que le royaume tombera. Puis le rdacteur se porte dun saut la fin du rouleau et dit: aucun roi comme Josias ne sest plus lev jusqu ce jour, et il ajoute: mais Yahv ne se dtourna pas de Sa grande fureur qui brlait contre Juda, sur tout ce que Manass avait fait et qui Lavait mis en fureur.." [106]

Il y a cependant un problme ici, car la lecture de ces textes nous montre que la chaussure nest pas faite pour ce pied. Par exemple, dans les Chroniques (2), partir du chapitre 32, verset 33, nous lisons lhistoire suivante:

33 Et zchias sendormit avec ses pres, et on lenterra lendroit le plus lev des spulcres des fils de David ; et tout Juda et les habitants de Jrusalem lui rendirent honneur sa mort. et Manass, son fils, rgna sa place.
Chapitre 33: 1 Manass tait g de douze ans lorsquil commena de rgner; et il rgna cinquante-cinq ans Jrusalem.
2 Et il fit ce qui est mauvais aux yeux de lternel, selon les abominations des nations que lternel avait dpossdes devant les fils dIsral.
10 Et lternel parla Manass, et son peuple ; mais ils ny firent pas attention.
11 Et lternel fit venir contre eux les chefs de larme du roi dAssyrie, et ils prirent Manass dans des ceps, et le lirent avec des chanes dairain et lemmenrent Babylone.
12 Et quand il fut dans la dtresse, il implora lternel, son Dieu, et shumilia beaucoup devant le Dieu de ses pres, et le pria ;
13 et il se laissa flchir par lui, et couta sa supplication, et le ramena Jrusalem dans son royaume ; et Manass reconnut que cest lternel qui est Dieu..
14 Et aprs cela, il btit la muraille extrieure de la ville de David, au couchant, vers Guihon, dans la valle, et vers lentre de la porte des poissons, et il entoura Ophel [dun mur], et lleva trs haut ; et il mit des chefs de larme dans toutes les villes fortes de Juda.
15 Et il ta de la maison de lternel les dieux trangers et lidole, et tous les autels quil avait btis sur la montagne de la maison de lternel et Jrusalem, et les jeta hors de la ville.
16 Et il mit en tat lautel de lternel, et y sacrifia des sacrifices de prosprit et daction de grces ; et il commanda Juda de servir lternel, le Dieu dIsral.
17 Toutefois le peuple sacrifiait encore sur les hauts lieux, mais seulement lternel, leur Dieu.
18 Et le reste des actes de Manass, et sa prire son Dieu, et les paroles des voyants qui lui parlrent au nom de lternel, le Dieu dIsral, voici, cela est [crit] dans les actes des rois dIsral.
19 Et sa prire, et comment [Dieu] fut flchi, et tout son pch, et le mal quil commit, et les endroits o il btit des hauts lieux et dressa des ashres et des images tailles, avant quil se ft humili, voici, cela est crit dans les paroles de Hoza.
20 Et Manass sendormit avec ses pres, et on lenterra dans sa maison ; et Amon, son fils, rgna sa place..
21 Amon tait g de vingt-deux ans lorsquil commena de rgner ; et il rgna deux ans Jrusalem.
22 Et il fit ce qui est mauvais aux yeux de lternel, comme avait fait Manass, son pre ; et Amon sacrifia toutes les images tailles que Manass, son pre, avait faites, et les servit ;
23 et il ne shumilia point devant lternel, comme Manass, son pre, stait humili ; car lui, Amon, multiplia son pch.
24 Et ses serviteurs conspirrent contre lui, et le mirent mort dans sa maison.
25 Mais le peuple du pays tua tous ceux qui avaient conspir contre le roi Amon ; et le peuple du pays tablit pour roi Josias, son fils, en sa place.

Dabord, il y a quelque chose de trs suspect. Maintenant, voil encore un individu qui est expdi Babylone par les Assyriens. Seulement, celui-ci a t miraculeusement renvoy do il venait, sans un froncement de sourcil. Il a fait quelques trucs pourris, a t puni, a rcit une splendide prire quon ne trouve nulle part dans la Bible, mme si des visionnaires ont affirm que la prire de Manass et les paroles quil a prononces se trouvaient dans le Livre des Rois. Elles ne sy trouvent pas. Ce qui sy trouve, en revanche, cest ce qui suit:

1 Manass tait g de douze ans lorsquil commena de rgner; et il rgna cinquante-cinq ans Jrusalem ; et le nom de sa mre tait Hephtsiba.
2 Et il fit ce qui est mauvais aux yeux de lternel, selon les abominations des nations que lternel avait dpossdes devant les fils dIsral.
3 Et il rebtit les hauts lieux quzchias, son pre, avait dtruits, et leva des autels Baal, et fit une ashre, comme avait fait Achab, roi dIsral, et il se prosterna devant toute larme des cieux, et les servit ;
4 et il btit des autels dans la maison de lternel, de laquelle lternel avait dit : Cest dans Jrusalem que je mettrai mon nom ;
5 et il btit des autels toute larme des cieux, dans les deux parvis de la maison de lternel ;
6 et il fit passer son fils par le feu, et il pronostiquait, et pratiquait les enchantements, et il tablit des vocateurs desprits et des diseurs de bonne aventure : il fit outre mesure ce qui est mauvais aux yeux de lternel, pour le provoquer colre.
7 Et limage de lashre quil avait faite, il la plaa dans la maison de laquelle lternel avait dit David et Salomon, son fils : Cest dans cette maison, et dans Jrusalem que jai choisie dentre toutes les tribus dIsral, que je mettrai mon nom toujours ;
8 et je ne ferai plus errer le pied dIsral loin de la terre que jai donne leurs pres, si seulement ils prennent garde faire selon tout ce que je leur ai command, et selon toute la loi que leur a commande mon serviteur Mose.
9 Et ils ncoutrent point ; et Manass les fit errer [en les induisant] faire le mal plus que les nations que lternel avait dtruites devant les fils dIsral.
10 Et lternel parla par ses serviteurs les prophtes, disant :
11 Parce que Manass, roi de Juda, a pratiqu ces abominations, [et] a fait le mal plus que tout ce quont fait les Amorens qui ont t avant lui, et quil a fait pcher aussi Juda par ses idoles,
12 cause de cela, ainsi dit lternel, le Dieu dIsral : Voici, je fais venir sur Jrusalem et sur Juda un mal tel, que quiconque lentendra, les deux oreilles lui tinteront,
13 et jtendrai sur Jrusalem le cordeau de Samarie et le plomb de la maison dAchab, et jcurerai Jrusalem comme on cure un plat : on lcure et on le tourne sens dessus dessous.
14 Et jabandonnerai le reste de mon hritage, et je les livrerai en la main de leurs ennemis ; et ils seront le butin et la proie de tous leurs ennemis,
15 parce quils ont fait ce qui est mauvais mes yeux et quils mont provoqu colre depuis le jour que leurs pres sont sortis dgypte jusqu ce jour.
16 Et Manass versa aussi le sang innocent en grande abondance, jusqu en remplir Jrusalem dun bout lautre bout, outre son pch par lequel il fit pcher Juda, en faisant ce qui est mauvais aux yeux de lternel.
17 Et le reste des actes de Manass, et tout ce quil fit, et le pch quil commit, cela nest-il pas crit dans le livre des chroniques des rois de Juda ?
18 Et Manass sendormit avec ses pres, et fut enterr dans le jardin de sa maison, dans le jardin dUzza ; et Amon, son fils, rgna sa place..
[107]

Est-ce que le vrai Manass veut bien se lever? On dirait quil sagit de deux personnes diffrentes! Et aussi, lindication de la captivit de Manass Babylone est absente, tout comme son repentir et ses rparations faites au Temple et dont il est fait mention dans les Chroniques. Alors quel est le dessous des cartes?

En ce qui concerne les travaux de rparation du Temple, cest en effet pendant des travaux de ce genre que le rouleau de la Loi des Lvites a t dcouvert sous le rgne d Ezchias, le pre de Manass. Une fois de plus, nous avons ici, un sentiment de dsquilibre. Est-il possible que Ezchias et Manass aient t en fait une seule et mme personne? Nous percevons un trange cho entre lhumiliation subie par Manass et celle qui a t subie par Ezchias, mais dont les dtails ne nous sont pas rvls:

24 En ces jours-l, zchias fut malade la mort ; et il pria lternel, et [lternel] lui parla, et lui donna un signe.
25 Mais zchias ne rendit pas en raison du bienfait quil avait reu ; car son coeur sleva, et il y eut de la colre contre lui et contre Juda et Jrusalem.
26 Et zchias shumilia de ce que son coeur stait lev, lui et les habitants de Jrusalem ; et la colre de lternel ne vint pas sur eux pendant les jours dzchias.
[108]

On dirait quEzchias ntait pas le grand homme dont on nous a fait le portrait, et que Manass ntait pas le mchant quon nous a dcrit. En outre, il est de plus en plus vident quon nous cache quelque chose. Quoi et pour quelle raison? Nous ne le dcouvrirons peut-tre jamais, mais il est ncessaire de se poser ces questions, et il nous faut tenir compte de tous les textes avant de dcider si oui ou non nous croyons que la Bible est la Parole inspire par Dieu.

Un autre problme devant lequel sest trouv le rdacteur est que Yahv avait promis que le Temple du roi Salomon durerait jamais. Il avait dj crit, guid par une sorte dinspiration, que Dieu avait dit [109] :

3 Et lternel lui dit : Jai entendu ta prire et la supplication que tu as faite devant moi ; jai sanctifi cette maison que tu as btie, pour y mettre mon nom jamais ; et mes yeux et mon coeur seront toujours l [110] .

Voil qui est assez dfinitif! Mais prsent, lauteur devait sarranger du fait que tout avait disparu, stait envol en fume, avait t dtruit. Que faire? Il ntait clairement pas prt abandonner lide de la promesse faite Isral. Alors, il a envelopp la promesse dans la nature conditionnelle de lalliance mosaque. Il ajout quatre phrases dans lesquelles Dieu avertit le peuple que sil ne garde pas les commandements quIl lui a donns, Il les enverra en exil et rejettera le Temple.

Et puis il a ajout une longue liste de maldictions au texte du Deutronome proprement dit. Cette liste des maldictions qui devaient sabattre sur le peuple sil nobservait pas lalliance reste un des passages les plus terribles du document. Elle promet maladies, folie, ccit, dfaites militaires, destruction des rcoltes et du btail, famine et cannibalisme et, cerise sur le gteau: la dernire maldiction du Deutronome: et Yahv vous renverra en Egypte".

Une des dernires phrases du Livre des Rois (2) est: 26 Et tout le peuple, depuis le petit jusquau grand, et les chefs des forces, se levrent et allrent en gypte, car ils craignaient les Chaldens..

Ainsi, jusquau retour des exils, les prtres ont utilis comme armes les textes bibliques pour se combattre les uns les autres, afin de sassurer le contrle de lesprit des gens.

Cest le dernier rdacteur qui, Babylone, sest occup dassembler, mlanger et combiner les quatre documents, en coupant et collant, ajoutant et supprimant, embellissant et gonflant si merveilleusement que la plupart de ceux qui lisent les textes ont limpression quil sagit dun seul long rcit continu. Il na rat son coup que trs rarement, mais alors mme loeil le moins averti peut voir que quelque chose ne tourne pas rond. Pour loeil averti, pour celui qui recherche les vrits les plus profondes de la Bible, les tours et dtours du texte sont manifestes. En fin de compte, la Bible est un labyrinthe dont certains pensent que le centre est Dieu. Peut-tre est-ce le cas.

Mais alors la question est de savoir qui est Dieu.

Autre question: sil ny a eu ni Arche dAlliance, ni Temple de Salomon comme dcrits dans la Bible, alors quen est-il de la fameuse histoire des Templiers ? Et quoi soccupaient-ils dans le Temple? Quen est-il des prtentions de si nombreuses socits occultes et secrtes, dont la plupart se revendiquent de "secrets gyptiens" transmis par Mose au judasme? Se pourrait-il que ces histoires aient t fabriques aprs coup, comme la suggr Fulcanelli? Si cest bien le cas, alors qui taient rellement les Templiers, que faisaient-ils et o le faisaient-ils?

Cest ainsi que nous revenons notre problme concernant Abram et Sarai en Egypte, et lide quils ont pu emporter avec eux quelque chose, ce qui a mis en fureur le Pharaon, qui les a poursuivis. Et si le fond de laffaire tait: Rends-moi ma femme et non pas Laisse aller mon peuple? Et si le drame stait produit sur un fond de catastrophes gologiques et atmosphriques telles que dcrites par Velikovsky? Et si parmi ces catastrophes il y avait eu lruption du Thra et dautres dsastres ayant abouti la disparition de lAge de Bronze? Alors nous disposons dune bonne base partir de laquelle nous pouvons disposer le reste de la chronologie. Et si vraiment il y a eu simultanment des dynasties hyksos et thbaines, et si Abram avait un lien quelconque avec les Hyksos, alors nous disposons galement dun cadre qui nous permettra de comprendre la mythisation.

Si nous rassemblons lhistoire originale partir de ses fragments pars, donns comme des histoires appartenant des personnages diffrents: Abraham, Isaac, Ismal, Jacob, Esa, Mose, et Aaron, et mme les exploits du grand roi David, quelquespoir nous est donn dapprocher ce qui sest rellement produit et de savoir qui a t qui.

Jai lintention de consacrer un volume la comparaison et lanalyse de ces personnages, mais pour le moment, il me semble que le lecteur imaginatif peut examiner les textes originaux, extraire les lments des rcits, les disposer en colonnes, et voir par lui-mme quil y a tellement de correspondances quil est trs probable que le tout se rapporte une seule personne ou un petit groupe de personnes ayant vcu une certaine poque de lHistoire, et que cette poque a t celle de lruption du Thra.

Et nous revenons ltrange vnement rapport dans la Gense (33:11), o quelque chose a pass de Jacob Esa.

Etait-ce lArche dAlliance?

Si cest bien le cas, elle a t emporte vers lEST, ce qui est bien trange quand on se remmore les rcits du graal et certaine remarque de Fulcanelli disant quil nous faut avoir foi dans le rcit de Platon; dans ce rcit, il nous est dit que les Grecs avaient t instruits par les Arabes. Et nous pouvons nous demander qui taient ces Arabes lorigine, qui semblent en fait avoir t la Tribu de Dan. Nous ne sommes pas sans observer la similitude avec le nom de Dana, la mre de Perse. Et noublions pas que Perse dtenait la tte de la gorgone, qui avait des effets semblables ceux de lArche dAlliance.


[89] 2 Chroniques 34

[90] Mme si nous avons de forts soupons que la ligne davidique a t tellement manipule et/ou falsifie que tenter dy faire le tri reviendrait nettoyer les curies dAugias.

[91] Souvenez-vous que Moab tait une "Cit de lEnfer " pour le clerg aaronide.

[92] Josias, Juges, Ruth, Samuel 1 & 2; Rois 1

[93] Josias

[94] Cf. Friedman.

[95] (en franais dans le texte)

[96] Jrmie 29: 1-3.

[97] Jrmie 8: 17-22.

[98] 2 Rois, 24:8

[99] 2Rois 4:6-12

[100] I Chroniques 2:38

[101] I Chroniques, dbut: 6:3

[102] 2 Rois 25:22

[103] 2 Chronicles, 35:21-22, Amplified, Zondervan.

[104] Deut 31: 16-18.

[105] 2 Rois 21:8-15

[106] On pourrait presque dire que Manass est en fait Sdcias. Mais ne nous prcipitons pas sur une autre srie spculations pour le moment.

[107] 2 Rois: 21

[108] 2 Chroniques 32

[109] Nous nous occuperons plus tard de la source probable de cette inspiration .

[110] 1 Rois, 9:3

 


En tant que propriétaires et éditeurs de ces pages, nous souhaitons souligner que le matériel présenté ici est le fruit de notre recherche et de notre expérimentation en communication supraluminique. Nous nous demandons parfois si les Cassiopéens sont ce qu¹ils prétendent être, parce que nous ne tenons rien pour vérité indiscutable. Nous prenons tout "cum granulo salis", même si nous considérons qu¹il y a de bonnes chances que ce soit la vérité. Nous analysons constamment ce matériel ainsi que beaucoup d¹autres qui attirent notre attention, issus de divers domaines de la Science et du mysticisme. Honnêtement, nous ne savons pas CE QU'EST la vérité, mais nous croyons qu¹elle est « quelque part par là» et que nous pouvons sans doute en découvrir une partie. Oui, nous pouvons dire que nos vies ont été enrichies par ces contacts, mais certains éléments nous ont aussi rendus perplexes et nous ont désorientés, et ils restent encore à être clarifiés. Nous avons certes trouvé beaucoup de «confirmations» et de « corroborations » dans d¹autres domaines, entre autres la Science et l¹Histoire, mais il y a aussi de nombreux éléments qui, par nature, sont invérifiables. C¹est pourquoi nous invitons le lecteur à partager notre recherche de la Vérité en lisant avec un esprit ouvert, mais sceptique.

Nous n¹encourageons pas « l'adepte-isme », ni aucune « Vraie Croyance ». Nous ENCOURAGEONS la recherche de la Connaissance et de la Conscience dans tous les domaines qui en valent la peine, comme le meilleur moyen de discerner le mensonge de la vérité. Voici ce que nous pouvons dire au lecteur: nous travaillons très dur, plusieurs heures par jour, et nous le faisons depuis de nombreuses années, pour découvrir la raison de notre existence sur Terre. C¹est notre vocation, notre queste, notre mission. Nous recherchons constamment à valider et/ou à affiner ce que nous envisageons comme possible, probable, ou les deux. Nous faisons cela avec l¹espoir sincère que toute l¹humanité pourra en bénéficier, si ce n¹est maintenant, alors dans un de nos futurs probables.

Contactez l¹administrateur web à cassiopaea.com
Copyright © 1997-2003 Arkadiusz Jadczyk et Laura Knight-Jadczyk. Tous droits réservés. "Cassiopaea, Cassiopaean, Cassiopaeans," est une marque déposée par Arkadiusz Jadczyk et Laura Knight-Jadczyk.
Les lettres adressées à Cassiopaea, à la Quantum Future School, Ark ou Laura, deviennent la propriété de Arkadiusz Jadczyk et Laura Knight-Jadczyk.

La réédition et la rediffusion du contenu de cette page ou d¹une quelconque portion de ce site web sont expressément interdites sans approbation écrite préalable.

You are visitor number .