L'Onde
Laura Knight-Jadczyk



Nouveau forum en français !


Les Editions Pilule Rouge


Guide Rapide des Signes

Cassiopée ? Forum de questions et réponses


Les Editions Pilule Rouge
Nos livres en français!


Nos Articles

Nouveau ! Programmes, tampons et "Esprit du prédateur"
- Laura Knight-Jadczyk

Nouveau ! Le résultat de l'impact du Dryas récent et les cycles de catastrophes cosmiques – les climatologues se réveillent
- R.H.

Nouveau SOTT Focus ! Pendant que les Européens sont en vacances, les Américains triment
- Marie Cocco

Nouveau SOTT Focus ! Comment créer la réalité de la "War on Terror" - guide pratique
- Joe Quinn

Nouveau SOTT Focus ! Des squatters sans conscience
- Henry See

Nouveau SOTT Focus ! Si le sociopathe habite à côté - montez à l'étage
- Keit

Nouveau ! L’Amérique fasciste, en dix mesures faciles
- Naomi Wolf, The Guardian

Nouveau ! Michael Topper à propos du Harcèlement
- Michael Topper

—SOTT

Virginia Tech – Le tueur était-il programmé mentalement
- B.K.

L'hypocrite Tony s'attaque à Téhéran
- Joe Quinn

La pression pour la paix et la "Pâque juive"
- Joe Quinn

Oubliez le réchauffement planétaire : nous sommes au bord de l’extinction !
- Laura Knight-Jadczyk & Henry See

Une vérité qui dérange
- Henry See

Piratage de la Démocratie
- Henry See

La main cachée derrière l'affrontement entre Hamas et Fatah
- Joe Quinn

Encore Des Absurdites « Al-Qaïda » Du Gang Bush
- Joe Quinn

Fascisme galopant: La France interdit à ses journalistes de rapporter la violence

Amir Peretz et la foi fondée à l'école de la politique
- Laura Knight-Jadczyk

Encore Des Absurdites « Al-Qaïda » Du Gang Bush
- Joe Quinn

Nous chutons tous
- Joe Quinn

D'Israël à Bush par l'entremise de la BBC et de CNN : Attaquez l'Iran -- sinon…
- Joe Quinn

Une Question Légale
- Henry See

Le Futur
- Steve McFarland

A quel point pensent-ils que nous sommes stupides?
- Henry See

Le Mythe Des Attentats Suicide Palestiniens
- Joe Quinn

Rassembler en un lieu tous les juifs
- Joe Quinn

Le MI6 et les médias - les manipulateurs de l'esprit
- Joe Quinn

Litvinenko - Par la tromperie
- Joe Quinn

Litvinenko - Par la tromperie 2
- Joe Quinn

La capture, le procès et la condamnation de Saddam Hussein – Une autre farce du renseignement américain
- Joe Quinn

La mystique contre Hitler
- Laura Knight-Jacdzyk

Les Bush et Le Roi Perdu
- Laura Knight-Jacdzyk

Bush révèle sa véritable politique iraquienne : le massacre de civils iraquiens
- Joe Quinn

Donnez leur un 5 novembre qu'ils n'oublieront jamais
- Télécharger des affiches Signs of the Times

Le sionisme et le président iranien
- Joe Quinn

Une planète au bord de l'anarchie?
- Joe Quinn

De l’Holocauste à l’Armageddon
- Joe Quinn

Ensemencement de graines de guerre civile
- Joe Quinn

Le racisme, pas la défense, au coeur de la politique israélienne
- Joe Quinn

Commentaires
- Signs of the Times

Commentaires des Signes 23 fev 2004 , 14 &15 Mar 2004

Supplément des Signs: Armes Ethniques Spécifiques

Supplément des Signs: L'Assassinat de JFK

HITLER : Tel que le Peuple Allemand Le Connaît

—Série JFK—
Laura Knight-Jacdzyk

John F. Kennedy, le Pétrole et la Guerre à la Terreur

John F. Kennedy, le Services Secrets et les Riches Texans Fascistes

John F. Kennedy et la Conspiration Monolithique et Impitoyable

John F. Kennedy et les Titans

John F. Kennedy et les Cochons de Guerre

John F. Kennedy et la Psychopathologie de la Politique

John F. Kennedy, J. Edgar Hoover, le Crime Organisé et le Village Mondial

John F. Kennedy et tous ces "ismes"

Sim City et John F. Kennedy

Le Gladiateur : John Fitzgerald Kennedy

Les Débris de l'Histoire

—11 septembre

Jim Hoffman – Attrape-nigaud pour les Chercheurs de Vérité du 11 septembre - Joe Quinn

L'ADMINISTRATION BUSH ET le 11 SEPTEMBRE: 100 RAISONS DE DISSIDENCE

La Cinquième Colonne

Commentaires sur l'attaque du Pentagone

Les récits de témoins oculaires du crash du Pentagone ne riment à rien

Le Mossad et les Sociétés de Déménagement

Mahmoud Ahmad et le Culte Secret

Commentaires sur l'attaque du Pentagone

—Ponérologie & Psychopathie—

Ponérologie Politique : une Science sur la Nature du Mal adaptée à des Buts Politiques

Le Paysage Intérieur du Psychopathe de Herve Cleckley

Le Psychopathe - Le Masque de Santé Mentale

Le Culte le plus dangereux dans le Monde - Laura Knight-Jadczyk

L'Idée la plus dangereuse dans le Monde - Laura Knight-Jadczyk

"Culture officielle" en Amérique:
Un Etat Naturel de Psychopathie?

Exposé Greenbaum

Contrôle des Mots, Contrôle des Pensées, Contrôle du Monde

La Bible déconstruite

Le Livre Q et les Origines Chrétiennes

La Véritable Identité de Fulcanelli, les Quatre éléments et Le Code Da Vinci

Qui a écrit la Bible et pourquoi?

—Les catastrophes
cycliques—

Jour d'Indépendance

Le Monde Arrive-t-il à sa Fin?

Est-ce que notre Soleil a un compagnon sombre?

—Les mystères—

Extraits de l'Histoire Secrète du Monde

Introduction à La Science antique

La chimie de l'alchimie

Réalité hyperdimensionnelle

Qui a écrit la Bible et pourquoi?

La Véritable Identité de Fulcanelli et Le Code Da Vinci

 

Les portails organiques ? L' "autre" race - 1ère partie

Prédateur Spirituel – Prem Rawat alias Maharaji - Henry See

Qui parle au nom de la Vérité?

Chronologie de Cointelpro Cosmique 11, 12

Etoiles déchues

Un gouffre dans le coeur - John Kaminski

Le Jeu Global du Survivant: Les Quatre Prochaines Années de l'Amérique

La Bête et Son Empire

La Haute Étrangeté des Dimensions et le Processus d'Enlèvement Alien

Schwaller de Lubicz et le Quatrième Reich
2, 3, 4

La face obscure du Tibet

Jupiter, Nostradamus, Edgar Cayce, et le Retour des Mongols
1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13

Vérité ou Mensonge
1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
, 7a, 7b

Ouspensky, Gurdjieff et les Fragments d'un Enseignement inconnu

Picknett et Prince sur les Cassiopéens

Le Crop Circle de Chibolton et les Cassiopéens sur les Crop Circles

Jour D'Indépendance - KAH

Les portails organiques ? L' "autre" race - 2ième partie

L'Affaire OVNI de Morris Jessup

Meilleurs voeux pour un monde heureux

Tyrannie du pouvoir executif

Le Matériel sur l'Aéroport de Denver

Les ETs et COINTELPRO cosmique

Pourriel Cosmique

Discernement ou Machiavel et les ET

Discernement 2: Le Monde est pénétré de malignité

St. Malachie et le Travail du Soleil

Les Compagnons du devoir de Liberté

Ascension

L'Onde

l'Onde: Chapitre 27

La Connexion Française


Adventures with Cassiopaea

Quantum Future Physics

Signs of the Times

The Wave


Nous vous proposons aussi les sites :

Alchymie.net



Chapitre IV:Dans lequel les Cassiopens sont extraits du placard et soumis un examen

La Connaissance protge, l'Ignorance expose au pril (Cassiopens)

Traduction par Micheline Deschreider

A présent que nous avons parlé de l'Onde en termes plus ou moins "philosophiques", les choses vont devenir un peu plus intenses à partir d'ici. Les événements commencèrent à se précipiter, dans notre vie, et se reflétèrent dans le channelling de manière parfois étonnante. C'est ce que je vais raconter de manière aussi brève que possible.

Deux membres de notre groupe : Terry et Jan Rodemerk, étaient également membres du MUFON - le "Mutual UFO Network" (Réseau OVNI Mutuel) - et même si le MUFON est plutôt technique, T et J pensaient qu'une partie du matériel provenant de notre expérience valait la peine d'être présenté à une conférence du MUFON. Donc, ils firent le nécessaire pour que je prenne la parole devant le groupe de Clearwater dont ils étaient membres.

Les arrangements qui avaient été pris avec les gens du MUFON prévoyaient une intervention d'une heure, ce qui, à mon avis, ne permettrait pas de développer beaucoup la présentation ni le matériel, ni de répondre à des questions. Cependant, pour des raisons qui ne m'ont jamais été clairement expliquées, mon temps de parole fut ramené de 60 à 15 minutes - 20 au maximum. Paniquée, je me demandais ce que je pourrais bien dire en 15 minutes, et qui aurait un peu de sens! On me fit comprendre que le channelling en soi n'avait pas bonne presse auprès du MUFON, qui préférait de loin les "Cadillacs OVNIs"; mon intervention était un peu comme ces voitures d'occasion parquées pêle-mêle dans un terrain vague et dans les pneus desquelles on peut donner impunément des coups de pieds. Tout ce que je pouvais proposer était ma propre vision, de sorte que je tentai de trouver une façon de l'inclure dans ma causerie tout en gardant un peu de temps pour introduire ce que les Cassiopéens avaient transmis (je dois encore dire en passant, que c'est cette même conférence du MUFON que Tom French a décrite dans son article du St. Petersburg Times, avec lequel vous trouverez un lien dans la page d'index). L'événement a été étrange à plus d'un égard, comme vous pourrez le constater.

Le jour de la conférence, (la "sortie officielle du placard"), après que tous les points à l'ordre du jour eurent été traités, et que nous eûmes entendu les récits d'observations récentes d'OVNIS, l' " Attraction Principale ", celle pour laquelle nous avions été "rétrécis", commença. Il s'agissait d'une causerie sur les channellings rapportés dans le Livre d'Urantia! Le conférencier fit distribuer à toutes les personnes de l'assistance (environ 200 personnes au total) une quinzaine de pages photocopiées. Donc, chacun reçut sa propre copie des extraits du Livre d'Urantia. Pendant que j'attendais qu'on en termine avec la distribution, ce qui prit un temps considérable, je lus ces 15 pages. Je pensais qu' ainsi je serais bien préparée quand la conférence commencerait. Mauvaise idée!

Il apparut bientôt que les photocopies d'extraits CONSTITUAIENT en fait toute la conférence. Et pendant l'heure et demie qui suivit, cet homme sur le podium nous lut les 15 pages, lentement et laborieusement, s'arrêtant de temps en temps pour fixer son auditoire d'un œil scrutateur, s'assurant que personne n'osait dévier de son programme, c'est-à-dire qu'il fit la lecture mot à mot de chaque ligne du texte. A chaque fois qu'il arrivait à la fin d'une page il s'arrêtait, et l'on entendait alors le bruissement de 200 feuillets tournés simultanément! Ces changements de pages provoquaient d'ailleurs des courants d'air dans la salle! C'était assez pour rendre fou n'importe qui. J'étais DESESPEREE! Je ne pouvais tout simplement PAS me convaincre que c'était CELA que nous étions venus entendre! Et quand Tom French écrivit dans son article qu'il avait DORMI pendant la conférence jusqu'à ce fût mon tour de prendre la parole, vous savez maintenant POURQUOI! Ce n'est pas que j'aie été une conférencière hors pair, c'est simplement parce que ce conférencier-là avait été en-dessous de tout! Je ne devrais probablement pas être aussi critique, parce que je suis sûre que l'homme qui a lu les extraits du Livre d'Urantia est un être bon et sincère, qui pensait certainement que sa mission était de convaincre chacun d'entre nous que le Livre d'Urantia avait les réponses à toutes les questions concernant les phénomènes OVNIs.. Il n'était tout simplement pas fait pour être conférencier. Sa voix était monotone, son débit était exactement celui d'une personne qui lit un texte, et qui le lit mal! Tom French ne fut pas le seul à s'être endormi dans cette salle! Ce qui me tint éveillée furent ces sacrées pages tournées simultanément par tous, qui produisaient le bruit des pattes de 5.000 lemmings déterminés à se jeter tous ensemble du haut d'une falaise! J'en venais à souhaiter que l'homme sur le podium se mêlât aux lemmings et que la falaise ne fût pas trop éloignée!

Mais un moment vint où tout fut terminé. La torture s'arrêta et nous nous mîmes debout pour étirer nos membres ankylosés. Après la pause, Terry et Jan donnèrent une brève et amusante introduction, et je ne fis qu'un bref exposé pendant les 15 ou 20 minutes allouées, sur les expériences qui m'avaient fait connaître les OVNIs, dont l'observation des boomerangs noirs au-dessus de ma maison, etc. Puis je tentai de faire un bref synoptique du matériel que transmettaient les Cassiopéens, soulignant les points communs avec les recherches effectuées dans plusieurs domaines, y compris les recherches sur les OVNIs, la seule différence étant que les Cassiopéens transmettaient des informations fondamentales et "intérieures", ce qui contribuait à rendre les images plus claires et compréhensibles.

Un autre membre important du MUFON était présent à la conférence. Il trouva notre matériel suffisamment intéressant que pour nous demander de le présenter plus longuement qu'au groupe de Clearwater, de sorte qu'il fut décidé et annoncé à la fin de la conférence que nous donnerions une "démonstration" à l'occasion de la réunion du mois suivant.

Nous n'étions pas très enthousiastes pour faire cela dans le cadre d'un groupe constitué, parce que jusque là nous avions été très soucieux de l'environnement du projet; en outre, de nombreuses variables entraient en compte. Alors, peu de temps avant cette "démonstration", nous questionnâmes les Cassiopéens à ce sujet, et leur réponse fut assez curieuse:

04-03-95

Q: (L) Serons-nous capables de donner une démonstration lors de la conférence du MUFON samedi prochain?

R: Oui, parce qu'elle est prédestinée.

Cela était certes curieux, mais les événements furent encore plus curieux que ce à quoi nous nous attendions.

Au cours de la deuxième conférence du MUFON, et à l'occasion de la démonstration, une personne particulièrement sceptique parmi l'auditoire, déposa une sorte de gadget sur la table autour de laquelle nous étions assis, (je pense qu'il s'agissait d'un gauss-mètre) et il l'alluma. Il l'avait ajusté à l'EM ambiant de la salle remplie au maximum; de nombreuses personnes se tenant également debout au fond de la salle et sur les côtés (j'explique tout cela parce que plusieurs jours m'ont été nécessaires pour mettre cette page sur le site web, car je voulais transcrire les bandes de cette conférence de manière à ce que le lecteur ait l'impression d'avoir été "une mouche sur le mur" lors de cette manifestation).

Jan donna une brève introduction pendant laquelle elle expliqua qu'elle n'était pas une "convaincue" et qu'elle avait bien des doutes quant à la réalité des OVNIs et des extraterrestres. Cela, dit-elle, était dû au fait qu'elle n'avait aucune expérience personnelle dans ce domaine. Cependant, puisque que son mari, Terry, s'adonnait à l'étude de ces sortes de phénomènes (parce qu'il avait eu des expériences personnelles), par solidarité avec lui elle s'était rapprochée du MUFON et assurait alors le secrétariat du chapitre des comtés de Hillsborough/Pinellas. Elle et Terry s'occupaient également de corriger, publier et écrire des articles pour le journal du MUFON.

Mais même ainsi, comme le confessa Jan, elle ne croyait PAS, bien qu'elle trouvât fascinantes les idées présentées par les Cassiopéens. .

Après ces quelques remarques préliminaires, Jan me céda la parole et je fis une brève récapitulation du long processus qui nous avait conduits, après plusieurs années d'efforts, aux contacts avec les Cassiopéens. Je commençai alors à expliquer que le matériel nous était communiqué en quelque sorte sous la forme d' " explications sur l'ordre de l'Univers " . Souvenez-vous que ceci se plaçait TRES au début de l'expérience. Nous ne recevions des informations que depuis 9 mois, et ne savions absolument pas quelle allait être la portée ni la nature de ce qui allait nous être transmis pendant les années! A partir d'ici je vais insérer la transcription de mon exposé:

En termes d'accès à notre identité fondamentale, l'une des choses que les Cassiopéens nous ont dites est qu'à l'origine, l'être humain avait été créé avec un ADN plus actif que celui que nous avons à présent. Un événement s'était produit et avait été enregistré par toutes les cultures du monde sous le nom de "Chute", ou perte de l'état édénique. Selon les différents mythes culturels, à l'origine de cette chute il y avait un serpent ou un dragon. Ce que les Cassiopéens ont dit indique qu'il pourrait bien y avoir plus, dans ce cas, qu'une simple conceptualisation mythique!

Les Cassiopéens ont parlé du fait que l'ADN peut être reconstruit ou reconnecté, parce qu'il est toujours là mais morcelé ou "désactivé". Les éléments importants de ce processus comprennent l'oxygénation, la centrifugation, ainsi que des activités comme la méditation et l'acquisition de connaissances.

L'une de mes récentes expériences a été très intéressante à cet égard. Après mon accident, j'ai dû recevoir de nombreux traitements, dont des "traitements énergisants" qui ont commencé à m'affecter d'étrange façon. Après une de ces séances de travail sur l'énergie, pendant sept jours ou même davantage, j'ai eu l'impression qu'un tuyau était branché sur mon plexus solaire et que des souvenirs et des émotions en provenance de toutes les vies que j'avais vécues y étaient insufflés; je veux dire des centaines et des milliers d'images! Tout le monde dit qu'il souhaite pouvoir se souvenir de ses vies antérieures! Mais pensez-y à deux fois! J'ai dû faire l'expérience de chaque émotion de vies entières. C'était si pénible que je pensais m'y noyer et mourir! Je restais assise là - et tout le monde peut vous dire combien il était horrible de me fréquenter à cette époque - dans mon fauteuil à bascule, disant sans cesse: "Mon Dieu! Mon Dieu! Je ne peux pas le supporter! S'il vous plaît, arrêtez!"
Des images de personnes, endroits, événements, châteaux, chevaliers chargeant lors de combats, montés sur des chevaux et brandissant des haches, des déserts, des jungles, la mort, la destruction, les maladies, la peste, la pestilence; tout cela passant dans un éclair, comme Dorothée pendant la tornade, tout cela tournoyant autour de moi! Pendant ce temps, les émotions de chacune de ces images me heurtaient de front dans toute leur violence! Même si je n'avais vu l'image que pendant une seconde, toutes les émotions qui l'accompagnaient me frappaient et je suffoquais ; j'étouffais d'un incident à l'autre et cela sans fin. De sorte que lors d'une des séances nous demandâmes ce qui se passait avec moi. J'étais prête à succomber sous l'extrême tension. Et les Cassiopéens répondirent: "Oh, vous avez simplement activé des facteurs supplémentaires de votre ADN!". Bien! Très bien! Arrêtez tout, Reprenez tout! Je n'en veux plus, je n'en sors plus!

Mais apparemment, c'est là une des choses que l'acquisition de la connaissance peut faire! C'est une des conditions permettant d'accéder aux univers d'information! Les Cassiopéens ont dit: "C'est AMUSANT de pouvoir y accéder..." Et je leur ai demandé: "amusant pour QUI?!"

Après quelques autres remarques, je cédai la parole à Terry, mais il me faut ajouter que le fait que ma description des événements, dans mon état de "souvenance" fût similaire à ce que Dorothée avait éprouvé lors du passage de la tornade, est quelque chose que j'avais tout à fait oublié jusqu'à ce que je transcrive les bandes il y a seulement quelques jours.

Terry se présenta et parla un peu de sa participation aux séances expérimentales du début, AVANT la connexion avec les Cassiopéens, et il dit que Jan et lui-même avaient plus ou moins abandonné le projet parce que rien ne semblait se produire à cette époque. Ce n'est que plus tard, après l'apparition des Cassiopéens, que je parvins à lui persuader de jeter un coup d'œil aux notes. Leur opinion et leurs commentaires étaient importants pour moi, parce que je savais que tous deux étaient aussi sceptiques que moi, et j'avais sans nul doute besoin d'un "deuxième avis", car je ne voulais pas tomber dans le piège de la "foi aveugle", si répandu de nos jours. Après son introduction, Terry fit les remarques suivantes:

On peut dire que nous disposons à présent d'une quantité énorme d'informations. J'en ai donné quelques unes ici pendant 20 minutes , mais il y en a beaucoup plus. Et quel que soit notre point de départ, nous finissons par devoir expliquer le tout. En ce moment, nous disposons de matériel accumulé pendant neuf mois, et dans trois mois, nous devrons expliquer le produit d'une année entière, parce que les Cassiopéens continuent à nous donner de nouveaux renseignements. Ils en ajoutent à mesure que nous apprenons à poser les questions correctement. Comme vous l'a dit mon épouse, nous étions tous plutôt sceptiques quant aux messages transmis par channelling, et il a fallu plusieurs mois avant que Laura ne parvienne à nous persuader de venir chez elle pour voir ce qui se passait. Nous lui avions rendu visite une ou deux fois pendant les expériences du début, et n'étions parvenus à aucun résultat. Nous habitons St. Petersbourg, c'est dire que le trajet est long pour passer une soirée à attendre en vain que quelque chose se passe.

Lorsque nous vînmes enfin, Laura nous dit: "Vous n'allez pas en croire vos yeux". Nous étions au mois de novembre, et ils avaient commencé à recevoir des messages des Cassiopéens depuis le mois de juillet. Pendant un certain temps, je regardai ce petit objet se mouvoir sur le tableau. En fait, il bondissait partout. Je n'ai jamais rien vu se mouvoir aussi vite! Une souris tentant d'échapper à mes six chats est à peu près la seule chose que j'aie jamais vu aller aussi vite que cette planchette à roulette!

Donc, je m'assis. Ils me laissèrent m'installer de manière que je puisse y mettre la main. Je voulais la toucher, je voulais savoir l'effet que cela faisait. Et je restai là pendant environ 25 minutes; mon bras était fatigué! Je travaille sur des ordinateurs et je suis habitué à travailler avec la "souris" (en parlant de souris!!), à pointer, à cliquer, etc. toute la journée. Mais mon bras avait dû se mouvoir si vite pendant près de 25 minutes, que j'éprouvais des douleurs aiguës dans l'épaule, étant donné que je n'étais pas accoutumé à garder cette position pendant une période aussi longue. Je ne parvenais pas à croire mes yeux en observant cette vitesse. Je trouvais incroyable la quantité d'énergie que je sentais passer dans cette petite partie de la pièce.

Depuis, j'ai constaté que ce n'est pas seulement une personne, ce ne sont pas seulement les personnes qui sont assises à la table devant la planchette qui émettent cela. C'est l'ensemble de toutes les personnes dans la pièce, toutes les personnes qui se trouvent dans la maison de Laura. Plus il y a de monde, plus il y a d'énergie, et plus vite cela va. Par deux fois, la planchette vola en dehors du tableau.. Le soir du réveillon de nouvel an, de nombreuses personnes étaient présentes, et il y avait tellement d'énergie - de l'énergie en liberté et non pas canalisée, parce que les gens ne faisaient rien de particulier: c'était une fête de Nouvel An - que nous ne parvenions pas à garder la planchette sur le tableau. Elle volait deci delà, si vite qu'elle quitta la table et s'envola littéralement dans les airs. Nous la rattrapâmes et la reposâmes sur le tableau. L'énergie mit 20 minutes à s'apaiser suffisamment pour que nous puissions recevoir des informations. Et d'ailleurs, ces informations n'étaient peut-être pas fiables, vu que nous ne nous concentrions pas. L'énergie était dispersée dans l'air.

Il y a quelques semaines, nous reçûmes la visite de gens qui s'intéressent à la recherche OVNI. Ces personnes s'y connaissent en flux d'énergie et savent comment la canaliser. Mais nous constatâmes les mêmes phénomènes. Les Cassiopéens nous dirent que cela prendrait du temps pour calmer et maîtriser à nouveau l'énergie, parce qu'il y en avait énormément. La petite planchette filait à nouveau… elle s'envola de la table à plusieurs reprises. Elle quitta la table avec force et nous fûmes 25 minutes avant de pouvoir la maîtriser à nouveau. Ils nous dirent: "vous avez rompu le canal". Je suppose que le "fil" qui relie notre densité à la 6e était devenu trop long. Nous avons dû le rétablir dans son état original!

Laura: Cela nous affecte physiquement aussi, parce que nous pouvons SENTIR cette énergie.

Question dans l'assistance: Y a-t-il une sensation de vertige?

Laura: Non. Pas de vertige. C'est plutôt comme des courants d'air chaud effleurant la peau, puis un sentiment d'élévation.

Question: Est-ce comme de l'euphorie?

Laura: Non. C'est plutôt comme une intense acuité mentale. Une concentration au Nième degré … Nous nous sentons dynamisés. Nous avons eu des séances de 9 heures, bande après bande, et personne n'était fatigué!

Question dans l'assistance: Y a-t-il eu d'autres mouvements dans la pièce pendant les séances, comme des objets tombant des étagères ou d'autres choses de ce genre?

Laura: Non. Il n'y a rien eu de ce genre. Nous avons en fait posé la question, et les Cassiopéens ont dit que lorsque de tels mouvements se produisent, il s'agit d'énergie en provenance des chakras inférieurs. Nous ne nous occupons pas de ce niveau ici. Lorsque des phénomènes de type poltergeist se produisent, on peut se figurer le niveau d'où ils sont issus. Mais, en effet, au cours des premières phases de l'expérience nous avons constaté l'une ou l'autre activité de ce genre: une fois, un bougeoir est tombé d'une étagère, et d'autres objets se sont également retrouvés sur le sol. Cette énergie était vraiment désagréable. C'est ce genre de choses que nous nous sommes efforcés de dépasser.

Terry: Nous ne savons même pas avec certitude qui ou ce que sont les Cassiopéens. Ils disent qu'ils se trouvent dans la 6e densité et qu'ils sont "nous" dans le futur; mais il se peut que ce soit inexact. Nous ne voulons pas tout croire automatiquement juste parce qu'ils le disent. Nous vous les présentons de cette manière parce que c'est la description qu'ILS donnent. Nous ne commettons pas l'erreur de croire tout ce qui nous est communiqué; nous ne faisons que présenter les informations. Nous en sommes encore à nous demander avec quoi nous sommes en contact. S'agit-il d'une sorte de système universel, cosmique, d'information? S'agit-il d'une sorte d'ordinateur universel? S'agit-il de la conscience archétypale décrite par Jung? Nous ne savons pas avec quoi nous sommes en communication.
Ce qui m'impressionne à ce sujet, au-delà même des confirmations que nous avons obtenues sur différents sujets, c'est la cohérence et la persistance dans les informations. Nous avons déjà rempli de notes des rames et des rames de papier, et tout se tient logiquement d'un bout à l'autre. Le niveau ne varie pas. Ce n'est pas un contact qui fait preuve d'intelligence une semaine et qui dit des idioties la semaine suivante. Tout est conséquent, uniforme, logique.

Laura: Une exception, que je voudrais souligner: si dans la pièce il y a des personnes qui sont susceptibles d'être perturbées par l'une ou l'autre information, les Cassiopéens la "retiennent" d'une manière ou d'une autre et suggèrent que nous reposions la question plus tard. C'est plutôt un signe de courtoisie envers une personne qui se trouve dans la pièce et qui n'est pas préparée à recevoir la réponse. Quand nous sommes entre nous, nous recevons des informations qui pourraient ne pas être communiquées quand de nouvelles personnes sont présentes.

Terry: Ils ne permettent pas non plus que des enfants soient présents, parce qu'ils nous ont dit que de telles activités pourraient leur être néfastes étant donné que les quantités d'énergie générées sont trop importantes pour de "jeunes circuits" si l'on peut s'exprimer ainsi.

Question dans l'assistance: Vos sources sont apparemment des champions du Libre Arbitre. C'est apparemment ainsi que l'univers est censé être. Vous ont-ils donné une raison valable pour laquelle notre densité semble avoir fait l'objet d'interférences en termes de Libre Arbitre? Je sais que de nombreuses sources disent que nous avons accepté d'être enlevés avant d'être placés ici, mais cela me semble bien mince comme argument.

Terry: Ce qui nous a été dit à ce sujet est que l'univers a été créé comme un univers de Libre Arbitre. Il a été créé spécifiquement pour que toutes les âmes puissent faire ce qu'elles souhaitent faire. Les Gris, les Lézards, qui qu'ils soient, qui enlèvent les gens et placent des implants dans leur corps, ont le droit d'agir de la sorte parce que leur libre arbitre leur permet de venir ici et de nous faire cela. Et ils ont le droit de nous dire n'importe quoi pour nous faire considérer leur comportement comme rationnel. Notre droit est de ne PAS croire ce que ces entités qui nous enlèvent nous disent. Nous avons le libre arbitre de les croire ou de ne pas les croire. S'ils nous disent dans une vie qu'ils ont le droit de nous traiter de la sorte et que nous choisissons de les croire, puis que dans cette vie ils nous traitent de la sorte et que nous choisissons de ne PAS les croire, dans chacun des cas nous exerçons notre libre arbitre, et c'est ce qu'ils font eux aussi. Nous nous trouvons dans un Univers de Libre Arbitre. Nous pouvons changer d'avis. Ils tentent de nous convaincre que nous n'avons pas le choix à cet égard; mais nous pouvons ne pas les croire. Il y a plus que cela, naturellement, parce qu'il est évident qu'ils nous molestent physiquement sans arrêt. Ils sont plus forts que nous physiquement ou pseudo-physiquement. C'est la même relation qu'entre nous et les animaux dans notre réalité. Les vaches, les moutons et les poulets ont aussi un libre arbitre; mais nous sommes plus forts qu'eux et nous les avons convaincus (et nous nous sommes covaincus nous-mêmes aussi), de par notre nécessité de consommer de la nourriture, que "c'est pour leur bien", que c'est leur " but dans la vie ". Tout comme nous consommons des animaux, nous sommes consommés par des êtres de densités supérieures aux nôtres. Mais pour la plupart, il s'agit seulement d'énergie et non de chair, bien que cela se produise également. Nous faisons partie d'une chaîne alimentaire, en quelque sorte, et nous ne sommes PAS en bout de chaîne, tant s'en faut!
Quoi qu'il en soit, il y a 300.000 ans, il y a eu une bataille entre les forces représentant le Service Des Autres et celles représentant le Service De Soi, à tous les niveaux de densité. Malheureusement, les forces du Service de Soi ont gagné cette bataille. Les Lézards sont des êtres du Service De Soi de la 4e densité. Ils peuvent venir dans la 3e densité, mais ils ne peuvent s'y maintenir que pendant une courte période parce que leur technologie ne leur permet pas de longs séjours.

[Note de Laura: Vu la grande confusion qui règne à l'égard de ce qui suit, veuillez lire ce qui se rapporte aux "Passagers en Transit" avant de poursuivre cette lecture.]

En 4e densité, ils utilisent encore des technologies, ils apprennent encore des choses para-physiques. Ils nous ont subjugués, ils nous ont placé des implants, ils ont manipulé notre ADN, de sorte que nous ne nous souvenons plus de notre identité ni de nos potentiels réels. Le livre de Barbara Marciniak: Bringers of the Dawn , reprend bon nombre de ces informations. Les Cassiopéens ont dit que quand Barbara communiquait avec ses Pléiadiens, elle était en fait en contact avec - il y a là-bas quelque chose que l'on appelle les Confins du Monde; il s'agit d'une sorte d'onde, de barrière, de fréquence, servant de passage entre les différents univers - les Cassiopéens, les Pléiadiens et autres entités qui communiquent de cette manière ; cette Onde facilite la possibilité de se transporter de la 6e densité vers la 3e - à l'époque où Marciniak était le canal de leurs informations, cette onde se trouvait dans la région de l'espace des Pléiades, de sorte qu'ils se sont nommés eux-mêmes Pléiadiens, pour donner un point de référence. Nous pensons maintenant que cette "fenêtre" est en train de passer par Cassiopée. Lorsqu'elle se trouvait dans la région d'Arcturus, ils se sont appelés Arcturiens. Il leur est arrivé d'être les Orions aussi, mais je ne me souviens plus dans quel ordre tout cela s'est produit. A mesure qu'elle approche, elle devient de plus en plus forte, et apparemment, certaines personnes sont destinées à devenir des points de contact. A mesure que cette onde s'approche de nous, les signaux deviennent de plus en plus clairs. Le prochain arrêt, selon les Cassiopéens, est la constellation du Lion. Bien sûr, toutes les étoiles de ces constellations ne sont pas à égale distance, c'est pourquoi nous avons réduit les points de référence à des étoiles ou des groupes particuliers.

De toute manière, les Lézards ont créé les Gris. Ils sont aussi de la 4e densité. Ils n'ont pas d'âme. Ce sont des robots. Les Gris ont été créés pour que les Lézards puissent les envoyer vers la 3e densité, comme des projections en quelque sorte. Ils peuvent projeter une partie de leur propre énergie dans les Gris, de sorte que quand ceux-ci sont dans la 3e densité ils ne sont pas que des robots contrôlés par eux, Les Lézards sont en eux, voyant avec leurs yeux. Parfois aussi, plusieurs Gris rassemblent l'énergie d'un seul Lézard. La raison de l'asservissement des humains par les Lézards est que ceux-ci nous consomment comme de la nourriture. La vieille histoire de John Lear/Bill Cooper à propos de tonneaux contenant des parties de corps peut avoir un fond de vérité. Mais ce qu'ils veulent surtout, c'est notre énergie. C'est ce qui les nourrit en 4e densité, parce qu'ils sont principalement des êtres composés d'énergie en 4e densité. Ils se nourrissent d'énergie. Il y a de l'énergie positive et de l'énergie négative. Les êtres du Service De Soi de la 4e densité se nourrissent de l'énergie négative produite par les êtres de la 3e densité, et même, à l'occasion, de celle produite par des êtres de 2e et 1ère densité. Ils nous apprécient parce que nous avons des émotions. Les émotions génèrent de l'énergie. Voilà pourquoi on apprend que les Gris semblent si intéressés par nos émotions! Ce que nous aimons, ce que nous détestons, etc. Ils nous ont sous contrôle et créent des situations qui produisent de l'énergie négative. Plus ils obtiennent d'énergie négative, plus ils obtiennent de nourriture. Voilà la raison de tout cela.

Et il y a encore une autre raison: ils voudraient devenir des êtres physiques/matériels de 3e densité. Ils ne le sont plus depuis longtemps et la physicalité leur paraît très attrayante parce qu'ils sont tellement entièrement tournés vers le Service De Soi, qu'ils ont entre autres l'intention de créer une nouvelle race à leur service exclusif.

Vous devez comprendre que nous avons reçu des tas d'informations et que nous nous creusons la tête pour comprendre ce qu'ils nous disent. Ils nous ont communiqué des masses de données. Nous en sommes arrivés à présent, lorsque nous organisons une séance de communication, à ne pas seulement poser des questions, mais à tenir des conversations. Ce n'est pas ce qui se passe en général avec une planchette de ouija: vous savez, comme "vais-je devenir riche?" "Oui". "Vais-je devenir pauvre?". "Non". "Vais-je avoir un accident de voiture?" "Oui". Et autres choses de ce genre. C'est vraiment comme si nous nous trouvions parmi un cercle de personnes et que nous parlions ensemble. Nous parlons, ils nous parlent. Nous posons une question, ils nous répondent; puis nous discutons de la réponse entre nous, et ils commentent nos propres commentaires, font des remarques, expriment leur accord ou leur désaccord avec notre analyse.

Ce que nous voulons dire aujourd'hui, et c'est la première fois que nous nous adressons à une assistance aussi nombreuse, est que nous nous efforçons encore de venir à bout de toutes les informations reçues. Lorsque vous êtes chez vous et que vous discutez de quelque chose, vous dites "nous allons parler politique" et vous parlez de politique, et puis quelqu'un dit "oh, ça me rappelle quelque chose: avez-vous vu qu'il y a des soldes dans tel magasin?" et la discussion se poursuit sur les soldes; et vous dites : "oui, j'ai acheté un marteau" ce qui conduit à : "je faisais des travaux dans la maison", et c'est comme cela que les discussions déraillent tout le temps. Peut-être ne parlez-vous plus de politique après deux ou trois remarques à ce sujet. Eh bien, nos séances sont comme cela aussi. Nous commençons sur un sujet, puis, une chose mène à une autre, et à une autre, etc. Et nous nous retrouvons avec des sujets complètement hétéroclites, de sorte que les transcriptions sont complètement emmêlées, comme des courants de conscience qui s'écoulent librement. Nous devons alors réexaminer le tout et tout replacer dans son contexte, comme si nous nous trouvions devant un puzzle gigantesque de questions et réponses complètement mélangées. Nous devons retranscrire toute cette information. Elle se trouve dans des carnets de notes et sur des bandes magnétiques, et Laura a déjà passé un temps considérable à tenter de transcrire les bandes et à comparer ce qui se trouve sur ces bandes et ce qu'il y a dans les carnets de notes. C'est un travail long et fastidieux, parce que quand il y a un grand groupe de personnes, elle doit identifier les voix et veiller à faire correspondre les noms, de manière à savoir qui a dit quoi. Nous avons ici 155 pages dactylographiées en caractères de 10, et cela jusqu'au mois passé. Nous devons pouvoir tout trier et comprendre nous-mêmes pour pouvoir tenter de poser des questions intelligentes sur les points qui n'ont pas été couverts complètement.

Jan: Oui, et ils se souviennent toujours quand ils nous ont déjà dit quelque chose. Nous pensons parfois que ce n'est pas le cas, mais lorsque nous faisons des recherches à ce sujet nous constatons qu'ils avaient raison!

Laura: Oui, et si une question est posée et que six mois plus tard une autre personne pose la même question, les Cassiopéens nous disent de vérifier. Ils disent: "Mettez Untel ou Unetelle au courant".

Terry: Oui, ils nous disent de retourner en arrière et de vérifier.

Jan: Un jour ils nous ont dit: NON! Stop! Ecoutez! Attendez! -Ils essayaient d'attirer notre attention parce que nous posions des questions à n'en plus finir- et ils ont dit:: VOUS avez les réponses! Ils nous ont dit explicitement d'arrêter la communication avec eux et de discuter le sujet entre nous. Ils nous dirent que nous pourrions trouver les réponses en travaillant en "réseau".

Laura: Oui. Alors, nous avons passé environ une heure à discuter du sujet, et quand nous avons terminé la discussion nous nous sommes rendu compte que nous avions en fait la réponse.

Terry: En fait, ce qu'ils semblent essayer de nous dire, et que nous tentons de comprendre, est que " nous " dans la 6e densité, tentons de " nous " aider à réaliser en ce moment qu' au cours des 20 prochaines années, cette Onde, cette sorte de " fenêtre " arrivera. Et lorsqu'elle arrivera nous aurons la possibilité de passer de la 3e densité à la 4e en tant que groupe et non individuellement. Quand nous aurons la possibilité de faire cela, notre premier objectif sera d'opérer la transition elle-même, mais le deuxième constituera en une contre-attaque par les Lézards du Service D'Autrui qui tentent de nous ramener dans un monde de liberté. Ils ne peuvent pas interférer avec notre libre-arbitre, mais s'ils peuvent informer un nombre suffisant d'entre nous et que nous parvenons à faire le libre de choix du retour, le résultat sera que les Lézards devront abandonner leur domination de la race humaine. L'objectif paraît être de libérer la race humaine de la domination des Lézards. A ce point, advienne que pourra en 3e densité. Et ensuite, cette " campagne " se transportera en quelqu'autre point de l'univers, parce que tout ceci se produit en d'autres lieux également. Ici n'est PAS le seul endroit où de telles choses se produisent.

Laura: Et ne pensez pas que tout ceci est terrible. Connaissez-vous le symbole Yin-Yang : le cercle à moitié blanc et à moitié noir ? C'est de cela qu'il s'agit ici. Nous ne devons pas regarder tout cela comme un combat, bien que d'une certaine manière cela semble être le cas dans la cadre des changements qui se produisent sur la Terre. Le fait est que pendant plus de 300.000 ans nous nous sommes trouvés dans le monde du Service De Soi, c'est-à-dire dans la moitié noire du cercle. A présent, le cycle est en train de tourner. Souvenez-vous que nous ne faisons tout cela que, comme disent les Cassiopéens, " pour nous amuser " [rires.].

A présent nous allons faire une pause, et après la pause nous tenterons de faire une démonstration ; je ne sais pas si cela marchera, mais nous essayerons. Nous ne prendrons en considération aucune question personnelle. Ne demandez pas quelle sorte de maison vous achèterez l'an prochain. Proposez quelques bonnes questions, écrivez-les sur un papier, remettez-les nous et nous verrons ce qui se passe.

Pendant la pause nous avons mis en place le tableau et la planchette, et avons arrangé les chaises de manière à ce que chacun soit bien aligné comme il convenait, selon les points cardinaux : Laura à l'Est, Freddie au Nord, Terry à l'Ouest, tandis que la position au Sud demeurait libre. Je me sentais vraiment nerveuse lorsque nous prîmes place parce que j'ignorais si nous obtiendrions ou non un résultat, dans cet endroit inhabituel. Mais après quelques secondes de contact, la planchette se mit à tourner en larges spirales, et nous obtînmes le mot " Hello ! ".

Q: (L) Hello.

R: Nouvel endroit?

Q: Oui, c'est vrai, c'est un nouvel endroit. D'où transmettez-vous ?

R: De Cassiopée.

Q: Vous est-il difficile de transmettre dans ce nouvel endroit?

R: Un peu mais cela devrait se stabiliser.

Q: (L) Nous avons des questions du public. Pouvons-nous commencer?

R: Bien sûr!

Q: La première question ici est : " dans quelle densité se trouve notre existence astrale ? "

R: Dans la 5e ; densité de contemplation ; vous n'aviez pas expliqué cela n'est-ce pas?

Q: C'est exact. Nous avons oublié d'expliquer. Désolés.

R: Bon. Veuillez expliquer la 5e à présent s'il vous plaît.

Terry: La 5e densité, c'est là où les âmes vont quand on meurt. Lorsqu'on quitte son corps physique dans n'importe laquelle des 4 premières densités, l'âme s'en va dans la 5e densité. Cette densité est appelée densité de la contemplation. C'est là qu'on examine sa vie passée, qu'on en tire les leçons, et qu'on décide de ce que l'on veut faire lors de sa prochaine incarnation. Dans la chaîne des densités, c'est-à-dire de un à sept, les âmes existent activement dans les densités un à quatre et dans la sixième; dans la cinquième elles existent passivement. Est-ce que ce que j'ai dit est correct?

R: Oui.

Q: (Une personne dans le public) Quelle énergie utilisent-ils pour créer le canal?

R: Onde EM de fréquence ouverte

Q: (Une personne dans le public) Y a-t-il une formule mathématique pour créer un canal? Si oui, quelle est-elle?

R: Vous pouvez en créer une à votre gré!

Q: (L) Je suppose que si vous voulez une formule mathématique vous devez en créer une vous-même! [rire] (J) C'est de l'humour, je suppose.

R: Pas rien que de l'humour!

Q: (une personne dans l'assistance) Cela dépasse-t-il notre niveau scientifique actuel?

R: Oui.

Q: (Question dans le public) Qu'y a-t-il dans la région du centre de la terre selon les récits de l'Amiral Byrd? Enfin je pense que je devrais dire les " supposés " récits de l'Amiral Byrd ".

R: " Fenêtre " de consciences croisées.

Q: (L) Donc, il existe une " fenêtre " dans la région du centre de la Terre?

R: Cela a été ainsi pour l'Amiral Byrd en cette circonstance précise.

Q: (L) Alors il a traversé une fenêtre de conscience?

R: Oui.

Q: (T) Qu'est-ce qu'une fenêtre de conscience?

R: Nous vous l'avons déjà dit.

Q: (L) Oui, c'est dans les retranscriptions.

R: On peut accéder aux divers mondes à volonté, si la conscience est en équilibre.

Q: (L) Si la conscience est en équilibre, la signification de " traversée d"une fenêtre de conscience " signifie que l'on peut passer consciemment vers un autre monde. Est-ce bien le cas ? Je vais détailler : est-ce que cela signifie que si la conscience est en équilibre on crée " une fenêtre " ?

R: En quelque sorte.

Q: (L) Cela peut-il se produire spontanément pour une personne?

R: Oui.

Q: (L) Ce n'est pas une chose pour laquelle il faut nécessairement faire des efforts ; cela peut arriver à n'importe qui, n'importe quand ?...

R: Peu probable.

Q: (L) Donc c'est possible, mais sans préparation c'est peu susceptible de se produire. Bon. Question suivante : " après la septième densité c'est le Big Bang, et tout recommence depuis le début? "

R: En quelque sorte, et en partie. Accès au Grand Cycle.

Q: (L) Vous voulez dire que la 7e densité est un " Accès au Grand Cycle " ?

R: Non, revoyez.

Q: (L) La Septième Densité est le Big Bang et tout recommence, et c'est ça le Grand Cycle? Il n'y a en fait ni début ni fin, seulement des cycles continuels?

R: Non. Grand Cycle est une explication qui va de soi pour 6 personnes ici.

Q: (L) Je crois que je n'en fais pas partie (une personne dans le public donne une explication, mais il est impossible de la comprendre sur la bande enregistrée parce qu'elle est donnée au fond de la salle. Cela ressemble à " en 7e densité il y a une fenêtre dd'accès au Grand Cycle ").

R: Oui.

Q: (Question dans le public) Quel est l'âge réel de la Grande Pyramide? (L) Il a déjà été donné.

R: Oui.

Q: (L) Je crois que le chiffre qui a été donné est d'approximativement 10,600 ans. (Question dans le public) Où se rendent les vaisseaux extra-terrestres qu'on aperçoit dans l'eau des lacs, des fleuves ou des océans ? Où vont-ils?

R: Variable.

Q: (question dans le public). Où se rendait celui que j'ai vu à Longboat Key? Où vont-ils après Longboat Key?

R: Non spécifique.

Q: (L) Destinations différentes? (T) Est-ce que certains d'entre eux se dirigent vers une base?

R: Pas là, mais souvenez-vous, vous parlez de double traversée de densité . C'est pourquoi les " règles " de la 3e densité ne s'appliquent pas toujours ici.

Q: (Question dans le public) Ils utilisent l'eau des océans et des mers comme un canal ou une fenêtre?

R: Peut-être, mais pas la seule " méthode ".

Q: (T) Donc, ils pourraient faire n'importe quoi là, une fois qu'ils sont sous l'eau.

R: Oui.

Q: (T) Y compris rester là à attendre.

R: Pourquoi pas?

Q: (Question dans le public) Leur avez-vous jamais demandé qui avait construit la Grande Pyramide? (L) Oui, nous l'avons fait. La réponse a été " les Atlantes "..

R: Descendants des mêmes.

Q: (Question dans le public) Ont-ils jamais parlé des fonctions de ces pyramides?

(L) Oui, ils l'ont fait. Tout d'abord, la civilisation atlante a existé pendant une très longue période et était répandue sur toute la surface du globe; elle n'était pas limitée au continent semi-légendaire de l'Atlantide. Apparemment, les Atlantes faisaient des voyages interplanétaires aussi aisément que nous nous rendons au supermarché. Ils avaient établi des bases sur la Lune et sur Mars. Les monuments qui se trouvent sur la Lune et sur Mars sont d'origine atlante. Ils avaient également placé des cristaux géants sur la Lune et sur Mars. Ceux-ci accumulaient l'énergie cosmique et solaire qui était ensuite utilisée sur la Terre. Nous avons parlé des endroits où avaient été placés ces cristaux sur Terre et nous avons dit pourquoi ils n'ont pas été détruits lors des grands cataclysmes qui ont décimé l'Atlantide: c'est parce qu'ils ont été conçus de manière à ce qu'ils puissent absorber et transmuter d'énormes quantités d'énergie. Si on laisse tomber sur l'un d'eux une bombe atomique, il absorbe l'énergie et la transporte. C'est là leur fonction fondamentale. Lorsque nous demandâmes si nos technologies actuelles nous permettraient d'utiliser ces cristaux, la réponse que nous avons reçue est : " est-ce qu¢un homme de Néanderthal serait capable de piloter un 747 ? " [rires]. Alors, quand nous parlons des Atlantes, nous parlons d¢une civilisation hyper-avancée et leurs descendants, après la destruction de leur étonnante culture, construisirent les pyramides, qui avaient la même fonction que les cristaux géants, bien que leur puissance fût infiniment moindre. En d¢autres termes, les pyramides sont simplement de gigantesques machines. Elles étaient utilisées pour manipuler des énergies, contrôler le temps, faire fonctionner les divers appareils dont une civilisation a besoin pour être considérée comme " avancée ", pour préserver et transmuter, ou pour guérir. En fait donc, de très nombreuses applications assez semblables à celles de l¢électricité de nos jours. Mais cela a constitué un recul par rapport aux technologies avancées utilisées par les Atlantes. A mesure que le temps passait, des événements se sont produits et ces connaissances ont été perdues.

(Question dans le public) Existe-t-il une pyramide géante, ou une pyramide à degrés en Chine?

R: Oui.

Q: (T) Pouvez-vous nous donner quelques renseignements à propos de cette pyramide?

R: Oui.

Q: (L) A-t-elle également été construite par des descendants des Atlantes?

R: Oui.

Q: (L) Je pense que la civilisation atlante était très semblable à la nôtre… elle n'était pas localisée en un endroit particulier, bien qu'il ait pu y exister un équivalent du " monde technologique occidental " comme l' Amérique de nos jours. En fait, lorsque nous avons posé des questions à propos de la population mondiale à l'apogée de l'Atlantide, la réponse a été qu'elle était équivalente à celle que nous avons de nos jours : plus de 6 milliards d'individus. Lorsque nous avons demandé combien d'humains il est resté après la destruction, il nous a été répondu 19 millions ou 119 millions (il y a des ratures dans ma transcription et je devrai consulter la bande d'enregistrement pour retrouver le chiffre exact). Eh bien, combien est-il resté d'humains ?

R: 19 millions.

Q: (L) C'est une sérieuse réduction : après 6 milliards…

(Question dans le public) Au cours des diverses transitions entre la première et la sixième densité, est-ce que certaines âmes périssent ou disparaissent ?

R: Non.

Q: (T) Nous avons posé cette question à plusieurs reprises. Apparemment, toutes les âmes sont apparues en même " temps " et retourneront en 7e densité en même " temps ". Aucune nouvelle âme n'est créée et aucune ne sera détruite ; elles changent simplement d'état selon les leçons à apprendre, selon les leçons apprises, ou selon ce qu'elles doivent apprendre et expérimenter. (L) Oui, ça c'est la bonne nouvelle. La mauvaise nouvelle est que celles qui ne passeront pas en 4e densité au passage de l'Onde devront repasser toutes leurs classes en 3e densité, depuis le début du cycle [Rires]

(Question dans le public) Avez-vous déjà demandé pourquoi il y a tant de souffrances sur la Terre? (L) Oui, et ce n'est pas de la faute d'Eve!

(Question dans le public) ? Eh bien, je ne sais pas ce qu'il en est des autres, mais s'il existe une Utopie quelque part par là, je voudrais plutôt me trouver là-bas et ne pas revenir ici! Et ce que vous dites est que, même si nous retournons en 6e densité, nous devrons revenir.

(L) Non ; ça c'est la 5e densité : niveau de contemplation. Vous prenez les décisions là-bas. Et si vous êtes ici, c'est parce que vous avez choisi d'être ici. Mais la seule manière de sortir du cycle du Service De Soi de la 3e densité, le niveau de consommation où vous êtes obligé de vous nourrir d'autres créatures, - et c'est réellement à quoi cela se résume- il faut transcender le problème de la physicalité. On devient alors un être d'énergie qui donne, en conjonction avec d'autres êtres qui ne font que donner également, et dans une telle symbiose, personne ne manque de rien. Mais, oui, il y a une raison bien définie à la souffrance à ce niveau et Terry en a touché un mot précédemment : la domination des Reptiliens, qui se sont nourris de nous au cours des 300.000 ans écoulés. Ils nous ont fait régresser, ont implanté en nous des outils de contrôle tels la jalousie, l'avidité, l'avarice, etc., afin que nous générions constamment de l'énergie négative que eux, en 4e densité, une paille à la bouche, aspirent avec délice ! Niam !
Donc, qand vous sentez que vous cédez à des états négatifs, si vous souhaitez les transcender, tout ce que vous devez faire c'est comprendre qu'ils ne font PAS PARTIE DE VOUS. Vous ne les possédez pas. Oui, il s'agit en partie de la physicalité de cette densité, mais c'est une physicalité qui a été altérée génétiquement, de manière à ce que de telles émotions prédominent. Vous pouvez ne pas jouer toute la pièce; vous pouvez refuser de tels états, vous pouvez CHOISIR d'être différent, même si cela implique une lutte intérieure entre le choix de l'âme et les désirs de la chair, qui sont assez malins pour se faire rationaliser par le cerveau, de sorte que vous ne vous rendez pas compte de ce qui se passe réellement.

(Question dans le public) Alors, nous avons réellement choisi d'accepter cet état à une certaine époque, et maintenant nous pouvons choisir d'en changer?

(L) C'est tout-à-fait exact. A chaque instant nous avons le choix d'accepter le programme des Lézards ou de suivre une ligne différente. La masse de l'humanité, le groupe - et on nous a dit que la légende de Lucifer est l'histoire de ce choix et fait allusion à la race humaine- a fait ce choix. Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais moi j'en ai assez. Je crois que j'ai changé d'avis! [Rires]

Ensuite, une personne dans le public a pris la place de Terry à la planchette. C'était le sceptique qui, au début de la séance avait placé un petit instrument de mesure sur la table, à côté du tableau.

Q: (L) Bien. Nous avons une nouvelle personne à la planchette...

R: Oui.

Q: (L) Nous avons une question ici de quelqu'un, à propos des occupants , et avant que je la pose, je voudrais poser une sorte de pré-question : quelle est la fréquence des walk-ins ?

R: Rare.

Q: (L) Oui, cela a été une idée très populaire et l'est encore. Je veux dire, il est facile de s'exclamer : " Oh, ce est pas moi qui ai fait cela, est l¢occupant précédent de ce corps ". Ou : je peux faire CECI maintenant, parce que j'ai pris possession de ce corps. Je ne suis pas un éboueur ; en réalité je suis un chirurgien du cerveau. Passez-moi un bistouri ", etc. etc. Les gens se sont créé toutes sortes de " passés " exotiques et élaborés, et je constate que ce genre d'histoires se répand de plus en plus : " je suis la princesse Unetelle de la planète Hougabouga ! Courbe la tête, manant ! " Jusqu'où cela peut-il aller?

(Question dans le public) Avez-vous posé des questions à propos d'autres formes de vie sur d'autres planètes ? Y en a-t-il seulement dans cet Univers?

(L) Oui, il y en a. Mais voyons la question que nous avons déjà. Elle dit : " est-ce que certains qui se disent des " occupants " en sont réellement ? " Et nous avons répondu que cela peut arriver, mais très rarement. La question poursuit : " si c¢est le cas, qui sont-ils vraiment ? Est-ce que mon amie Gail ____, de Longboat Key est un " occupant " ?

R: Non.

Q: (L) Bien ; assez pour ce sujet. (s'adressant à la personne dans le public, qui hoche la tête vigoureusement). Vous le saviez déjà ?? (AM) Oui, je voulais seulement en être sûre.

(Question d'un nouveau venu à la planchette : AB) Etant donné l'étendue de la destruction de notre ADN par les Reptiliens, que pouvons-nous faire pour le réparer ? Existe-t-il un régime qui peut y remédier?

R: Peut-être. C'est à chacun d'expérimenter et de découvrir.

Je dois faire observer qu'à ce moment l'énergie avait beaucoup baissé depuis que cette nouvelle personne s'était installée devant le tableau, et la planchette bougeait très lentement.

Q: (L) Je crois que le canal doit être ajusté à la nouvelle énergie.

R: Oui. Nous observons des ondes lumineuses dans l'instrument.

Q: (L) Vous voulez dire l'instrument de mesure près de nous? Tournez-le afin que nous puissions le voir. (T) Quelle est la mesure la plus basse? (AB) .1, .2 c'est ce qui est ambiant. Il y a eu des pics de 5 avant que je ne prenne place. Ce sont des micro-gausses. (J) A quelles ondes lumineuses faites-vous allusion?

R: Près de la fenêtre.

Q: Une fenêtre dans l'espace-temps? [Il n'y avait aucune fenêtre matérielle dans la pièce]

R: Oui.

Q: (L) Je pense que ceci répond à votre question concernant l' ADN . Nous devons remarquer que l'instrument mesure une certaine sorte d'énergie et que ceci représente des ondes lumineuses près de la " fenêtre " ou canal qui est établie par le channelling, et c'est une des choses qui peuvent modifier l' ADN . Je ne pense pas que manger ou boire quoi que ce soit peut faire une différence; c'est ce qui se trouve à l'intérieur qui PEUT MODIFIER ce que vous mangez ou buvez, mais c'est un changement qui a pour origine une direction différente de celle qui vise à modifier délibérément l'ADN . Ils ont dit que les ondes lumineuses modifient l' ADN . (AB) Quelle fréquence de lumière en particulier?

R: 6, 5

Q: (AB) Angstroms?

R: Oui.

Q: (AB) Cela est en fait la fréquence d'un laser au néon, rouge moyen. Un laser est une fréquence monochrome. C'est comme ces pointeurs au laser. Ils donnent une seule couleur ; une fréquence exactement. Est-ce que 6,5 serait orange moyen?

R: Oui.

Q: (Question dans le public) Que gagnent certains membres de notre gouvernement et certains militaires à conspirer plutôt qu' à faire preuve de lucidité?

R: Question ouverte.

Q: (T) Beaucoup de choses. Y a-t-il quelque chose de particulier qu'ils y gagnent?

R: Comme nous le savons, la réponse est dangereuse.

Q: (T) Nous avons reçu plusieurs réponses de ce genre quand nous posons des questions " sensibles ".

A ce moment, la bande arriva à sa fin et nous mîmes fin à la séance de démonstration qui était supposée avoir été " prédestinée ". L'avait-elle été? Quelles étaient les ramifications, à part le fait que le petit groupe local du MUFON avait eu l'assistance la plus nombreuse depuis sa création?

Comme nous pûmes le constater, il y eut des développements intéressants par la suite.

Deux mois après cette séance, nous assistâmes à une autre réunion du groupe local du MUFON. Le physicien professeur Ruggero Santilli, devait y parler. A cette même réunion assistaient de nombreuses personnes qui étaient présentes lors de notre " démonstration ", et certaines d'entre elles s'assemblèrent autour de nous pendant la pause pour nous poser des questions concernant l'expérience de channelling. Le Professeur Santilli se joignit à elles et nous fîmes un bref synoptique de la situation ; il fut assez intrigué que pour nous demander de pouvoir assister à une de nos séances. Ils se faisait que nous avions l'intention d'en tenir une ce même soir, de sorte qu'après la réunion, nous retournâmes à la maison accompagnés du Prof. Santilli et son épouse, et nous nous installâmes pour voir ce qui allait se passer. Le compte rendu de cette séance est donné ailleurs sur ce site, mais pour gagner du temps je l'insère ici:

Note: Contrairement à ce que dit Chris Hillman dans sa page web " Réfutations d'affirmations incorrectes/erronées/vides de sens concernant la cosmologie et la relativité ", Roger Santilli n'est en aucune façon affilié à un groupe mystique nommé "Cassiopéens " R. Santilli s'est contenté d'assister à une seule séance, celle dont le compte rendu est donné ci-après :

Séance Santilli

27 mai 1995

Freddie, Laura, Jan et Terry, Carla et Roger Santilli

Q: (T) Nous avons de la compagnie ce soir : Roger et Carla Santilli sont avec nous. Roger voudrait poser quelques questions.

R: Bonsoir, Roger.

Q: (RS) Bonsoir. Je voudrais savoir si nous pouvons avoir quelques indices quant aux systèmes de propulsion des OVNIs.

R: Bien sûr!

Q: (RS) Quel est le mécanisme de propulsion?

R: Il est difficile de répondre à la question posée de cette manière, étant donné que nous parlons de réalités multiples, niveaux de densité multiples, et de différents modes aussi!!

Q: (RS) Est-ce que la gravité subie par une anti-particule dans la champ de matière est répulsive ou attractive?

R: Répulsive quand on la considère de la manière parallèle à vos études mais, comme nous y avons fait allusion dans la réponse précédente, plusieurs univers sont impliqués, outre celui qui vous est familier.

Q: (RS) Voici la question suivante : Les particules se meuvent, la matière se meut dans notre direction temporelle ; est-ce que les anti-particules reculent dans le temps?

R: Pensez-à cela comme étant un septième seulement de l'équation, Roger!

Q: (L) Pouvez-vous nous dire si c'est le cas uniquement pour la troisième densité?

R: Recul.

Q: (RS) Oui! Je m'intéresse aux systèmes de propulsion des OVNIs. La seule façon dont je peux imaginer qu'ils puissent parcourir les énormes distances de l'espace interstellaire est de disposer d'une machine " spatio-temporelle ". On ne peut parcourir ces énormes distances à moins de pouvoir plier, d'une certaine manière, le temps et l'espace. Il n'est pas possible de plier l'espace à moins de le rassembler et de plier le temps. Il ne peut y avoir de voyage interstellaire à moins de disposer d'une machine spatio-temporelle. Mais une machine spatio-temporelle implique qu'on a la capacité d'aller en avant et en arrière dans le temps, de manipuler le temps.

(L) Oui, il faudrait parcourir les distances et en même temps reculer dans le temps de manière à pouvoir arriver, où que vous alliez, essentiellement au moment même où on est parti..

(RS) Voilà pourquoi j'ai demandé s'il est possible d'utiliser l'anti-matière comme moyen de propulsion, parce qu'elle serait répulsive dans la bonne direction. La deuxième question est : si nous utilisons de l'anti-matière, reculerons-nous dans le temps ? Parce que vous voyez certains de ces objets se mouvoir et il se pourrait qu'ils se meuvent dans l'espace mais non dans le temps. Ou bien ils pourraient se mouvoir dans le temps mais non dans l'espace. Lorsqu'on aperçoit un OVNI, cela ne signifie pas que celui-ci se trouve dans notre temps. Il pourrait se trouver dans un temps complètement différent.

(L) Et ils disparaissent parfois sous les yeux de l'observateur ; et la question est alors : où vont-ils?

(RS) Ils pourraient être immobiles dans l'espace mais dans un temps mouvant. Ou ils pourraient reculer.

(L) Et de nombreux rapports d'enlèvement mentionnent que le temps n'a pas passé du tout. Ils viennent, prennent leur victime, font ce qu'ils veulent faire, et puis les remettent d'où elles viennent en une fraction de seconde, sinon à la seconde même où ils ont enlevé leur victime!

(RS) Oui ! L'article que j'ai présenté est exactement à ce sujet!! Si, en vérité les anti-particules ont une force ascensionnelle, alors elles doivent nécessairement reculer dans le temps. Alors ils manipulent cela : il peut y avoir un enlèvement qui dure un certain temps à l'intérieur du vaisseau, mais dans notre temps, à notre niveau 3, le temps est zéro!

(L) Oui, exactement ! Et pas seulement ça : il y a le phénomène qui nous fait voir le vaisseau petit de l'extérieur, tandis qu'à l'intérieur il est énorme!

(RS) Tout cela est lié! C'est extrêmement passionnant. J'apprends la langue. A notre troisième niveau, le mouvement dans l'espace et le temps se produit de par le changement d'unité de temps et d'espace ; alors pouvons-nous modifier l'unité?

R: Oui, c'est précisément ce que nous voulons dire quand nous parlons de " transiter de la 4e à la 3e .

Q: (RS) Donc, quand ils voyagent de la 4e vers la 3e, ils modifient les unités. C'est précisément ce que dit l'article dans le journal! [il tient le livre en le montrant.] Ceci a été publié en Ukraine, [il tourne les pages et montre des diagrammes et des équations] ; il s'agit d'une expérience destinée à tester l'anti-gravité. Il y a un tunnel de 3 km de long, qu'on a vidé de son air. L'air a été aspiré. La première étape est de projeter des photons afin d'identifier, à la fin du tunnel de 3 km de long, le point de non-gravité. La deuxième étape est de projeter un neutron. Nous savons qu'un neutron est attractif. Donc, après avoir parcouru 3 km, l'énergie est très, très faible. Donc, il n'y a pas d'effet gravitationnel lorsque le neutron frappe le point. Enfin, la troisième étape est de projeter un anti-neutron en même temps, et de voir se qui se produit. Cette expérience pourra résoudre le problème que cette planchette a expliqué très scientifiquement. Nous appelons cela gravité des anti-particules, parce que nous n'en savons rien.... elle peut aller vers le bas. Einstein prédit que cela est aussi attractif qu'un neutron ; l'anti-matière et la matière ont la même attractivité gravitationnelle. C'est ce que dit Einstein. Mais quand la théorie d'Einstein a été proposée, en 1915, l'anti-matière n'avait pas encore été découverte. Elle ne l'a été que 50 ans plus tard. Maintenant, théoriquement, la seule façon pour une particule de s'élever, selon notre théorie, d'avoir une force ascensionnelle, est d'inverser le temps. Il n'y a pas d'autre possibilité. Donc, si cette expérience est correcte, alors ma machine spatio-temporelle est une conséquence obligée et peut être mise à l'essai en laboratoire. Une particule peut se mouvoir vers l'avant ou vers l'arrière dans le temps. [il montre un nouveau diagramme.].. Voici l'autre expérience qui est, dans ce cas, de prendre une particule neutre et de la soumettre à …. Puisque nous ne disposons pas de beaucoup d'anti-matière - idéalement nous devrions prendre un grain de matière et le remplacer par de l'anti-matière - nous ne possédons pas de grain d'anti-matière en ce moment ; il y a cependant moyen de le faire, et on peut mesurer s'il va vers le haut ou vers le bas. Maintenant, la question des unités est très importante ; c'est une question f oondamentale, parce que disons qu'on se trouve à l'extérieur d'un OVNI, et on voit l'OVNI comme une grosse voiture, disons, et des gens y entrent et disent qu'à l'intérieur c'est énorme. Il n'y a pas d'autre moyen de faire cela qu'en modifiant l'unité. Ce qui correspond pour nous à un centimètre est complètement différent à l'intérieur. Pour nous, l'unité est la même dans les trois directions. . Maintenant, si vous vous trouvez à l'intérieur, il peut y avoir des unités différentes dans des directions différentes. Cela signifie que si vous vous trouvez à l'extérieur d'un cube et que vous entrez dedans, la forme, pas seulement les dimensions mais la forme aussi, peuvent être différentes.

(RS) Au troisième niveau, est-il vrai que la valeur de la dimension est modifiée par l'énergie disponible , ou bien l'énergie est-elle utilisée pour modifier la valeur des unités?

R: Ce concept traverse la barrière de la densité ; pas limité au niveau trois.

Q: (RS) Il va jusqu'au niveau 4. Voilà le moyen de propulsion des OVNIs.

R: La raison de l' " explosion " exponentielle de prise de conscience est l'approche de l'Onde. A présent, concentrez-vous sur la visualisation ; les réponses se trouvent là... Après une période de contemplation, Roger " tombera " sur la bonne question qui résoudra l'énigme qui occupe en ce moment le centre de sa psyché; il ne manque qu'une seule pièce.

Q: (RS) Je remarque que si la question n'est pas bien formulée...

(L) Vous n'obtiendrez pas la réponse ! Soyez spécifique.

R: Prenez garde de ne pas vous encombrer de trop de données qui ne seraient pas liées au même domaine de concept, car le visiteur se soucie principalement d'une direction ; pour pouvoir se familiariser, il faut que les données soient absorbées selon un rythme confortable pour le chercheur! Comme d'étudier les mathématiques à petites doses!

Q: (RS) Encore deux brèves questions et puis j'arrêterai...

R: Posez-en autant que vous voulez!

Q: (RS) A notre niveau trois, est-ce que l'utilisation d'anti-matière change le signe de l'unité ? Est-ce que cela implique le renversement du signe de l'unité d'espace et de temps?

R: Oui, mais pour les entités du niveau trois le problème a toujours été que l' " autre côté " n'est pas connu ; donc l'expérimentation n'est pas recommandée, sauf avec l'assistance de SDA des niveaux 4 à 6.

Q: (RS) Voici une réponse incroyable, parce que voilà un voyage dans le temps. D'abord ils ont dit qu'en utilisant de l'énergie on peut modifier la valeur numérique des unités, et à partir de ce (incompréhensible) vous parvenez à réaliser une démonstration (incompréhensible). Voici la question : comment peut-on reculer dans le temps : en changeant le signe de l'unité ? plus une seconde et on avance, et si cette unité est changée en moins une seconde, alors on recule. Alors je me demande si en utilisant de l'anti-matière on peut reculer. Mais ils ont précisément répondu que nous allons du niveau trois au niveau quatre. En Grèce, actuellement, à l'Université de Santia (?), dans le laboratoire de physique nucléaire de cette université on procède à une expérience probablement fondamentale, qui est basée sur mes études orientées vers la recherche d'une source d'énergie fondamentalement nouvelle, en bombardant du zinc 70 ou du molybdène 100 avec des Gamma d'une énergie de 1.294 MeV. Cette expérience sera-t-elle concluante ?...

R: Toutes les expériences dont vous parlez ont une chose en commun : elles ont toutes trait aux " limites " dans la perspective de la troisième densité.

Q: (RS) Voulez-vous nous aider? (Carla) Oui, soyons pratiques! [rires]

R: Il est possible de passer en quatrième densité à partir de la troisième, en ayant recours à des technologies de troisième densité. En fait, cela a déjà été accompli par diverses personnes ou groupes, plus ou moins accidentellement. Le problème est : " que faire quand on arrive dans la réalité de la quatrième densité alors qu ¢on ne dispose que de l¢entraînement et de l¢expérience de la troisième densité?" "

Q: (L) Pourriez-vous, si nous en avions le temps, nous aider en ce qui concerne cet entraînement et cette technologie?

R: Oui, mais qu'avez-vous l'intention d'en faire? Et ce n'est pas comme si vous faisiez une excursion d'un jour à DisneyWorld, vous savez! Quel est votre quotient de connaissance en électromagnétisme, en " théorie des champs unifiés " d'Einstein. Et a-t-il jamais achevé cette théorie, ou bien a-t-elle été achevée sous la supervision du consortium, et restreinte. Et si oui, quelles sont les ramifications!!! Et aussi, Roger, êtes-vous capable de " remplir les blancs " ? nous le pensons!

Q: (RS) A partir du troisième niveau il ne peut y avoir d'unification de l'électromagnétisme et de la gravitation, parce que ceux-ci sont identiques. Il y a identité entre électromagnétisme et gravitation. Donc, il n'est pas nécessaire d'unifier, puisqu'il y a identité. Est-ce que cette idée est correcte?

R: Oui. Qu'en est-il du quatrième niveau?

Q: (RS) Selon ma compréhension de troisième niveau, c'est là qu'intervient la possibilité de monter d'un niveau. Si gravitation et électromagnétisme sont identiques, alors l'anti-gravité existe. L'origine de l'anti-gravité n'est pas l' unification. Einstein avait tort, mais d'avoir trouvé qu'elles sont identiques implique l'existence de l'anti-gravité.

R: Tort en cherchant dans la densité de niveau trois exclusivement ; mais voilà où le Consortium entre en jeu, c'est-à-dire " panier de crabes ".

Q: (T) On considère comme connu du grand public qu' Einstein n'a pas achevé sa théorie des champs unifiés, mais cela peut être inexact. Cela peut faire partie de la campagne de désinformation.

(RS) D'après ce que nous savons, Einstein n'est pas parvenu à achever sa théorie des champs unifiés parce que les hypothèses n'étaient pas réalisables.

(RS) Puis-je poser une question? L'origine de la masse d'une particule élémentaire est d'abord électromagnétique; c'est pourquoi, le champ gravitationnel d'une particule élémentaire doit être avant tout de nature électromagnétique. C'est pourquoi, ce qui est perçu au niveau trois est que la masse externe, la gravitation et l' électromagnetisme sont identiques. C'est ce que nous croyons actuellement, soutenus par les preuves de l'expérimentation. Pourquoi cela est-il faux ? Je voudrais une explication

R: Pas faux au niveau trois. Faux de limiter au troisième niveau.

Q: (RS) Est-il vrai que l'univers a une quantité égale de matière et d'anti-matière, comme cela est perçu depuis le niveau trois?

R: Oui. Tous les autres également.

Q: (RS) Alors il est exact que le temps total de l'univers est zéro?

R: Oui.

Q: (RS) Cela est incroyable!

R: Mais, Roger moins de pression! [Roger se détend] ...merci. Maintenant, souvenez-vous : le concept le plus important est l'équilibre. Comment obtient-on l'équilibre?

Q:(RS) Matière et anti-matière. Donc, si la matière se meut dans cette direction temporelle, l'anti-matière se meut dans l'autre direction. Elles s'équilibrent l'une l'autre.

(J) J'ai une question à propos du temps total de l'univers qui est zéro. Si nous allons dans cette direction, peut-être que d'autres, dans une autre galaxie, vont dans une autre direction. Le total est zéro.

R: Pas une galaxie, une dimension.

Q: (RS) Oui, un autre niveau. Je pense toujours en termes de niveau trois!

R: Plus maintenant! [rires]

Q: (RS) Comment pouvons-nous représenter l'identification de la gravité et de l'électromagnétisme, en incluant le quatrième niveau que vous suggérez ? Comment peut-on faire cela ? Comment peut-on inclure le quatrième niveau?
.
R: Nous vous avons demandé de visualiser pour obtenir les réponses. Vous avez toujours la possibilité de découvrir.

Q: (RS) Ce ne sera pas facile, mais je vais essayer.

R: Qu'y a-t-il ?

Q: (RS) La question est : comment représenter mathématiquement la transition vers le quatrième niveau ? Je pense qu'on peut le faire par l'iso-géométrie - la géométrie dont nous avons discuté précédemment - qui est la généralisation de l'unité d'espace et de temps....

R: La géométrie est une clé mais il y en a une autre.

Q: (L) Quelle est l'autre clé?

(L) Pourriez-vous nous donner un indice, juste un petit indice ?

(RS) Donnez-nous la formule!

R: Vous avez déjà... accès...

Q: (RS) Nous devrions avoir une séance… parce que ceci est la confirmation du seul modèle mathématique que nous avons des OVNIs… le seul qui existe, pour autant que je sache. Nous avons un modèle sur ordinateur… nous ne sommes pas capables de construire un OVNI, nous n'avons pas la technologie nécessaire, mais nous pouvons entrer la formule dans l'ordinateur et obtenir un modèle.

R: Fusionnez géométrie et optique.

Q: (RS) Quoi?! C'est la science de la lumière.

R: Matrice.

Q: (RS) C'est précisément ce que j'ai fait. J'ai représenté la lumière par une unité qui est une matrice. Je l'ai déjà fait ! Il y a des années!

R: Mais vous avez omis de tenir compte d'un facteur important : l'hypothèse ne fait pas la théorie!

Q: (RS) J'ai fait une hypothèse conceptuelle dans ma tête. Cela n'est pas une théorie. Je dois la formuler de manière quantitative, mathématique, sous forme de formule ; et puis il faut prouver par l'expérience que cela fonctionne. Hypothèse, formulation, et vérification par l'expérimentation ; voilà le processus pour obtenir une théorie.

R: Mais quel était le facteur qui manquait, Roger?

Q: (RS) Je ne sais pas. Mais comment... Je ne sais pas comment l'exprimer mathématiquement...

R: Ondes lumineuses... gravité... électromagnetisme...

Q: (RS) Je dois y réfléchir. En iso-géométrie...

R: Quel rôle jouent les ondes au troisième niveau, dans la compréhension de la physique?

Q: (RS) Oscillation transversale de l'éther... l'élément qui emplit l'univers entier. Aucune onde ne peut exister sans un véhicule qui puisse la propager. Les oscillations transversales remplissent l'univers tout entier.

R: Lumière, gravité, optique, particules atomiques, matière, anti-matière …. Unifiez, s'il vous plaît…

Q: (RS) Cela donne la liste de tout...

(J) Qu'est-ce que ces points ont en commun ?

(RS) Oh! Tous sont des vibrations de l'élément qui emplit tout l'univers ! Nous percevons des choses, tout, même les espaces entre les choses. La réalité est à l'opposé de cela. Parce que la lumière est une onde, comme un son. Si on enlève l'air, le son ne peut se propager. Il en va de même pour la lumière. La lumière est une onde qui ne peut se propager sans un véhicule qui remplit tout l'univers. Ainsi, ce que nous percevons comme solide et vide n'est pas une perception correcte. L'univers tout entier est empli des vibrations de ce support. Donc, sans véhicule, il n'y aurait que ténèbres. Donc, la lumière est une oscillation de ce véhicule. Une particule est aussi une oscillation ; seule l'onde se propage ; l'oscillation reste là. Donc, lorsque je bouge ma main d'ici à ici, je n'ai fait que déplacer l'oscillation. L'espace oscille. Nous sommes complètement vides, mais l'espace est plein. Donc la réponse est que, ce que ces points ont en commun c'est qu'ils sont tous des oscillations de ce véhicule qui emplit l'univers tout entier, comme nous le percevons au troisième niveau et, je pense, au quatrième.

R: Quelle relation y a-t-il entre gravité et lumière?

Q: (RS) Je ne sais pas. A ce stade de mes études, je ne sais pas. La lumière peut devenir de la matière ; c'est pourquoi il y a la gravitation.

(L) Mais que pourrait être la relation entre gravité et lumière?

R: Accédez à la base de connaissances et travaillez en réseau.

Q: (RS) Le seul lien entre lumière et gravitation … le photon; et le photon produit une paire d'électrons et positrons, particules et anti-particules, et ces particules ont une gravité. Donc, de la même manière, les ondes électromagnétiques … un photon peut créer de la matière…

(L) Et la matière possède de la gravité...

(RS) Et la matière possède de la gravité, de sorte qu'elle peut être convertie...

(L) Mais d'où provient-elle?

(RS) C'est une bonne question, parce que nous ne le savons pas. Elle proviendrait d'un vide...

(L) Mais comment cela se produit-il?

(RS) Lors des expériences en laboratoire, on projette un photon sur un noyau et le noyau " crache " un électron et un positron, et voilà le photon devenu particules. Ces particules ont de la gravité. Je ne sais pas si un photon a de la gravité. Je ne le pense pas ; il voyage à la vitesse de la lumière. Il n'y a pas de temps. Le temps est suspendu.

(L) Bon. Est-il vrai qu'à la vitesse de la lumière il n'y a pas de gravité ?

(RS) Il n'y a pas de gravité.

(L) Bon. Alors peut-être que la vitesse de la lumière est l'antithèse de la gravité, tout comme l'anti-matière est l'opposé de la matière?

(RS) Un bon point. C'est un très bon point!

R: A peu près cela.

Q: (J) C'est à propos de l'équilibre?

R: Tout l'est.

Q: (L) Si à la vitesse de la lumière il n'y a pas de gravité...

(RS) Il n'y a pas de temps...

(L) Alors la gravité doit être...

(RS) L'indice... Mais est-ce que l'indice manquant... est-ce que nous sommes en train de discuter de ce qui manque pour passer de troisième en quatrième densité ?

R: Oui.

Q: (RS) Alors ce point est valable. Donc, si on voyage à la vitesse de la lumière, alors on se trouve en 4e densité.

R: A présent. Quel est le facteur qui manque pour permettre à la matière, en 3e et 4e densité, d'atteindre la vitesse de la lumière sans se désintégrer? Réfléchissez...

Q: (RS) C'est la question fondamentale de la physique nucléaire... la matière ne peut atteindre la vitesse de la lumière en restant intacte...

(J) Anti-gravité?

(RS) Même en ayant recours à l'anti-gravité. Actuellement, la matière ne peut pas faire...

(L) Bien. S'il y a de la matière et que cette matière prend de la vitesse, approche la vitesse de la lumière, et se désintègre à mesure qu'elle accélère, qu'advient-il si à un moment donné on commence à ajouter, à proportion, de l'anti-matière qui...

(RS) Utilisons le processus inverse… prenons un électron et un positron et plaçons l'un à l'intérieur de l'autre pour re-créer le photon. Mais la matière ne peut atteindre la vitesse de la lumière… si elle le fait, le temps s'arrête… il n'y a pas de dimension...

(L) Peut-être est-ce la conscience?

R: Quel est le chaînon qui manque entre matière et conscience?

Q: (RS) Ah!

(L) Si nous savions ce genre de choses, nous ne serions pas ici.! [rires]

(RS) C'est supposé être un champ.

(J) Est-ce l' EM?

(RS) Non, un champ bio-énergétiqe.

(L) Qu'advient-il si la conscience crée la gravité?

(RS) La gravité est créée par la matière.

(L) Mais la matière n'est-elle pas créée par la conscience?

(RS) Oui, l'esprit peut créer de la matière...

R: Il n'existe pas de "gravitons."

Q: (RS) Pas à ma connaissance. Ils n'existent pas. Ils apparaissent dans la théorie d' Einstein, mais je ne le croirai jamais… Est-ce que notre conscience crée de la gravité?

R: Vous commencez à " chauffer ". Pas " notre ".

Q: (L) La conscience de quelqu'un d'autre crée de la gravité?

(RS) Quatrième niveau.

R: Niveau Sept.

Q: (RS) Oh oui! Cela je peux le comprendre! Le niveau ultime. Il est vrai que l'univers, tels qu'il est perçu au niveau trois, qui est supposé être composé de matière et d'anti-matière en quantités égales, est, en fait, ouvert ? C'est-à-dire, est-ce que de la matière est créée en permanence quelque part dans l'univers ? Matière et anti-matière?

R: Il vaudrait mieux dire : recyclée.

Q: (RS) Est-il vrai que ce même recyclage se produit dans le centre de la Terre ? Il existe une théorie selon laquelle la Terre est en expansion. J'ai entendu cela lors d'une convention, que le diamètre de la Terre est en expansion, précisément parce que le centre de la Terre est en train de créer de la matière. Est-ce exact ?

R: Hors jeu, mais tous les concepts sont valables à l'intérieur de la dimensionalité unifiée.

Q: (RS) Mon plus grand problème n'a jamais été les connaissances nouvelles, mais la politique, et en particulier la politique à propos d' Einstein. Est-ce le panier de crabes mentionné précédemment ? Pouvez-vous me donner quelque chose à ce sujet ? Dès que vous allez au-delà d' Einstein, il y a toutes sortes de problèmes, des problèmes politiques dans notre société contemporaine. Des suggestions?

R: Les problèmes politiques ont leurs racines dans les efforts faits pour supprimer les connaissances déjà acquises dans des zones délimitées, pour établir un contrôle sur la civilisation..

Q: (RS) Voilà la meilleure réponse que j'aie jamais reçue. Très, très bon.

(T) Pendant que j'étais sorti fumer mon cigare, j'ai eu l'image que l'une des raisons pour lesquelles Roger est ici ce soir est non seulement pour faire cette expérience, mais aussi pour regarder et lire ce que nous vous donnons. Nous ne fabriquons pas cela. Tout cela provient de quelque part. Ces informations tiennent la route. Roger va aller en Europe. Vous avez des collègues en Europe, qui travaillent sur ces mêmes choses. Les Cassiopéens ont indiqué que vous êtes sur le point d'ouvrir cette barrière. Cela peut être fait, et cela a été fait, avec des conséquences désastreuses, un certain nombre de fois dont nous avons conscience, et peut-être d'autres fois, dont nous ne sommes pas conscients. Ce que je veux dire c'est que la raison de votre présence ici peut être en partie parce que vous devez emporter avec vous ces informations parce qu'elles permettront, lorsque les barrières seront ouvertes, de comprendre ce qui a été fait, d'ouvrir les barrières ; il faut qu'ils comprennent ce qu'ils ont fait. Parce que s'ils ne le comprennent pas, il est possible que ce qui vient naturellement à la connaissance soit accéléré. Est-ce que l'ouverture artificielle des barrières entre les densités accélère…..

R: Oui.

Q: (T) C'est- peut-être pourquoi lorsque nous demandons combien de temps prendra ce processus, ce changement de densité, ils répondent " entre un mois et 18 ans ". Et nous pensions qu'ils n'étaient sans doute pas capables de dire dans combien de temps aura lieu cette transition, les confins de l' univers qui doit traverser notre section d'espace/temps et ce qu'elle produira. Peut-être que ce n'est pas à cela qu'ils font allusion, mais à ce que les gens pourraient faire pour ouvrir les barrières sans savoir. Ils étendent leurs connaissances et les poussent devant eux, mais ils ne comprennent pas de quoi il s'agit..

R: Oui.

[Bonsoir à Carla et Roger]

Discussion:

(L) Dans les trois paires qui nous ont été proposées, chaque élément semble être l'opposé de l'autre: lumière et gravité, optique et particules atomiques, matière et anti-matière...

(J) Et tout concerne l'équilibre. Quelle est la relation entre gravité et lumière ? Quel est le facteur qui manque pour que la matière en 3e et en 4e densités puisse atteindre la vitesse de la lumière sans se désintégrer ? Quel est le chaînon manquant entre matière et conscience?

(L) Quel est le chaînon manquant ? Eh bien je pense que la relation est là : qu'est-ce qui ralentit la lumière et fait se manifester les photons, qu'est-ce qui aplatit l'onde, si j'ose dire, et crée de la matière?

(J) Il peut se faire que ce soit ce même facteur qui permet à la 3e densité d'atteindre la vitesse de la lumière sans désintégration. Quel est le chaînon manquant entre matière et conscience?

(L) Eh bien, la relation est là. Ils nous ont dit que nous approchions lorsque nous avons parlé de " conscience ", mais ce n'était pas NOTRE conscience mais celle du niveau sept.

(J) Ils ont dit que "création" équivaut à recyclage.

Q: (L) Etes-vous toujours là?

R: Comme toujours, Laura. Pensiez-vous que nous étions partis déjeuner?

Q: [rires]

R: Vous vous demandez si nous sommes toujours ici?!?

Q: (T) Avez-vous apprécié de parler avec Roger et vous plaîrait-il de parler encore avec lui?

R: Oui, on le fera.

Q: (L) Est-ce que je " brûle " quand je dis…qu'il y a lumière et gravité, optique et particules atomiques, matière et anti-matière ; tous sont des façons de parler d'une transition… est-ce que ce sont là trois paires de relations ?

R: C'est à peu près ça.

Q: (L) Qu'est-ce qui fait s'affaisser l'onde ? Est-ce la conscience?

R: Oui...

Q: (L) Il y a plus. Est-ce que cette conscience peut être exprimée...

(T) Nous tentons d'aller d'un concept de troisième densité à un concept de quatrième densité où il n'y a pas de physicalité en soi. En quatrième densité il n'y a pas de problème pour se mouvoir à la vitesse de la lumière, il n'y a pas de désintégration, parce qu'elle n'existe pas là....

R: C'est à peu près ça.

Q: (T) Donc, pour nous, tenter de penser à cela en cette troisième densité...

R: La clé c'est la physicalité variable.

Q: (L) Qu'est-ce qui rend la physicalité variable?

R: La conscience du lien entre conscience et matière.

Q: (L) Quel est le lien entre conscience et matière?

R: Illusion.

Q: (L) Quelle est la nature de l' illusion?

(T) Qu'il n'y a aucun lien entre conscience et matière. Il n'y a que l'illusion qu'il y en a. Cela fait partie de la troisième densité...

R: Non. L'illusion est qu'il n'y en a pas.

Q: (L) L' illusion est qu'il n'y a aucun lien entre conscience et matière.

R: Oui.

Q: (T) L'illusion est qu'il n'y a pas de lien. En troisième densité...

(L) J'y suis!

(T) Ne nous quitte pas maintenant! [rires] La relation est que la conscience est matière.

R: A peu près. Que pensez-vous de vice versa?

Q: (L) Il faut renverser le tout. La lumière est gravité. L'optique est particules atomiques, La matière est anti-matière... il faut tout renverser pour comprendre le niveau suivant….

(J) Attendez un instant : gravité égale lumière, particules atomiques égale optique, anti-matière égale matière? Tout est une question d'équilibre.

(L) Et la réponse doit toujours être zéro.

R: Et le zéro est l'infini.

Q: (L) Donc, vous voulez dire que ce n'est pas qu'il y a un lien ; l'illusion est qu'il y a séparation. Il n'y a pas de différence ; c'est tout la même chose?.

R: Oui.

Q: (T) Quand on courbe l'espace/temps, le voyage se fait parce qu'on emmène sa destination vers soi.

(L) Ou on peut renverser cela et comprendre qu'il n'y a pas de distance entre nous et, disons, Alpha du Centaure; c'est la modification de la perception qui fait tourner l'axe et crée l'illusion de la distance.

R: Maintenant, tout ce qu'il vous faut, c'est la " technologie ".

Q: (T) On est en train de mettre cette technologie au point actuellement.

(J) La technologie a déjà probablement été mise au point ; elle est simplement occultée.

R: Oui.

Q: (L) J'ai l'étrange sentiment que cette interaction a des ramifications

R: Oui.

Q: (L) Un indice?

R: Nous pourrions le donner, mais ne le ferons pas pour le " moment ".

Q: (T) Est-ce qu'il s'agit de ramifications majeures?

R: Oui.

Q: (L) Y a-t-il encore autre chose pour ce soir?

R: Non.

Q: (L) Alors, nous vous disons merci et bonne nuit.

R: Bonne nuit.


L'un des éléments les plus significatifs de cette séance a été la révélation que j'ai eue, qu'il se POURRAIT bien que nous puissions résoudre certains des grands mystères de ce monde avec l'aide des Cassiopéens. Oui, de nombreuses sources de tout acabit ont prétendu et prétendent le faire - au moins en termes philosophiques - mais ici nous avions parmi nous un vrai physicien en chair et en os, qui a pu poser des questions judicieuses, et recevoir des réponses qu'il a traduites en termes technologiques compréhensibles et utilisables pour le progrès de l'humanité tout entière et non pas seulement pour les " vrais croyants ". J'ai été enchantée par le fait qu'ils n'ont eu aucun problème pour parler physique avec le Professeur Santilli, bien que mon estomac se soit noué au début de la séance, parce que je pensais que nous allions découvrir que les Cassiopéens étaient juste une chimère due à mon propre subconscient, et qu'ils ne résisteraient pas à l'examen. Mais ils l'ont réussi. Bien sûr, ils n'ont donné que des indices ; mais le fait qu'ils aient pu faire cela m'a semblé étonnant. Cela a ouvert une infinité de possibilités.

Outre ces considérations, l'effet produit sur moi-même a été marquant. Il m'a semblé que même après la fin de la séance, et alors que j'étais au lit, je faisais toujours du "channelling." Ma tête bourdonnait d'idées et d'images trop profondes pour être exprimées en mots, et j'étais impatiente de poursuivre le "projet."

Nous attendîmes le retour d'Europe du Prof. Santilli pour qu'il nous dise quelles pourraient être les "ramifications" de la séance. Lorsqu'il revint, son attitude parut avoir changé vis-à-vis des Cassiopéens, et il apparut clairement qu'il ne souhaitait pas être associé à une expérience aussi étrange. Sa réaction d'alors peut être comparée à celle du groupe local du MUFON, qui avait changé de manière tellement spectaculaire qu'après nous avoir accordé une heure, notre temps de parole avait été réduit à 15 minutes. Quelque chose d'étrange était en train de se produire. Tant pis pour notre espoir de recevoir de l'aide de ce côté. Je remisai au placard mes espoirs d'approfondir la physique, et plus d'une année passa avant que nous revenions sur le sujet.

Malgré cela, en ce qui concernait l'effet de l'Onde, il semblait que quelque chose avait changé pour nous, même si c'était d'une façon très subtile. De nouvelles portes s'étaient ouvertes dans nos esprits, et les Vents de l'Eternité s'étaient mis à souffler dans les voiles de notre petit navire, le poussant vers une destination inconnue.

Chapitre V


En tant que propriétaires et éditeurs de ces pages, nous souhaitons souligner que le matériel présenté ici est le fruit de notre recherche et de notre expérimentation en communication supraluminique. Nous nous demandons parfois si les Cassiopéens sont ce qu¹ils prétendent être, parce que nous ne tenons rien pour vérité indiscutable. Nous prenons tout "cum granulo salis", même si nous considérons qu¹il y a de bonnes chances que ce soit la vérité. Nous analysons constamment ce matériel ainsi que beaucoup d¹autres qui attirent notre attention, issus de divers domaines de la Science et du mysticisme. Honnêtement, nous ne savons pas CE QU'EST la vérité, mais nous croyons qu¹elle est « quelque part par là» et que nous pouvons sans doute en découvrir une partie. Oui, nous pouvons dire que nos vies ont été enrichies par ces contacts, mais certains éléments nous ont aussi rendus perplexes et nous ont désorientés, et ils restent encore à être clarifiés. Nous avons certes trouvé beaucoup de «confirmations» et de « corroborations » dans d¹autres domaines, entre autres la Science et l¹Histoire, mais il y a aussi de nombreux éléments qui, par nature, sont invérifiables. C¹est pourquoi nous invitons le lecteur à partager notre recherche de la Vérité en lisant avec un esprit ouvert, mais sceptique.

Nous n¹encourageons pas « l'adepte-isme », ni aucune « Vraie Croyance ». Nous ENCOURAGEONS la recherche de la Connaissance et de la Conscience dans tous les domaines qui en valent la peine, comme le meilleur moyen de discerner le mensonge de la vérité. Voici ce que nous pouvons dire au lecteur: nous travaillons très dur, plusieurs heures par jour, et nous le faisons depuis de nombreuses années, pour découvrir la raison de notre existence sur Terre. C¹est notre vocation, notre queste, notre mission. Nous recherchons constamment à valider et/ou à affiner ce que nous envisageons comme possible, probable, ou les deux. Nous faisons cela avec l¹espoir sincère que toute l¹humanité pourra en bénéficier, si ce n¹est maintenant, alors dans un de nos futurs probables.

Contactez l¹administrateur web à cassiopaea.com
Copyright © 1997-2003 Arkadiusz Jadczyk et Laura Knight-Jadczyk. Tous droits réservés. "Cassiopaea, Cassiopaean, Cassiopaeans," est une marque déposée par Arkadiusz Jadczyk et Laura Knight-Jadczyk.
Les lettres adressées à Cassiopaea, à la Quantum Future School, Ark ou Laura, deviennent la propriété de Arkadiusz Jadczyk et Laura Knight-Jadczyk.

La réédition et la rediffusion du contenu de cette page ou d¹une quelconque portion de ce site web sont expressément interdites sans approbation écrite préalable.

You are visitor number .